La grâce est notre nouvelle monnaie, par Dutch Sheets

Transmis par Ueli qui commente:  » Je me sens poussé à vous envoyer un texte que je trouve opportun en ce 1er janvier 2017. Nous croyons que cette année va nous étonner autant qu’elle sera une année d’épreuve, que le Seigneur fera plein de nouvelles choses ! » 

La grâce est notre nouvelle monnaie

Pendant que je parlais à la conférence d’octobre de l’église de Chuck Pierce, un ami personnel et prophète éprouvé vit John Knox qui se tenait derrière moi. John Knox était un pasteur écossais, une grande figure de la réforme protestante du XVème siècle.

À cette époque, les évangéliques écossais étaient en général menés au bûcher et les bibles incinérées. Pour sa part, John Knox fut emprisonné et asservi pour son implication dans la Réforme. Il maintint sa position sans se décourager, priant chaque jour : « Seigneur, donne-moi l’Ecosse ou je meurs »

Et sa prière fut entendue. Le grand réformateur fut utilisé par Dieu pour transformer l’Eglise et réveiller le pays. Mary Stuart, reine d’Ecosse, farouchement opposée à la Réforme, dit un jour de lui : « Je crains bien plus les prières de John Knox que toutes les armées d’Europe réunies ».

Dans la vision, John Knox, derrière moi, portait le chiffre 313. Pressé par l’Esprit d’aller voir dans la concordance Strong à quoi le chiffre se référait, mon ami trouva le terme en grec de « Nouvelle naissance, nouveau départ ». Puis il vérifia sur le calendrier, le 313eme jour tombait un 8 novembre, jour d’élections aux Etats-Unis !

Notre interprétation fut celle-ci : en réponse aux prières de l’Eglise, un grand réveil et une réforme – nouvelle naissance – commencera pour les Etats Unis le 8 novembre. C’est extraordinaire !

La grâce de Dieu nous a épargnés

Je ne vois certes pas le président élu revendiquer la paternité de ce courant mais je le vois comme étant un agent de changement qui, d’une certaine manière, préparera le chemin. Un signe avant-coureur en quelque sorte.

Je crois aussi que Dieu dans sa grâce nous a épargné Hillary Clinton et ses idées invraisemblables qui nous auraient conduits bien loin du redressement dont nous avons désespérément besoin. Je frémis à l’idée du mandat de 30 ou 40 ans qu’elle était prête à accorder aux libéraux de la Cour Suprême. Les Etats-Unis ne se seraient jamais remis d’une telle catastrophe.

Pour ce qui est des élections, je parle à dessein de  » grâce « . Je prends, avec d’autres, ce mot pour un recours en tout premier lieu au Ciel durant cette période, et ceci pour trois raisons précises.

Premièrement, en février, au cours de la prière à la Maison Blanche, nous avons été visités, deux amis et moi-même, par un ange. Il nous a simplement dit en réponse à nos prières et nos proclamations : « Grâce, Grâce, Grâce, Grâce, Grâce, Grâce, Grâce »… Oui, six fois.

Deuxième chose, quelques semaines plus tard, un intercesseur me fit part d’un rêve qu’elle avait reçu du Seigneur me concernant. Dans le rêve, dit-elle, je déclarais : « Je me suis connecté aux profondeurs de la grâce »…

Ensuite, quinze jours avant les élections, un ami pasteur reconnu reçut une vision en regardant sur le net la Conférence Appel du Ciel. Alors que nous étions en prière, implorant la grâce, il vit des pièces tomber du ciel tout autour de moi, et le tas de pièces d’argent m’arrivait à la cheville. Il regarda de plus près, toutes portaient le mot  » GRACE » sur les différentes faces.

Sur une pièce, en particulier, il y avait l’effigie de Georges Washington avec gravé dessus le mot « GRÂCE », et au revers, la bannière américaine avec les mots « NOUVELLE GLOIRE ». Comme vous le savez, on appelle parfois notre drapeau « Vieille Gloire ». Une nouvelle gloire vient à la vieille gloire. Et mon ami entendit ces mots : « La grâce est notre nouvelle monnaie ».

La grâce est notre nouvelle monnaie

La grâce est une bonté imméritée. Dans les Ecritures, elle est liée à l’Alliance – alliance de fidélité et de bonté de Dieu, qui nous dit qu’elles se renouvellent chaque matin (Lamentations 3:22), et qu’elle triomphe aussi du jugement (Jacques 2:13).

Joyeux Noël, Amérique, tu viens de vivre une grâce incroyable !

Maintenant la question est celle-ci : « Allons-nous gaspiller ce cadeaux précieux ou en user avec sagesse ? La tendance de l’Eglise est de prier – parfois avec ferveur – en période électorale, puis, de retourner à une vie sans prière une fois les élections passées… » 

Un sénateur chrétien m’a appelé un jour à ce sujet, il m’a dit : « L’Eglise prie pour notre mandat, mais ensuite nous sommes livrés à nous même ». Il ajouta : « Je peux dire quand l’Eglise prie et quand elle ne prie pas ». Ouch !

Si nous, Corps du Christ, nous ne continuons pas de prier avec zèle pour le réveil, la réforme et l’affermissement de ceux que nous avons élus à la fonction, la grâce que nous avons reçue sera gaspillée.

Hébreux 4:16 nous dit où trouver la grâce : « Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. » Le texte grec précise « kairos », au moment opportun, stratégique, et non chronologique.

Nous avons le devoir, en ces temps opportuns et stratégique de l’histoire, de continuer à implorer la grâce. Nous avons le devoir de prier pour nos autorités, plus particulièrement pour Donald Trump qui est au mieux un « bébé-chrétien ». Nous devons demander la sagesse, la révélation, l’humilité et le courage. Seul un mélange équilibré de ces qualités et de ces dons spirituels peut lui permettre de réussir.

Devenons des partenaires d’intercession pour la réforme à la manière de John Knox : « Donne-nous l’Amérique ou nous mourrons ! »

Assistons les Etats-Unis dans sa nouvelle naissance comme nous le ferions pour un nouveau-né. Et que nous puissions utiliser cette « nouvelle monnaie » avec sagesse jusqu’à ce qu’une « nouvelle gloire » venue du ciel imprègne notre territoire.

Chers amis, continuez à prier pour les Etats-Unis, ainsi que pour ceux que Dieu a placé aux plus hautes fonctions. Que Sa grâce et une nouvelle gloire nous inonde.

Dutch Sheets


Dutch Sheets est auteur connu, enseignant et conférencier. Il voyage partout dans le monde pour encourager les chrétiens à la prière et à l’impact dans la société. Pasteur enseignant dans plusieurs collèges bibliques, il est aussi membre du conseil d’administration de nombreux organismes.

Il aspire à voir un réveil radical aux Etats-Unis et un retour à son héritage biblique.

Messager d’espoir, Dutch Sheets encourage les chrétiens au réveil dans ces temps et à réformer leur vie.

Traduit par Patrice.

Laisser un commentaire