Tatouages et piercing, par Frank Hammond

(Je remets en ligne cet article qui avait disparu de mon nouveau blog)

Publié le :25-08-2013 Par : Michelle d’Astier de la Vigerie

un article de Franck Hammond, transmis et traduit par Eric

(Note : lire aussi le commentaire apporté par Daniella le 17 Juillet)

« Vous ne ferez point d’incisions dans votre chair pour un mort, et vous n’imprimerez point de figures (tatouages) sur vous. Je suis l’Eternel. » (Lev 19 : 28)

 

Le tatouage et les piercings corporels

Le contexte du passage cité ci-dessus fait référence à la rentrée des Israélites dans le pays de Canaan. Moïse les avertit de ne pas copier les coutumes des peuples païens. Ils ne doivent pas « pratiquer la divination » (v 26 ) ou être impliqués dans une quelconque forme d’idolâtrie, parmi lesquelles « les incisions dans la chair » et « les tatouages ».

L’incision dans la chair était un marquage du corps, marquage non naturel et laid, fait couramment dans les temps de deuil pour les peuples de l’Est de Canaan.

Les prêtres de Baal s’incisaient eux-mêmes « selon leurs coutumes » pour obtenir les faveurs de leur dieu. (1 Roi 18 : 28)

Le tatouage et les piercings impliquent plus que de l’art.

Qu’y a t il derrière ces activités ? A la racine, il y a toujours une idolâtrie païenne et du mysticisme. Donc, ce sont des activités spirituelles donnant une opportunité d’infiltration démoniaque.

Le tatouage indique une allégeance à une divinité

Les soldats et les esclaves étaient tatoués pour montrer leur allégeance à leurs supérieurs et maîtres.

Les tatouages sont des symboles de servitude.

(comparer le piercing de l’oreille à la marque de l’esclavage : Exode 21 :5,6 ; Deut 15 :17)

Il est intéressant de noter que le mot grec pour “marque » ou “tatouage » est “stigma« , un mot courant en anglais signifiant « salir, diffamer ou ruiner la réputation de quelqu’un »

(en français : stigmatiser = « flétrir, blâmer avec dureté et publiquement »).


La mode du tatouage a explosé durant les années 90. Nous voyons des tatouages partout où nous regardons, et cela ne concerne pas seulement les jeunes, mais aussi les professionnels, la classe moyenne, les gens d’âge moyen, les célébrités, les athlètes qui sont piégés dans cette mode.

Depuis notre implication dans la délivrance au cours des années 60, nous avons appris que les tatouages et les piercings donnaient accès au diable. Nous avons exercé le ministère de délivrance du fait d’images, de symboles, de profanation du corps ou de liens d’âme impliqués dans les tatouages et nous avons brisé des liens d’âme et des mises en esclavage reliés aux piercings.

William Sudduth (Righteous Acts ministries) a récemment publié un livre intitulé « Qu’y a t il derrière l’encre ? Tatouage, Piercings et autres modes » que nous recommandons avec enthousiasme et dont nous faisons quelques citations avec autorisation :

Un sondage Harris réalisé en 2003 estime que 16% des américains, plus de 45 millions de personnes, ont de nos jours un ou plusieurs tatouages… 36% de ceux ayant entre 25 et 39 ans ont un ou plusieurs tatouages et 30% de ceux ayant entre 30 et 39 ans sont tatoués.

Le Dr Robert Raspa a cité les conditions psychatriques suivantes comme associées avec les tatouages: impulsivité, basse estime personnelle, manque de contrôle de soi, penchants homosexuels, sado-masochisme sexuel, bondage (utilisation de liens, d’attache dans les rapports sexuels), fétichisme, bisexualité, lesbianisme, personnalité antisociale, désordre de personnalité, désordre de personnalité schizo-typique, désordre de bipolarité et manies, et schizophrénie »

Selon une étude réalisée par Timothy Roberts, pédiatre à l’Hôpital pour enfant de l’université de Rochester,

« Les jeunes gens tatoués de nos jours ont quatre fois plus de probabilité de s’engager dans des rapports sexuels.

Ils ont aussi deux fois plus de probabilité d’avoir des problèmes liés à l’alcool, l’usage de drogue, d’avoir des comportements violents et d’abandonner les études supérieures. »

« A travers l’histoire, les incisions dans la chair et le fait de faire couler son sang étaient des rituels destinés à obtenir des pouvoirs surnaturels.

Il n’y a aucun doute que les incisions, les tatouages, les piercings sont tous reliés au satanisme et pratiques démoniaques de saignée et de magie…

La signification magique et spirituelle des incisions et piercings est la raison réelle de l’interdiction divine dans le Lévitique d’inciser le corps ou de pratiquer des saignées (nota : vis à vis des pactes de sang ou scellés dans le sang) »

« Il est évident à travers l’histoire et les recherches actuelles que le piercing est une forme de rébellion pas si subtile. C’est une rébellion contre les normes sociales, contre les autorités, et finalement contre Dieu. »

=============

« Les tatouages et les piercings sont des procédures invasives qui peuvent occasionner de sérieuses infections de la peau et du sang. Le Dr Bob Hale de l’université du Texas, école médicale sud-ouest à Dallas, dit qu’actuellement 4 millions d’américains sont infectés par l’hépatite C, et cela s’accroît ! L’hépatite C tue maintenant plus de dix mille personnes par an dans notre nation…

Nous avons découvert que les tatouages acquis commercialement comptaient pour plus du double dans les causes que l’usage de drogues injectables… Les personnes tatouées dans une officine commerciale ont NEUF fois plus de risque d’avoir une hépatite C »

« Il est intéressant que la dernière mode en matière de tatouage est l’effacement de ceux-ci ! … Plus de 50% de ceux qui se font tatouer veulent ensuite l’effacer… Un tatouage à 25$ coûte ensuite 5 000 $ à enlever. »

« Avant de laisser cette encre vous « marquer » pour le reste de votre vie, penser attentivement aux risques pour votre santé. Considérez aussi les conséquences sociales et spirituelles… Les tatouages comme les piercings peuvent abîmer vos relations actuelles ou futures. Cela inclut les amis, les conjoints, les parents, les enseignants, et les employeurs. Certains emplois seront inaccessibles pour ceux qui ont des marques visibles de tatouage. »

Il n’y a aucune sorte de tatouage chrétien.

En, fait, la simple expression « tatouage chrétien » est déjà une idiotie… La pratique largement étendue des modifications corporelles, ainsi que leur acceptation et leur popularité disent de façon indéniable : « Mon corps m’appartient » et non pas à Dieu !

« Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps. » 1Cor 6 :19,20

Frank Hammond