L’impérialisme Musulman a Atteint l’Organisation des Nations Unies par Denis MacEoin

⇒Un premier report et l’opposition d’Irina Bokova, directrice générale de l’Unesco, avaient fait naître l’espoir que cet acte djihadiste, barbare, injuste, et d’un suprémacisme ouvertement arrogant, pourrait être rejeté. Cela n’a pas été le cas. Maintenant, un nouveau mensonge a reçu l’onction de la plus importante et de la plus irresponsable institution mondiale, une institution dont la raison d’être était de préserver les sites importants, mais qui a choisi de les expurger.

⇒La réécriture mensongère de l’histoire opérée par l’Unesco dans le but d’effacer toutes traces du judaïsme et du christianisme au profit d’une faribole islamique djihadiste, était déjà en cours en 2015. L’UNESCO a frauduleusement rebaptisé deux anciens sites bibliques juifs, le Tombeau de Rachel et le Caveau des Patriarches, pour en faire des sites islamiques. Historiquement, l’islam ne pouvait pas exister avant le septième siècle.

⇒L’histoire de l’islam est une histoire de conquête par alternance de hard djihad (violence) et de soft djihad (usurpation historique, migration [Hijrah], infiltration politique et culturelle), plus l’intimidation (soft djihad assorti de la menace sous-jacente d’un hard djihad). Et ce processus de conquête apparait d’autant plus triste, qu’il s’accomplit souvent, comme avec ce vote, avec la coopération de l’Ouest et sa soumission volontaire.

⇒Avant que les Nations Unies et ses votes de blocs, despotiques et anti-démocratiques, ne finissent – ainsi qu’ils tentent clairement de le faire – par éradiquer la civilisation judéo-chrétienne, il serait temps que les démocraties occidentales quittent les lieux, non pas sur la pointe des pieds, mais en prenant leurs jambes à leur cou. Sinon, d’autres dommages finiront par se produire, le processus est en cours.

Lire la suite

  1 Comment

  1. remi25   •  

    Au milieu de ce déchainement international généralisé ambiant contre Israël (institutionnel et médiatique) sur fond de désinformation, voici une petite lueur qui nous vient du deuxième personnage de l’Etat français, Gérard LARCHER, Président du Sénat : http://jssnews.com/2017/01/02/gerard-larcher-en-israel-personne-ne-peut-nier-le-lien-historique-entre-jerusalem-et-le-judaisme/
    Que cela laisse augurer d’un changement de position institutionnel de la France au plus haut niveau en 2017 et ainsi puisse (si cela est encore possible), apaiser le courroux légitime de notre Dieu sur le pays.

Laisser un commentaire