Les périls de la passivité, par Frank Hammond

traduction d’Eric Contant

Comment les démons obtiennent-ils une porte d’entrée dans une vie ?

Si les démons pouvaient entrer selon leur volonté,

alors chacun de nous serait complètement démonisé !

Les démons ne peuvent entrer tant que l’accès ne leur a pas été fourni.

Les portes par lesquelles les démons peuvent entrer peuvent être identifiées.

En réalité, il est même important de les identifier comme préalable à la délivrance et afin que ces portes puissent être refermées avec succès afin d’empêcher le retour des démons chassés.

Tout d’abord, considérons quelques-unes des portes les plus courantes par lesquelles les démons peuvent entrer dans une personne, puis concentrons nous sur la porte la plus courante offerte à notre ennemi le diable.

Les portes courantes par lesquelles les démons entrent sont :

1)
La porte familiale

.

Cette porte donne l’entrée à travers les malédictions familiales héritées.

Beaucoup de démons trou-vent un accès lorsque la vie familiale ne reflète pas la vérité de Dieu, en paroles et en actes.


2)
La porte du péché

 : Les démons entrent quand les commandements de Dieu ne sont pas gardés, car

« quiconque commet le péché est esclave du péché » (Jean 8 :34)

3)

La porte des traumatismes

: Satan tire bénéfice de la maladie, des accidents, du divorce, des abus et de toutes autres situations dramatiques.*

* ( »Note M.A.V.: à cause des réactions de colère et de rébellion contre Dieu que les traumastismes engendrent presque toujours : « Ce n’est pas juste… », « Je n’ai pas mérité cela », etc.

Les gens ignorent les lois des malédictions ancestrales et s’en prennnent donc à Dieu, au lieu de reconnaître que « Dieu est juste dans toutes ses voies », mais qu’eux et leur famille ont péché. Lire, par exemple, Daniel 9 »)

==============================


4)

La porte de la vie sans discipline

.

La pensée, les émotions, la volonté, le corps et la langue et esprit d’un homme doivent être disciplinés pour garder la parole de Dieu, sinon les démons profiterons de l’opportunité.

5)

La porte religieuse.

Les Pharisiens étaient aussi religieux que l’on peut l’être, mais Jésus leur a dit

« Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père » (Jean 8 :44)

6)

La porte des relations.

Les liens d’âme démoniaques sont formés à travers des relations perverses.

Les mauvaises compagnies :

(communion, association)

corrompent les bonnes moeurs et dépravent les bons comportements, moralités et caractères. (1 cor 15 :33)

7) La porte de l’occultisme.

Une simple implication avec quoi que cela soit d’occulte revient à étendre un tapis rouge de bienvenue aux démons.

8) La porte de la passivité.

Après plus de 30 ans d’implication dans la délivrance,

je suis persuadé que la porte la plus commune à travers laquelle les démons rentrent,

c’est « la passivité ».

Cette porte est ouverte quand quelqu’un n’est pas actif dans sa foi chrétienne.

Quand il est complaisant, indifférent et paresseux.

Quand la volonté d’un homme n’est pas activée

pour suivre Christ, pour crucifier la chair et résister au diable.

L’antidote à la passivité est :

LA COMBATIVITÉ.

Chaque commandement et instruction de Dieu exige une réponse personnelle de notre volonté. Nous sommes supposés aimer, louer et servir Dieu activement.

« Tu aimeras l’Eternel ton Dieu , de toute ton âme et de toute ta force » (Deut 6 :5)

La plus grande difficulté pour une personne qui exerce le ministère de délivrance est la passivité de la personne pour laquelle elle officie.

Si la volonté n’est pas mise en route, l’échec est certain.

Une foi active est essentielle pour recevoir quoi que ce soit de Dieu, et cela inclut la délivrance.

« Mes frères, que sert-il à quelqu’un de dire qu’il a la foi, s’il n’a pas les œuvres ? Cette foi peut-elle le sauver ? … Il en est ainsi de la foi : si elle n’a pas les œuvres, elle est morte ». (Jacques 2 :14,17)

  11Comments

  1. Mad4Jesus   •  

    Loué soit Dieu qui a permis que je trouve ce billet ce soir. Il me parle énormément. Merci. Oui la passivité est comme une gangrène terrible. Que Dieu vous bénisse.

  2. Guillaume   •  

    C’est vrai que la passivité est un grand obstacle à la délivrance. Malheureusement, rares sont ceux qui enseignent que la foi est aussi quelque chose d’actif et qu’en tant que chrétien nous sommes dans une situation de guerre au niveau spirituel. Je crois que beaucoup de chrétiens sont conscients de cet état de choses par les situations pratiques auxquelles ils sont confrontés.

    Mais lorsque le sujet est abordé, je sais que beaucoup de responsables spirituels répondent à ceux qui le font avec des doctrines, qui font comprendre qu’en tant que chrétien Satan, ne peut plus nous toucher. Bien sûre, suivant quels responsables, lorsqu’il s’agit uniquement de parler, ils peuvent très bien venir causer de délivrance. Mais lorsqu’il s’agit de pratiquer, ça devient tout de suite autre chose. Je penses aux paroles telles que:

    – « Tout est accompli. » (Jn 19: 30): Comme Jésus a tout accompli et que tu es chrétien, ce qui t’arrive ne peut pas venir du diable. Penses par exemple à l’histoire de Josef fils de Jacob!

    – « Car je suis persuadé que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les dominations, ni le présent, ni l’avenir, ni les puissances, ni les êtres d’en haut, ni ceux d’en bas, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu en Jésus-Christ notre Seigneur. » (Ro 8: 38 – 39). C’est le verset qui te prouve que si tu est chrétien, le diable ne peut plus t’influencer.

    – « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici: toutes choses sont devenues nouvelles. » (2 Co 5: 17). Même commentaire que pour Ro 8: 38 – 39.

    – « En ces jours-là, on ne dira plus: Les pères ont mangé des raisains verts, et les dents des fils sont agacées. » (Je 31: 29). Maintenant que nous sommes sous la Nouvelle Alliance, lorsque tu deviens chrétien, les malédictions ancestrales n’ont plus d’effet sur toi.

    Si de telles fausses doctrines sont enseignées aux nouveaux convertis, il est claire que tout est fait pour qu’ils restent passifs. Je pense que le plus difficile, c’est de d’abord de désintoxiquer les gens qui ont ainsi enseignés pendant des années. C’est ce que j’ai vécu personellement.

    Bien sûre, il existe encore bien d’autres réthoriques pour que les chrétiens restent aussi passifs que possible. La dernière que j’ai entendu est lorsqu’un ministère de guérison est passé dans une église. Après son passage, il a fallu raconter aux gens qui n’ont pas vécu de guérison que nous sommes tous sur la voie de la guérison, mais c’est une question de temps. Je trouve cette doctrine « magnifique » car ainsi, il n’y a plus besoin de prouver la guérison, comme lorsque Jésus a dit à un lépreux de se montrer au sacrifcateur après qu’il l’ait guéri. Ainsi, on ne peut pas vérifier si ce ministère était un vrai ou un faux.

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Je vais répondre, sur le « tout est accompli » par quelques versets:

      Luc 4:21
      Alors il commença à leur dire : Aujourd’hui cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, est accomplie.[…]

      C’est Luc 4, et c’est la première prédication de Jésus !
      Or il vient de dire:


      4:18 L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé,
      4:19 Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, Pour publier une année de grâce du Seigneur.

      Donc tout était fait !!!! On se demande pourquoi Jésus s’est aussitôt mis à chasser les démons, guérir les malades et enseigner ses disciples à en faire autant, EN LEUR EN DONNANT L’ORDRE (Mt 10), si tout était accompli.

      Dieu avait pourvu en la personne de Jésus, la lumière venant sur terre, le Dieu vivant qui apportait la bonne nouvelle du salut, de la guérison et de la libération, mais pour entrer dans cette dimension, il faut AGIR par notre propre part, non seulement par la confession, la repentance, la nouvelle naissance, ce qui va nous transformer, mais aussi agir dans le spirituel de manière active par la prière, l’intercession, le sacrifice de louanges et le combat spirituel …

      Autre exemple:

      Apoc 12:11 Ils l’ont vaincu (le diable) à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort.

      Dieu a fait sa part: le sang de l’Agneau, mais la victoire n’apparaît qu’après que nous ayons fait notre part: le témoignage, c’est à dire ÊTRE DES TÉMOINS DE JÉSUS, cela implique pas seulement de raconter les miracles de Dieu dans notre vie, mais être des témoins vivants de ce qu’Il est par les changements que les gens voient en nous, et notre volonté à sauver des âmes: « vous serez mes témoins dans le monde entier »…

      Et nous lisons dans ce même verset

      et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort.

      Cela implique la mort à soi-même, le renoncement à ce monde, à ses biens, à sa propre vie, bref tout ce qui fait la caractéristique du vrai disciple: c’est la clé de la victoire. Les pasteurs qui mettent un joug sur leurs « paroissiens » pour les asseoir, au lieu de les lever pour en faire des disciples aiment trop leur pouvoir temporel et religieux pour faire partie des vainqueurs: ce ne sont eux-mêmes pas des disciples de Jésus, qui n’avait qu’un seule ambition sur terre: obéir au Père pour mieux servir, guérir, libérer et sauver les autres

      Troisième exemple: ordre de Jésus à tous ceux qui ont la foi. Et ceci a été parmi ses dernières paroles, après la Croix, après la résurrection, juste avant son ascension. REMARQUONS L’EMPLOI DU FUTUR. Ce sont des Paroles pour l’Église à venir, qui allait commencer dix jours après !

      Mc 16:17 Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ;
      16:18 ils saisiront des serpents ; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur feront point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris.
      16:19 Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s’assit à la droite de Dieu.
      16:20 Et ils s’en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l’accompagnaient…

      Oui, le Seigneur travaille AVEC NOUS, donc nous avons à travailler, combattre, prier, et surtout avoir la FOI que Jésus travaille avec nous… si nous sommes ses disciples. Certainement pas si nous sommes des chrétiens de nom. C’est même ce qui AUTHENTIFIE le fait que nous soyons des disciples ( Il y a quantité de références dans la Bible pour le démontrer, une bonne quinzaine, je ne vais pas tout mettre ici). Ce qui signifie aussi que ceux qui ne chassent pas les démons, ne prient pas pour les malades (ou prient mais sans jamais aucun résultat) NE SONT PAS DES ENFANTS DE DIEU, mais juste des faux chrétiens, des religieux….

      Une autre référence parmi ces quinze (ou vingt):

      Jean 14:12
      En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père ;[…]

      Encore un autre:

      Hébreux 2:4
      Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint Esprit distribués selon sa volonté.[…]

      Vous avez vu le mot pasteur, dans tout cela ? Cherchez dans tout le nouveau Testament: vous ne trouverez pas une seule fois mentionné que quoi que ce soit est réservé aux pasteurs! On parle de « ceux qui ont cru », ou des « témoins de Jésus, » ou des « disciples »… pas une seule fois des pasteurs, cité une seule fois en Ephésiens 4 parmi les cinq ministères que Dieu donne à SON Église, et pour rappeler que leur tâche est, LES CINQ MINISTÈRES ENSEMBLE ET COMPLÉMENTAIREMENT, d’amener les enfants de Dieu à la stature parfaite de Christ, ce qui implique comme signe qu’ils seront accompagnés par les oeuvres, prodiges et miracles que Jésus a faits.

      Donc les pasteurs qui empêchent les chrétiens d’oeuvrer et d’agir selon la Bible, SOUS QUELQUE PRÉTEXTE QUE CE SOIT, sont des rebelles à Dieu, des usurpateurs et, comme le dit Jésus (il parlait des faux bergers, pas du diable !), des voleurs:

      Jean 10:10
      Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.[…]

      Et oui ! ce sont des voleurs: voleurs de l’autorité que Jésus a transmis à tous ses disciples (femmes comprises !) pour qu’il puissent être des serviteurs utiles. Jésus a même dit à ses disciples qui voulaient empêcher quelqu’un de chasser les démons « parce qu’il ne les suivait pas » (On dirait aujourd’hui: il ne fait pas partie de notre église, notre dénomination, il n’a pas la « couverture pastorale », etc.):

      Luc 9:49 Jean prit la parole, et dit : Maître, nous avons vu un homme qui chasse des démons en ton nom ; et nous l’en avons empêché, parce qu’il ne nous suit pas.
      9:50 Ne l’en empêchez pas, lui répondit Jésus ; car qui n’est pas contre vous est pour vous.

      « NE L’EN EMPÊCHEZ PAS ! ».

      C’est un ordre, transgressé par un grand nombre de pasteurs, qui d’ailleurs généralement ne pratiquent pas la délivrance ! Car ceux qui le font savent l’énorme travail que cela représente, compte tenu des besoins, et font tout pour former des disciples à le faire… (entre parenthèse: il y a peu de candidats, car cela demande beaucoup d’amour, de temps, et il n’y a que bien peu de gratification des hommes à en attendre… Mais il y a pourtant de grandes récompenses célestes !)

      Le seul cas où l’on doit freiner les gens, c’est quand eux-mêmes sont très chargés et qu’ils auraient trop de contre-attaques s’ils s’attaquaient à n’importe quoi et n’importe comment, ou alors qu’ils vivent dans le péché, et parfois ne sont même pas convertis ! Eux, on les freine par amour. Mais également quand on discerne clairement que ce sont des sorciers qui vont imposer les mains aux autres … ! (et là, c’est plutôt parmi les faux pasteurs qu’il y a de plus en plus de sorciers !).

      La vraie protection spirituelle est dans la soumission LES UNS AUX AUTRES, et avant tout AU SEIGNEUR. Si Jésus ne faisait que ce qu’Il voyait le Père faire, nous mêmes pouvons nous mettre en grand danger si nous ne cherchons pas la face de Dieu pour nous lancer dans certaines tâches ou oeuvres: et la prière et le conseil de frères en Christ mature sont toujours précieux.

      Faute de faire ce que le Seigneur nous dit, mais en prétendant qu’on se lance dans certains projets « par la foi » (foi en qui et en quoi ?)*, on peut aussi mettre les autres en danger… de ruine: combien de pasteurs ou autres « serviteurs de Dieu » se sont lancés dans de GRANDS projets « par la foi »*, soit disant sur ordre de Dieu, et se sont retrouvés ruinés, ruinant au passage tous ceux qui leur avait fait confiance ! En fait, c’était à leur chair (et à leur orgueil ou à leurs ambitions secrètes et le désir de se faire une nom, des revenus, etc.) qu’ils obéissaient, pas au Seigneur …

      * « La foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la Parole de Dieu » Rom 10:17): Il faut comprendre ce verset dans le sens du Rhema, la parole vivante que l’on ENTEND clairement dans notre coeur: elle devient vivante quand Dieu nous a parlé personnellement. Avant de marcher sur l’eau, Pierre s’est entendu dire: « Viens » par le Seigneur… sinon, il valait mieux prendre une bouée de sauvetage ! Aucun autre apôtre ne s’est aventuré sur l’eau ! Jésus n’avait pas dit: « Venez tous » …

      Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut obéir à la Parole de Dieu que lorsqu’elle se fait rhéma: tous les commandements sont là pour nous exposer la volonté de Dieu pour TOUT enfant de Dieu, et l’obéissance est source de bénédiction. « Chassez les démons, guérissez les malades, ne péchez point,aimez-vous les uns les autres..;  » etc, s’adresse à tous !.

      Mais, si on lit: « Suis-moi »: la Parole peut se faire rhema car on sait que le Seigneur nous parle directement et personnellement. Ex:
      1:43 Le lendemain, Jésus voulut se rendre en Galilée, et il rencontra Philippe. Il lui dit : Suis-moi.

      Quand c’est un appel personnel, ça fait « boum » dans le coeur ! Je sais qu’au début de ma conversion, je ne pouvais entendre dire ou chanter: « lève-toi » ou « suis-moi » sans m’effondrer en larmes: je SAVAIS que le Seigneur me parlait !… et je tombais chaque jour sur Esaïe 54 dès que j’ouvrais ma bible, et pareil, je SAVAIS que Dieu me parlait en direct ! Et comme mes pasteurs de l’époque, ou du moins certains, me répétaient que Dieu ne pouvait « lever une femme dans le ministère », Dieu me confirmait son appel par quantité de prophètes… Mais ce n’était que des confirmations: je SAVAIS que c’était la volonté de Dieu, et j’ai obéi (et je l’ai fait, CONTRE les diktats de ces pasteurs qui croyaient même bien faire !… mais qui, au final, ne connaissaient pas, ou très mal, Dieu: cela s’est avéré par la suite).

      En fait, dans la Bible, tout ordre ou appel donné au pluriel concerne tout le monde, un appel personnel ou une interpellation personnelle sur un passage va se traduire par une rhema quand Dieu veut nous parler à nous aussi personnellement : « mes brebis entendent ma voix »…

      Je vais terminer par un dernier passage, bien connu. Ce passage s’adresse à tous les vrais enfants de Dieu. Il est au pluriel:

      Eph 6:13 C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté.
      6:14 Tenez donc ferme : ayez à vos reins la vérité pour ceinture ; revêtez la cuirasse de la justice ;
      6:15 mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l’Évangile de paix ;
      6:16 prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin ;
      6:17 prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu.
      6:18 Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints.
      6:19 Priez pour moi, afin qu’il me soit donné, quand j’ouvre la bouche, de faire connaître hardiment et librement le mystère de l’Évangile,

      Paul nous donne l’ordre de combattre et nous montre les clés du combat victorieux. Pas vu une seule fois cité dans ce passage non plus qu’on devait D’ABORD aller demander à son pasteur si on pouvait combattre les démons, évangéliser ou proclamer la Parole de Dieu, ou soutenir un ministère de la Parole !

      Je ne prêche pas la rébellion contre les pasteurs: beaucoup sont d’humbles serviteurs qui ont tout sacrifié pour être des instruments dans les mains de Dieu, en obéissant à l’appel impératif du Seigneur pour entrer dans leur ministère, et leur conseil peut être, effectivement, une bonne protection, surtout quand ils prient spécialement pour pouvoir donner ces conseils et qu’ils connaissent bien la Bible. Mais ceux qui EMPÊCHENT les brebis de faire ce que le Seigneur leur demande personnellement, ou ordonne à tous dans sa Parole, sont les alliés du diable: ce sont des abuseurs et, souvent, des mercenaires et non des pasteurs ! Ils enterrent souvent les dons et les ministères… en pensant qu’ils servent Dieu !

      Mais c’est aux Chrétiens eux-mêmes que Dieu demandera des comptes: ils pourront toujours dire: « mon pasteur ne voulait pas », Jésus leur répondra: « Moi, je te le demandais, et tu le savais ».

      Que vont-ils dire au Seigneur ?

      – Ah mais, mon pasteur a dit…

      ???

      Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes quand ceux-ci vous font croire qu’être un bon chrétien, c’est juste de venir le dimanche dans LEUR bâtiment… C’est où, cela, dans la Bible ?

      Ces « chrétiens » ouvrent-ils leur bible pour savoir ce que Dieu leur ordonne et si ce que le pasteur leur demande est bien en conformité avec la Parole de Dieu ? En tout cas, certainement pas de se contenter de quelques menus services pour un bâtiment ou dans un bâtiment, plus de verser leur offrande et d’écouter sagement une prédication une fois par semaine.

      CE N’EST PAS CE QUE JÉSUS A DIT:

      Luc 9:23
      Puis il dit à tous : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive.9:24 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la sauvera.

      Jésus a mis la barre très haut. Bien des pasteurs la mettent très bas pour dire à quelqu’un qu’il est chrétien (le mot chrétien veut dire « disciple de Christ »), et même « bon chrétien »… Mais moi je lis:

      Lu 14:27 Et quiconque ne porte pas sa croix, et ne me suis pas, ne peut être mon disciple.

      14:33 Ainsi donc, quiconque d’entre vous ne renonce pas à tout ce qu’il possède ne peut être mon disciple.
      14:34 Le sel est une bonne chose ; mais si le sel perd sa saveur, avec quoi l’assaisonnera-t-on ?
      14:35 Il n’est bon ni pour la terre, ni pour le fumier ; on le jette dehors. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

      Oui, nos églises sont devenues pour beaucoup des fabriques à rétrogrades ou faux chrétiens… Mais avec la complicité des gens:

      2Tim 4:3 Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désires,
      4:4 détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.

      Oui, ce sont les gens d’aujourd’hui qui se dotent de prédicateurs selon leur coeur… Les vrais bergers, ceux qui ont le coeur du Seigneur pour les brebis, ne sont vraiment pas plébiscités de nos jours. S’ils parlent du péché et de l’enfer, on les taxe de manquer d’amour.

      Si Paul revenait aujourd’hui dans l’Église, il se ferait mettre dehors: on lui dirait qu’il n’a pas d’amour… ne parlons pas de Jésus lui-même. D’ailleurs, dans Laodicée, qui est l’Église d’aujourd’hui, Jésus est dehors, pas dedans ! (Apoc 3:20). Dedans il ont un faux Jésus, un faux évangile, un autre esprit… et ils le reçoivent fort bien (2Co 11:4)

      Notons que Paul ne mentionne ni le nom de chrétien, ni le nom de disciples, pour ces gens avides d’un évangile pas dérangeant et complaisant.

      Alors, assurons-nous que nous ne sommes pas dans une fausse église, qu’on ne nous sert pas un faux Jésus « papa-nounours » toujours attendri face à nos péchés car il nous aime tous, quoi que nous fassions. Car moi je lis:

      7:21 Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.
      7:22 Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ?
      7:23 Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité.

      Aime-t-on quelqu’un à qui on dit, en lui fermant la porte du Royaume: « Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi ». On dit cela à des étrangers dont la présence même vous indispose… pas à des amis, ni à des frères, ni à des serviteurs !

      • monnerot bertrande   •  

        Je suis d’accord avec tout ce que vous avez dit car c’est la parole vraie. Je suis moi-même mère d un jeune homme possédé et harcelé par des démons et je les combat comme Jésus l’a dit. Mais j’étais dans des églises ou on a pris cela à la légère en disant que tout ce que mon fils voyait n’était que les mensonges du diable (Hallucinations) et que la délivrance n’était pas a faire !

        Par contre, être assidu aux réunions, et le Seigneur ferait le reste. Nous avons passé des nuits blanches à voir mon fils dans des états inimaginables et quand, trop fatiguées ma fille et moi, nous ne pouvions aller au culte, on nous disait qu’il fallait venir.

        Je précise que j’appelais au secours les même pasteurs qui ne nous répondaient jamais, alors que je laissais des messages de détresse sur tous les répondeurs ! Nous avons vécu cela comme de la torture! Alors l’amour de Christ je ne le vois pas la-dedans. Je remercie le Seigneur de ce qu’il vous a fait comprendre. On se sent moins seul.

        • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

          Je connais bien ce problème, hélas ! C’est justement parce que bien des pasteurs ne prennent pas soin des brebis en les envoyant chez les psy ou en les culpabilisant au lieu de les délivrer que les rares disciples qui font de la délivrance sont totalement débordés par les demandes et contraints de limiter leur intervention à ceux de leur église ou aux proches.

          Personnellement je dois recevoir plusieurs centaines d’appels de détresse par an, et je suis contrainte de refuser à tous, car j’ai déjà fort à faire avec eux qui me sont proches et j’ai besoin de coéquipiers faute de force, dans les séminaires.

          Il faut dire que les gens sont tellement chargés aujourd’hui – à cause de la dégradation effroyable des moeurs et de la sorcellerie qui s’immisce partout, et même dans les églises – que chaque personne à elle seule peut demander des mois d’intervention, voire des années ! Hé oui, du temps de Jésus, cela allait beaucoup plus vite ! Mais voilà, d’un côté les gens étaient tout de même bien moins chargés car ils suivaient autant que faire se peut les lois morales de la Bible, et de l’autres côté les « demandeurs » étaient des gens qui avaient une foi bien plus forte et intense que la foi tiédasse que l’on cultive dans les églises laodicéennes des derniers temps !

          N’en veux pas à ces pasteurs, ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles, et nous voyons ce qui est en train de se produire sous nos yeux, et qui était prophétisé en Ezéchiel 34 (cela s’est déjà produit du temps de Jésus): Dieu leur arrache ses propres brebis, et les conduit sur SES pâturages (Jn 10). Par centaines de milliers, elles sortent de ces bergeries où la seul chose que l’on fait, c’est tondre les brebis sans les nourrir ni les abreuver par l’eau de la parole !

          Quand j’entends ton témoignage, j’ai envie de hurler. Il y a longtemps que j’ai une sainte colère contre ce système qui n’a rien de biblique, avec l’équation:

          Eglise = bâtiment + pasteur dominateur et seul maître à bord, héritage direct du système catholique corrompu !

          Et ce sont les brebis qui aiment cela, car c’est leur bonne excuse pour ne rien faire pour leurs frères et sœurs qui crèvent à côté d’eux..

          Oui mais voilà, ce n’est pas une excuse aux yeux de Dieu !

          Jér 5

          28 Ils s’engraissent, ils sont brillants d’embonpoint; Ils dépassent toute mesure dans le mal, Ils ne défendent pas la cause, la cause de l’orphelin, et ils prospèrent; Ils ne font pas droit aux indigents.
          29 Ne châtierais-je pas ces choses-là, dit l’Eternel, Ne me vengerais-je pas d’une pareille nation ? 30 Des choses horribles, abominables, Se font dans le pays. 31 Les prophètes prophétisent avec fausseté, Les sacrificateurs dominent sous leur conduite, Et mon peuple prend plaisir à cela. Que ferez-vous à la fin ?

          Voilà le terrible et la vraie cause, mais aussi l’annonce d’un jugement !

          Et mon peuple prend plaisir à cela. Que ferez-vous à la fin ?

          Alors crie à Dieu de toutes tes forces et ne te confie pas dans l’homme

          Psaumes 146:3
          Ne vous confiez pas aux grands, Aux fils de l’homme, qui ne peuvent sauver.

          5 Heureux celui qui a pour secours le Dieu de Jacob, Qui met son espoir en l’Eternel, son Dieu ! 6 Il a fait les cieux et la terre, La mer et tout ce qui s’y trouve. Il garde la fidélité à toujours. 7 Il fait droit aux opprimés; Il donne du pain aux affamés; L’Eternel délivre les captifs; 8 L’Eternel ouvre les yeux des aveugles; L’Eternel redresse ceux qui sont courbés; L’Eternel aime les justes.

          Oui, crie à Dieu et n’aie aucune confiance dans ces conducteurs qui se paissent eux-mêmes !

  3. Martine R- D   •  

    C’est vrai que la passivité est induite par une catégorie de pasteurs enseignant que rien ne peut nous toucher alors que ,comme je le disais dans un autre commentaire ,il faut ensuite etre délivré de ce qu’ils nous ont transmis ……!
    On voit souvent ça dans des églises à l’ambiance  » bon enfant »,où les pasteurs sont très soucieux du » bien-etre relationnel charnel » des gens . Ca marche avec une sorte d’infantilisation des chrétiens de l’assemblée ,qui, par voie de conséquence, n’arrivent pas à maturité spirituellement puisque justement on les maintient dans cet état. Quoi de mieux pour pouvoir manipuler et s’imposer …gentiment !!!
    C’est très habilement fait et beaucoup,n’y voient que du feu !!!
    De plus , ce sont également des lieux ,où on veut divertir les gens , où on les amuse par des sketches, des danses ,des mimes,des collations ( je n’ai rien contre si c’est conduit ) …et on vous dit que c’est bien de faire ces.choses pour… plaire à Dieu !.
    L’accent est mis sur ce qu’on fait pour plaire à Dieu et pendant qu’on amuse les gens ,pendant qu’on les dorlote ,on les endort gentiment ,comme on endort des bébés.
    Du coup personne n’a l’impression d’etre passif ,puisqu’ils font tellement de choses pour Dieu …!! Mais pendant ce temps,, il y en a un paquet qui se perdent .
    Quand j’ai quitté l’église où j’étais il y a 3 ans ,le Seigneur a beaucoup agi en suivant et notamment une fois où j’ai vu quelque chose de très fort : -je rentrais dans une maternité et je voyais plein de petits berceaux tous mignons avec tout ce qu’il fallait autour . C’était un endroit très aseptisé et très propre .
    J’avançais dans la maternité pour regarder les bébés et là ce fut l’horreur ,il me tardait que la vision finisse.
    Les bébés avaient soit des malformations et étaient en train de mourir ,soit ils étaient déjà morts, certains étaient comme fossilisés, et il n’y avait AUCUN personnel soignant .
    La maternité par ailleurs continuait son train train comme si tout allait bien .
    J’ai été emmenée au fond de la maternité et là,il y avait un nourrisson très mal en point mais encore vivant . J’ai dit  » Seigneur ,mais c’est quoi ce désastre ? »
    Et j’ai eu la pensée- » Celui là mourra aussi si personne ne le sort de là » .Et tout s’est arrété.
    Il m’a fallu un peu de temps pour comprendre ce que j’avais vu car je venais moi-meme de sortir d’une de ces « maternités spirituelles  » où l’on fait des éternels bébés spirituels,passifs qui se meurent si on ne les en sort pas en leur disant LA vérité et en leur donnant LA bonne nourriture .
    Jésus m’en a sortie . Gloire lui soit rendue !!!!!!!!!!

    • Diane   •  

      Ouch! Une vision comme un coup de poing dans l’estomac! Wow. C’est hyper grave. Des nouveaux-nés en Christ qui meurent dans la « maternité » où on est censé prendre soin d’eux… C’est vrai que des doctrines non-conformes à la vérité biblique sont gentiment et très doucement distillées dans les assemblées, culte après culte (souvent par accommodement avec le quotidien) et certaines vérités spirituelles bibliques sont évitées ou juste survolées très rapidement. Et tout ceci crée des malformations, empêche la croissance, étouffe le souffle de vie qui venait d’être reçu…

  4. Martine R- D   •  

    Je voudrais compléter rapidement ,en précisant que dans cette image il y avait 2 éléments différents mais qui se rejoignent :
    – Le système religieux fait des immatures, infantilisés, passifs qui se meurent et il faut que des voies se lèvent en vérité pour les faire sortir ,
    – Le système religieux tue aussi les « vrais » bébés spirituels. Ceux qui viennent de se convertir et qui reçoivent des enseignements déviés qui conduisent à la mort.
    Je laisse à votre appréciation.

  5. dany   •  

    « l’eglise », telle qu’elle est conçue actuellement, peut tuer les bébés en Christ , en faire des « handicapés  » spirituels ou les laisser mourir d’inanition, c’est terrible
    mais ce qu’a vu Martine est hélas reel …..
    Dans mon enfance, pour echapper à divers abus, je me suis refugiée dans la passivité et c’est en lisant des livres de Franck Hammond, de Rebecca Brown , de Michelle et d’autres que j’ai compris les degats sur ma vie causés par ces abus .. Ce n’est pas, hélas, dans les eglises que j’ai pu trouver la solution à mes problèmes. car on nous rabache que toutes choses sont devenues nouvelles !!!.Heureusement que Le Seigneur est fidèle et il repond à celui qui crie vers lui!..

Laisser un commentaire