L’Armée de l’Ombre – Partie II -, par François Celier

Suite de : L’ARMÉE DE L’OMBRE Par François CELIER, pasteur « iconoclastre »

Conversant avec un ami analyste sur la résistance française, une réflexion nous conduisit à la définir comme un mouvement de « Gardiens de la Mémoire ». Nous n’ignorons pas que la France fut constituée par le brassage ethnique, multiculturel et séculaire, de déshérités et d’exilés.

Or, elle est prise d’assaut de nos jours par des hordes de damnés, sans foi ni loi, si ce n’est l’idéologie mystique de s’en emparer.

La France est riche de son histoire brillante et de sa terre accueillante. Outre ses talents et son génie, elle peut s’enorgueillir de la première déclaration des droits de l’homme et du citoyen, reprise en 1948 dans la Déclaration Universelle des Nations Unies, avec quatre libertés fondamentales : liberté d’expression; liberté de religion; liberté de vivre à l’abri du besoin et de liberté de vivre sans peur.

Jadis souveraine, elle est de nos jours confrontée à l’afflux massif de populations étrangères qui ne veulent pas de nos us et coutumes et contraintes sociétales. La menace qui en découle l’oblige à déployer des moyens humains et financiers ruineux, comparables au coût d’une guerre civile, afin de vaincre ces envahisseurs étrangers métamorphosés en force d’occupation.

Dépourvus d’une volonté opérationnelle offensive adaptée à leurs attaques brutales et protéiformes, les autorités politiques tentent d’y répondre par un principe de laïcité républicaine qui sera vite, telle une ligne Maginot virtuelle de démarcation, violée et bafouée, au nom de leur idéologie criminelle agressive.

La conjonction des conflits internationaux, l’ampleur du délitement de ses structures étatiques et de ses pouvoirs régaliens n’ont pu empêcher que ces populations importent avec elles leurs maux et leurs conflits inhérents, prenant en otage les pays qui les avait accueillis. Leurs guerres extérieures sont devenus nos guerres intérieures par la voie du terrorisme.

Ces envahisseurs musulmans arabo-africains expérimentés usent de ruse rampante, d’un phagocytage progressif tactique, d’un communautarisme métastatique et de violences moyenâgeuses. Dès lors, la France plonge en sidération, se retrouve bâillonnée par des droits de l’homme inadaptés, s’endeuille du sang de ses citoyens, perpétrés par des « s’en-foutent-la-mort » au nom d’un dieu barbare.

Bernée et impunément massacrée, une partie de la France se rebelle pour dire: ça suffit ! Une partie de son âme à décidé de réagir, de réanimer son bon sens jusque-là assommé de désinformations médiatico-politiciennes et d’activer son instinct de survie.

Sourde aux déclarations de politiciens singeant des menteries sur les podiums et les écrans, cette France qui se réveille refuse de se voir humiliée. Par ailleurs, elle ne veut plus se soumettre aux directives européennes bureaucratiques, imposées par 27 pays incompétents, nanties d’une pléthore de fonctionnaires politiquement nommés.

Telle une Armée de l’ombre de 2016, dispersée en de nombreux îlots d’insoumis, la France historique des Martel, d’Arc et de Moulin entre en résistance patriotique avec le devoir de retrouver la fierté d’être fidèle à sa geste insurrectionnelle, à ses hauts faits d’armes de jadis, à son brillant patrimoine intellectuel et son génie créatif. Chaque français de souche et de coeur se doit d’en être redevable pour l’avenir des générations futures.

D’où la levée des « Volontaires pour la France », des « Gardiens de la Mémoire » et d’innombrables autres groupes d’insoumis. Pour rendre la parole à l’ensemble du peuple français, ils sont prêts à faire la guerre de l’ombre pour rétablir nos libertés républicaines. Cela nécessite un nouvel Etat de Droit par les urnes, un Etat nettoyé de ses corruptions et de ses lâchetés, pour recouvrer l’honneur de servir, de s’allier avec des pays de ‘l’Europe à l’Oural’ pour une collaboration militaire, économique et sociale.

Au prix de la libération de cette invasion barbare, la France retrouvera son âme et sa grandeur. Nos vies, celles de nos enfants, notre honneur et notre liberté chérie sont en jeu. Défendons-les ! Chassons hors de nos frontières ces Sarrasins relookés jihadistes ! L’exemplarité d’Israël nous montre sa voie bi-millénaire. Nous devons reconquérir notre liberté avec furia car

« Si je t’oublie, ô douce France, Que ma main droite se dessèche ! Que ma langue s’attache à mon palais, Si je perdais ton souvenir, Si je ne mettais en toi toute ma joie, ô ma belle et douce France ! »

Humbles et courageux supplétifs de nos armées conventionnelles, marine, armées de terre et aérienne, n’ayons pour seul bagage moral que notre foi patriotique et nos valeurs de loyauté et de justice. Entrons dans l’Armée de l’ombre, pour l’amour de nos enfants, héritiers légitimes de notre pays bien-aimé.

François Celier. Conseiller National du Comité de pilotage

« Volontaires Pour la France ». Chargé des Relations Internationales

 

  1 Comment

Laisser un commentaire