L’ANTICHRIST par Ewald Frank – 1: CHRIST ET L’ANTICHRIST -

« Transmis par Ange_T_G – J’ai trouvé ce petit livre si riche et intéressant que je le mets par chapitre, car il mérite d’être médité à la lumière de la Bible. Avant propos et Introduction sont mis en annexe du premier chapitre « 

CHRIST ET L’ANTICHRIST

Dans la lutte pour obtenir de la clarté sur ce thème si important au sujet de l’antichrist, c’est sans idées préconçues que nous devons nous tourner vers la Parole de Dieu afin que cette mystérieuse personnalité soit éclairée par les Ecritures.

Comme nous l’avons déjà mentionné, des opinions humaines existent depuis longtemps, avec des variations fort différentes de l’une à l’autre. Nous avons cependant droit à une réponse infaillible et irréfutable. Et celle-ci ne peut nous être donnée qu’au travers de la Parole infaillible de Dieu.
Tous les témoignages des Saintes Ecritures sont en eux-mêmes, et en relation les uns avec les autres, la preuve de la véracité de Dieu. La création rend témoignage à Son Créateur. Celui qui veut nier le Créateur devrait aussi nier l’existence de la majesté de l’univers. Ceux qui sont sauvés sont une preuve vivante de ce qu’il y a un Sauveur. Les choses divines n’ont pas besoin d’être prouvées par les hommes; en se réalisant elles-mêmes, elles démontrent la réalité. Cela est valable pour chaque thème et dans tous les domaines des Saintes Ecritures.

Le sujet si complexe de l’antichrist fait partie des plus difficiles existant sur le plan religieux. Il y a en premier lieu la mystérieuse divinité de Jésus-Christ et en second lieu nous trouvons la personne mystérieuse de l’Antichrist. Pour la plupart des hommes, l’une et l’autre sont une énigme. Dans les deux cas les opinions s’éloignent fortement les unes des autres. Il n’y a sur la terre aucune chaire, aucun professeur qui puisse s’engager à donner des éclaircissements sûrs à ce sujet. La théologie traditionnelle va de mal en pis. Elle englobe uniquement des interprétations qui correspondent à l’actuelle orientation des diverses églises.

Comme nous l’avons déjà cité selon le prophète Daniel, ce livre mystérieux devait rester fermé et scellé jusqu’au temps de la fin. Selon Apocalypse 5.1 nous apprenons qu’il y a dans le Nouveau Testament un livre scellé. La question posée est celle-ci: “Qui est digne d’ouvrir le livre et d’en rompre les sceaux?” (v. 2). Jean qui observait les événements reçut cette réponse:

Voici, le lion qui est de la tribu de Juda, la racine de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux” (v. 5).

Dans ce traité nous ne pouvons pas nous occuper de l’ouverture des Sceaux et de sa signification d’une si grande portée, ni exposer ce qu’ils contiennent de façon détaillée. Nous nous occupons ici du thème qui a été présenté et de la signification des symboles qui lui appartiennent et que nous rencontrons toujours à nouveau. Dans la prophétie ainsi que dans les paraboles du Seigneur nous avons affaire à des images dans lesquelles se cache le sens véritable. Ici il est question de bêtes, de têtes, de cornes, d’image de la bête, de marque de la bête, du nom bre de la bête, et même d’une prostituée qui se tient sur la bête, etc. A l’aide des Saintes Ecritures nous allons nous enquérir soigneusement de la signification de ces images.

Le système antichrist a plusieurs faces et marche parallèlement avec l’histoire du salut qui a près de deux mille ans. Les Saintes Ecritures nous le montrent sous divers rapports. Paul désigne par divers titres la personne qui agit. Avec une vue prophétique étendue il était à même d’en donner une description exacte. L’apôtre écrit en nous exhortant par ces mots:

“Que personne ne vous séduise en aucune manière, car ce jour-là ne viendra pas que l’apostasie ne soit arrivée auparavant et que l’HOMME DE PECHE n’ait été révélé, le FILS DE PERDITION, qui s’oppose et s’élève contre tout ce qui est appelé Dieu ou qui est un objet de vénération, en sorte que lui-même s’assiéra au temple de Dieu, se présentant lui-même comme étant Dieu… Et maintenant, vous savez ce qui retient pour qu’il soit révélé EN SON PROPRE TEMPS. Car le mystère d’iniquité opère déjà; seulement celui qui retient maintenant, le fera jusqu’à ce qu’il soit loin. Et alors sera révélé L’INIQUE, que le seigneur Jésus consumera par le souffle de sa bouche et qu’il anéantira par l’apparition de sa venue; duquel la venue est selon l’opération de Satan, en toute sorte de miracles et signes et prodiges de mensonge, et en toute séduction d’injustice pour ceux qui périssent, parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés” (2 Thes. 2.3-10).

Les comparaisons suivantes doivent nous donner quelques indices de l’Antichrist qui nous le fassent mieux distinguer:

Christ est venu au Nom de Son Père (Jean 5.43);
l’imitateur vient en son propre nom (Jean 5.43b).
Christ s’est pleinement abaissé jusqu’à la mort (Phil. 2.8);
le fils de perdition s’élève au-dessus de toutes choses (2 Thes. 2.4).
Christ fut méprisé et délaissé des hommes (Esa. 53.3);
l’Antichrist se laisse célébrer par les hommes et reçoit leurs hommages (Apoc. 13.8).
Christ est le véritable prophète (Deut. 18.15-18; Apoc. 3.22,23);
l’Antichrist est le faux prophète (Apoc. 16.13; 20.10).
Christ rend témoignage à la Vérité (Jean 18.37);
le sacrilège jette la Vérité à terre (Dan. 8.12).
Christ est venu pour faire la volonté de Dieu (Héb. 10.7-10);
l’Antichrist impose sa volonté (Dan. 11.36).
Christ est venu chercher et sauver ce qui était perdu (Luc 19.10);
l’Antichrist s’élève pour détruire le peuple des saints (Dan.8.24).
Christ était soumis à la loi de Dieu (Mat. 5.17);
l’inique est celui qui est sans loi (2 Thes. 2.8; Dan. 7.25a).
Christ tut appelé Fils de Dieu (Luc 1.35);
l’Antichrist est appelé l’homme de péché (2 Thes. 2.3).
Christ est le mystère de la piété (1 Tim. 3.16);
l’Antichrist est le mystère d’iniquité (2 Thes. 2.7).

Ces comparaisons qui pourraient être poursuivies à volonté sont nécessaires afin que nous puissions nous représenter quelle est cette personne. Dans notre exposé, les contrastes que beaucoup jusqu’à maintenant n’ont pas reconnus deviendront encore plus distincts à la lumière. Dans Daniel, dans les épîtres des apôtres et dans l’Apocalypse nous rencontrons différentes désignations qui cependant décrivent toujours la même personne, respectivement le même système dans sa multiplicité.

==================================================

AVANT-PROPOS

Je suis bien conscient de la portée de ces exposés et je sais aussi que cela entraînera des conséquences. Cependant, face à l’urgence des besoins, il ne me reste aucun autre choix qu’écrire ce qui doit être dit, même s’il ne faut le faire qu’en style télégraphique. Celui qui le veut peut alors commencer à sonder les Saintes Ecritures. Comme toujours, les uns l’accepteront et les autres le rejetteront. Il y aura des personnes qui se réjouiront du fond du coeur de ce que quelqu’un aura eu le courage de prendre le mal à sa racine et, où cela est possible, d’y mettre la hache. Les autres se fâcheront.

C’est intentionnellement que j’ai évité d’employer les expressions que le Dr Martin Luther utilisa dans ses écrits dans lesquels il s’expliqua au sujet de l’antichrist. Ce qu’il a écrit sur ce thème recouvre d’une façon étendue ce qui est exposé et peut être lu dans les anciens écrits, comme par exemple dans le volumineux avant-propos sur le prophète Daniel. Ces écrits nous montrent combien cet homme de Dieu était profondément attaché à la Parole qu’il avait traduite. A cet égard il n’y a peut-être aucun autre homme qui lui soit comparable dans l’histoire de l’Eglise. En vertu de son expérience personnelle du salut, il avait la certitude d’être justifié par la foi en Christ. Bien plus, il avait une relation intérieure et des rapports profonds avec Dieu et avec Sa Parole.

Certainement que lorsque Dieu déclencha la Réformation, Il agit par une puissante intervention dans le royaume des ténèbres, ainsi tout aussi sûrement agit-Il maintenant dans l’achèvement de Son Eglise qui est issue de la Réformation et qui expérimente une vivification spirituelle toujours nouvelle et une conduite plus en avant. Celui qui a étudié l’histoire de l’Eglise sait comment, à différentes époques, des vérités bibliques déterminées ont été placées à nouveau sur le chandelier. Maintenant, toutes ces vérités bien soupesées doivent être publiées comme étant le plein Evangile afin que ce qui était décousu puisse être rassemblé et déboucher sur la perfection.

En tant que missionnaire ayant voyagé depuis 1964 dans plus de 90 pays et prêché dans les congrès de presque toutes les dénominations, j’éprouve de l’estime à l’égard de chaque croyant et de toutes les religions. Lors de mes exposés, des hommes de toutes races et de toutes conceptions du monde y ont pris part. En tant que protestant, je pus même prêcher une fois en Afrique du Sud au sein d’une église catholique comble où se trouvaient plus de mille personnes. C’est parce que j’éprouve de profonds sentiments pour mon prochain que je devais dévoiler les plus grandes tromperies qui existent sur la terre en ce qui concerne les choses religieuses. Chaque homme a pourtant le droit de connaître la Vérité.

Nous ne vivons plus au temps où seuls le maire, le prêtre et l’instituteur pouvaient lire, pas plus que dans la période de presque mille ans durant laquelle l’église veillait à ce que la Bible ne soit pas mise entre les mains du peuple. Mais au contraire nous vivons dans un temps où chacun peut s’informer de toutes choses. Pourquoi ne faudrait-il pas ici aussi engager une recherche? Dans ce court exposé on ne peut que faire allusion à l’essentiel et l’effleurer.

Il en va de chacun personnellement, ainsi que de sa destination après la mort. En réalité l’homme est créé pour la vie car il est certain qu’après la mort la vie continue, même si quelques-uns ne veulent pas en convenir. Cependant chacun doit placer lui-même les aiguillages sur leur bonne position s’il veut atteindre le but.


Parmi les nombreuses traductions, nous avons choisi celle de Darby.

Puisse cette brochure être en bénédiction à tous les lecteurs et que beaucoup de ceux qui suivaient le chemin large conduisant à la perdition puissent être amenés sur le chemin étroit qui conduit à la Vie éternelle. Que chacun puisse reconnaître la Vérité, en être pénétré et en même temps être libéré de toute erreur. Concernant notre salut nous ne pouvons nous en remettre à aucun homme mais à Dieu seul.
Krefeld, juillet 1986 L’auteur

========================================================================

Introduction

Dans cet exposé nous nous référons principalement au livre de Daniel et à l’Apocalypse. Jusque dans un passé assez récent, même les docteurs de la Bible internationalement connus ne pouvaient pas vraiment entreprendre l’étude du contenu de ces deux livres prophétiques. Ils se trouvaient sans cesse devant de nouvelles énigmes parce qu’ils n’étaient pas en mesure d’y décoder le langage symbolique utilisé. Ce qui a été écrit en vertu d’une inspiration directe ne peut être dévoilé, pour être compris, que par une révélation particulière d’en-haut.

A cet égard aucun esprit philosophique humain ne peut sonder ces choses; il faut que ce soit l’Esprit de Dieu qui éclaire et révèle ce qui est caché (1 Cor. 2.10-13). Parce que le temps pour la partie prophétique n’était pas encore venu, l’on a simplement écrit à ce sujet selon sa propre connaissance et son meilleur savoir.

Une prophétie biblique ne peut pas être interprétée. Elle doit être plutôt reconnue et observée dans son accomplissement. Les événements eschatologiques, c’est-à-dire les événements du temps de la fin, ont été programmés à l’avance par prédestination divine. Dieu avait écrit à l’avance les deux choses: l’histoire de l’humanité et l’histoire du salut qui s’accomplit en elle. Ce que les interprètes de la Bible ont dit jusqu’ici ne concorde pas, comme nous le verrons, avec les claires réponses de Dieu tirées de leur réalisation.

Si quelqu’un pense qu’il sait quelque chose, qu’il considère que toute connaissance est fondée dans le témoignage d’ensemble des Saintes Ecritures et qu’elle doit être en accord avec Celles-ci. Ce qui est dit sur un thème n’est juste que lorsque aussi les dernières questions appartenant à ce thème reçoivent une réponse claire, satisfaisante et n’ayant qu’une seule signification possible.

Si le Seigneur a donné aux Siens la compréhension nécessaire pour la partie prophétique des Ecritures, ce n’est pas parce que nous avons lu la Bible de façon plus approfondie, mais bien parce que maintenant le temps est venu où les mystères de Dieu sont rendus publics. Sans aucun doute nous vivons dans la dernière partie de l’histoire du salut. En faisant cette constatation, ce n’est pas pour amener la panique ou une ambiance de fin du monde, mais bien plutôt pour qu’un réveil et un dégrisement puissent avoir lieu. Il s’agit maintenant de mettre l’accent sur la Parole prophétique qui ne doit pas rester en arrière de l’évangélisation et de la doctrine. L’ange ordonna au prophète Daniel, au chapitre 12, verset 4:

“Et toi, Daniel, cache les paroles et scelle le livre jusqu’au temps de la fin. Plusieurs courront çà et là; et la connaissance sera augmentée”.

Le scellement du contenu si important de ce Livre ne devait pas le rester pour toujours, mais bien jusqu’au temps de la fin. Au sujet du “temps de la fin” ou des “derniers jours”, aussi bien l’Ancien que le Nouveau Testament en parlent. Daniel 8.17 et 19 dit:

“Comprends, fils d’homme, car la vision est pour le temps de la fin… Voici, je te fais connaître ce qui aura lieu à la fin de l’indignation; car d’un temps déterminé sera la fin”.

Ce qui, il y a peu de temps encore, était caché et scellé et qui à cause de cela ne pouvait pas être compris, est maintenant révélé. Certainement qu’après cet exposé le livre de Daniel et l’Apocalypse seront mieux compris de tous.

La vision qu’eut le prophète Daniel, dans laquelle certains développements et événements étaient donnés en symboles, n’a pas été interprétée par lui, mais l’ange Gabriel lui fut envoyé pour lui expliquer ce qu’il avait vu. Daniel rend témoignage de cela au chapitre 9, versets 22 et 23:

“Et il me fit comprendre, et me parla, et dit: Daniel, je suis maintenant sorti pour éclairer ton intelligence. Au commencement de tes supplications la parole est sortie, et je suis venu pour te la déclarer car tu es un bien-aimé. Comprends donc la parole, et sois intelligent dans la vision”.

De même qu’alors, ainsi en est-il aujourd’hui pour l’éclaircissement et la compréhension justes; mais cela venait aussi de sa prière dans laquelle il exprimait un profond désir de son coeur de recevoir la clarté de Dieu. La clef pour la compréhension de cela se trouve dans la mise en demeure de l’ange:

“Comprends donc la parole, et sois intelligent dans la vision” (Dan. 9.23).

Celui qui ne prend pas garde à la Parole, malgré une prétendue révélation, s’égarera. Dieu est lié à Sa Parole. Il accomplit toutes choses conformément à Sa Parole. Dans Daniel 10.21 nous lisons ceci: “Cependant je te déclarerai ce qui est consigné dans l’écrit de vérité”.

Nous n’avons pas besoin d’en savoir davantage et nous n’en voulons pas savoir davantage. Mais nous aimerions expérimenter ce qui est écrit dans ce Livre de Vérité. Jean fut également visité par un ange lorsqu’il se trouvait dans l’île de Patmos. C’est le témoignage qui en est rendu au premier verset du 1er chapitre de l’Apocalypse:

“Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses esclaves les choses qui doivent arriver bientôt; et il a signifié, en l’envoyant par son ange, à son esclave Jean…”.

Après qu’il eut vu toutes ces visions et ces événements en images, il rend le témoignage suivant au chapitre 22.8,9:

“Et c’est moi, Jean, qui ai entendu et vu ces choses, et quand j’eus entendu et que j’eus vu, je tombai à terre pour rendre hommage devant les pieds de l’ange qui me montrait ces choses. Et il me dit: Garde-toi de le faire; je suis ton compagnon d’esclavage et celui de tes frères les prophètes et de ceux qui gardent les paroles de ce livre: rends hommage à Dieu”.

L’action de grâces et l’adoration conviennent à Dieu seul, même lorsqu’Il envoie un ange ou un messager. Il a des messagers célestes et des messagers terrestres, par le moyen desquels Il parle et Il agit (Héb. 1.7).

A une commission particulière en rapport avec l’histoire du salut correspond une vocation prophétique apostolique directe. Celui qui a seulement une connaissance imaginaire d’une mission liera les gens à lui-même et à sa doctrine, et il en fera de même avec ses propres disciples. Toutefois celui qui est envoyé par Dieu parle les Paroles de Dieu et met les hommes en relation avec Dieu. De tels hommes de Dieu fraient et préparent un chemin à Dieu et en même temps à Son peuple, en ce qu’ils débarrassent tout obstacle (Esa. 62.10).

C’est ainsi que des hommes deviennent réellement des disciples et des imitateurs de Jésus-Christ.

Cette pensée nous rappelle la prophétie de Malachie 3.1:

“Voici, j’envoie mon messager, et il préparera le chemin devant moi…”.

Elle s’accomplit en Jean-Baptiste que le Seigneur avait envoyé devant Sa face (Mat. 11.10).

Dans Apocalypse 22.6 nous lisons ceci:

“Ces paroles sont certaines et véritables; et le Seigneur Dieu des esprits des prophètes, a envoyé son ange, pour montrer à ses esclaves les choses qui doivent arriver bientôt”.

Finalement le Seigneur Lui-même dit au verset 16:

“MOI, Jésus, j’ai envoyé mon ange pour vous rendre témoignage de ces choses dans les assemblées”.

Lorsqu’arrivent des événements en rapport avec l’histoire du salut, toujours Dieu envoie un ange, c’est-à-dire un prophète. “Or le Seigneur, l’Eternel, ne fera rien qu’il ne révèle son secret à ses serviteurs les prophètes” (Amos 3.7).

C’est ainsi par exemple que la naissance de Jean-Baptiste fut annoncée par un ange (Luc 1.13). Dans les champs de Bethléhem les bergers entendirent chanter les armées célestes et ils entendirent de la bouche de l’ange l’annonce de la naissance du Sauveur:

 »“N’ayez point de peur, car voici, je vous annonce un grand sujet de joie qui sera pour tout le peuple; car aujourd’hui, dans la cité de David, vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur” (Luc 2.10,11).

L’ouverture des Sceaux fut aussi annoncée d’une manière surnaturelle.

  14 commentaires

  1. NOELO KYUNGU   •  

    Benis soit JHWH au nom de JESUS pour ce message.

    Seulement, il y a quelque chose de subliminal dans ce message, une forme d’idolatrie très bien dissimulée qu’on ne peut facilement denicher. En effet, le Frère EWALD FRANK ne met pas trop l’accent sur la révélation, mais beaucoup plus sur "l’ange" ou "le messager".

    Tout cela non pour nous enseigner , mais pour pour magnifier le Frère WILLIAM MARRION BRANHAM que les Branhamistes prennent pour ELIE le prophète, "Le prophète du temps de la fin", "l’Ange de de l’"AGE laodicée".

    QUE LE SEIGNEUR JESUS NOUS AIDE A ETRE PRESERVE DE TOUT CE QUI NE RELEVE PAS DE LA VERITE.

    AMEN.

    NB: ce nom est un pseudo.

    Michelle: pourrais-tu nous donner les preuves de ce que tu dis, à savoir le lien entre l’auteur de l’article et Branham… car j’en ai lu une bonne partie et cela ne me paraît pas du tout relever de « confidences d’un ange »… mais au contraire très ancré bibliquement ! Ce lien semble démontrer que Ewald Frank avait pris le contrepied de Branham dans ses fausses doctrines :

    http://matth25v6.org/Cri-de-minuit/predication_29.htm

  2. IGNERSKI Claude   •  

    J’ai entièrement lu cet exposé de l’antichrist. Bien que j’ai relevé des incohérences, et des erreurs doctrinales, je retiendrai également ce qui me paraît conforme aux écritures selon ce que j’en ai appris, car la bible nous convie de suivre un principe: ne pas mépriser les prophéties (ce qui implique tous ce qui peut procéder de l’inspiration divine).

    Je crois sincèrement que Ewald Franck est dans l’erreur au sujet de la doctrine de la trinité. Son propos est sous prétexte que l’on ne trouve pas les expressions telles qu’il aurait voulu les voir pour y croire : Dieu le Fils, Dieu le Père et Dieu le St Esprit pour croire à la trinité. Ainsi Dieu selon Ewald n’est pas Dieu en trois Personnes et que par conséquent la trinité n’existe pas, mais que Dieu est une seule et unique personne se présentant de plusieurs manières comme dans le Père ou dans le fils ou le St Esprit. Or la Bible nous révèle la personne de Dieu en une seule entité en Dieu unique (monothéisme) mais qu’il est en 3 Personnes bien distinctes. Le premier verset dans la bible nous donne le premier nom de la divinité :Elohim en hébreu qui est un pluriel en sa forme, mais un singulier dans son sens quand il se réfère en tant que Dieu unique. Que nous dit la Bible At et Nt: " C’est pourquoi,ô Dieu, ton Dieu t’a oint… (Heb.1:9) et dans l’évangile Jean 5:17-18 "Mais Jésus répondit: Mon Père agit jusqu’à présent; moi aussi, j’agis (2 personnes distinctes). A cause de cela, les juifs cherchaient plus à le faire mourir, non seulement parce qu’Il violait le sabbat, mais parce qu’il appelait Dieu son propre Père, SE FAISANT LUI MEME EGAL A DIEU ( Jésus affirme lui même sa divinité et son égalité à Dieu).
    Si l’on peut concevoir difficilement la trinité, c’est parce qu’elle est un mystère qu’il faut accepter par la foi et non la raison d’autant plus qu’il faut prendre en compte un élément qui fait tout son importance: l’unité parfaite de l’amour qui donne l’harmonie par excellence des trois Personnes de la trinité :En Jésus Christ toute plénitude s’est plu a habiter (Phil.1:19). Dieu le Père était en Lui(Jn.17:21-23), et Dieu le St Esprit Lui était accordé sans mesure( Es;42:1; Jn3:34).
    Certes l’on peut écrire des pages sur le sujet, car les preuves ne manquent pas, mais ce qui est dramatique c’est de répandre cette fausse doctrine: le fait de ne pas faire de distinction des personnes de la Divinité, car cela équivaut à ne pas saisir le prix du sacrifice que le Père a payé de la Personne de Son Fils qui est la définition même de l’amour de Dieu manifesté a l’égard des hommes (1Jean 4:9-10).
    Il y’a d’autre part profonde incohérence sur la marque de la bête, car si la dévotion pour la papauté est un critère, cela voudrait dire que la personne est définitivement condamnée selon (Apo.14:9-10). Or Dieu ne tient pas compte de l’ignorance des gens (Actes17:30; Col.1:21-23), mais plutôt de l’endurcissement (Heb.3:12-14) et par manque d’amour de la vérité (2Thess.2:10-12).

  3. IGNERSKI Claude   •  

    J’ai entièrement lu cet exposé de l’antichrist. Bien que j’ai relevé des incohérences, et des erreurs doctrinales, je retiendrai également ce qui me paraît conforme aux écritures selon ce que j’en ai appris, car la bible nous convie de suivre un principe: ne pas mépriser les prophéties (ce qui implique tous ce qui peut procéder de l’inspiration divine).

    Je crois sincèrement que Ewald Franck est dans l’erreur au sujet de la doctrine de la trinité. Son propos est sous prétexte que l’on ne trouve pas les expressions telles qu’il aurait voulu les voir pour y croire : Dieu le Fils, Dieu le Père et Dieu le St Esprit pour croire à la trinité. Ainsi Dieu selon Ewald n’est pas Dieu en trois Personnes et que par conséquent la trinité n’existe pas, mais que Dieu est une seule et unique personne se présentant de plusieurs manières comme dans le Père ou dans le fils ou le St Esprit. Or la Bible nous révèle la personne de Dieu en une seule entité en Dieu unique (monothéisme) mais qu’il est en 3 Personnes bien distinctes. Le premier verset dans la bible nous donne le premier nom de la divinité :Elohim en hébreu qui est un pluriel en sa forme, mais un singulier dans son sens quand il se réfère en tant que Dieu unique. Que nous dit la Bible At et Nt: " C’est pourquoi,ô Dieu, ton Dieu t’a oint… (Heb.1:9) et dans l’évangile Jean 5:17-18 "Mais Jésus répondit: Mon Père agit jusqu’à présent; moi aussi, j’agis (2 personnes distinctes). A cause de cela, les juifs cherchaient plus à le faire mourir, non seulement parce qu’Il violait le sabbat, mais parce qu’il appelait Dieu son propre Père, SE FAISANT LUI MEME EGAL A DIEU ( Jésus affirme lui même sa divinité et son égalité à Dieu).
    Si l’on peut concevoir difficilement la trinité, c’est parce qu’elle est un mystère qu’il faut accepter par la foi et non la raison d’autant plus qu’il faut prendre en compte un élément qui fait tout son importance: l’unité parfaite de l’amour qui donne l’harmonie par excellence des trois Personnes de la trinité :En Jésus Christ toute plénitude s’est plu a habiter (Phil.1:19). Dieu le Père était en Lui(Jn.17:21-23), et Dieu le St Esprit Lui était accordé sans mesure( Es;42:1; Jn3:34).
    Certes l’on peut écrire des pages sur le sujet, car les preuves ne manquent pas, mais ce qui est dramatique c’est de répandre cette fausse doctrine: le fait de ne pas faire de distinction des personnes de la Divinité, car cela équivaut à ne pas saisir le prix du sacrifice que le Père a payé de la Personne de Son Fils qui est la définition même de l’amour de Dieu manifesté a l’égard des hommes (1Jean 4:9-10).
    Il y’a d’autre part profonde incohérence sur la marque de la bête, car si la dévotion pour la papauté est un critère, cela voudrait dire que la personne est définitivement condamnée selon (Apo.14:9-10). Or Dieu ne tient pas compte de l’ignorance des gens (Actes17:30; Col.1:21-23), mais plutôt de l’endurcissement (Heb.3:12-14) et par manque d’amour de la vérité (2Thess.2:10-12).

  4. IGNERSKI Claude   •  

    J’ai entièrement lu cet exposé de l’antichrist. Bien que j’ai relevé des incohérences, et des erreurs doctrinales, je retiendrai également ce qui me paraît conforme aux écritures selon ce que j’en ai appris, car la bible nous convie de suivre un principe: ne pas mépriser les prophéties (ce qui implique tous ce qui peut procéder de l’inspiration divine).

    Je crois sincèrement que Ewald Franck est dans l’erreur au sujet de la doctrine de la trinité. Son propos est sous prétexte que l’on ne trouve pas les expressions telles qu’il aurait voulu les voir pour y croire : Dieu le Fils, Dieu le Père et Dieu le St Esprit pour croire à la trinité. Ainsi Dieu selon Ewald n’est pas Dieu en trois Personnes et que par conséquent la trinité n’existe pas, mais que Dieu est une seule et unique personne se présentant de plusieurs manières comme dans le Père ou dans le fils ou le St Esprit. Or la Bible nous révèle la personne de Dieu en une seule entité en Dieu unique (monothéisme) mais qu’il est en 3 Personnes bien distinctes. Le premier verset dans la bible nous donne le premier nom de la divinité :Elohim en hébreu qui est un pluriel en sa forme, mais un singulier dans son sens quand il se réfère en tant que Dieu unique. Que nous dit la Bible At et Nt: " C’est pourquoi,ô Dieu, ton Dieu t’a oint… (Heb.1:9) et dans l’évangile Jean 5:17-18 "Mais Jésus répondit: Mon Père agit jusqu’à présent; moi aussi, j’agis (2 personnes distinctes). A cause de cela, les juifs cherchaient plus à le faire mourir, non seulement parce qu’Il violait le sabbat, mais parce qu’il appelait Dieu son propre Père, SE FAISANT LUI MEME EGAL A DIEU ( Jésus affirme lui même sa divinité et son égalité à Dieu).
    Si l’on peut concevoir difficilement la trinité, c’est parce qu’elle est un mystère qu’il faut accepter par la foi et non la raison d’autant plus qu’il faut prendre en compte un élément qui fait tout son importance: l’unité parfaite de l’amour qui donne l’harmonie par excellence des trois Personnes de la trinité :En Jésus Christ toute plénitude s’est plu a habiter (Phil.1:19). Dieu le Père était en Lui(Jn.17:21-23), et Dieu le St Esprit Lui était accordé sans mesure( Es;42:1; Jn3:34).
    Certes l’on peut écrire des pages sur le sujet, car les preuves ne manquent pas, mais ce qui est dramatique c’est de répandre cette fausse doctrine: le fait de ne pas faire de distinction des personnes de la Divinité, car cela équivaut à ne pas saisir le prix du sacrifice que le Père a payé de la Personne de Son Fils qui est la définition même de l’amour de Dieu manifesté a l’égard des hommes (1Jean 4:9-10).
    Il y’a d’autre part profonde incohérence sur la marque de la bête, car si la dévotion pour la papauté est un critère, cela voudrait dire que la personne est définitivement condamnée selon (Apo.14:9-10). Or Dieu ne tient pas compte de l’ignorance des gens (Actes17:30; Col.1:21-23), mais plutôt de l’endurcissement (Heb.3:12-14) et par manque d’amour de la vérité (2Thess.2:10-12).

  5. giuseppe   •  

    Pour Noelo Kyungu et Michelle d’Astier

    Ayant durant des années fréquenté les assemblées branhamnistes (bestheda Wasmes & eglise évangélique indépendante : Hensies et Jemappes) je vous confirme les liens existant entre Ewald Frank et William marrion Branham

    Exemples de site (sur internet : 20 octobre 2011)

    Centre missionnaire de la parole parlée
    http://www.cmpp.ch

    rencontres à krefeld : novembre 2011

    Le Seigneur m’a fait sortir du mouvement branhamniste depuis lors.

    Parmi leurs enseignements:
    Elie le prophète de malachie 4/5-6 : william marrion Branham

    Les relations personnelles d’Ewald frank avec William marrion Branham et vers 1962 , ce dernier a dit a Ewald frank de faire provisions d’emmagasiner la nourriture(messages, prédications de W.M.Branham) et de la distribuer au temps convenable (après son décès).

    D’autre part , Ewald frank d’après lui accomplit matthieu 24/45-47 :"quel est le serviteur fidèle et prudent que son maître a établi sur ses gens pour leur donner la nourriture au temps convenable?……."

    Et à cette fin, si vous voulait recevoir des brochures de lui et de W.M.Branham il fallait renvoyer un bon stipulant reconnaître Ewald frank comme le serviteur fidèle et prudent … (matthieu 24/45-47 )
    via la suisse (A.Barilier)

    Chose que je n’ai pas faites.

    Actuellement Krefel est connu dans le monde pour la diffusion des brochures de W.M.Branham et d’Ewald Frank en diverses langues.

    Dans l’article qui est publié ici , il est fait état de l’ouverture des sceaux qui furent aussi annoncées d’une manière surnaturelle …..

    cela fait référence à l’ouverture des sceaux (en 1963 : nuée dans le ciel et la révélation des sept sceaux de W.M.branham…. (d’après les branhamnistes).

    Ceci devait être signalé comme aussi il y a quelques mois où apparut matthieu25v6.org/cri-de-m…
    prédication-29 htm sur votre blog

    Où un frère et moi-même sommes intervenus vu que les adeptes de Philippe Kacou le présentait comme le prophète du 21è siècle (matthieu 25/6)

    car vous ne pouviez pas tout contrôler ni vérifier.

    Giuseppe (ex-branhamniste)

    Michèle H : Merci Giuseppe pour la précision.
    Je suis à la recherche de cette intervention sur le blog mais ne me souviens plus de quel fil il s’agit.
    Si vous êtes intervenu directement à cet endroit, cela devrait être simple pour vous de nous le rappeler ?

    Michelle: La bible nous dit d’examiner tout à la lumière des Ecritures et de prendre ce qui est bon. Je n’ai pas fini la mise en ligne du livre et s’il y a des choses qui me paraissent peu bibliques, ou je ne les mettrai pas, ou je le ferai remarquer… comme j’ai coutume de le faire; Je veux rappeler que Edward Frank a eu de gros différends avec Branham… Je ne sais sur quoi ! Mais pour l’instant, ce que je lis est édifiant, et excellent: on verra la suite ….

  6. giuseppe   •  

    Et il y aussi un autre frère qui est intervenu aussi sur votre blog..
    aussi à propos de Philippe Kacou …et il se demandait quel lien avec W.M.Branham ???

    vu son site matthieu 25v6.org/cri-de-minuit

    Et vous croyez que quand on parlait de kacou que l’on parlait de Severin Kacou

    Et vous avez dès lors dans votre réponse (inscrit en rouge) par rapport à W.M.Branham mais on a attiré votre attention

    que vous ne pouvez pas tout controler et que c’était de Philippe kacou ,le prophète du 21è siècle que ses adeptes suivent… avec exemple diffusé avec références à ce dernier.

    Cela remonte à plusieurs mois.

  7. Christian   •  

    Chers frères,

    En tant que croyant du message biblique du temps de la fin et qui reçoit régulièrement les prédications de Ewald Frank. Je confirme que frère Frank n’a jamais pris le contre pied de Frère Branham,
    par contre il a toujours voulu prouver par les écritures saintes que le message biblique prêché par le frère Branham est la vérité.
    Le problème est que la plupart de ceux qui ont cru au message apporte par Branham n’ont pas bien présente le message. Ils ont présenté l’homme à la place du message. Chose que même Branham de son vivant haïssait. Branham n’a jamais été un hérétique.
    Je vous prie de revoir vos positions. Ne baser pas votre opinion sur les propos des autres mais plutôt sur ce que la bible dit.
    Si ce que Ewald Frank dit est biblique, pourquoi faut-il le rejeter sous prétexte qu’il a collaboré avec Branham et continuer de soutenir son ministère? La plupart des serviteurs de Dieu qui ont condamné le monde et l’esprit religieux dans l’Église n’ont jamais été accepté par le contemporain.
    Beaucoup des chrétiens s’ils auraient vécu du temps de Jean Baptiste seraient du cote de Pharisiens et saducéens.

    Que Dieu vous bénisse

  8. antónio skv   •  

    Je me rappelle d´avoir aussi intervenu sur le fil de commentaires que Giuseppe se refère et ce fut pour contrer une publicité gratuite d´un adepte de l´ivoirien Philippe Kacou (ne pas confondre avec feu Severin Kacou).
    Ce Philippe Kacou est l´auto-declaré prophète du XXI siècle, unique transmisseur fidèle du message de WB, seul prophète dont le message conduit au ciel et de tant d´autres inepties.

    Quant au texte proposé, il parle de l´antichrist et contient des choses interessantes à lire, comprendre et "retenir ce qui est bon".

  9. marx   •  

    VEILLEZ ET PRIER CAR NOUS NE SAVONS NI L’HEURE,NI LE JOUR,MAIS IL ARRIVE…………..

  10. giuseppe   •  

    on remarque à propos de l’article
    "la fin est proche"

    Cutting Edge Ministres
    avec le pasteur david Meyer

    l’intervention de Michelle en date du mardi 25 mars 2008
    ——————————————————–
    en réponse à Elise

    sur Philippe Kacou
    ——————

    (blog Michelledastier.org)

  11. bienvenu angonge   •  

    j’appuis tout ce que mon frère CHRISTIAN à dit
    Amen
    que le Seigneur lui bénisse

  12. Abdel B. akawa   •  

    Ne juger pas sans comprendre. Kacou Philippe, c’est de la lignée de Moïse, Ésaïe, Jérémie,… Ce n’est pas une histoire d’adepte, c’est ce qu’il est. Aujourd’hui, dans beaucoup de pays africains et même en Amérique, notamment au Brésil, c’est ce nom qui revient.

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Attention aux idolâtries d’homme. Ces gens font l’objet d’un culte, un culte qui n’est dû qu’à Dieu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>