L’impureté de nombreux conducteurs spirituels, Dieter Beständig

Traduit par Eric Bergier avril 1989 – transmis par Ueli – Deuxième partie, suite de :

corbeille-offrandesLe combat spirituel pour l’Europe et la mission de la communauté de Jésus, par Dieter

MAV: Qui a entendu, à l’époque ? Est-il trop tard ? Pas pour tous, sinon Dieu ne parlerait plus …

Ma parole est traitée comme une marchandise… 

À ce moment, je reçus également une vision, qui montre que les yeux du Seigneur sont comme des flammes de feu et que rien ne reste couvert à leur regard.

Je vis un grand stade, dans lequel était assemblée une grande foule qui, les mains levées, louait et adorait DIEU. C’était une image du peuple de DIEU.

À côté de moi, sur l’une des rangées supérieures, je vis quelques conducteurs spirituels se tenir également mains levées et adorer Dieu. Ils étaient plus grands que les autres croyants. Mais je vis avec effroi que leurs mains et leurs vêtements étaient couverts d’un liquide poisseux.

Comme je voyais cela, la puissance de Dieu me toucha, et je reçus le courage de l’écrire. (J’ai appris à prier pour les dirigeants sans discrimination, car ils accomplissent un ministère difficile et portent une lourde responsabilité ; ils sont particulièrement exposés au danger).

Le SEIGNEUR dit : « Ce qui me déplaît, c’est qu’ils n’ont pas abandonné les horreurs des païens. Ils n’acceptent pas ma Parole en vérité, ils la manipulent, ils font des affaires avec ma Parole, ils vont même si loin que des plus grands aux plus petits et jusque dans les écoles bibliques, ils passent pour des exemples et trouvent des imitateurs qui font comme eux. Il y a ici un esprit de séduction parmi mon peuple, qui les conduit à vendre ma Parole pour de l’argent, dans des formations, des séminaires, des manifestations à leur manière.

Comme les péagers, ils prélèvent d’emblée des taxes, pour biaiser ainsi par leurs calculs le véritable chemin de la foi, tel que je l’ai prêché dans ma Parole. C’est ainsi qu’ils ont perdu la foi en moi et se sont enfermés dans un cercle diabolique qui les conduit dans des problèmes financiers. Le joug de ces soucis les oppresse et ils le posent sur mon peuple, comme le faisaient pour les Hébreux les contremaîtres du Pharaon. Leurs mains sont souillées par l’abomination du commerce, car ils se sont adaptés aux méthodes des païens, ils ont repris la façon de vivre des impies, de sorte qu’on ne peut plus voir aucune différence dans ce domaine. Ma parole est traitée comme une marchandise. Ils vont persister dans cette façon d’agir et recevront dans leur vie un jugement particulier, car c’est selon la mesure qu’ils utilisent qu’ils seront à leur tour mesurés. Ne vous trompez pas : je ne saurais me repentir de mes dons ! Mais voici ce que je vous dis :

Laissez ces œuvres pourrissantes et purifiez vos mains. Laissez vos manipulations et vos tromperies ! Agissez selon ma Parole, qui est l’unique ligne de conduite ! Confiez-moi vos besoins financiers. Ceux que j’ai appelés en vérité, je m’occuperai d’eux en vérité. Vous devez vous tenir davantage en ma présence, afin de recevoir sans cesse l’eau vive et de pouvoir vraiment servir de modèles pour mon troupeau. Soyez préoccupés de transmettre droitement ma Parole et d’être de ceux dont je n’aurai pas besoin d’avoir honte, quand je viendrai pour être glorifié par mes fidèles. Distancez-vous de toute spéculation ! »

Le parfum de la mort

 

Je vis encore un nuage qui, comme des traînées de brume, traversa de nombreuses communautés chrétiennes et couvrit de brouillard leurs conducteurs.

« C’est un esprit de considérations humaines et de contrôle. Ces esprits amortissent particulièrement l’oeuvre du Saint-Esprit. C’est ainsi que des méthodes du monde ont remplacé l’Esprit Saint et gênent son efficacité. Une odeur de mort s’est élevée, elle réprime par le contrôle tout ce qui apporte la vie à partir de l’Esprit. Beaucoup de conducteurs ont échangé leur témoignage de puissance contre un témoignage d’impuissance, et apportent la Parole emballée dans leur interprétation personnelle, issue de la raison humaine. Ces déductions de la raison entravent et bloquent mon intervention. Bien que dans ma Parole (2 Co 10, 4-5), j’aie ordonné de les démolir, ils s’y attachent et s’appuient sur leur « théologie de l’entendement humain ».

Sur ce point aussi, le SEIGNEUR donne l’instruction :

« revenez à la source d’eau vive, au fleuve de la vie, qui seul rend vivant ! Séparez-vous de vos eaux dormantes, de vos considérations, de vos interprétations humaines et de vos déductions trompeuses.

Purifiez-vous de votre théologie et de vos fausses représentations. Débarrassez- vous de vos schémas formels, que vous conservez dans vos traditions. Mais venez à moi et reconnaissez votre erreur ! Donnez-moi la direction de vos cultes et laissez- moi accomplir mon œuvre de libération, pour que le monde reconnaisse que je suis un DIEU vivant, qui guérit les blessures et sauve de la pourriture.

Donnez-moi de l’espace en vous-mêmes, afin que par transformation de votre mentalité, vous deveniez des récipients de mon huile d’onction, car je suis un DIEU des vivants et non un DIEU des morts. »

Sanctifiez-vous.

«  Équipez-vous pour le combat » 

 

Le SEIGNEUR dit encore au sujet des plans de Satan pour l’Europe :

« Je vous le dis, agissez MAINTENANT contre ces plans, contrez-les MAINTENANT ! Il faut agir MAINTENANT !

C’est pour cela que vous devez vous sanctifier, car la sanctification est une garantie de sécurité et de solidité. Car celui qui a les mains pures, sa force augmentera ! C’est ainsi que ma foi grandira en vous et que vous aurez la certitude de mon intervention en vous. Purifiez-vous donc, sanctifiez-vous et équipez-vous pour le combat, afin que vous puissiez tenir debout dans une assurance complète, aller de l’avant et remporter la victoire.

Cette parole est valable ! Détruisez le programme de l’adversaire de ma grâce, qui séduit la terre entière et veut empoisonner les nations par le venin de ses mensonges. Celui qui sème maintenant des idées toxiques dans le cœur des Européens, afin de trouver en eux des instruments bien disposés par lesquels il pourra construire sa MAISON destinée à la ruine. Ainsi ses troupes démoniaques sont sans cesse en mouvement et travaillent à ce que ce plan s’accomplisse rapidement, car il ne lui reste que peu de temps ! Mais vous, vous êtes ma MAISON DE PRIÈRE, alors purifiez-vous maintenant, pour que vous vous teniez devant moi dans la sainteté et puissiez accomplir mes ordres et mes instructions. Qui ne se purifie pas, ne peut pas entendre ma voix et ne sait pas ce qu’il doit faire. Je veux votre accord et votre dévouement total. Car la moisson est grande et les ouvriers peu nombreux, j’ai besoin de votre aide et de votre collaboration. Je suis la tête et vous mon corps. Je veux me servir de vous ; je veux, au travers de vous, qui serez des vases de bonne volonté et purifiés, achever ma victoire en Europe aussi ! Ne restez pas sans rien faire, venez à moi MAINTENANT, venez dans ma présence. Reconnaissez la gravité de la situation.

Vous devez être revêtus de mon armure pour mener le combat victorieusement. Je vous avertis que les serviteurs de Satan seront particulièrement actifs dans le temps qui viennent. Ils sont bel et bien asservis et n’ont aucun repos ! Au contraire, je veux que vous entriez dans mon repos, dans ma présence, où je peux vous instruire et vous montrer ce que vous devez faire pour être capables de triompher. C’est pourquoi votre attitude de cœur envers moi est de la plus grande importance. À votre obéissance tient la pleine bénédiction, afin que je puisse accomplir mon œuvre au travers de mon corps.

Agissez donc maintenant selon ce principe. Voici, je vais continuer de me révéler dans ce message : je vais, par le témoignage de la prophétie, annoncer ce qui vient d’une manière renforcée, afin que vous aussi en soyez fortifiés et affermis, et que vous vous ouvriez pour agir en conséquence. Ayez ainsi sur vous l’huile d’onction et le témoignage de JESUS.»

Enseignez le message:

«  Nous sommes citoyens du ciel » 

 

« Oui, je vous donne ce message, qui doit être vivant à l’intérieur de vous qui êtes si peu enseignés, ce message que vous devez porter en vous, que vous devez transmettre puisque vous êtes mon peuple. Edifiez-vous au travers de lui, enseignez-le dans vos familles, dites-le à vos enfants, dites-le dans vos assemblées. Et voici ce que vous avez à dire : « Notre patrie est la Jérusalem céleste ! Nous n’avons ici aucune cité permanente, nous cherchons celle qui est à venir. Notre patrie est dans les cieux. Nous ne sommes pas de ce monde ! » Laissez pénétrer ce message dans vos cœurs de manière nouvelle, pour reconnaître en vérité ce que veut produire en vous le désir de mon Esprit ! Soyez remplis de ce message et reconnaissez votre véritable origine. Vous devez reconnaître que vous n’êtes pas de ce monde, afin que ce témoignage opère en vous une séparation claire, comme le dit ma Parole en Hb 4,12.

Reconnaissez donc en vous-mêmes que l’Esprit qui habite en vous se démène et pousse vers le haut ! Donnez de la place en vous à mon Esprit, pour qu’il puisse vous révéler ce témoignage et que vous soyez transformés dans votre mentalité, afin que vous reconnaissiez de qui vous êtes les enfants et que vous ayez la certitude, en relation avec votre origine céleste, de na pas être des bourgeois de ce monde !

Quand ce message prendra en vous son efficacité, ce témoignage va accomplir une séparation intérieure, une scission des pensées, de votre entendement, une modification de votre vie telles que vous pourrez marcher droit à ce but avec force et équilibre. Vous ne serez plus désorientés par l’insécurité qu’ont entretenue en vous jusqu’à présent le prince du mensonge et ses auxiliaires, qui veulent vous tenir éloignés de cette vérité.

Aussi longtemps que vous n’avez pas en vous ce témoignage, que vous êtes nés d’en-haut, et qu’ainsi vous ne reconnaissez pas votre identité réelle, céleste, comme on peut le lire dans la lettre aux Ephésiens, vous rencontrerez tout ce temps-là des difficultés et des doutes, qui vous seront en fin de compte un obstacle pour me servir de la bonne façon. Prenez donc à votre compte cette bonne confession de foi, reconnaissez votre vocation céleste et encouragez-vous mutuellement par ce moyen, pour que vous soyez forts et ne vous laissiez pas détourner de votre but.

Racontez-le à vos enfants et montrez-leur, ma Parole en main, ce qu’attend ceux qui m’aiment ! Cessez de raconter à vos enfants ces histoires dépourvues de vérité qui ne sont qu’un obstacle pour leur développement spirituel ! Vous en êtes responsables devant moi. En leur permettant de lire ces livres et ces écrits, vous les pervertissez et devenez des conducteurs aveugles pour vos propres enfants.

Ne gâtez pas non plus vos enfants par des cadeaux superflus, au travers desquels vous les liez à ce monde. Mais faites ceci : allez et racontez-leur tous mes miracles ! donnez-leur une nourriture vivante et pas des contes ! ne vous trompez pas : ce que vous semez, vous le récolterez ! Parlez-leur de ma venue prochaine. Laissez les petite enfants venir à moi et ne les empêchez pas ! S’ils ne sont pas déjà instruits à suivre mon chemin sur leurs jambes d’enfants, comment pourront-ils me reconnaître quand la convoitise de ce monde dirigera leurs yeux sur elle ?

Soyez donc intelligents et vigilants. Ne faites pas ce que fit Eli : il est un exemple pour vous, une mise en garde de ne pas faire comme lui ! Aussi purifiez-vous devant moi, purifiez vos enfants de tout ballast inutile, qui retient vos cœurs loin de moi, et je vous bénirai, car vous êtes destinés à être une bénédiction dans vos familles, dans vos maisons. Aussi, demandez-vous ce qui m’est agréable et interrogez-moi à ce sujet, afin que je puisse vous préserver d’œuvres qui se font contre moi. Tout ce que vous faites, apportez-le à la lumière, afin que vous soyez des enfants de la lumière et que la lumière de mon Esprit révèle toutes choses.

Vous êtes la lumière du monde. Êtes-vous lumière ?

 

 

Oui, je continue à vous parler, car c’est le jour de ma grâce, et le jour de ma grâce est puissant. (Mille ans sont comme un jour). Recevez mon discours avec des cœurs subtils. Je vous ai établis et je vous ai destinés pour être des lumières dans ce monde. Soyez donc attentifs et examinez vous-mêmes de quelle façon brille votre lumière ! Ne voyez-vous pas tout seuls comme votre lumière luit misérablement ? N’en êtes-vous donc pas effrayés, tant elle brûle faiblement ? Evaluez-vous ainsi de la bonne façon ! Pour que vous soyez véritablement lumière, vous avez à vous tenir devant moi, dans la sainte communion de mon Esprit. Cela conduit à vous vider de votre substance, à vous laisser transformer et remplir par mon Esprit, afin que de vous s’écoulent des fleuves d’eaux vives. Le fleuve de la vie est aussi un fleuve de ma lumière. Là où est mon Esprit, se trouve la lumière, la véritable connaissance.

La lumière tranche et sépare. Il en est de même pour vous. Là où mon Esprit peut agir, rien ne peut rester caché, tout est mis à nu et découvert, car mon Esprit conduit à la vérité totale.

Vous avez à reconnaître que par votre agitation et votre impatience, aucune possibilité n’est donnée à mon Esprit de produire tout ce qui repose dans ma volonté. Le joug de l’esprit du temps de ce monde pèse sur vous. Il vous met dans un état d’inquiétude, pour que la hâte et la précipitation vous dominent, et que rien ne puisse atteindre la maturité intérieure. Alors apprenez de nouveau : vous devez entrer dans mon repos, et ce que je vous donne doit parvenir en vous à la maturité, tout comme le grain qui tombe dans la terre et meurt ne donne qu’alors un fruit véritable. De même pour vous. Tout a son temps.

La Parole que vous recevez est souvent transplantée sans qu’elle soit parvenue en vous à maturité, et vous vous étonnez ensuite qu’elle ne porte pas de fruit. Examinez-vous vous-mêmes, n’en est-il pas ainsi ?

Ne rendez-vous pas la parole à votre propre moi, qui n’a pas encore expiré, lorsque vous vous glorifiez de vos œuvres, et d’avoir accompli mes œuvres à moi ? C’est moi- même qui voudrais accomplir mes œuvres, et je me sers de vous comme de récipients. Toutefois, ces récipients doivent être nettoyés et libérés de toute motivation égoïste. C’est alors qu’il sera possible de produire un fruit qui demeure.

Vous devez donc diminuer, afin que je puisse grandir en vous. Il y a aussi un temps pour cela. Il y a un temps pour mourir, un temps pour vivre, un temps pour grandir et porter du fruit. Donnez-vous donc complètement à moi, et laissez-moi être SEIGNEUR sur votre temps, afin que je puisse accomplir mon plan pour chacun d’entre vous. Tout cela, c’est ma Parole que vous connaissez bien, mais elle trouve trop peu de place en vous pour qu’elle puisse accomplir ce pourquoi je l’ai envoyée. Je veux vous purifier, pour que ma Parole brille en vous d’une lumière claire et que vous soyez vraiment LUMIERE dans l’obscurité de ce monde corrompu. À celui qui a, l’on donnera, afin qu’il ait la plénitude. De même pour vous, si vous m’obéissez. Si vous avez mon feu en vous, ne le laissez pas s’éteindre, mais veillez à ce que votre flamme ne s’éteigne pas, car vous devez luire véritablement comme des enfants de la lumière, qui transmettent leur lumière à ceux qui en ont besoin.

Laissez-vous donc purifier, afin que ma vie se développe en vous, et que vous produisiez du fruit d’une façon correspondant à l’effet de ma puissance et à la vocation que je vous ai adressée. Faites-moi de la place en vous, mettez-vous à ma disposition comme des vases de bonne volonté, afin d’être des canaux pour mes divers actes de puissance et que de vous s’écoulent des fleuves d’eau vive dans un pays desséché, dont les habitants dépérissent et survivent misérablement. Éloignez de vous ce qui m’empêche de vous utiliser comme vases de bénédiction.

Discipline et obéissance

 

Dieu dit distinctement :

« Un obstacle de plus, c’est l’indiscipline et la désobéissance à l’égard de ma Parole et de mon Esprit. Vous êtes pourtant disciplinés au regard du monde, et quand il s’agit de votre poste de travail, vous faites tout pour obtenir votre plein salaire. Il en va de même lorsque vous passez un accord les uns avec les autres: vous tenez votre parole. Pourquoi le faites-vous si peu vis-à-vis de MOI ? Pourquoi vous servez-vous là d’une mesure faussée, et ne ME donnez-vous pas ce qui M’appartient ? Lorsque les Pharisiens m’ont mis à l’épreuve, je leur ai dit :

«  Donnez à César ce qui est à César, et à DIEU ce qui LUI revient. » 

Cela n’est-il pas valable pour vous aussi ? Ne savez-vous pas que vous M’êtes redevables d’une pleine obéissance, parce que vous ne vous appartenez plus à vous-mêmes, mais à CELUI qui vous a acquis ? J’aimerais construire en chacun de vous une dépendance personnelle à mon égard, de la même manière que JE suis un témoignage de la part du PERE dans une dépendance et une soumission totales. Apprenez de MOI, et comportez-vous comme JE ME suis comporté, afin que vous soyez bénis du PERE et que vos demandes et vos prières soient entendues !

Prêtres de DIEU dans la famille

 

Prenez ma Parole, d’une façon nouvelle, comme ligne directrice pour votre vie. Ayez ma Parole ancrée dans vos cœurs, et vous tiendrez bon dans les tempêtes de la vie, dans les temps de tribulation, de détresse et d’épreuve, à la façon d’un arbre enraciné profondément. De même pour vous aussi. Agissez selon ma Parole, et pratiquez-la dans vos propres familles comme de véritables prêtres, comme de bons chefs, comme des gérants fidèles des multiples dons de DIEU. Là où cela ne se produit pas, il y a chez vous trouble, désobéissance, rébellion et désaccord, et vous mangez les fruits de votre laisser-aller.

Alors soyez fidèles dans ce que vous devez faire ! Soyez, dans vos familles, de vrais exemples, et des gardiens de la vérité de DIEU. La source d’une croissance saine, c’est la famille; aussi soyez dans vos familles des prêtres fidèles, afin que JE puisse vous bénir et que cette bénédiction soit visible et sensible.

Enseignez et vivez ma Parole avec sagesse, patience et persévérance. Édifiez ici aussi mon SALUT, la GUÉRISON, la SANCTIFICATION, pour que l’enseignement de ma grâce ne souffre d’aucune unilatéralité. Mettez-vous entièrement sous ma direction, pour que je puisse marcher devant vous et vous conduire sur la base de mon plan pour chacun de vous, et que ce plan vienne à s’accomplir. Mettez en cela votre confiance et votre foi. JE n’ai pas exigé plus de confiance de la part de Moïse, lorsque JE lui ai ordonné de ME suivre. Oui, mettez-vous à ma suite ! Il y en a beaucoup qui veulent prouver leur foi et font « des pas de foi » que JE ne leur ai pas ordonnés, et ils attendent ensuite un certificat de ma part. Alors refaites votre apprentissage : laissez-MOI marcher devant et suivez-moi. Comme je ME suis révélé à Moïse, JE ME révélerai à quiconque demeure dans ma vérité. Ainsi nous viendrons à lui, il entendra ma voix, mes instructions ; mes brebis entendent ma voix et ME suivent. Personne ne sera dans la confusion, s’il me fait une confiance totale ! Les brebis égarées, je les ramène aussi sur le droit chemin, si vous priez pour elles.

Prêtres de DIEU dans la prière

 

Ne vous accusez plus les uns les autres, car il n’y a aucun de vous qui accomplisse le bien. C’est moi qui réalise tout en vous. Pourquoi vous élevez-vous contre votre frère quand vous découvrez son point faible, alors que vous-mêmes manquez de force ? Si vous ne faites pas vos remontrances avec mon Esprit de douceur, alors veillez à ne pas tomber vous-mêmes, car vous faites des discriminations de personnes, et cela M’est odieux. Alors venez en aide à ceux qui trébuchent, à la manière sacerdotale : en priant pour eux, et ceci avec l’attitude de cœur qui est correcte face à MOI.

Vos mains aussi sont tachées, à force de montrer du doigt, et votre langue est venimeuse, puisque vous médisez. Oui, beaucoup d’entre vous se jugent mutuellement d’une façon si dépourvue d’amour que vous détruisez au lieu d’édifier. Comment ai-JE agi vis-à-vis de Pierre ? Changez-vous donc, de telle manière que vous soyez de véritables prêtres qui se tiennent devant MOI avec un état d’esprit purifié, et que j’exauce vos prières. Éloignez donc de vous l’aiguillon : purifiez-vous et cessez de cracher un poison qui détruit. Ne vous ai-je pas ordonné de vous porter les uns les autres dans la prière et de vous soutenir mutuellement ?

Ayez donc compassion les uns des autres, de tout votre cœur. Ne savez-vous pas que les paroles que vous prononcez contre votre prochain d’une manière dépourvue d’amour vous atteignent vous-mêmes, et que vous devrez manger le produit de votre bouche ? Ne vous faites pas d’illusions ! C’est pourquoi rendez agréables à mon regard le discours de vos bouches et la pensée de vos coeurs !

Soyez des prêtres véridiques dans la prière, en M’apportant en offrande les nations et en intercédant pour ceux qu’on entraîne à la mort et qui titubent sur le chemin de l’abattoir, retenez-les ! Ouvrez vos bouches pour les sans-voix, pour la reconnaissance des droits de tous les faibles ! Libérez-les des nœuds coulants de la mort, en ME les apportant comme offrande dans vos prières, car JE veux sauver ce qui est perdu et libérer les captifs dans le temps de ma grâce, c’est-à-dire MAINTENANT. »

DIEU lève pour lui une armée : les fils de Sion !

 

J’ai vu un grand nombre de chrétiens qui se battaient sur l’autre rive d’un fleuve. Ils se frappaient, et combattaient contre leur propre chair ! Puis certains s’effondrèrent et abandonnèrent la lutte. Ils plongèrent ensuite pour traverser ce fleuve et reparurent lavés tout blancs sur la rive de mon côté. C’est l’équivalent de   la circoncision d’Israël, au-delà du Jourdain, avant qu’ils ne traversent le lit du fleuve. C’est ainsi que ces chrétiens vécurent une « circoncision du cœur » avant de parvenir sur la rive du cours d’eau.

Ils se tenaient maintenant devant un ange qui avait devant lui un livre ouvert et y inscrivit leurs noms. C’était comme un examen de recrutement. Leurs visages resplendissaient et leurs regards n’étaient dirigés que sur le SEIGNEUR ! Toujours davantage de personnes traversaient ainsi ce fleuve et furent inscrites dans le livre.

En voyant cela, j’avais le sentiment en moi que cette plongée et cette traversée du fleuve signifiait le baptême dans la mort de JÉSUS ! (Gal. 2,20) Ils étaient maintenant vainqueurs, ils se tenaient devant le SEIGNEUR et tournaient leurs visages vers LUI seul. Et le SEIGNEUR me dit :

« C’est l’accomplissement de Zacharie 9,13 : « Je réveille tes fils, ô Sion, contre les combattants aguerris de la Grèce, et je te rends pareille à l’épée d’un héros. (retraduit de l’allemand)

Le SEIGNEUR au-dessus d’eux apparaîtra, et sa flèche partira comme l’éclair. Le SEIGNEUR DIEU sonnera du cor, il s’avancera dans l’ouragan du midi. Le SEIGNEUR des armées les protégera… »

Ce sont des hommes que JE réveille, car ils sont d’en-haut ; ils conduiront la bataille et il en viendra encore davantage qui seront ajoutés à eux ! Oui, ce sont les fils de Sion, et ils ont en eux le témoignage qu’ils sont nés de nouveau. JE dépose mes paroles dans leur bouche, et ce qu’ils font sera accompli par mon Esprit, qui est en eux et les pousse à agir avec une grande hardiesse ! Ils ont renoncé à ce monde, quoi qu’ils vivent dans le monde, si bien qu’ils ne se laissent plus tenir emprisonnés par ce monde, car leurs yeux sont dirigés sur MOI seul, ce sont mes instructions qu’ils attendent, et JE suis leur secours !

C’est une œuvre que J’opère à nouveau dans les jours où nous sommes, car JE connais la détresse de mon peuple et suis prêt à manifester à nouveau ma puissance dans ma grâce, en vous montrant le chemin pour être vainqueurs comme J’ai été vainqueur. De sorte que JE me constitue maintenant une armée, qui déjà a vaincu.

C’est ainsi que JE peux manifester ma victoire au travers d’eux, JE serai à leur tête, JE marcherai devant eux et JE les conduirai. C’est avec mes yeux que JE veux les conduire et ils ME suivront. Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende ce que JE dis ! JE dis : Viens ! Et celui qui a soif, qu’il vienne à MOI, qu’il boive de l’eau de la vie et se laisse laver, qu’il se laisse purifier, oui, qu’il entre dans la mort afin d’avoir part à ma résurrection, afin qu’il ne se laisse plus ballotter par les convoitises de ce monde, mais que JE sois en lui le vainqueur, que je réalise ma victoire au travers de lui, que la totalité des nations fasse son entrée en plénitude, et que JE puisse achever mon œuvre, de sorte que JE puisse venir et vous prendre avec MOI et que vous soyez avec MOI là où JE suis ! »

Voici ce que déclare le Seigneur, l’Eternel:

«Je lèverai la main vers les nations païennes,

je dresserai mon étendard en direction des peuples: ils ramèneront tes fils dans leurs bras,

ils chargeront tes filles sur leurs épaules. Ésaïe 49:22 (BDS)

SUITE…

 

« Le combat spirituel pour l’Europe..», réflexions par Ueli Surbeck

  5Comments

  1. JeanD   •  

    J’ai lu plusieurs de ses prophéties…

    Quelqu’un qui n’as pas la langue de bois…

    Ça fait du bien !!!

  2. Emanuelle   •  

    C’est tellement vrai qu’il n’y a rien a ajouter!

    Des responsables spirituels racistes, avides de pouvoirs ou couchant avec des mineurs ou ayant des maîtresses, disant de fausses prophéties avec l’autorité d’un sorcier, maugréant aux passages des malédictions, j’en ai vu.

    Mais le problème et ce qui n’est pas relevé dans ce texte c’est que ça fait des blessures indélébiles aux brebis d’ADONAÏ, qui peinent à se relever après de tels exactions.

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Mais qui en sortent souvent plus fortes. Mais c’est vrai que c’est ignoble et que le jugement de ces loups sera terrible, et ce jugement commence sur terre !

  3. Tim   •  

    Shalom majesté!! Je bénis le seigneur qui m’a confirmé à travers cette vision que là où je prie, qui est une église affiliée au centre chrétiens (de Yvan Castanou), c’ est une église corrompu. Pourtant avant quand on était dans une petite comité ce n’ était pas le cas, mais depuis que on a déménagé,ils ont commence à vendre les chemises après le culte 30 euro, les formation des 20à300euros, sandwich 2euro , ça m’a révolté que j ai commence à les dénoncer, ce qui a dérange certains de mes dirigeant récemment, on m a écarté du ministère que j ‘occupais à l église. Je vous pas tout dit car je suis pressé, je reviendrai!!

Laisser un commentaire