« Dans une prophétie effrayante écrite en 1907 se réalisant au sujet de Obama, cinq jours avant la remise de pouvoir à Donald Trump ? »

La vidéo suivante déclare que, selon une ancienne prophétie (1907), il allait se produire une événement terrible en Amérique … 5 jours avant la prise de pouvoir officiel par D. Trump (20 janvier prochain). La Bible nous exhorte à examiner toute chose, alors examinons, et nous saurons très vite ce qu’il en est !

 

« Is a Scary Prophecy Written in 1907 About Obama Coming True 5 Days Before Trump Inauguration? »

 

Voici le texte anglais et sa traduction, grâce à Nathalie:

Continue reading…

Une révélation importante, reçue de 19 Mars 2016

Transmis et traduit par Ueli

Ecris une vision, Grave-la sur les tablettes, afin qu’on la lise couramment.  Habaquq 2,1-2

 »  … j’entendis le Saint-dire à haute voix: « L’Union européenne se désagrège, elle va se rompre ! »

Chers frères et sœurs en Yeshoua,

Je transmets ici une importante révélation du Seigneur, que j’ai reçue le samedi 19 mars 2016 à midi. J’étais dans la prière et j’avais apporté plusieurs demandes devant le trône de Dieu. Tout à coup, j’ai eu une vision ouverte : deux saints se tenaient face à moi. L’un tenait à deux mains un panneau où je pouvais lire : « Livre des événements ».

Continue reading…

«  Si tu savais combien tu me fais souffrir, Eglise », un message reçu par Myriam

Myriam: Je mets ce que j’ai reçu le 12/12/2016, 
 
« Un mandat vous  a été donné à chacun de vous. Que faites-vous des dons et talents que Je vous ai confiés ? Je redemanderai à chacun ce qu’il aura fait de Mes biens. Je souffle, Je souffle et Je répands Mon Esprit sur les cœurs disposés. Moi l’Eternel ton Dieu, Je t’instruis pour ton bien, Eglise ! Un manteau d’autorité. Je  donne un manteau  d’autorité à Mes sentinelles, à Mes prophètes.   
                   
La moisson est mûre, mais où sont les ouvriers?
Ils disent : «  l’Eternel a trop parlé ! ». Mais l’Eternel ne cesse d’avertir car Je suis juste dans toutes Mes voies. Et Je ne désire pas la mort du méchant, mais seulement qu’il se repente et qu’il vive.

Mon cœur se déchire et se brise pour toutes ses âmes qui s’en vont en enfer. Que faites-vous de l’appel que Je vous ai adressé d’annoncer Mon salut jusqu’aux extrémités de la terre ?

Continue reading…

L’enfer est sous les pieds de plusieurs, et ils ne le savent pas…», reçu par Myriam

Reçu par Myriam le 1 décembre 2016
main-Dieu-retournee« Dis à Mon peuple qu’une couronne d’or pur est préparée pour les vainqueurs, mais seulement pour les vainqueurs. Il n’y aura aucune récompense pour les lâches, les infidèles, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mal.
La rétribution de l’Agneau est avec Lui, et Il rendra à chacun selon ce qu’est son œuvre. Le temps de la grâce est en train de s’achever. 

Continue reading…

LES 18.000, un rêve de Michelle d’Astier… (2013, mais réalisation en cours), suivi du songe de Thierry (hier).

armee-ombreIl est temps, je crois, de partager un des trois rêves qui m’ont profondément marquée en 2013. Je les avais partagés avec quelques rares intimes, car je ressentais que ce n’était pas l’heure de les donner. Je parlerai succintement deux premiers, car, de fait, ils se sont déjà réalisés en grande partie. Dans le premier, entre autres, je parlais (en rêve, je le rappelle) à JM Ayraut en l’avertissant que s’il ne pliait pas le genou devant le Seigneur Jésus, il serait écarté de sa fonction de premier ministre ; C’est arrivé quelques mois plus tard.

Résumé du deuxième rêve.

Continue reading…

« Discernez les temps » trois messages divins reçus par Myriam

MAV: Ces messages ont été reçu trois jours d’affilée: les 19, 20 et 21 Novembre. Myriam me les a  transmis ce jour, 21 novembre.
Reçu le 19/11/2016
« Dis à Mon peuple de SE SANCTIFIER car Je viens chercher une Epouse pure, sans ride ni tache, parfaite en tout point, en qui il n’y a point de défaut, car J’ai versé Mon sang pour cela. 
Les temps sont en train de s’accomplir sous vos yeux. Sachez discernez les temps, ne soyez pas inconsidérés ! 

Ce sont des temps de séduction, de confusion, de malheur et de jugement. Des temps prophétiques, mais aussi des temps glorieux.

Continue reading…

L’apparition des quatre chevaux, deuxième partie, par Ueli & Charle’ Surbeck

Suite de :  L’apparition des quatre chevaux, par Ueli & Charle’ Surbeck

5 octobre 2006, mis à jour en mars 2011 et finalisé de février à novembre 2013.

chevaux-apocalypseL’apparition des chevaux noir et pâle

Vers la fin de sa vie, Dumitru a prononcé une dernière parole que je voudrais inclure ici et qui est très importante, car elle relie beaucoup de choses entre elles.

Peut-être trois ans

29 novembre 1996

Pendant que j’étais couché dans mon lit d’hôpital et que je regardais le visage des membres de ma famille, trois hommes sont apparus près de moi. L’un d’eux tenait un globe à la main, et il s’est mis à le faire tourner et à pointer du doigt certains pays en disant : « C’est de là que partira la destruction. » Je ne me souviens pas de tous les lieux qu’il a montrés, mais je me rappelle avoir vu le Mexique, Cuba et la frontière de l’Alaska. Ensuite, l’un des hommes m’a dit : « Nous avons combattu la mort pour toi. La lutte a été acharnée. Ne crains rien, tu ne partiras pas. Tu as encore du travail à faire ! »

Tout à coup, trois étoiles ont paru derrière eux. L’un d’entre eux a demandé : « Sais-tu ce que cela signifie ? »

« Non », ai-je répondu.

« Nous ne le savons pas exactement, mais cela veut sans doute dire que dans trois ans, un autre grand massacre aura lieu. » Ensuite les étoiles se sont changées en sang et tout a disparu.

Telles ont été les dernières paroles que Dumitru a reçues. L’exaucement n’a pas été tel qu’il le pensait, mais je crois que c’était à double sens : d’un côté, ce fut le début de la période où la tragédie du 11 septembre a été fomentée, et cet effroyable massacre a constitué le début des jugements qui ont fondu sur l’Amérique, mais de l’autre, une autre apparition de cheval est arrivée : trois ans exactement après, ce qui, je le crois, a constitué l’accomplissement le plus important de cette parole, et si cette apparition a été aussi importante qu’il l’estimait, elle a aussi été très différente :

L’apparition du cheval noir

Troisième sceau : disette sur la terre

Apocalypse 6.5-6

LA VENUE DU CHEVAL NOIR

Par Nita (LaFond) Johnson, 1er janvier 2001

Le 8 novembre 1999, pendant que je réalisais une émission radiophonique avec mes amis, le pasteur Monte McCutcheon et le pasteur Bob Hill, l’ange du Seigneur a volé subitement dans ma chambre et s’est immobilisé à côté de moi. Ensuite il a agité les bras en l’air d’une façon très délibérée. Quand il l’a fait, le voile de l’esprit s’est ouvert pour moi et j’ai eu la permission de voir beaucoup de choses. Je vais vous en raconter une maintenant.

En regardant, j’ai vu le cheval noir de l’Apocalypse chapitre six qui se précipitait vers la terre.

Et quand il a ouvert le troisième sceau, j’ai entendu la troisième bête dire : « Viens et vois. » J’ai regardé : il y avait un cheval noir, et son cavalier tenait une balance à la main. Et au milieu des quatre bêtes, j’ai entendu une voix dire : « Une mesure de blé pour une pièce d’argent et trois mesures d’orge pour une pièce d’argent, mais ne touche pas à l’huile et au vin. »

Apocalypse 6.5-6.

Je l’ai vu se précipiter vers la terre, un cavalier sur son dos. Le cavalier tenait une balance. J’ai vu des séraphins au visage humain à la droite du cheval, sur ma gauche. Ils criaient les versets cinq et six ci-dessus. Ensuite, l’ange qui était à côté de moi m’a exposé le sens de ces mots étranges. Il s’avère que ces mots signifient plus que ce que nous avons compris.

Le blé et l’orge représentent la Parole et la prière. Aux temps d’obscurité, quand le catholicisme dirigeait la terre, la Parole était aux mains du pape et des prêtres. Les hommes ordinaires n’avaient pas le droit de lire la Parole. De plus, si ma mémoire est bonne, la Bible était imprimée en latin. Il était donc impossible aux hommes du peuple de la lire, même s’ils en possédaient un exemplaire. Ils dépendaient donc totalement des prêtres pour leur lire et leur interpréter la Bible.

De plus, la pratique de la prière était réduite aux formules toutes faites des chapelets, et le pardon des transgressions était sous le contrôle du prêtre local. Pour qu’un homme espère se libérer d’un lieu de tourments, cela lui coûtait de grosses sommes d’argent. Le ministère de médiateur de notre Messie avait été totalement mis de côté. La prière avait, en fait, été placée entre les mains des prêtres et du pape.

Il ne restait plus que la vie de l’Esprit de révélation et de stimulation pour une minorité. L’huile et le vin symbolisent l’Esprit de révélation et de stimulation. Saul (Paul) parle de l’esprit de révélation, qui est symbolisé par l’huile dans le premier chapitre des Éphésiens. Le mot traduit par « révélation » signifie « dévoiler, découvrir, exposer les mystères cachés ». Paul nous incite à prier pour recevoir ce don. Je voudrais préciser que ce n’est pas quelque chose que nous recevons automatiquement. Quand nous croissons et que nous nous développons dans ce don, nous sommes en mesure de découvrir les mystères de Yeshua et de son royaume ainsi que la manière dont nous correspondons à ses plans et à ses desseins. Le séraphin a aussi recommandé de protéger le vin. Il s’agit de l’Esprit de stimulation. L’objectif de ce don est de stimuler celui qui le manifeste afin qu’il atteigne la stature spirituelle nécessaire pour s’approprier les mystères qui ont été révélés. Quand je dis « stimuler », je ne parle pas d’inspirer, mais d’amener l’esprit à la stature indispensable. Pierre le nommait l’Esprit de vertu. On peut aussi parler de zèle du Seigneur. Il pousse les chrétiens à la maturité correspondant aux révélations qui lui sont apportées. Beaucoup de mystiques des âges obscurs étaient, en fait, de véritables chrétiens, qui avaient obtenu à divers degrés ces deux dons et qui cherchaient à entrer dans les révélations qui leur avaient été données. Nous les nommons des mystiques, mais en réalité, ils étaient la minorité d’enfants de Dieu. Ils ne voulaient pas sacrifier leur relation avec le Seigneur pour le système religieux de l’époque. C’est pourquoi beaucoup d’entre eux ont été martyrisés.

L’ange du Seigneur m’a dit que cette période de temps correspondait à la présence de ce cheval prémonitoire. De plus, nous allons le voir réapparaître dans un futur proche. L’Église va connaître une autre saison de pénurie de blé et d’orge. J’ignore à quel moment précis cela se produira. Je pense pouvoir dire logiquement que si cela ne se passe pas avant, cela arrivera durant le règne de l’antichrist. Dès maintenant, nous voyons un type de son activité dans des lieux comme la Chine et d’autres pays où la Parole et la prière sont formellement interdites selon les objectifs gouvernementaux. Nous voyons aussi des lieux où le catholicisme règne en maître. Sa venue aura un effet positif sur la minorité qui ne cèdera ses droits à personne d’autre qu’au Seigneur et qui maintiendra sa position d’enfant de Roi quel que soit le prix temporel à payer.

La visitation que j’ai reçue était destinée à me prévenir de ce que nous allons voir en Amérique. Je veux donc vous encourager, mes chers amis, à vous appuyer sur Yeshua de tout votre cœur et de toute votre force, à prier pour que l’esprit de révélation et de stimulation ne manque pas en ces temps de trouble. Notre Père céleste se fera une joie de vous enseigner ses voies et de vous accorder ce que votre cœur désire.

L’apostasie

Avant de commencer ce passage, je dois préciser que dans nos écrits, j’ai pris soin de ne pas m’apesantir sur le sujet de l’apostasie, car pendant des décennies, beaucoup de chrétiens l’ont considérée comme le sujet numéro un de la fin des temps, ce qui est totalement faux. Le sujet essentiel est la moisson et non l’apostasie, mais comme c’est la fin des temps et qu’une abondante moisson est récoltée, il y a aussi une apostasie, car là où il y a du bon grain, il y a aussi de l’ivraie, et c’est de cela que nous sommes prévenus. De plus, il est très important de comprendre que c’est à nous de choisir à quelle catégorie nous voulons appartenir ! Soit dit en passant, il est très intéressant de constater qu’en allemand, le mot pour apostasie et ordures est le même, et que le véritable sens du mot ivraie, c’est ordures spirituelles !

La parabole du blé et de la mauvaise herbe

Il leur proposa une autre parabole : « Le royaume des cieux ressemble à un homme qui avait semé une bonne semence dans son champ. Mais pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de la mauvaise herbe parmi le blé et s’en alla. Lorsque le blé eut poussé et donné du fruit, la mauvaise herbe apparut aussi. Les serviteurs du maître de la moisson vinrent lui dire : « Seigneur, n’as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ ? Comment se fait-il qu’il y ait de la mauvaise herbe ? » Il leur répondit « C’est un ennemi qui a fait cela. » Les serviteurs lui dirent : « Veux-tu que nous allions l’arracher ? » « Non, dit-il, de peur qu’en arrachant la mauvaise herbe vous ne déraciniez en même temps le blé. Laissez l’un et l’autre pousser jusqu’à la moisson, je dirai aux moissonneurs : Arrachez d’abord la mauvaise herbe pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier » (Matthieu 13.24-30).

Bien qu’au vingtième siècle, l’Amérique, l’Afrique et l’Asie aient connu une croissance prodigieuse du corps de Christ, la situation a été très différente en Occident, où beaucoup de nations, non seulement en Amérique, mais dans des pays comme l’Allemagne, l’Angleterre, la France, la Suisse et d’autres Etats considérés comme « chrétiens » jusqu’au dix-neuvième siècle ont vu diminuer le nombre de vrais croyants, surtout entre les deux guerres mondiales. Le climat spirituel a tellement changé en Occident qu’en Europe, le nombre de vrais croyants (nés de nouveau) est dans beaucoup d’endroits inférieur à 5%. Mais l’apparition du cheval noir indique très clairement que l’apostasie va aller en s’accroissant et d’une façon très surprenante, c’est le début d’une période très sombre :

Donc, après les années de grande liberté, de prospérité et de moisson, nous avons constaté qu’après la Seconde Guerre mondiale, le Saint-Esprit avait soufflé durant les années soixante-dix et quatre-vingt-dix : est-il possible qu’il y ait subitement, dans le domaine spirituel, un terme à l’abondance de nourriture et de ressources ? En réalité, la grande moisson ne cesse pas, elle est plutôt en pleine croissance, mais il y a aussi une apostasie et une augmentation substantielle des ténèbres, et nous devons bien considérer ces faits afin de ne pas tomber dans des pièges ! Quand nous regardons en arrière, ce qui s’est passé est absolument stupéfiant. L’Église catholique, qui a toujours été à la limite d’avoir un large pourcentage de personnes non sauvées et qui avance tout en entretenant des grandes erreurs de doctrine, a franchi un pas de plus lorsque le pape Jean-Paul II a invité tous les leaders des grandes religions mondiales, y compris les dirigeants des sorciers et des magiciens, à Assise début 2002 pour « prier ensemble ». Quel est le sens de cette décision ? D’un côté, il a essayé de se proclamer lui-même chef de toutes les religions, et de l’autre, il a admis que toutes les religions mènent au ciel : ainsi, l’Église catholique a totalement dévié de la foi et la meilleure formule pour qualifier cette position est « l’apostasie silencieuse » !

Récemment, j’ai entendu l’affirmation suivante : après la chute de Berlin, il y avait à peu près 650 librairies chrétiennes en Allemagne. Personnellement, j’aime beaucoup les librairies chrétiennes, parce qu’elles constituent des sortes de puits essentiels, qui étanchent la soif et la vie spirituelle des chrétiens, qui les aident à croître dans la foi et qui sont vitales pour leur région.

À votre avis, combien de librairies chrétiennes y a-t-il aujourd’hui, après vingt ans de liberté et de prospérité ? Si tout va bien, elles devraient avoir au moins doublé ? En réalité, il n’en reste plus qu’une cinquantaine. Certes, nous savons que de nombreuses ventes se font par catalogue et sur internet, mais cela indique tout de même qu’en Occident, la très forte citadelle chrétienne est en train de fondre comme de la cire, et que d’une certaine façon, nous sommes en train de retourner à l’obscurantisme du Moyen Âge !

Regardons de plus près la dénomination suivante en nombre, c’est-à-dire le mouvement protestant. Ces Églises découlent de la réforme de Luther et de Calvin et de leur prodigieux enseignement redécouvert, celui du salut par la foi au moyen de la grâce. Ce sont les luthériens d’Allemagne et de Scandinavie, les huguenots de France, les presbytériens ou d’autres dénominations en Angleterre : beaucoup parmi eux ont suivi un courant libéral/progressiste avec des théologiens qui, dans bien des cas, ne croient pas eux-mêmes en Dieu. Ils prêchent que pratiquement tout le monde ira au ciel à cause de l’amour de Dieu, et parfois, ils acceptent que des pasteurs homosexuels et des sorciers aient accès au pupitre !

Cela signifie qu’ils ont totalement perdu la pierre angulaire fondamentale de la vérité qui avait été redécouverte lors de la réforme et que, comme leur « sœur aînée », ils se sont prostitués, parfois plus qu’elle ! Veuillez lire Ézéchiel 16 : la prostitution de Jérusalem est plus grande que celle de sa sœur Samarie ; c’est une parole prophétique pour les deux dénominations soi-disant chrétiennes, et elle est très exacte !

Si nous regardons de plus près le mouvement évangélique – c’est-à-dire les baptistes, les méthodistes, etc., qui ont si brillamment porté le flambeau aux dix-huitième et dix-neuvième siècles, ainsi que le groupe à la porte duquel le Saint-Esprit a frappé très clairement pendant les années quatre-vingt-dix, et dont les réunions étaient bénies et remplies de gens qui avaient faim et soif de Dieu et qui voulaient le servir, nous constatons que beaucoup se sont écartés pour dévier ainsi :

L’un des deux groupes s’est orienté vers une prédication très soft, accueillante, un évangile édulcoré, qui exerce une forte attraction mais n’a aucune puissance pour faire passer de l’obscurité à la lumière. L’un de ses principaux leaders, Bill Hybels, a présenté des excuses en 2007, après avoir constaté que cette forme d’évangélisation ne fonctionne pas : elle attire des foules nombreuses mais n’a pas la capacité de faire des disciples. Il a fallu des années d’études, réalisées par Cally Parkinson et Greg Hawkins, sur l’efficacité de leurs actions et la philosophie de leur sacerdoce, pour conclure : La personne qui a peut-être eu l’influence la plus grande sur l’Eglise américaine de notre époque admet maintenant que sa vision du pastorat était, pour une large part, erronée. L’extension de cette erreur défie toute mesure.

Pourquoi ? L’Evangile prêché par ce groupe est supposé exprimer l’amour et la bonté de Dieu, qui sont réelles, en faisant l’impasse sur la croix et sur toutes les paroles de Jésus qui pourraient briser le cœur des gens et les amener à la repentance, en évitant d’avertir, de reprendre et de corriger, en niant le Trône du jugement et même la réalité du ciel et de l’enfer ! On se limite à la bonté de Dieu, à son amour, prêché de manière si sélective qu’il devient le Pierre angulaire d’un évangile de fausse grâce ! Résultat : des églises où la vie de la plupart des membres est un mélo à l’eau de rose, l’une des raisons pour lesquelles le taux de divorces dans certaines églises américaines est plus élevé que dans le monde !

Aussi certains pasteurs ont-ils cherché les moyens de rétablir dans leur église la discipline et une orientation convenable ; ils se sont précipités sur le message appelé Une vie motivée par l’essentiel (Purpose Driven Life), de sorte que des milliers d’églises sont devenues motivées par l’essentiel (pour vous l’essentiel c’est Jésus, mais pas pour l’auteur. En anglais l’essentiel sous-entendu c’est l’objectif, le but : the purpose. Si l’objectif, le but, la destinée n’est pas Jésus, quel intérêt ? Purpose Driven Life signifie Une vie motivée par un but, sans préciser lequel) – au moins 400 000 églises évangéliques à travers le monde (le livre s’est vendu à 30 millions d’exemplaires). Je crois pourtant que tout chrétien sain d’esprit sait que notre Seigneur Jésus ne dirige pas (encore) l’humanité : il parle à ses brebis, et celles-ci le suivent, car elles connaissent sa voix ; il n’y a pas de conduite forcée. Celui qui cherche à diriger, c’est le diable, qui depuis des milliers d’années cherche à détourner l’humanité de Dieu et à la conduire au péché et à l’enfer ! Les vraies questions sont les suivantes : est-ce biblique ? Cela ramène-t-il les gens près de Jésus, à la croix, à la sanctification et à une vie en présence du Saint-Esprit portant des fruits authentiques ? Personnellement, ma réponse est non, car le Saint-Esprit ne témoigne pas en ce sens, aussi spirituel et biblique que cela puisse paraître. Nous avons impérativement à nous poser la question : pourquoi des millions de croyants et des milliers de pasteurs sont-ils devenus motivés par l’essentiel, se soumettant à un système religieux et à toute sorte de cravaches appelées « objectifs » en faisant l’impasse sur la sanctification et en poussant les gens à accomplir des œuvres religieuses par leurs propres forces ?

Il me semble que la réponse a été donnée par M. Rick Warren lorsqu’il a répondu à une question assez provocante concernant son voyage de novembre 2006 en Syrie et ses affirmations à Joseph Farra du World Net Diary : “en tant que membre du Conseil pour les relations extérieures et d’Oxford Analytica, il se pourrait que j’en sache autant que vous sur le Proche-Orient !” Ceci clarifie tout : Rick Warren n’est pas seulement un pasteur baptiste du Sud des Etats-Unis, c’est aussi un membre de l’élite américaine au plus haut niveau, qui est directement menée par les Illuminati, dont le but principal est de mettre en place un gouvernement mondial, qui se donnera comme dirigeant l’antichrist. On voit bien pourquoi l’Esprit-Saint ne cautionne pas ce livre : l’objectif de celui-ci n’est pas tant de discipliner les croyants et de les ramener à Jésus que de les soumettre à un système qui prépare celui de l’antichrist.

Nous comprenons aussi l’étrange analogie que fait Warren à la page 181 de son livre, une analogie que tout franc-maçon peut reconnaître comme pure doctrine concernant l’alignement sur “l’Orient sacré” : “Imaginez-vous sur un lac dans un hors-bord dont le pilote automatique réglé sur l’Est. Si vous décidez de faire demi-tour vers l’Ouest, vous avez deux solutions : l’une est de saisir le gouvernail et de l’amener par la force à la position qui fera faire demi-tour au bateau pour prendre la direction opposée à celle sur laquelle le pilote automatique a été programmé. Par pure volonté, vous parviendriez peut-être à l’emporter sur le pilote automatique, mais vous rencontreriez toujours sa résistance. A la fin, vos bras se fatigueraient, vous lâcheriez le gouvernail et le bateau reprendrait instantanément la direction de l’Est, celle pour laquelle il est programmé”.

Bill Hybels et Rick Warren comprennent-ils vraiment ce qu’ils font, où ils vont ? Est-ce de l’aveuglement, de l’ignorance ou un jeu stupide avec un feu mortel ? Ce qui est sûr, ce que dit la Bible, c’est : Et il leur dit une parabole : un aveugle peut-il conduire un aveugle ? Ne tomberont-il pas tous deux dans la fosse ? (Luc 6,39) ; et il me vient aussi à l’esprit cet avertissement : C’est une chose terrible que de tomber aux mains du Dieu vivant (Héb 10,31). En fait, j’ai constaté personnellement que c’est vraiment la meilleure place… mais que la pire des choses est de sortir de sa main puissante, et c’est justement ce qu’une bonne partie de nos frères évangéliques sera bientôt prête à faire. Voilà pourquoi je ne puis que leur dire : repentez-vous, revenez à Dieu, échappez à ce système de mort dans lequel vous êtes piégés, par la puissance de son sang, par sa compassion et sa grâce ! Si vous criez à lui, Il vous délivrera : faites-le avant qu’il ne soit trop tard !

D’autres groupes ont rejeté énergiquement toutes les nouveautés qui sont apparues avec le réveil charismatique et sont revenus à la déclaration de Berlin, où le Saint-Esprit, sa présence, ses opérations et ses dons sont bannis, comme une personne normale bannirait le poison ou l’hérésie ! Parce que beaucoup n’ont pas aimé ce qu’ils ont vu dans le mouvement charismatique, où le Seigneur a entrepris de purifier son Église, parfois à l’improviste, en effectuant de grands changements, surtout lorsque des personnes douées et renommées étaient concernées. Cela justifie-t-il leur retraite et l’endurcissement de leur cœur contre la voix du Seigneur ? S’ils étaient honnêtes envers eux-mêmes et envers le Seigneur, ils devraient admettre que s’ils avaient ouvert eux-mêmes la porte à l’œuvre du Saint-Esprit, la purification indispensable aurait été bien plus grande que celle qu’ils ont observée ! Mais des excuses religieuses les ont fait reculer, si bien que le Seigneur a cessé de poser sa main sur eux. À la suite de cela, ils sont tombés dans des hérésies, des mensonges et la tromperie de pièges religieux ou politiques !

Tout ceci nous aide à saisir pourquoi le Saint-Esprit nous avertit depuis plusieurs années qu’une partie du monde évangélique va devenir l’avant-garde de l’antichrist et de son système, dès qu’il se manifestera, combattant les nombreux athées qui au contraire lui résisteront, semblable aux pharisiens de l’époque de Jésus qui restaient fidèles aux traditions humaines et acceptaient la loi romaine, manquant ainsi le Messie au point de le faire crucifier !

Si nous avons mentionné précédemment que le pape Jean-Paul II a rassemblé toutes les religions à Assise, nous devons aussi préciser que récemment (entre 2008 et 2012), beaucoup de protestants, d’évangéliques et même de dirigeants pentecôtistes/charismatiques se sont inclinés devant le pape et ont reconnu qu’il était un important chef religieux lors d’un dialogue œcuménique. Mais ces dirigeants n’ont pas compris un point : dès que vous vous inclinez devant le système catholique et le pape (ou ses représentants), vous admettez que lui et son système sont justes d’un point de vue théologique, et que ceux qui le font sont les moutons noirs qui alignent leurs brebis sur leur théologie et leurs voies ! C’est l’apostasie totale de notre marche avec notre Seigneur Jésus !

Deuxièmement, l’apostasie ne frappe pas seulement les Églises traditionnelles, mais aussi un regroupement de Juifs et de non Juifs établi par le pasteur John Hagee en Amérique. Nous avons tous deux regardé avec grand plaisir « A Night to honor Israel » (Une nuit pour honorer Israël). Je crois que ce pasteur a établi un stupéfiant mouvement de « Chrétiens unis pour Israël » afin de soutenir Israël et les Juifs. Mais il y a un gros problème : dans son livre, pierre angulaire de son enseignement en faveur d’Israël, il écrit les hérésies dévastatrices suivantes :

  • Dans son ensemble, le peuple juif n’a pas rejeté Jésus en tant que Messie.
  • Jésus n’est pas venu sur la terre pour être le Messie.
  • Par ses paroles et ses actes, Jésus a refusé d’être le Messie.
  • Les Juifs ne peuvent pas être blâmés pour avoir refusé ce qu’on ne leur a jamais offert.

Voici le commentaire du Dr. Ph. Michal Brown concernant ces graves erreurs que nous ne devons pas passer sous silence :

Des affirmations comme celles-ci doivent être évaluées à la lumière d’1 Jean 2.22 : « Qui est menteur ? N’est-ce pas celui qui nie que Jésus est le Messie ? Tel est l’Antichrist, celui qui nie le Père et le Fils. » Comme l’a expliqué le commentateur Stephen S. Smalley, « Le vrai croyant est celui qui accepte la divinité de Jésus, alors que ceux qui nient son identité messianique déclarent être du côté de l’Antichrist » (Word Biblical Commentary).

Quelle peut bien être la motivation d’enseigner de telles erreurs ? Premièrement, « En défense d’Israël » veut mettre un terme définitif à l’idée que tous les Juifs ont mis Christ à mort, un terrible mensonge qui a nourri l’antisémitisme pendant plus de 1500 ans. Deuxièmement, le livre veut réfuter le faux enseignement de la théologie de remplacement, en expliquant que « les théologiens de remplacement ont dit que  » l’alliance avec Israël était rompue parce qu’il ne voulait pas accepter Jésus-Christ que Dieu avait envoyé » » (Voir la page 132 de « In Defense of Israel ».) Tragiquement, en tentant de lutter contre ces graves erreurs, on en a introduit une plus sérieuse. Et pourtant, certains chrétiens, et même certains dirigeants, achètent ce livre plein d’erreurs et l’avalent. Certains ont même commencé à l’enseigner et à le prêcher.

Ma femme et moi, nous faisons des vœux et nous prions pour qu’à cette heure, l’Église réalise à quel point il est important de prendre position en faveur d’Israël et de réconforter nos frères juifs, mais pas sur de mauvaises fondations, sinon nous bâtirons sur le sable, et quand la tempête viendra, tout ce qui ne sera pas édifié sur le fait que Jésus est le Messie, le personnage central de toute la Bible, s’effondrera à coup sûr, et le désastre sera considérable ! Et deuxièmement, personne n’aime les Juifs avec un amour aussi ardent que Jésus, lui qui était Juif sur la terre et qui connaît leur histoire, leurs blessures et leurs traumatismes mieux qu’eux-mêmes : c’est par les meurtrissures qu’il a endurées pour eux qu’ils peuvent être guéris et rétablis !

Et enfin, personne ne sait veiller sur les Juifs comme le fait Jésus, et c’est seulement par lui que nous pouvons le faire à notre tour et les réconforter réellement comme l’Écriture nous invite à le faire, parce qu’il est le Messie, l’Oint !

C’est encore un autre signe de l’apostasie à un degré auquel personne ne se serait attendu il y a quinze ans ! Je suis vraiment navré pour les 19000 membres de l’église de John, car il est évident qu’ils ne suivent pas le Seigneur, mais un homme, et que c’est là une erreur effroyable qui aura de tragiques conséquences au cours des années à venir !

Troisièmement, au cours d’un dialogue œcuménique, une grande quantité de personnes, protestantes, évangéliques et pentecôtistes, ont signé un traité écrit par les théologiens de Yale en 2006, pour demander pardon aux ecclésiastiques musulmans des erreurs et des offenses que nous leur avons infligées et pour admettre que les deux groupes croient en un Dieu et en des doctrines similaires d’amour de Dieu et de son prochain (sans parler des quantités d’églises qui ont vendu ou prêté leurs locaux à des groupes de musulmans !). Je crois que les excuses peuvent être une excellente chose, mais que nous devons comprendre qu’il existe une grande différence entre le tout-puissant Dieu d’Israël et la principauté démoniaque nommée Allah, un démon de haut rang de l’enfer que je déteste de toutes mes forces, sachant ce que cette principauté a fait subir à des victimes innocentes ! Si nous disons qu’il est le Dieu tout-puissant, non seulement nous renions notre Seigneur Jésus, mais nous le frappons en plein visage ; nous sommes pires que Pierre quand il a renié le Maître ! Je crois que ce genre d’accords et de prêt de locaux mène au point suivant, qui va beaucoup plus loin :

L’un des groupes qui se constitue actuellement adore un Jésus qui n’a rien à voir avec celui de la Bible : il se nomme « Chrislam » !

Pour moi, ce qui est stupéfiant à propos de ce groupe, c’est ce qui s’est passé au début de l’année 2011. Le Seigneur nous a parlé d’un jour spécial pour rassembler tout le peuple, selon ce qui est écrit dans Joël 1 et 2, afin de prier, de jeûner et de nous repentir. Nous avons reçu cette parole, mais nous n’avons pas précipité les choses : nous avons attendu que le Seigneur nous pousse à lancer son appel en son temps et à sa manière. Ce n’est que quelques mois plus tard que nous avons appelé nos frères à un jour de ministère avec un invité, un cher apôtre du Kenya, le 26 juin 2011. Et ce n’est que plus tard que j’ai réalisé que ce jour était devenu très important, car le Seigneur y avait parlé d’une façon très claire sur les évènements de ce jour-là !

Certes, Philémon a prêché un excellent message sur la croix, le sang, la repentance, et la prédication de l’Évangile et du Saint-Esprit a touché beaucoup de chrétiens, moi le premier ! Mais au début de la journée, à la fin du culte matinal, une parole prophétique très stimulante nous a été donnée. J’ai compris sur le champ qu’il s’agissait d’une parole pour le corps de Christ d’Allemagne et des nations.

La voici :

La première image que j’ai vue au début du culte était :

Une route de feu entre les chaises qui s’avançait vers Katja, qui dirigeait la louange. Ensuite, sous l’onction prophétique, j’ai levé les bras et je les ai agités comme si un avion arrivait dans un aéroport. C’était comme si j’ouvrais la voie au Saint-Esprit ! Alors, j’ai vu un trône d’or qui descendait du ciel sur le devant et le Seigneur assis dessus.

La deuxième image et Écriture était :

Avec mes bras, j’ai fait comme si je séparais les animaux d’un troupeau et que j’en mettais certains à droite et certains à gauche.

C’était le Seigneur qui agissait ainsi par mes bras. Cela m’a rappelé le passage biblique de Jacob et de Laban. Quand Jacob a souhaité partir, Laban a dit qu’il voulait les brebis noires et blanches, car il savait qu’il s’agissait de la grande majorité du troupeau. Jacob était censé prendre pour lui les agneaux et les chèvres « tachetés et marquetés ». Nous savons ce qui s’est passé ensuite.

Au même moment, je me suis souvenue du passage biblique de la matinée, que j’avais lu et qui était le passage biblique juif de la semaine. Nombres 16. 1-18, 32 : la rébellion de Koré.

Dans ces versets, Moïse a dit au peuple de s’éloigner d’eux, car le Seigneur allait les punir. J’ai immédiatement compris que le Seigneur sépare de nouveau ses fidèles des autres, et que cela affectera beaucoup les dirigeants de l’Église d’Allemagne. IL EST TEMPS de décider où nous voulons nous situer : à droite avec Laban ou à gauche avec Jacob ? Avec la vérité ou avec ce que nous pensons, entendons ou nous laissons persuader être la vérité ? IL EST GRAND TEMPS de nous approcher de Dieu pour lui demander où est la vérité et plus encore. Je suis sûr que si nous ne prenons pas cette décision personnellement et que nous n’effectuons pas de changements en conséquence, le Seigneur le fera pour nous, et que le jugement ne sera pas aussi mesuré que nous nous l’imaginons. Dieu commence dès maintenant à purifier son Église !

Samedi après-midi, un certain passage des Écritures m’a interpellée, et j’ai imploré l’Éternel de donner un peu plus de temps à l’Allemagne en réalisant que la majorité des chrétiens allait tomber. J’avais entendu le Seigneur me le révéler quelques semaines auparavant. Je demandais en pleurant et en gémissant un délai supplémentaire. Le samedi, j’ai continué ainsi. Ensuite, Dieu m’a demandé si j’étais prête à prendre ma part pour ce temps supplémentaire. J’ai dit oui. Maintenant, je vais jeûner pendant quarante jours, en prenant juste un peu de légumes et de fruits. Et hier soir, de retour à la maison, cette requête de prière est arrivée. Vous êtes le premier auquel je l’envoie aujourd’hui.

Anne-marie Malkush

Vous vous demandez peut-être pourquoi je crois qu’il s’agit d’une parole si importante ? Parce qu’elle a été donnée ce jour-là, le 26 juin 2011, à l’heure officielle où le mouvement « Chrislam » est né en Amérique, un mouvement qui poussera tous ceux qui s’y joindront à s’éloigner du Seigneur et à perdre leur salut, exactement comme au cours de la rébellion de Koré. Vous demandez pourquoi ? Parce que quiconque rejoint ce mouvement réduit Jésus à ne plus être le Sauveur du monde, mais simplement un homme bon et un prophète. Cela signifie que quiconque se joint à ce mouvement supprime de son cœur la seigneurie de Jésus, et que sans elle, il est impossible d’aller au ciel !

Oui, « Chrislam » est la version actuelle de la rébellion de Koré, et tous ceux qui s’y joignent, sous l’impulsion de soi-disant dirigeants chrétiens qui se sont éloignés du Seigneur comme Koré, seront un jour subitement avalés par l’enfer, exactement comme Koré et ses acolytes, à moins qu’ils ne se repentent sincèrement et qu’ils ne reviennent à notre Seigneur Jésus ! (Être avalé par l’antichrist est aussi une forme d’enfer, qui mènera certainement à l’enfer par la suite !)

Malheureusement, le mouvement « Chrislam » a grandi partout, au point même que dans les écoles allemandes actuelles, les livres de cantiques pour les classes religieuses, normalement supervisés par l’Église d’état qui est principalement protestante/évangélique, ont changé : au lieu d’adorer le Dieu tout-puissant et son Fils Jésus-Christ, le nom du Seigneur est littéralement remplacé par celui d’Allah, qui est adoré depuis peu ! C’est vraiment l’apostasie que la Bible nous a prédite à un niveau que nous n’avions jamais vu depuis 500 ans !

Autrefois comme aujourd’hui, combien de fois le Saint-Esprit a-t-il touché subitement quelqu’un au travers d’une phrase d’un cantique de louanges ? Dans sa jeunesse, à l’église ou à l’école du dimanche, ou quand il était plongé dans les difficultés, en prison ou malade, ces précieux mots l’ont percuté en plein cœur et l’ont amené au Seigneur ou libéré ! Par contre, ces nouveaux chants mèneront les âmes tout droit en enfer ! Réalisons-nous que cela se passe de nos jours ?

Cela veut dire que depuis l’apparition du cheval noir, bien que Dieu ait agi de façon magistrale au cours des décennies antérieures à cet évènement et qu’il agisse avec encore plus de puissance actuellement, nous sommes revenus à une situation presque semblable à celle de l’obscur Moyen Âge, ou pire encore !

La prédication du véritable Évangile, où Jésus est pleinement prêché, ainsi que sa croix et son sang, la résurrection, la réalité de la pentecôte se raréfient considérablement ; ils se réduisent à de petits groupes, à des réseaux internet ou à quelques églises pentecôtistes/charismatiques, dont les pasteurs et les anciens ont eu la sagesse de se mettre à part, et que la majorité prend pour des brebis galeuses, à l’instar des mystiques exclus et rejetés du Moyen Âge !

Dans le livre de l’Apocalypse 17.2, exactement comme dans Jérémie 51, le Seigneur nous met en garde contre ces nouveaux mélanges de foi et d’apostasie ! Ce poison a un nom : il se nomme le vin de Babylone, le vin de la fornication de Babylone avec ce qui est occulte ! Qu’est-ce que le vin de Babylone ? C’est le mélange entre un merveilleux vin de grand cru et du poison. Ce processus est subtil, si bien que seuls ceux qui ont des oreilles pour entendre, des yeux pour voir et le don de discernement peuvent comprendre ce qui se passe. C’est une mixture composée, peut-être, de 70% de vérité et de 30% de poison : mais ce dernier est plus nocif que celui d’un cobra ! Tout d’abord, il anéantit la vérité fondamentale qui vous a été inculquée au départ et il vous endort ; ensuite, il vous sépare du Seigneur, et enfin, il vous tue ! C’est très simple !

Quelle est donc la réponse du Seigneur à ce genre de désastre ? Avant tout, c’est pour cette raison que l’Esprit du Seigneur, par ses vrais prophètes, appelle la minorité qui est au sein des églises ayant tourné le dos au Seigneur et à ses enseignements de base et qui se sont joints à l’Église universelle, la grande prostituée (peu importe qu’elle soit catholique, évangélique, pentecôtiste ou messianique), à sortir du milieu d’elle :

Puis j’entendis une autre voix venant du ciel qui disait : « Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin de ne pas vous associer à ses péchés et de ne pas être victime de ses fléaux. En effet, ses péchés se sont accumulés jusqu’au ciel et Dieu s’est souvenu de ses crimes. Payez-la comme elle a payé et donnez-lui le double salaire de ses actes » (Apocalypse 18.4-6).

C’est un appel que le Saint-Esprit lance depuis au moins 20 ans, et il s’accroîtra au rythme des trompettes célestes dans les temps qui viennent !

Deuxièmement, c’est pour cette raison que le Seigneur a équipé et envoyé de vrais Pères spirituels, de vrais prophètes, apôtres et pasteurs affermis, pour nous conduire loin des citernes crevassées, jusqu’aux fleuves de l’eau fraîche du Saint-Esprit, de la prédication du plein Évangile et de tout le conseil de la Parole de Dieu ! Oui, c’est ce qui coule au sein de la minorité fidèle, plus abondamment aujourd’hui que jamais ! La grande question est de savoir si vous aimez plus que tout la vérité, et si vous êtes prêt à payer un grand prix pour connaître la vérité et pour y marcher ? Acceptez-vous d’être rejeté si vous la trouvez et de l’appliquer à votre manière de vivre ? Ou bien suivez-vous aveuglément le troupeau et ne vous inquiétez-vous pas du risque que vous courez de finir par aller en enfer ?

Aussi, si vous êtes toujours avec moi et que vous avez le désir d’éviter les pièges, de marcher avec le Seigneur et de faire partie de la véritable épouse de Jésus le Messie, vous devez vous poser deux questions. Premièrement, qu’en est-il de la minorité qui aime la vérité et la présence du Saint-Esprit davantage que les hommes et qui déteste tous les faux-semblants religieux, la minorité qui croit et prêche tout le conseil de la Bible, la puissance du sang de Jésus, la croix, sa résurrection, la Pentecôte pour notre temps et le prochain retour de notre Seigneur dans la gloire, qui croit au vrai réveil, à la réalité du ciel et de l’enfer et en ce que le Seigneur a révélé à son épouse à ce sujet ! Existe-t-elle encore ? Oh oui, elle est toujours là, et elle a beaucoup grandi en Afrique, en Amérique du sud et en Asie, mais en Europe et en Amérique du nord, elle a presque disparu, à l’instar des églises qui existaient derrière le rideau de fer avant sa chute !

Et deuxièmement, quelle est la raison d’être du cheval noir ?

Il porte le manteau apostolique et l’onction. La bannière que porte son cavalier est en même temps son manteau, un manteau très sombre, qui représente la plénitude des onctions, de même que le « manteau sombre » qui entoure notre Père dans le ciel, avec lequel flotte « l’Esprit de force ».

« Il faisait des ténèbres sa retraite, sa tente autour de lui : c’étaient des eaux obscures, de sombres nuages. Une lumière éclatante le précédait, d’où provenaient ses nuées, de la grêle et des charbons de feu. L’Éternel a tonné dans le ciel, le Très-Haut a fait retentir sa voix, avec la grêle et les charbons de feu. Il a lancé ses flèches et dispersé mes ennemis, il a multiplié les éclairs et les a mis en déroute » (Psaume 18.12-15).

Oui, depuis l’apparition de ce cheval noir, nous avons vu dans le domaine naturel (en parlant de la situation de l’Occident) comment le temps de l’abondance a été remplacé par une période, non de pauvreté totale, mais de disette : dans bien des endroits, l’abondance a indéniablement disparu, on n’a plus que le nécessaire, la pénurie a commencé. Mais en même temps, les dettes des gens et des gouvernements ont pris des proportions astronomiques !

Le cheval noir et les milliers de chevaux noirs qui le suivent ont fait leur apparition, et avec la balance qu’ils portent, ils pèsent le corps de Christ et ses dirigeants, tout comme les dirigeants du monde. La première chose qu’ils font est d’oindre et d’élever ceux qu’ils en jugent dignes, et de destituer les autres !

Premièrement, ce nouveau mouvement apostolique, cette « compagnie de Joseph » va établir l’Église minoritaire, l’Épouse fidèle, autrement dit les personnes, les groupes de maison et les Églises qui n’ont pas fléchi les genoux devant Baal, sur un terrain sûr, afin de les aider, de les équiper d’une vision claire et de leur inculquer les stratégies du Seigneur concernant la venue de son royaume, les derniers temps et le plan de Dieu pour Israël, dans le but qu’ils conduisent l’Église dans la terre promise pour qu’ils adorent le Roi des rois sur la montagne du Seigneur et qu’ils exécutent la grande mission : ils seront ainsi équipés et amenés à recueillir la moisson des derniers temps ainsi qu’à favoriser le retour des Juifs et le rétablissement d’Israël !

Le cheval noir (comme la nouvelle génération apostolique) lutte farouchement contre tout ce qui est babylonien et égyptien et qui est construit sur les principes du monde. Premièrement, la fausse église, et deuxièmement le système babylonien de ce monde vont commencer à tomber, parce qu’ils se mettront à établir le royaume de Dieu sur la terre dans une mesure beaucoup plus grande que nous l’avons vue jusqu’à présent.

C’est pourquoi, depuis son apparition, nous avons observé comment l’Amérique a été frappée le 11 septembre 2001, et en septembre 2008, beaucoup plus profondément encore ! Ce n’est pas lui qui orchestre ces coups, mais Satan qui s’en prend au veau d’or qu’il a pourtant lui-même fait venir : il réagit à l’autorité que représente le cheval noir et au travail qu’il accomplit, car il réalise que le temps est court ! (À ce sujet, le troisième coup est en préparation, et il ne tardera certainement pas à arriver !)

Le cheval noir et son cavalier ne prendront aucun repos jusqu’à ce que Babylone ne tombe et que le ministère apostolique et son appel ne soient pleinement rétablis dans le corps du Messie ! (Je ne parle pas de nouveaux chefs suprêmes, mais d’hommes et de femmes de Dieu qui ont été éprouvés dans le feu de sa gloire pendant des dizaines d’années, qui marcheront comme Moïse, Josué, Déborah, les Juges, Néhémie, Pierre, Paul, Jacques, Aquilas et Prisca, dans la plénitude de son onction pour compléter les œuvres du Seigneur en ces temps de la fin, délivrer les âmes du pharaon des derniers temps et donner au corps de Christ l’autorité, la stratégie et la délivrance.)

«  » En une seule heure tant de richesses ont été détruites ! » Tous les capitaines, tous ceux qui naviguent, les marins et tous ceux qui vivent de la mer se tenaient à distance et ils s’écriaient, en voyant la fumée de l’incendie :  » Quelle ville pouvait se comparer à la grande ville ? » Ils se jetaient de la poussière sur la tête et ils criaient, dans les pleurs et le deuil :  » Malheur ! Malheur ! La grande ville dont la prospérité a enrichi tous ceux qui possèdent des bateaux sur la mer, en une seule heure, elle a été dévastée ! » Ciel, réjouis-toi à cause d’elle ! Et vous, les saints, les apôtres et les prophètes, réjouissez-vous aussi, car Dieu vous a fait justice en la jugeant » (Apocalypse 18.16-20).

Cela implique une grave crise économique et des bouleversements parmi les nations, surtout autour de Babylone et en son sein (l’Irak), et c’est justement ce que nous pouvons voir actuellement depuis l’apparition de ces chevaux !

Pour quelle raison ? Parce qu’aussi longtemps que le monde sera l’esclave de Babylone, la moisson ne sera pas récoltée, et les nations ne pourront pas être rétablies selon le plan de Dieu. Le cheval noir et l’onction apostolique lutteront donc jusqu’à ce que Babylone soit écrasée et que la moisson soit engrangée.

Mais il y a une autre grande promesse : ne touche pas à l’huile et au vin ! Je crois que cela veut dire que la nourriture spirituelle ne sera pas touchée jusque là ! Pour ceux qui la chercheront, elle sera toujours disponible ! Et jusqu’à présent, dans de nombreuses parties du monde, nous jouissons toujours de liberté, mais jusqu’à quand ? Peut-être jusqu’à ce que la période de 7 ans commence : à ce moment-là, la liberté religieuse sera supprimée et l’Épouse devra se dissimuler, car l’antichrist fera son apparition sur la scène ! C’est pour cette raison que le cheval rouge feu ne cesse de répéter : « Prépare-toi, prépare-toi, prépare-toi ! »

Il y aurait beaucoup plus à dire sur le travail et le ministère du cheval noir, en particulier à propos de l’évangélisation apostolique et de la moisson des temps de la fin, où les stades serviront à prêcher l’Évangile et où les nations se tourneront vers le Seigneur (peut-être qu’à ce moment-là, personne n’aura plus d’argent pour acheter des billets d’entrée afin d’assister a des manifestations sportives, et que les stades entiers seront à la disposition de ceux qui veulent s’en servir ?) Ce ne sera possible que si Dieu intervient par sa puissance et par des miracles, bien que des jugements empêchent les gouvernements d’exécuter les desseins sataniques !

Au fil des années passées, le Seigneur nous a donné plusieurs paroles puissantes, par le moyen d’un cheval noir qui n’est pas nécessairement celui d’Apocalypse 6, mais qui lui ressemble et a un rapport avec lui. Vous pouvez trouver ces paroles sur notre site internet ou dans notre prochain livre : Final Visitation.

Avant de passer à l’apparition du quatrième cheval, le cheval pâle, je voudrais vous faire part d’un rêve qui est essentiel à la compréhension de l’apparition des chevaux :

Le rêve

30 octobre 2007

Chers frères :

« Mais vous, frères et sœurs, vous n’êtes pas dans les ténèbres pour que ce jour vous surprenne comme un voleur. Vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes pas de la nuit et des ténèbres. Ne dormons donc pas comme les autres, mais veillons et soyons sobres » (1 Thessaloniciens 5.4-5).

« Mais nous qui sommes du jour, soyons sobres, enfilons la cuirasse de la foi et de l’amour et ayons pour casque l’espérance du salut » (1 Thessaloniciens 5.8).

La nuit dernière, j’ai fait un rêve, et si je n’avais pas reçu des instructions précises m’enjoignant de raconter ce que j’ai vu, j’aurais préféré le garder pour moi. J’étais allé me coucher tard, car j’avais attendu que ma femme rentre à la maison après son travail. Quand j’ai vu qu’elle était arrivée et qu’elle allait bien, j’ai prié et j’ai sombré dans un sommeil réparateur.

Je rêvais que je dormais lorsqu’une main a touché mon épaule et qu’une voix que j’ai reconnue m’a dit : « Lève-toi ! »

Dans mon rêve, j’ai ouvert les yeux, et j’ai eu le souffle coupé en voyant qui m’avait réveillé. Il s’agissait du même messager, de l’ange que j’avais vu au cours des occasions précédentes, vêtu de toute son armure de combat, debout au chevet de mon lit :

« Prends ma main, m’a-t-il déclaré. J’ai été envoyé pour te montrer quelque chose. »

À peine avais-je touché la main qu’il me tendait que mon lit et ma chambre ont disparu et que je me suis retrouvé devant un grand bâtiment rectangulaire qui ressemblait à une étable ou à une écurie. Il y avait deux grandes portes devant le bâtiment, et au moment où je les ai regardées, elles ont commencé à s’ouvrir.

Je savais que quoi qu’il arrive, je n’étais pas sur la terre, parce que tout resplendissait, tout était blanc, pur, immaculé. Je savais aussi que quelle que soit la raison pour laquelle tout cela m’était montré, celle-ci allait m’être révélée ; aussi me suis-je assis en silence en tenant la main du messager.

Dès que les portes ont été totalement ouvertes, j’ai vu un ange qui ressemblait beaucoup à celui qui se tenait près de moi, sauf qu’il n’avait pas d’armure. Il conduisait un cheval blanc par les rênes. Ce cheval était grand et robuste, mais il suivait l’ange avec obéissance, la tête penchée. L’ange semblait grave en conduisant cet animal, et pour je ne sais quelle raison, j’ai enregistré clairement ce détail.

J’ai levé les yeux vers le messager dont je tenais toujours la main, mais il s’est contenté de me désigner de la tête le bâtiment blanc aux portes ouvertes, et il m’a dit :

« Regarde ! »

Un autre ange est apparu sur le seuil de la porte ; il tenait les rênes d’un cheval rouge feu qui suivait le précédent. J’ai commencé à réaliser ce que je voyais, et en silence, j’ai observé deux autres anges qui apparaissaient, chacun en tenant les rênes d’un cheval, l’un noir et l’autre de couleur indéfinissable, juste pâle. Les quatre anges étaient vêtus de la même façon et avaient le même visage grave et triste.

J’ai regardé les quatre chevaux jusqu’à ce qu’ils soient hors de vue, après quoi le messager s’est tourné vers moi et m’a dit :

« Va dire ce que tu as vu. Les cavaliers se préparent, les chevaux sont prêts, et bientôt ils vont descendre, bientôt ils seront relâchés. Souviens-toi de ce que tu as observé, et n’en oublie rien. Bientôt, ils vont descendre avec les ailes de la fureur ; à ce moment-là, la terre sera ébranlée jusqu’à ses fondations. Prépare-toi, car beaucoup tomberont et peu tiendront bon. L’accomplissement est imminent : va et proclame ce que tu as vu et entendu. Le Royaume attend les justes. Les saints ne vont pas tarder à voir le Seigneur ! »

Je ne me suis aperçu que je lui tenais toujours la main que lorsqu’il a lâché la mienne et que, subitement, je me retrouve dans mon lit, assis, bien réveillé. Je ne sais pas exactement si c’était un rêve ou pas, mais pour simplifier ce récit, je parlerai d’un rêve.

J’ai essayé de me rendormir, mais je n’y suis pas arrivé, car je me souvenais clairement de la tristesse du visage des anges qui menaient les chevaux hors de l’écurie.

Il semble que le monde a conscience de ce que l’Église refuse d’admettre : nous sommes sur le point d’assister à un grand bouleversement, non seulement dans cette nation, mais dans le monde entier. Ce sont les temps dont les prophètes ont parlé, des temps de détresse, de bouleversements et de séparation.

Je prie pour que nous n’oubliions jamais que notre espoir repose sur le Seigneur, et que celui-ci est fidèle à ceux qui lui sont fidèles. Si un mot se détache de tout ce rêve, c’est le mot « Prépare », et nous devons le faire avec zèle. Les enfants de Dieu doivent s’affermir pour ce qui va venir, préparer leur cœur et réaliser que le jour où nous devrons prendre position pour le Seigneur arrive très bientôt.

« Que le Dieu de la paix vous conduise lui-même à une sainteté totale et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irréprochable lors du retour de notre Seigneur Jésus-Christ ! Celui qui vous appelle est fidèle, et c’est lui qui le fera » (1 Thessaloniciens 5.23-24).

Avec mon amour en Christ, Michael Boldea Jr.

Pour ceux qui ne connaissent pas Michael, c’est le petit-fils de Dumitru Duduman. Au cours de ses jeunes années, il voyageait souvent avec son grand-père et il le traduisait en Amérique, car Dumitru parlait surtout le roumain et le russe. Plus tard, lorsque Dumitru est parti auprès du Seigneur, Michael a reçu la mission de poursuivre son ministère, Hand of Help. D’après moi, cela signifie aussi qu’il a une onction qui ressemble beaucoup à celle de son grand-père Dumitru, donc que ce rêve est très significatif pour l’Église du monde entier.

Nous devons bien comprendre qu’au travers de ces rêves et de ces visions, c’est la voix de Dieu qui parle à son peuple, en mettant en évidence et en expliquant les Écritures ! Vous demandez peut-être pourquoi ? Parce que c’est le langage qu’il a choisi de parler à ses enfants et que son importance est égale aux Écritures ! (Jean 5.7-8). Cela ne signifie pas que ce soit la seule interprétation possible de la prophétie des chevaux, car les prophéties ont souvent plusieurs interprétations ; mais il s’agit d’une interprétation spirituelle et littérale en laquelle j’ai bien davantage confiance que dans les interprétations allégoriques traditionnelles, fondées sur la philosophie et le mysticisme grecs – une forme de sorcellerie religieuse.

Alors, que dit-il dans ce rêve ? Il montre de nouveau à quel point l’apparition de ces 4 chevaux et le travail qu’ils vont effectuer sont impressionnants ! Deuxièmement, nous voyons quelque chose de très intéressant : il confirme que ces quatre chevaux viennent du ciel et non de l’enfer ! Le quatrième cheval, le cheval pâle, qui est le plus souvent considéré comme démoniaque, ou comme le diable en personne, est en réalité un cheval envoyé du ciel, un point qui sera confirmé dans la prochaine vision. Ce qui me semble également effrayant, c’est le fait que les trois premiers chevaux portent avec eux une certaine mesure de miséricorde, alors que le cheval pâle n’est en fait qu’une pure puissance de jugement : il apporte avec lui la destruction et les massacres sans merci pour sauver le peuple de Dieu !

Cela implique avant tout qu’au cours des années à venir, mieux vaut choisir le côté où se situe le Seigneur si vous devez déterminer sur quelle base et dans quel camp vous désirez rester et qui vous voulez servir !

Une importante conclusion

Deuxièmement, nous savons que le Seigneur travaille aujourd’hui plus puissamment que jamais et qu’il exprime sa miséricorde envers l’humanité par divers actes de bonté et de bienveillance, afin de sauver le plus de personnes possible, parce que nous approchons de la fin de l’ère de la grâce ! Mais s’il est vrai que ces quatre chevaux sont apparus, en particulier le cheval pâle, cela signifie que le Seigneur dit :

« Je m’apprête aussi à déclencher le jugement et la colère sur le méchant, car nous entrons dans le jour du Seigneur à venir, qui est un jour grand et redoutable, durant lequel je suis prêt, si j’y suis obligé, à exterminer des millions de personnes pour établir mon royaume et pour secourir ceux que j’ai désignés comme mon peuple ! Nous savons que Satan est venu pour dérober, égorger et détruire, et qu’il tuera beaucoup d’hommes dans les temps qui viennent, mais je peux exterminer encore plus d’êtres humains que lui à un moment donné afin que mon royaume puisse être établi, mes promesses accomplies et des quantités d’hommes sauvés et survivant jusqu’à la fin, quand mon Fils reviendra de ses noces glorieuses en compagnie de son épouse ! »

Il y a peut-être une contradiction dans cette vision, par rapport à toutes les autres visions que nous avons analysées précédemment. On dirait que dans cette vision, les chevaux n’ont pas encore fait leur apparition, alors que je pense qu’en fait, ils sont déjà là (nous analyserons plus en détail l’apparition du cheval pâle dans un moment), mais ce qui est vrai, à propos de 2008, c’est que jusqu’à présent, ils n’ont pas encore pleinement accompli leur mission ou leur ministère. Depuis leur apparition, ils ont juste préparé le terrain, exploré la terre en quelque sorte, et ils ont posé les fondements du travail beaucoup plus visible qu’ils vont faire sur la terre !

Aussi, afin de compléter ce message sur l’apparition des quatre chevaux, nous arrivons maintenant au point qui est peut-être le plus délicat du message, l’apparition du cheval pâle. Pour ce faire, et pour avoir une meilleure connaissance et une meilleure compréhension de sa mission et de sa manière de procéder, je voudrais regarder de plus près trois choses qui me viennent à l’esprit comme trois témoins qui, une fois mises ensemble, constituent une image qui est, selon moi, simple et claire à comprendre pour quiconque est affamé, ouvert d’esprit et à la recherche du Seigneur.

Il s’agit de deux évènements et de deux visions/visitations qui ont eu lieu en été 2005, vers fin août-début septembre, en une dizaine de jours environ. Le premier est l’apparition du cheval pâle, le second, l’apparition des deux évènements qui ont eu lieu au même moment : l’évacuation du Gush Katif et l’ouragan Katrina, et le troisième est une vision que nous avons reçue pendant la même période de temps et qui a fait le tour du monde peu après, mais qui semble être oubliée aujourd’hui… la voici :

Un grand défi, l’été 2005 !

C’est au printemps 2005, au cours d’une longue période de jeûne, que le Seigneur m’a dit d’aller une fois de plus en Israël, à Jérusalem. À ce moment-là, j’étais à un carrefour de ma vie. Soit je prendrais un autre travail, soit j’obéirais au Seigneur s’il m’appelait à faire quelque chose qu’il m’indiquerait. Aussi, après quelques semaines de prière, de jeûne et de préparation, je suis parti pour Jérusalem en pensant y rester trois semaines, puis rentrer. Une fois arrivé, j’ai eu le privilège de loger chez un pasteur, de rencontrer beaucoup de personnes que je ne connaissais pas encore et de visiter de nombreux groupes de prière, certains que j’avais déjà fréquentés l’année précédente et d’autres qui étaient nouveaux.

Je savais que le Seigneur m’avait dit prophétiquement qu’il y aurait une grande effusion d’onction fraîche en été 2005, afin de nous fortifier pour les nombreuses années qui suivraient, et je sentais déjà que la vague allait déferler bientôt ! Mais tout à coup, pendant que je priais, le Seigneur m’a demandé quelque chose qui me paraît évident aujourd’hui mais qui, sur le moment, était tout nouveau pour moi : « Es-tu prêt à jeter ton billet de retour pour rester ici afin de faire une différence pendant qu’il y a encore la paix ? » Dieu m’a posé la question trois fois. Et finalement, j’ai accepté à la condition suivante : « Seigneur, si tu prends soin de mes affaires, de mes problèmes, de mes soucis et de ma famille en Suisse, je ferai tout ce que tu me demanderas. » Je suis donc resté en Israël et le Seigneur a fait en sorte que je puisse demeurer cinq mois à Jérusalem au lieu des trois semaines prévues au départ, et je suis revenu 4 années plus tard avec le plus précieux des dons qu’il m’ait fait pendant cette période : ma chère femme, Charlotte !

Ce fut comme un rêve devenu réalité, parce qu’il fut évident qu’il m’avait guidé, comme sur un tremplin, et que par sa grâce, j’ai pu ensuite faire le grand saut sans jamais le regretter par la suite. J’ai eu l’occasion de rencontrer beaucoup de personnes merveilleuses, de Juifs, de chrétiens, d’intercesseurs et de dirigeants, et le temps de me promener tout simplement dans Jérusalem, de prier et de savourer ces moments dans cette ville magnifique, la Cité de Dieu. J’ai aussi eu l’occasion de diriger de formidables réunions de prière en Israël, ce qui était très excitant. Rétrospectivement, je peux dire que c’était la période la plus exaltante de ma vie !

C’est fin avril que je suis allé pour la première fois visiter une église où je désirais me rendre depuis des années, Mount Zion Fellowship Church. C’était un lieu et un ministère où le Seigneur manifestait, depuis plus de trente ans, sa gloire manifeste ainsi qu’une onction prophétique puissante par le ministère de la regrettée Ruth Heflin pour bénir Jérusalem et réveiller les nations. J’ai beaucoup aimé la première réunion, et j’ai décidé de me joindre au groupe tous les jeudis soirs. Les réunions étaient dirigées par Karen Dunham, qui exerce son ministère à Jéricho et qui nourrit les pauvres. C’est dans ces réunions que j’ai rencontré Charlotte, ma future épouse, qui assistait aussi à ces rencontres afin d’exercer les dons que le Seigneur lui avait attribués.

Le temps filait vite, et je n’ai pas la place de vous raconter toutes les grandes choses que j’ai vues au cours de ces cinq mois et tous les prodiges que le Seigneur a accomplis. Une fois, pendant cette période, j’ai même été invité pour prêcher à un culte du dimanche matin à Mount Zion Fellowship Church.

Finalement, il s’est avéré que cette réunion a été la dernière à laquelle j’ai participé. Je ne me souviens plus des détails de ce service, mais je sais que j’ai passé d’excellents moments. Tout à la fin, après avoir prié pour tous les assistants, j’ai eu la chance de souffler dans mon shofar pour conclure la réunion, et à cet instant, Charlotte, qui était devenue l’une de mes grandes amies, a eu la vision suivante, que nous avons également incluse dans notre livre « Les sept yeux du Messie » :

La vision de Jérusalem

25 août 2005

Ce fut une réunion spéciale très excitante, ce soir-là et ensuite, quand tout a été terminé. Je me souviens d’avoir été saisie par l’Esprit et avoir loué Dieu ! Ueli a commencé à souffler dans son shofar. Je l’avais entendu bien des fois auparavant et j’avais toujours été bénie, mais cette fois, c’était très spécial et extraordinaire. C’était un moment qu’aucun d’entre nous n’oublierait.

Ce soir-là, le son des shofars a ouvert le ciel ! J’ai senti ce ciel ouvert dans toute la salle. Cela donnait accès à une autre dimension. J’ai alors eu une vision ouverte : j’ai vu un cheval pâle galoper vers moi, suivi de milliers d’autres chevaux pâles qui venaient vers moi à la suite du premier cheval pâle qui venait de passer. Mais ensuite, ils se sont dispersés dans différentes directions. C’était un spectacle impressionnant. C’était tellement excitant ! J’étais très enthousiaste, car je savais ce qui allait se produire, comme si la cavalerie partait dans toutes les directions.

Ensuite, j’ai réalisé que la cavalerie céleste était aussi descendue des cieux avec le cheval pâle. En fait, le son du shofar ressemblait au clairon retentissant de la cavalerie ! Les bannières que chaque cavalier portait avaient trois couleurs différentes : rouge vif, blanc et bleu. Tandis qu’elles flottaient au vent, j’ai réalisé que les trois couleurs représentaient la sainteté de Dieu, son amour et la crainte de l’Éternel.

Après la vision, j’ai eu des sentiments merveilleux : aucune crainte, juste la paix ! Je crois que c’était le dernier cheval de l’Apocalypse qui devait faire son apparition. Il accomplissait et accomplit toujours ses desseins sur la terre, et vous ? Amen !

Quatrième sceau : la mort est largement répandue sur la terre

Apocalypse 6.7-8

« Quand il ouvrit le quatrième sceau, j’entendis le quatrième être vivant dire :  » Viens. » Je regardai et je vis un cheval verdâtre. Celui qui le montait avait pour nom  » la Mort« , et le séjour des morts l’accompagnait. Ils reçurent le pouvoir, sur un quart de la terre, de faire mourir les hommes par l’épée, par la famine, par la peste et par les bêtes sauvages de la terre. »

Quelques explications

Cela signifie aussi que le quatrième sceau avait été ouvert. Manifestement, la grande surprise pour moi, quand Charlotte m’a raconté cette vision, était le fait – que le Saint-Esprit m’a montré très clairement – que ce cheval n’est pas démoniaque, mais qu’il est envoyé par le Seigneur du ciel pour accomplir un dessein spécifique sur la terre.

La bannière représente l’onction qu’ils portent, le rouge symbolise l’amour de Dieu ou l’amour du Père envers ses enfants et le monde, le blanc représente la sainteté de Dieu et le bleu la crainte de l’Éternel. Le cavalier s’appelle la Mort, ce qui est très effrayant ! Il n’est pas démoniaque ; non, cela veut simplement dire que sur son passage, il met à mort la chair, le moi, le monde et l’esclavage de l’Égypte !

En effet, la principale onction que portent ce cheval et son cavalier se nomme la crainte du Seigneur! Ces chevaux/anges sont envoyés à certains endroits pour une intervention spéciale : afin de sortir de l’esclavage, d’être sauvés à la dernière minute, à cause d’un certain type d’intercession spéciale ou d’accomplissement prophétique ! Et ceux qui n’acceptent pas ce salut, là où il se rend, sont tués et vont en enfer ! C’est pour cette raison que l’enfer est tout proche de l’endroit où se rend ce cheval !

Ce n’est pas la première fois que ce type de chevaux/anges ont été envoyés, et à maintes autres reprises au cours de l’histoire, nous les voyons en action.

Quand le Seigneur envoie ce type d’anges, ce n’est pas pour plaisanter. Si vous ne leur obéissez pas, vous « passerez sur le grill » comme la femme de Lot. En effet, là où leur épée frappe, la chair doit mourir, ainsi que la convoitise du monde, la satisfaction de l’ego et l’apitoiement sur soi-même. Tout doit être mis sur l’autel, sous peine de mort !

L’Église n’est pas accoutumée à ce genre d’enseignement, car les « Jézabel qui enseignent la grâce » ont fait des ravages depuis des années ! Mais cette onction extirpera les hérésies, sans aucun doute !

Voici quelques exemples de moments où ce type d’anges a agi auparavant :

L’exode d’Israël hors d’Égypte

La promesse à Israël et l’avertissement à l’Égypte sont les suivants : si vous restez couvert par le sang, vous serez sauvé et vous sortirez de l’esclavage !

« Cette nuit-là, je parcourrai l’Égypte et je tuerai tous les premiers-nés du pays, hommes ou animaux. Je mettrai simplement à exécution mes jugements contre tous les dieux de l’Égypte. Je suis l’Éternel. Pour vous en revanche, le sang servira de signe sur les maisons où vous vous trouverez : je verrai le sang et je passerai par-dessus vous. Il n’y aura pas de fléau qui vous détruise quand je frapperai l’Égypte. Vous rappellerez le souvenir de ce jour en le célébrant par une fête en l’honneur de l’Éternel ; cette célébration sera une prescription perpétuelle pour vous au fil des générations » (Exode 12.12-14).

« Au milieu de la nuit, l’Éternel tua tous les premiers-nés en Égypte, depuis le fils aîné du pharaon qui siégeait sur son trône jusqu’au fils aîné du détenu dans sa prison et jusqu’à tous les premiers-nés des animaux. Le pharaon se leva en pleine nuit, ainsi que tous ses serviteurs et tous les Égyptiens. Il y eut de grands cris en Égypte, car il n’y avait pas une seule maison où il n’y ait pas un mort » (Exode 12.29-30).

Sodome et Gomorrhe

(Genèse 19.1-26)

Jérusalem en danger

« L’ange de l’Éternel sortit et frappa 185000 hommes dans le camp des Assyriens. Quand on se leva le matin, ce n’étaient que des cadavres. Alors Sanchérib, le roi d’Assyrie, leva le camp et repartit, et il resta à Ninive » (Ésaïe 37.36-37).

Ananias et Saphira

Actes 5.1-11

Le roi Hérode

« Hérode était en conflit avec les Tyriens et les Sidoniens. Mais ils vinrent le trouver d’un commun accord et, après avoir gagné Blastus, le responsable de sa chambre, ils demandèrent la paix parce que leur région dépendait de celle du roi pour son ravitaillement. Le jour fixé, Hérode, habillé de sa tenue royale, était assis sur son trône et leur adressait publiquement un discours. Le peuple s’écria :  » C’est la voix d’un dieu et non d’un être humain ! » Un ange du Seigneur le frappa immédiatement parce qu’il n’avait pas donné gloire à Dieu. Il mourut, rongé par les vers. Quant à la parole de Dieu, elle se propageait de plus en plus » (Actes 12.20-24).

À notre Seigneur Jésus soit tout l’honneur, la gloire et la louange à jamais ! Nous ne sommes rien, il est tout ; puisse son Royaume venir aujourd’hui et sa volonté être faite avec puissance et gloire, maintenant et à jamais !

À suivre,

Dans son amour,

Ueli et Charlotte

 

L’antidote Trump, par Michelle d’Astier

obese
J’ai vu en vision, ce matin 9 novembre 2016,  les USA sous la forme d’un homme obèse et malade. Obèse par son consumérisme égocentrique qui s’est trop souvent fait au détriment des nations pauvres et faibles, mais riches en matières premières (exactement, au final, comme nos propres nations). Malade de sa soif d’exporter son « american way of life », dans lequel le mot « liberté » s’est perverti en « licence morale ».

Je voyais le Seigneur lui faire une piqûre. J’ai reçu le mot « antidote ». Antidote contre le poison du consumérisme, contre le poison du déversement d’immoralité sur toute la planète via le cinéma et les médias,  contre le  poison du gaspillage et pillage égocentrique de la terre, qui aurait continué de plus belle avec Hillary Clinton et son soutien principal : l’establishment international illuminati.

Continue reading…

VISION DIVINE PROPHÉTIQUE DE LA DESTRUCTION DE L’ESPRIT DE LIBERTÉ DES ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE, A.A.ALLEN 1954

Transmis par Rémi: source : http://aaallen.ca/

VISION DIVINE PROPHÉTIQUE
DE LA DESTRUCTION DE L’ESPRIT DE LIBERTÉ DES ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE
donnée à l’évangéliste américain A. A. ALLEN
LE 4 JUILLET 1954, AU SOMMET DE L’EMPIRE STATE BUILDING
tirée de son livre intitulé
Ma Vision de la Destruction de l’Amérique


AA. Allen

La vision commence

Comme je me trouvais au sommet de l’Empire State Building, je pouvais voir la Statue de la liberté, illuminant la porte d’entrée vers le nouveau monde. Ici, devant moi s’étend comme une carte animée, une zone de 60 ou 80 kilomètres de diamètre. Je fus étonné que l’Esprit du Seigneur me transporte, là au sommet de l’Empire State building.
Pourquoi devrais-je ressentir une telle urgence et une telle puissance de son Esprit ? 

Continue reading…

«  Le temps est compté ! J’ébranle, j’ébranle, j’ébranle les nations », – suite « ÉCRIS UNE COMPLAINTE SUR LES PEUPLES, reçu par Myriam

Reçu le 03/11/2016 _

Suite le 6 Novembre au soir, en bas de page.

main-Dieu-retournee« Le temps est compté ! J’ébranle, j’ébranle, j’ébranle les nations.  Car le temps de Mon jugement est arrivé.  Je n’épargnerai que ceux qui M’appartiennent : ceux qui gardent Ma Parole et observent Mes commandements.
 Un temps de jugement pour toutes les nations, car toutes les nations sont incirconcises* de cœur. J’ai parlé, mais ils n’ont pas voulu M’écouter. C’est pourquoi Je me suis revêtu de Mon manteau, Mon manteau de justice ; et Je me venge de toutes les nations orgueilleuses et rebelles. 

Continue reading…