David et Goliath : une vision de la Fin des Temps, Par Hayden Olsen

transmis par Armande – Source  » http://pleinsfeux.org/david-et-goliath-une-vision-de-la-fin-des-temps/#.UGCNNK-MstN.gmail

Récemment, après avoir lu le récit de cette rencontre historique entre David et Goliath, j’ai été frappé par l’importance de son message concernant la période de la fin des temps que nous vivons Présentement.

Bien plus qu’une histoire pour enfant, ce récit parle de la collision de deux royaumes. Le Royaume de Dieu et le royaume de Satan. Un certain nombre de fois dans les Écritures, nous assistons à une telle rencontre dramatique entre ces deux royaumes. On peut penser à l’époque de Moïse et de l’exode d’Égypte, des fléaux et de la mer Rouge. On peut penser à Josué et à Jéricho ou Élie sur le mont Carmel. Alors, bien sûr, il y a le Seigneur Jésus Lui-même et les nombreuses occasions de Sa démonstration du Royaume.

Dans tous ces événements, nous voyons quelque chose de la nature de ces deux royaumes opposés, et de la supériorité du Royaume de Dieu sur celui de Satan. Nous pouvons également apprendre quelque chose au sujet de notre propre vie et des conflits que nous devons relever au jour le jour. Chacun de ces événements historiques peut nous enseigner sur les choses que Dieu veut que nous sachions, et la victoire qu’il veut nous faire partager.

Nous arrivons à un moment où nous assisterons à une autre grande collision entre le Royaume de Dieu et celui de Satan. Cette collision sera sans doute aussi grande, sinon plus grande, que toutes les autres qui l’ont précédée. Et ce sera un moment où, une fois encore, Dieu manifestera sa grandeur et sa domination toute-puissante sur Satan.

À cette fin, notre esprit crie,

« Viens Seigneur Jésus ! ».

Comme nous le lisons dans 1 Samuel 17, au sujet de la bataille entre David et Goliath, nous pouvons tout d’abord voir qu’il y a trois personnages principaux qui peuvent représenter trois peuples différents.

Premièrement, il y a Goliath et les Philistins. Ils représentent le monde, ou plus précisément, l’homme rebelle. Il y a quelque chose à leur sujet qui pourrait être englobé par le terme « l’esprit de cet âge ».

Ils sont là, plein de mépris et de dérision, proférant délibérément et avec arrogance des accusations contre Dieu et son peuple. Ils représentent l’homme, dans la plénitude de la propre puissance et de sa propre gloire.

C’est le fruit de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal arrivant à maturité. L’orgueil de la vie qui méprise Dieu de sa propre hauteur élevée. La plénitude de l’homme qui cherche à être « comme Dieu » et même à détruire tout ce qui provient de Dieu dans sa quête pour dominer la terre.

On peut remarquer dans la description de Goliath qu’il y a des références au nombre de six. Le nombre de l’homme. Il avait six coudées de hauteur, il avait six pièces dans son armure et sa lance pesait six cents sicles.

On pourrait dire qu’il représente tout ce que le terme « antéchrist » peut dire, puisqu’il est là se moquant de tout ce qui provient de Dieu et appelle le peuple de Dieu dans la bataille.

En regardant le monde d’aujourd’hui, nous pouvons voir Goliath en train de se préparer encore une fois. Nous pouvons entendre les défis qui résonnent en disant :

« Où est ton Dieu ? »

et les accusations qui se déversent pour déprécier l’Église et son appel à la guerre. Ceci a toujours été l’essence même de l’esprit de l’Antéchrist.

Le second caractère de cette histoire est le roi Saül et son armée. Ce groupe représente le peuple de Dieu, mais ils sont le peuple de Dieu sous la domination de la chair.

Ils sont une société vaincue. Ils se tiennent là, face à Goliath, craintifs, intimidés et sans l’onction ou la force de Dieu.

Nous pouvons nous demander, « Comment est-ce possible ? »

Comment le peuple de Dieu se trouve-t-il dans ce genre de situation et une telle condition ? La réponse est que, bien que ce soit le peuple de Dieu, il est encore gouverné et contrôlé par l’esprit de ce monde. Le peuple de Dieu est sous la domination du roi Saül – la chair.

Jetons un oeil sur eux !

Ils se tiennent là dans toutes leurs armures mondaines. Elles sont équipées avec tout ce que le monde compte pour quelque chose. Ils ont leurs chevaux et leurs chars et toutes les armes de la chair, et, bien sûr, ils ont leur roi qui se tient tellement haut au-dessus de tout le reste. Ils ressemblent exactement à toutes les autres nations à bien des égards.

Je ne peux pas m’empêcher de me demander combien de nos confessions et de nos organisations religieuses sont comme les armées de Saül. Ils sont remplis de toutes les manières de leur monde et leur puissance provient de l’argent, de l’organisation et de la puissance de la chair. Nous voyons en eux le même esprit de ce monde qui fait sa propre promotion avec des gadgets, des techniques de vente et toutes les manières des capacités humaines.

Il y a aussi une autre caractéristique qui est commune à l’Église de Saül. C’est la désobéissance envers la Parole du Seigneur.

Le roi Saül se souciait plus de l’apparence du succès et de la puissance que pour l’obéissance à la Parole de Dieu. Il obéirait à Dieu aussi longtemps que ça fait son affaire et aussi longtemps que ça ne menace pas ses propres ambitions et ses propres désirs pour réussir aux yeux du peuple.

C’est la même aujourd’hui dans les dénominations. Le pouvoir du succès et les apparences sont les considérations les plus importantes. La volonté et les objectifs de Dieu sont souvent compromis pour le bien de l’intérêt et des traditions humaines.

Pour cette raison, ils se dresseront seuls en ce jour où Goliath les confrontera. Ils découvriront alors que Goliath est beaucoup plus puissant selon les termes de ce monde qu’ils le sont eux-mêmes, et ils se rendront compte qu’ils ne peuvent rien faire contre lui.

Ils seront extrêmement effrayés cette journée-là… même si, aujourd’hui, ils sont tellement pleins de leur propre puissance et hypnotisés par leurs propres louanges et leurs propres confessions positives.

Dieu merci, il y a un troisième groupe dans cette histoire. C’est le groupe qui est caractérisé par David.

Oui, David était une des personnes du peuple de Dieu. Mais il ne faisait pas partie de l’armée de Saül. De la même manière, aujourd’hui, il y a un troisième groupe. Ils sont dispersés un peu partout. Ils n’ont pas d’organisation spéciale ou d’endroit qui leur est propre. Pourtant, ils ont deux caractéristiques qui les distinguent;

Ils ont un cœur propre à Dieu et… ils ne sont pas du roi Saül.

Cette compagnie de David, comme celle de David d’autrefois, est petite, insignifiante, médiocre et sans importance. Pourtant, la main de Dieu est sur eux.

David était dans les champs faisant paître son troupeau quand l’appel est arrivé pour qu’il entre dans la bataille. Il faisait le travail que Dieu lui avait permis de faire, même si c’était insignifiant et extérieurement de peu d’importance.

De la même façon aujourd’hui, il y a ceux qui demandent : « Que fais-tu pour Dieu ? Qu’est-il arrivé lorsque vous avez abandonné le système ? » Ils mesurent tout par des considérations extérieures et passent leur vie à courir un peu partout, à organiser de grandes choses pour Dieu, mais, à la fin, avec très peu de résultats.

David ne connaissait rien des manières de Saül. Il ne s’était jamais présenté dans les écoles de formation de Saül. Il ne savait même pas comment polir son armure et encore moins la porter dans la bataille. Tout ce que David savait, il l’avait appris durant les circonstances ordinaires de la vie quotidienne. Il avait appris les choses simples de la vérité, de l’amour et de la fidélité. Il avait appris à marcher avec Dieu chaque jour.

Ce sont là les manières de Dieu. Il prend toujours les choses humbles, les choses folles et les choses qui « n’existent pas », afin d’en faire quelque chose de grand.

De la même manière, Dieu prépare un peuple aujourd’hui.

Ils ne sont rien présentement. Certains ont quitté les confessions, certains autres sont encore parmi ces confessions se demandant pourquoi ils ne se sentent plus comme faisant partie de celles-ci. Ils ne peuvent plus se passionner par le dernier séminaire ou la dernière cérémonie. Au contraire, ils soupirent et gémissent à cause de l’absence de la présence de Dieu dans l’Église, et ils sont affligés par la façon dont la puissance humaine a comblé le vide.

Quand David est arrivé sur la scène, il n’avait aucune organisation derrière lui. Il n’avait aucune compétence pour de telles choses. Il n’avait que les bénédictions. Dieu savait où il voulait que David soit. Dieu a rassemblé toutes les choses ensemble comme il le fait toujours… dans la plénitude des temps.

David pouvait se dresser devant Goliath, car Dieu était avec lui. Rien de plus et rien de moins. Son esprit était dirigé contre ce monstre, alors David n’avait pas peur. Il savait qu’il y avait quelqu’un de bien plus grand qui se tenait avec lui.

Quand David a parlé à Goliath pour le défier, ce n’était pas tellement David qui parlait, mais Dieu Lui-même qui parlait.

Quand David a pris la pierre pour la placer dans sa fronde, encore une fois, c’était bien Dieu qui choisissait et préparait.

Quand David a lancé sa pierre vers son point d’impact, encore une fois, c’était Dieu qui l’a guidée vers le bon endroit.

C’est exactement la même chose pour tous les vrais ministères. C’est Dieu dans l’homme faisant le travail et produisant les fruits.

Aujourd’hui, il y a beaucoup de gens qui tentent de réaliser de grandes choses pour Dieu. Ils utilisent toutes les ressources de ce monde pour essayer de le faire. Cependant, Dieu ne le fait pas. Ils s’imaginent que les efforts humains sont la clé de la fécondité divine. Ils ont raté les manières de Dieu complètement.

Dieu désire un peuple qui est mort envers les manières humaines et les méthodes humaines en autant que le travail du Royaume est concerné. Il prépare un peuple qui L’attendra, et qui se déplacera comme Il les déplacera, et qui travaillera selon Sa puissance qui agit en eux puissamment.

Ça peut Lui prendre beaucoup de temps pour amener un homme ou une femme à cet endroit… mais Dieu a beaucoup de temps.

Ce jour vient où ce grand conflit arrivera. De quelle compagnie ferons-nous alors partie ? Sera-ce celle de Goliath ? ou celle du roi Saül ? ou sera-ce celle de David ?

Ça peut être difficile à dire maintenant, mais le jour va le déclarer. Rien ne peut être plus certain… Ce jour-là arrivera certainement… Car alors, nous allons nous retrouver à l’endroit que nos cœurs auront choisi.

Appelons le Seigneur aujourd’hui, pendant que c’est encore le temps… en Lui demandant de changer nos cœurs et de nous mettre dans la compagnie de David. Mais nous devons chercher à apprendre à marcher avec Dieu et être fidèles dans tout ce qu’Il peut nous demander de faire. Puissions-nous apprendre les voies de l’humilité et se contenter de simplement vivre devant Lui chaque jour ! Puissions-nous également faire attention à rester libres des manières du roi Saül !

Louez Dieu pour Sa grandeur et Sa gloire toute-puissante !

http://www.heaven.net.nz/prophecies/david-goliath.htm

Traduit par Oscar Blais

  1 commentaire

  1. alice   •  

    bonjour michelle,

    je vous envoie un lien avec des sermons qui me benissent esperant que cela pourra edifier le peuple de dieu

    http://www.rlhymersjr.com/Online...

    que Dieu vous benisse
    Alice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *