13 commentaires

  1. Audrey   •  

    Bonjour Michelle!

    Cette vidéo m’a percutée!
    J’ai été délivrée de Jézabel, c’était loin d’être facile! Un vrai combat! Je précise juste qu’elle s’est décidée à partir quand mon mari s’est repenti de son esprit d’Achab!! J’avais aussi un profond désir de changer.

    Par contre comment faire quand on a à faire à une Jézabel extrêmemnt puissante qui refuse toute repentance et qui se croit parfaite(surtout dans sa propre famille)? Comment prier pour que cette personne arrive "à voir"? Comment surpporter son comportement sans se sentir comme " hypnotisée" dès qu’on est en contact avec elle?
    Des conseils pour avoir le bon comportement?

    Merci Michelle et à bientôt au séminaire de C. Pellone!

    Michelle: tu ne peux pas délivrer quelqu’un qui n’a pas pris conscience de son comportement, et surtout qui n’y a pas renoncé en étant décidé à lutter de toutes ses fores contre ce qui est devenu une seconde nature. J’ai fait de lourdes erreurs dans ce domaine, délivrant des personnes qui pourtant suppliaient d’être délivrées de l’esprit de Jézabel… mais qui aimaient régner et domine et ne savaient y renoncer !

  2. migauman   •  

    Ayant combattu cet esprit pendant quelques années je trouve ces vidéos très précis quand à la vérité de cet esprit.

    J’aimerais tout de même attirer l’attention sur le style qu’utilise RINGO pour dénoncer certaines choses. Il y a plusieurs vidéos qui dénoncent la manipulation et je trouve que RINGO utilise assi la manipulation – ce que je trouve déplorable. Je pense que c’est à l’auditeur de réfléchir et de discerner. Les textes, les répétitions, les changements de voix, les photos en relief,et tous les rajouts je les voient comme de la manipulation. Le mot qui est monté à mon esprit quelquefois en regardant certain vidéos est; SUBLIMINAL – je ne sais pas si d’autres frères & soeurs ont certaines pensées à cet égard. Merci.

  3. Ilrevientbientot   •  

    Coucou,c’est Sarah de Ilrevientbientot. Je suis vraiment d’accord avec toi concernant leur mise en forme.Je la trouve inutile et macabre! Et encore, j’ai supprime tout le fond sonore avec ses cris et sa musique de films d’horreurs. Je leur ai prefere mon rafistolage tres moyen.Je precise ici que je ne suis pas en accord total avec l’utilisateur Ringo et je n’en fais pas la promotion. J’ai simplememnt trouve son etude tres percutante. J’ai connu une personne avec l’esprit de Jezabel et je l’ai reconnue point par point! C’est tres bien detaille. Prenons ce qui est bon et rejetons ce qui est mauvais. LOL

  4. SandrineDeBelgique   •  

    Slt ! merçi Ilrevientbientot pour ces videos et la traduction ! tu fais un travail formidable et qui demande du temps! Que Dieu te benisse !

    En écoutant les videos, j’ai pu moi meme constater qu’effectivement les caractéristiques sont très pertinentes et vraies ! c très révélateur !

    Pour migauman : Concernant l’utilisateur Ringo sur youtube, Nul besoin d’effets sonores ou de jeux d’images pour se faire une opinion très claire sur ce qui passe. J’ai regardé la plupard de ses videos que je les trouve très pertinentes. Je ne vois rien de subliminal dans tout ça, ni de la manipulation.
    je pense que les images et arrière plans font juste partie du "folklore" du concept meme de Youtube,mais l’essenciel du message est bien présent et se vérifie.

    A+

  5. Anthony   •  

    Bonjour et merci pour cette nouvelle étude!
    Perso, j’ai juste écouté la bande-son sans regarder les images pendant que ca défilait. De mémoire, on n’y trouve qu’une seule sitation biblique, c’est à dire en tout début de la 1ere partie. Bien que tout ce qui a été dit fut extremeent intéressant et instructif, j’aimerais tout de même bien savoir d’ "où vient" le reste des commentaires ?

    Michelle: Tu sais, tout ce qu’elle dit est conforme dans ce que nous lisons de Jézabel à partir de 1R17: il y a des quantité de textes dans l’AT en Rois et Chronique, et c’est confirmé en Apocalypse 3, qui attire notre attention sur la nature de l’esprit de Jezabel qui tient tant des personnes… que des organisations entières !

  6. MJ   •  

    Jésus m’a racheté de l’esclavage à prix de sang, pour notre Père.
    Quand je suis rentrée dans la maison de mon père, j’ai été lavée, nourrie de nourriture digeste, aimée et entourée. J’ai été à l’école de mon Père, qui m’a montré ce dont Il m’avait racheté au prix de l’humiliation, de la souffrance et du sang de son Fils, Jésus.

    Les forces du mal qui m’avaient privé de liberté à cause de mes ancêtres ou de moi-même étaient liées à la porte de cette maison où elles ne pouvaient rentrer. Elles tournaient autour, frappant les volets dans la rage et la colère, de me sentir si proche et de ne pouvoir m’atteindre. Mais dans la maison de mon Père, j’étais à l’abri, l’appelant et me cachant dans ses bras, car j’avais peur, comme un enfant, qui entend le vent, mais qui n’est pas encore sûr que le vent ne peut rentrer dans la maison, et qui a besoin des bras de son Père pour être rassuré.

    Ceux qui se disaient être mes ancêtres et qui pensaient pouvoir disposer de moi m’ont perdu. Dans cette maison ils ne peuvent m’atteindre, car je suis morte pour eux, mais née de nouveau dans la maison de mon Père qui m’a adopté à prix de sang. Je suis devenue une nouvelle créature.
    Bien sûr il y a des souffrances comme toute souffrance d’enfant têtu et orgueilleux quand il se refuse à apprendre, mais celle-ci n’est plus que la partie émergée de l’iceberg, et au delà de la souffrance qui aurait pu m’emprisonner et me ramener à ces morts que sont mes ancêtres, me condamnant à mourir, mon Père m’a appris à voir que cette souffrance n’était pas le fruit des autres mais celui de ma raideur, l’absence d’amour, de paix, de pardon, de bénignité, de joie, d’obéissance, de connaissance, comme lorsqu’un enfant souffre d’une brûlure parce qu’il n’a pas écouté son Père lui disant que le feu était dangereux, et qu’il fallait faire attention.

    Mon Père m’a appris à prier. Il m’a appris pourquoi quand je priais, rien ne se passait. Je priais mal tout simplement, je demandais mal, tout simplement. Du haut de ma taille d’enfant, je demandais ce que je voulais pour moi, certaine de mes capacités à exiger de mon Père au lieu de simplement demander que sa volonté soit faite. Je multipliais les argumentations au lieu de simplement accepter que Lui puisse savoir, et écouter la voie qu’Il me demandait de suivre.

    Mon Père m’a greffé sur l’olivier franc. Il m’a déraciné de cette terre où je mourrai pour me donner la vie au milieu de son jardin, sur lequel il veille. Il m’a appris que refuser le mal c’est en refuser la pensée. Refuser de penser à la convoitise, c’est refuser de l’envisager et donc refuser d’y céder. Il est plus facile de refuser d’y penser que de refuser de le faire car l’esprit est fort mais la chair est faible. Ainsi la racine est ôtée avant que le fruit ne paraisse s’y tentant qu’on ne peut y résister. La porte est fermé, on ne peut entrer. D’ailleurs il m’a dit que je devais veiller tout particulièrement sur mon cœur, car c’était de là que venaient mes mauvaises pensées qui me conduisaient à de mauvaises actions. Alors il m’a appris à d’abord purifier l’intérieur du vase afin que tout le reste suive.

    Ce faisant les forces du mal qui tournaient autour de la maison cessèrent de me voir. L’odeur d’impureté qui leur permettait de me repérer, disparaissait, laissant à la place à un doux parfum de propre, odeur qu’elles ne supportaient pas. Elles perdaient ma trace, n’étant plus de leur monde, le parfum de mon Père commençait à me recouvrir. J’étais une nouvelle créature, lavée, portant l’odeur agréable de mon Père, qui effaçait toutes traces du cloaque d’où il m’avait ramassé.

    Le meurtre n’avait plus de place, car sa racine venait des mauvaises pensées de mon cœur. Mon Père m’ayant appris à le purifier, l’idée du meurtre me quitta. M’ayant quitté, elle ne put jamais se réaliser.

    Pourtant ma colère s’enflammait parfois, pour tout ceux qui portaient atteinte à mon Père, car pour cela aussi il n’y avait plus de place dans mon cœur. De même que mon Père était un Dieu jaloux, et ne supportait pas que je puisse mettre quelqu’un d’autre que lui premier dans ma vie, j’étais devenue violente contre le blasphème contre mon Père. Il me pardonna toujours cette colère, pourtant une fois il ne me pardonna pas quelque chose : je m’étais appropriée sa puissance. Il avait fait un miracle et au lieu de le Lui rendre devant les hommes j’ai dit « que j’ai fait ». Cela Il ne me le pardonna pas. Alors je n’eus pas le droit de rentrer dans un lieu qui avait été promis. Personne n’en était responsable si ce n’est moi et mon orgueil. Pris par le service, j’avais oublié de purifier l’intérieur du vase, une mauvaise pensée y est restée, elle s’est transformée en parole.

    Bien sûr j’ai une chance de plus que mes ancêtres : la grâce. Je ne peux pas changer mon héritage humain, mais Jésus lui m’a fait cohéritière de son héritage spirituel, le Père. J’ai aussi en plus l’Esprit de mon Père qui lui m’enseigne la connaissance, cette connaissance qui me montre le chemin, me donne la vie, et la sagesse de craindre mon Père avant tout autre personne.

    Alors je sais que dans la maison de mon Père, je suis à l’abri tant qu’assise à ses pieds, j’écouterai et appliquerai ce qu’Il veut bien m’enseigner.

    MJ

    Merci MJ !

  7. cécile et jmarc   •  

    oui..merci MJ!!!
    à travers ce message , le Seigneur me montre comme une confirmation de ce qu’il m’a révélé , il y a qques jours: des choses du passé m’obstinaient et j’avais demandé pourquoi cela revenait tjs….car je n’avait pas compris que rien que le fait de l’avoir en pensée était un péché !!!Je répoussais cela comme une pensée banale pas comme un péché !!!
    Merci Seigneur !
    cécile

  8. Armande   •  

    on ne peut visionner aucune des vidéos :/

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      les liens ont du être changés d’hébergement. J’ai remis, mais je ne trouve pas le 3: peut-être ont-ils été rassemblés sur 2 et non 4 vidéos

      En tapant aussi dixcerner l’esprit de Jézabel 8sacramento8

  9. Maurice   •  

    Bonsoir,
    Impossible d’entendre la fin du message, dommage car j’ai une épouse « Jézabel » et la question que je me pose: quel attitude dois-avoir avec elle? Merci pour vos réponses.
    Shalom

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      C’est un sacré combat spirituel, mais souvent on doit commencer par soi-même (Achab)…. Toujours le pas à pas avec Dieu, en écoutant ses directives

    • Martine   •  

      Bonjour Maurice . Je n’ai pas d’épouse Jézabel …car je suis une femme hi hi MAIS, blague à part , j’ai eu à combattre cet esprit lorsque j’ai quitté la communauté dans laquelle j’étais, lequel esprit y avait ses droits d’entrée . Egalement au travers d’une proche parente qui le véhiculait chez nous puisqu’elle vivait chez nous.

      C’EST UN SACRE COMBAT SPIRITUEL comme le dit Michelle très justement . Cet esprit est particulièrement violent. Prépare toi près du Seigneur. Porte ce que tu vois devant le Seigneur et demande lui de te conduire .

      As tu été démissionnaire dans ton role de mari ? Cela ouvre des portes à l’esprit d’Achab . Si c’est le cas ,repentance et reprends le terrain .
      La passivité ne permet pas d’exercer l’autorité spirituelle .Cette passivité autorise les péchés à grandir et donne accès à cet esprit, alors que NOUS SOMMES APPELES A LA GUERRE .
      L’autorité que nous avons reçu ne doit pas nous servir seulement  » à monter la garde », MAIS nous somme destinés à etre OFFENSIFS lorsque c’est nécessaire et avec l’esprit de Jézabel plus particulièrement .
      Ce qu’elle avait semé était tellement mauvais et pervers que l’on parle encore de » la femme Jézabel en Apocalypse  ». L’esprit qui l’animait a pris son nom !!!

      Alors: aux armes …!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>