Aux serviteurs de Dieu, par Donald Soro

 source: Nycodem.net

Note M.A.V.: Ce message ne s’applique pas, évidemment, aux VRAIS serviteurs de Dieu, à ceux qui ont tout laissé pour suivre Christ et qui sont véritablement au service de son Eglise. Mais il faut bien le constater: les loups se multiplient. Plus grave, de vrais serviteurs de Dieu, en devenant des adeptes de l’évangile de prospérité, ou parce qu’ils recherchent la gloire et les honneurs, ou tout simplement parce qu’ils adhèrent à des mouvances qui dérapent de plus en plus dans l’apostasie annoncée pour nos temps, répondent hélas à la définition des mauvais bergers d’Ezéchiel 37 ou des mercenaires décrits par Jésus en Jean 10.

Je voudrai toutefois rappeler que, selon les lettres aux sept Eglises et selon les épîtres de Paul, ce sont les chrétiens démissionnaires qui sont les premiers responsables de cet état de fait: ce sont eux qui recherchent et plébiscitent les mercenaires auto-proclamés: bergers, apôtres, évangélistes… qui les tondent avec leur consentement, car ils aiment ceux qui les dominent (Néh 9:17 – Jér 5: …), pour peu que ces « tondeurs » ne leur demandent surtout pas de devenir de vrais disciples, avec tout ce que cela implique…

Tant aiment un évangile qui leur promet l’entrée du Royaume, sans passer par la croix, sans la mort à soi-même, sans la repentance, sans mettre sa vie sur l’autel comme un sacrifice vivant… En bref, tant préfèrent avoir l’illusion d’être chrétien plutôt que d’être un vrai chrétien, quitte à n’avoir qu’une illusion de salut. Crainte de Dieu ? Ils ne connaissent pas? La Vérité révélée ? Ils préfèrent leurs convictions. Ils aiment le système babylonien dans lequel on les a enfermés, parce qu’il offre un côté rassurant, « humain », avec ses structures pyramidales traditionnelles

Alors, avant de nous scandaliser de ce qui est écrit ici, posons-nous la question de savoir ni nous ne sommes pas les complices conscients ou inconscients de ce système et de ces faux oints…

——————————————————————————-

 

Malheur aux pasteurs qui détruisent et dispersent Le troupeau de mon pâturage! …Voici, je vous châtierai à cause de la méchanceté de vos actions, Dit l’Eternel Jérémie 23:1

Continue reading…

LA PRIÈRE: deux messages de David Wilkerson

Transmis par Elisabeth

LE SUJET DE NOS PRIERES

> La prière est souvent une des zones les plus égocentriques de la vie du chrétien. Quand on y réfléchit, la majorité de nos prières se concentrent sur nos propres besoins. Les deux sujets principaux de notre intercession sont notre croissance spirituelle et les besoins de nos familles et amis.

> De temps en temps, nous dépassons peut-être nos propres petites préoccupations et nous prions pour d’autres personnes. Mais le plus souvent, quand nous disons : “Je vais prier pour toi”, nous ne le faisons pas. Ou alors, nous prions rapidement une fois et nous oublions ensuite rapidement leur besoin.

> Récemment, j’ai examiné ma propre vie de prière à la lumière des Écritures et j’ai été consterné devant l’étroitesse et devant les limites de mes propres prières. Comme la plupart des croyants, je passe la majorité de mon temps de prière à rechercher la volonté du Seigneur au sujet de ma marche quotidienne avec Lui. Je pleure pour être rendu saint, pour devenir comme Lui, pour recevoir une direction pour ma vie, pour obtenir Son onction sur mon ministère. Et je profite d’une douce communion avec Lui, en L’adorant tranquillement et en étant renouvelé dans Sa présence.

>
> J’intercède aussi quotidiennement pour ma famille. Je demande au Seigneur de protéger mes enfants contre les plans du malin, de rendre mes fils semblables à des chênes plantés près de la rivière de Dieu, de rendre mes filles semblables à des pierres polies dans Son palais et de faire de tous mes petits-enfants des serviteurs de Jésus.

Je prie pour les préoccupations du corps de notre église. Je prie aussi pour ceux qui vivent des difficultés et pour les nombreux missionnaires et ministères que nous supportons.
>

> Tu pourrais dire : “Tout cela est louable, frère Dave. C’est réconfortant de savoir que vous êtes proche du Seigneur, en communion avec Lui et priant pour tous ces besoins.”

 

Mais d’après la Parole de Dieu, une douce communion n’est pas suffisante.

 

> Certes, c’est le secret de la croissance spirituelle et nous ne pouvons pas vivre de plus grande expérience sur Terre. Mais si nous allons au pied du trône uniquement pour notre édification personnelle et nos propres besoins, nous sommes égoïstes. Nous ne pouvons tout simplement pas négliger de prier sérieusement pour tous les terribles besoins qui nous entourent.

> “Alors il dit à ses disciples : La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson” (Matthieu 9:37-38).

————————————————————————————

 

LA PERSÉVÉRANCE DANS LA PRIÈRE

 

Certains enseignants clament que c’est un signe de manque de foi de demander encore et encore la même chose à Dieu. Non ! C’est faux, et ce faux enseignement a affaibli la foi d’une multitude. Dieu nous ordonne de demander, de rechercher sa face, de jeûner et de crier à Lui dans une supplication fervente et efficace (voir Matthieu 7:7).

>
>
>
> Depuis le commencement, les véritables serviteurs ont transformé les promesses de Dieu en prières :
>

> * Jésus savait que Son Père Lui avait promis toutes choses avant même la  fondation du monde, mais Christ passait tout de même des heures en prière pour que la volonté de Dieu s’accomplisse sur la Terre. Il a même donné une
parabole illustrant la persévérance dans la prière.

Elle met en scène une  “veuve importune” qui ne cessait de demander justice à un juge jusqu’à ce qu’elle l’obtienne (voir Luc 18:1-8).

 * Dieu a donné à Ézéchiel de merveilleuses prophéties au sujet de la restauration d’Israël, promettant que la ruine de la nation disparaîtrait et qu’elle redeviendrait comme le jardin d’Éden. Mais le Seigneur a dit aussi  que Sa Parole ne s’accomplirait pas sans la prière :

“je me laisserai fléchir par la maison d’Israël, voici ce que je ferai pour eux…”
>
> (Ézéchiel 36:37). En d’autres termes : “Je vous ai fait une promesse mais Je veux que vous priiez pour qu’elle s’accomplisse. Recherchez-Moi de tout votre cœur, jusqu’à ce que vous la voyiez s’accomplir. Je vous délivrerai, mais d’abord vous devez le demander.”
>
> * Daniel a lu la promesse que Dieu avait faite à Jérémie (Daniel 9:2), selon laquelle, après 70 ans, Israël serait restauré. Quand Daniel a vu l’année en question arriver, il aurait pu attendre dans la foi que Dieu accomplisse Sa promesse mais cet homme de Dieu est tombé face contre terre et il a prié pendant deux semaines, jusqu’à ce qu’il voit le Seigneur faire en sorte que tout cela se produise.
>
Dans l’Ancien Testament, le souverain sacrificateur d’Israël portait les noms de toutes les tribus d’Israël sur son pectoral. Cela signifiait que les besoins de tout le peuple étaient constamment sur le cœur du sacrificateur lorsqu’il priait. Pour les chrétiens d’aujourd’hui, cela donne une  merveilleuse image de Christ portant chacun de nous sur Son cœur et présentant nos besoins au Père. Bien plus, chaque chrétien d’aujourd’hui est un sacrificateur du Seigneur et nous devons constamment porter les besoins des
autres dans nos cœurs (voir Jacques 5:14-16).

>
source : https://www.worldchallenge.org/support?src=devo-email
http://sermons.worldchallenge.org/fr/node/27093?src=devo-email

 

Pourquoi nous disons NON à la bénédiction de « mariages » homosexuels, par le pasteur B. Laiblé

Transmis par Olivier. Il s’agit d’une prise de position d’un groupe alsacien UEPAL – source www.uepal.fr

Nous sommes un groupe de laïcs et de pasteurs membres et amis de l’uépal qui venons d’étudier avec intérêt le document préparatoire au débat de l’assemblée de l’union portant sur « la bénédiction de couples mariés de même sexe » qui a été soumis à l’ensemble des paroisses et autres lieux d’Eglise.

Nous nous réjouissons de voir que la direction de l’uépal a, enfin, décidé de soumettre la question à la base, après avoir sollicité l’avis des pasteurs déjà lors de la pastorale générale du 27 Mai 2013, avis plus favorable à une telle bénédiction, semble-t-il, que celle d’une part non négligeable de membres laïques de nos paroisses.

Nous saluons le professionnalisme et l’objectivité avec lesquels les deux rédacteurs du document ont su présenter le problème et les arguments en présence.

Nous précisons d’emblée que notre démarche n’est pas celle d’une approche défavorable, mais celle d’une franche opposition à ce projet, et nous tenons à nous en expliquer.

Nous sommes conscients du fait que ce débat se situe « à un moment historique pour les Eglises de la Réforme ». Continue reading…

Comment es–tu entré ici sans avoir un habit de noces ?

source : http://nikkos.over-blog.fr/2014/03/comment-es–tu-entré-ici-sans-avoir-un-habit-de-noces.html

Récemment je voyais notre fille naviguer sur le web pour visionner des robes de mariés. Je lui ai dit : « c’est ridicule de faire ce genre d’investissement ».

J’ai pu voir un instant une sorte de déception dans son regard à cause de ma remarque. Un peu plus tard, en lisant la parabole des noces, j’ai compris l’importance que Dieu-Elohim accorde au vêtement de noce.

Continue reading…

Si Dieu t’appelle à ressembler vraiment à Jésus-Christ, par Chip Brogden

Transmis par Patrice

Si Dieu t’appelle à ressembler vraiment à Jésus-Christ, tu seras conduit

Dans des chemins de crucifixion et d’humiliation que tu n’aurais certes pas choisis.

Le Seigneur exigera de toi une telle obéissance que tu devras marcher absolument seul.

Tu ne pourras te comparer à nul autre chrétien,

Tu n’auras plus la liberté de faire certaines choses que d’autres pourront facilement se permettre.

Les chrétiens qui t’entourent, tous gens pieux et utiles, peuvent se mettre en avant,

Ils tracent des lignes de conduite, ils élaborent des plans et les mettent à exécution,

Mais toi tu ne peux pas les imiter.

Au moindre essai de faire comme eux, tu seras arrêté par un échec humiliant,

Le Seigneur te reprendra avec sévérité et tu te repentiras amèrement.

Les personnes de ton entourage peuvent se vanter de leur travail, de leur succès, de leurs écrits,

Mais le Saint-Esprit ne te permettra jamais rien de pareil.

Si toutefois tu t’avisais à le faire, il en résulterait pour toi une humiliation si profonde

Que tu en arriverais bien vite à te mépriser, toi et tes bonnes œuvres.

Tes voisins, chrétiens aussi bien que toi, peuvent gagner de l’argent sans peine

Ou même avoir le bonheur de faire un héritage,

Dieu semble te garder dans une situation précaire.

Mais Il te destine des biens meilleurs que lors de cette terre.

Il veut te faire dépendre uniquement de Lui en Se réservant

Le privilège de pourvoir Lui-même à tes besoins

Par des trésors invisibles renouvelés chaque matin.

Le Seigneur peut permettre à d’autres d’être honorés et mis en avant

Mais Il te cachera dans l’obscurité pour te faire produire à Sa gloire

Des fruits précieux et odoriférants qui ne peuvent mûrir que dans l’ombre.

Ton voisin deviendra grand mais tu seras gardé dans la petitesse.

D’autres peuvent travailler pour lui et recevoir la récompense de leur activité,

Mais toi, tu seras courbé sous un pénible labeur et nul ne saura tout ce que tu fais,

Puis pour rendre ton œuvre plus précieuse encore,

Il peut permettre que ton travail soit attribué à d’autres qu’à toi.

Mais quand Jésus reviendra, ta récompense sera dix fois plus grande.

Le Saint-Esprit veillera sur toi avec un soin jaloux,

Il te réprimandera pour de petites choses,

Pertes de temps, paroles inconsidérées ou sentiments inconvenants,

Qui, pour d’autres chrétiens, sont des détails insignifiants.

Souviens-toi que Dieu est ton Maître infiniment souverain,

Il a donc le droit d’agir comme il Lui plaît avec ceux qui Lui appartiennent.

En mille occasion, Ses dispensations à ton égard t’embarrasseront et te déconcerteront

Mais si tu te livres à Lui pour Le servir sans condition,

Il t’enveloppera d’un amour jaloux et déversera sur toi des bénédictions

Qui sont la part de ceux-là seuls qui savent se cacher dans la sainte retraite du Tout-Puissant.

Admets donc une fois pour toutes que tu as à faire directement avec le Saint-Esprit de Dieu,

Il réclame le privilège de brider ta langue, de lier tes mains, de fermer tes yeux,

Même s’Il n’agit pas ainsi avec Ses autres serviteurs.

Quand dans le secret de ton cœur, tu seras ainsi possédé par le Dieu vivant,

Quand tu pourras te réjouir sans arrière-pensée de cette surveillance étroite, personnelle et jalouse,

Quand tu seras heureux que cette tutelle divine contrôle ton cœur,

Et les replis les plus cachés de ta nature,

Alors tu seras entré dans le vestibule du ciel, alors tu seras en route pour une meilleure résurrection.

UNE SEULE CHOSE EST NÉCESSAIRE par Chip Brogden

« Le Seigneur lui répondit: Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses. Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée. » (Luc 10:41-42)

Nous sacrifions souvent la seule chose qui soit chère aux yeux de Dieu au profit de beaucoup d’autres choses.

On peut voir quelque chose de plus profond chez Marie, assise aux pieds de Jésus, que chez Marthe qui « sert beaucoup ». Jésus n’est pas en train d’opposer l’adoration et le service en disant que l’adoration est supérieure.

Non ! Jésus oppose «beaucoup de choses» avec «une seule chose». Continue reading…

JUGER OU NE PAS JUGER ? Par Jacob Prasch

 Source : jesusseul.blog

Jean 7 :24 « 24 Ne jugez pas selon l’apparence, mais jugez selon la justice. »

Dans un premier temps, Jésus dit « Ne jugez pas afin que vous ne soyez pas jugés » mais ensuite Il dit « Jugez selon la justice. »

Il semblerait que Jacques se contredit. Maintenant, c’est Jésus qui semble Se contredire. Jésus a dit « Ne le faites pas » et dit ensuite comment le faire. Jacques a dit « ne le faites pas » tout de suite après l’avoir fait. Continue reading…