PAS LE TEMPS DE PRIER – VRAIMENT? David Wilkerson

« Nous continuerons à nous appliquer à la prière et au ministère de la parole » (6:4).

Dans l’église de Jérusalem du premier siècle, les veuves grecques étaient négligées dans la distribution quotidienne de nourriture. Elles ont cherché l’aide des responsables de l’église mais ils ont estimé qu’il n’était pas bon de diminuer le temps qu’ils passaient dans la prière et dans l’étude de la Parole de Dieu pour superviser cette tâche administrative.

Les apôtres ont rassemblé toute l’église et ont dit : « Il n’est pas convenable que nous laissions la parole de Dieu pour servir aux tables » (Actes 6:2).

Continue reading…

Coup de projecteur sur l’Humanisme : de quel Bien parle-t-on ? par Jérôme Prekel

 MAV: Merci à Jérôme Prekel pour cet article qui en éclairera, je l’espère, beaucoup. Car -je le constate sans cesse-, bien des Chrétiens sont encore dans la confusion en prenant l’humanisme pour une vertu évangélique, sans voir l’énorme rebéllion contre Dieu qui se camoufle en arrière-plan.

J.P. : Qu’est-ce que l’humanisme ? Une approche sur les plans philosophique et religieux apportera des éléments de discernement et nous aidera à saisir les enjeux spirituels qui y sont liés, parmi lesquels la perception et l’expression du christianisme moderne.

Car l’humanisme et le christianisme cheminent parfois ensemble, au point qu’il soit difficile de discerner en quoi ils diffèrent véritablement. 

Continue reading…

Pourquoi Trump est unique et irremplaçable, PAR GUY MILLIÈRE

Source: Dreuz info : Pourquoi Trump est unique et irremplaçable – Transmis par Françoise Grard

Quiconque veut comprendre l’importance de l’élection de Donald Trump, et l’hostilité à laquelle ce dernier se trouve confronté devrait regarder à nouveau la conférence de presse donnée par Donald Trump et Binyamin Netanyahu lors de la visite de ce dernier à Washington.

En quelques mots, Donald Trump a balayé la solution à deux Etats, et montré que les paramètres des relations entre Israël et les Etats-unis avaient changé et qu’ils n’étaient plus même ce qu’ils étaient avant Obama,puisque sous George Walker Bush, la solution à deux Etats n’était pas remise en cause.

Continue reading…

Obama et Soros, la cinquième colonne de Trump, par Paul Sperry

Transmis par Ueli

Lorsque l’ancien président Barack Obama a dit qu’il se sentait « encouragé » par les manifestations anti-Trump, il envoyait un message d’approbation à ses troupes. Ses troupes? 

Oui, Obama a une armée d’agitateurs – plus de 30 000 – pour mettre des bâtons dans les roues à son successeur républicain à chaque tournant de sa présidence. 

Et Obama les commandera à partir d’un quartier général, situé à 3 km de la Maison Blanche.
Lire la suite