La Muraille de feu, une vision de David Wilkerson

MAV:Je n’ai pas la date de cette prédication. Mais elle est prophétique et de plus en plus d’actualité

Laissez-moi vous dire comment cette prophétie est venue. Gwen et moi venions juste de rentrer à notre motel à Sacramento en Californie, après une réunion d’une campagne d’évangéli-sation. J’ai allumé le poste de télévision, zappé sur différentes chaînes pour trouver une émission présentant les informations.

Sur l’une des chaînes, était diffusé un concert de musique d’un célèbre jeune chanteur de rock. C’était si diabolique que je n’ai pas pu couper l’émission – j’étais trop ahuri par ce que je voyais.

Continue reading…

Le conflit israélo-palestinien disséqué – Partie 4 : Prospérité et Succès Surnaturel d’Israël, par Thomas

Site: RENCONTRERDIEU

Voici la quatrième partie de cette série inédite sur le conflit israélo-palestinien (durée de la vidéo environ 24 minutes). Cette vidéo, une fois encore est très importante.
Après un bref rappel du passé unique et hors du commun du peuple juif, de ses persécutions jusqu’à la renaissance soudaine et miraculeuse de la nation d’Israël, cette quatrième partie s’attardera sur le succès et la prospérité sans égal de ce peuple juif à peine sortie des camps de concentrations. Le constat de cette réussite unique et inégalée dans l’histoire d’un si petit peuple est essentielle pour toujours mieux comprendre les multiples causes du conflit israélo-palestinien.

Continue reading…

Une alliance d’amour, par Daniel Steen

face à la loi.jp

Nous conseillons vivement la lecture de cet enseignement en parallèle avec l’enregistrement audio in live:

http://michelledastier.com/audio/?sermon_id=139

Introduction

Il est très courant d’entendre les chrétiens dire  : « nous ne sommes plus sous la loi, mais sous la grâce ! ». Ceci est exact, mais est-ce vraiment le cas ? Par exemple quand nous disons :

  • Je ne peux pas dormir, car je dois aller à l’église !
  • Je n’ai pas lu la bible aujourd’hui !
  • Je ne peux pas faire ceci ou cela car je suis chrétien !
  • Dois-je donner la dîme du salaire brut ou net ? Etc…

Nous comprenons bien que tout ce qui se fait sous la forme : « je dois, je suis obligé, je n’ai pas le droit… », prouve que nous sommes sous une loi.

Parce que :

L’obéissance à contre-cœur est une loi !

Continue reading…

Chacun de nous rendra compte… par Daniel Steen

Ce message est en parallèle sur audio. http://michelledastier.com/audio/?sermon_id=137. Nous conseillons son écoute en même temps que la lecture (soit copié-collée pour la lecture, et imprimée, soit en ouvrant deux fenêtres en parallèle)

Rom 14/11-12 : Car il est écrit: Je suis vivant, dit le Seigneur, Tout genou fléchira devant moi, Et toute langue donnera gloire à Dieu. 12 Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même.

Introduction

Ce texte arrive à la suite d’une recommandation de Paul, à savoir de ne pas nous juger les uns les autres sur ce que nous faisons et croyons par rapport à des choses secondaires telles que la nourriture ou la pratique des fêtes.

Continue reading…

Les portiers, par Daniel Steen

portier

Nous conseillons de lire cet article en parallèle avec l’enseignement vidéo donné in live !  http://michelledastier.com/audio/?sermon_id=137

 

 

Marc 13/34 : Il en sera comme d’un homme qui, partant pour un voyage, laisse sa maison, remet l’autorité à ses serviteurs, indique à chacun sa tâche, et ordonne au portier de veiller.

  1.   Les portes de la maison de Dieu sont importantes.
  2.   Celui qui tient les portes d’une ville, tient la ville.
  3.   Les portes sont le symbole des décisions pour la ville, c’était là que    siégeaient les anciens.
  4.   Les portiers sont des gens bénis parce que fidèles dans les petites choses.
  5.   De vaillants hommes qui discernent le mal et n’ont pas peur de s’y opposer :
  6.   Les portiers sont de sages conseillers ayant l’intelligence, le discernement, un bon esprit et de l’écoute.
  7.   Des gens qui s’attachent à la parole et l’appliquent, sans la modifier.
  8.   Des gens qui veillent au trésor du Temple et ne dévoilent pas les secrets :
  9.   Des gens qui connaissent les temps et les moments, des veilleurs.
  • Les portiers doivent veiller à ce qu’aucune charge « impure » et inutile n’entre dans la maison de Dieu

  • Aucune « divinité » étrangère ne doit franchir le seuil

  • Quand tout est pollué dans la maison de Dieu et qu’il n’y a pas de repentance, la bénédiction n’est plus là

  • On ne doit jamais dévoiler les secrets d’une personne

 1 –Les portes de la maison de Dieu sont importantes :

 

C’est par la porte qu’on entre et qu’on sort de la maison de Dieu, c’est par là qu’on apporte ce qu’on porte.

 

Jacob a vu la porte des cieux :

 

Gen 28/17 : Il eut peur, et dit: Que ce lieu est redoutable! C’est ici la maison de Dieu, c’est ici la porte des cieux!

 

Au moment de la pâque, les hébreux ont marqué du sang de l’agneau les poteaux et le linteau de leur porte. Signe de la délivrance, la justice est passée, la condamnation ne les atteint pas :

 

Ex 12/12 : Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez; je verrai le sang, et je passerai par-dessus vous, et il n’y aura point de plaie qui vous détruise, quand je frapperai le pays d’Egypte.

 

On ne fait pas n’importe quoi dans la maison de Dieu :

 

Luc 19/46 : Il est écrit: Ma maison sera une maison de prière. Mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs.

 

La porte est marquée par la parole de Dieu, c’est pourquoi Dieu demande qu’une partie des écritures soit symboliquement placée sur les poteaux de la maison (la mésusa) :

 

Deut 11/20 : Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes.

 

La porte est symboliquement le lieu ou l’on sépare le vrai du faux, c’est un lieu de décision et un lieu de jugement :

 

Ex 32/26 : Moïse se plaça à la porte du camp, et dit: A moi ceux qui sont pour l’Eternel! Et tous les enfants de Lévi s’assemblèrent auprès de lui.

 

D’ailleurs, Dieu n’avait-il pas dit à Caïn :

 

Gen 4/7 : Certainement, si tu agis bien, tu relèveras ton visage, et si tu agis mal, le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi : mais toi, domine sur lui.

 

Les meurtriers pouvaient se rendre à la porte des villes refuge pour qu’on examine leur cas :

 

Josué 20/4 : Le meurtrier s’enfuira vers l’une de ces villes, s’arrêtera à l’entrée de la porte de la ville, et exposera son cas aux anciens de cette ville; ils le recueilleront auprès d’eux dans la ville, et lui donneront une demeure, afin qu’il habite avec eux.

 

Enfin, symboliquement, l’apôtre Jacques parle du juge à la porte :

 

Jacq 5/9 : Ne vous plaignez pas les uns des autres, frères, afin que vous ne soyez pas jugés : voici, le juge est à la porte.

 

Autrefois, l’exécution des jugements étaient fait hors de la ville, à l’extérieur des portes. De même Jésus a été exécuté de la même façon :

 

Héb 13/11-12 : Les corps des animaux, dont le sang est porté dans le sanctuaire par le souverain sacrificateur pour le péché, sont brûlés hors du camp. 12 C’est pour cela que Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte.

 

La nouvelle Jérusalem est une perfection et l’on voit que les portes sont des perles, donc le fruit d’un long travail de patience et de souffrance cachée, c’est pourquoi seuls ceux qui auront une robe blanche pourront y entrer :

 

Apoc 21/21 : Les douze portes étaient douze perles; chaque porte était d’une seule perle. La place de la ville était d’or pur, comme du verre transparent.

 

C’est Dieu lui-même qui a fermé la porte de l’arche de Noé, c’est lui aussi qui fermera la salle des noces (Matt 25/10).

 

Apoc 22/14 : Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville !

 2 – Celui qui tient les portes d’une ville, tient la ville :

 

A l’époque de Samson, les hébreux ne pouvaient rien faire, pas même aiguiser une pelle, sans en avoir l’autorisation des philistins. Symboliquement, Samson va arracher la porte du territoire de Gaza et l’amener en Israël en face d’Hébron, qui était à l’époque la capitale, pour faire comprendre aux hébreux qu’ils pouvaient maintenant rependre le contrôle de la bande de Gaza :

 

Juges 16/3 : Samson demeura couché jusqu’à minuit. Vers minuit, il se leva; et il saisit les battants de la porte de la ville et les deux poteaux, les arracha avec la barre, les mit sur ses épaules, et les porta sur le sommet de la montagne qui est en face d’Hébron.

 

Gen 22/17 : je te bénirai et je multiplierai ta postérité, comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis.

 3 – Les portes sont le lieu des décisions pour la ville, c’était là que siégeaient les anciens :

 

Lot, neveu d’Abraham, était aux portes de Sodome, il était devenu un notable de la ville.

 

Gen 19/1 : Les deux anges arrivèrent à Sodome sur le soir; et Lot était assis à la porte de Sodome.

 

Le mari de la « femme vertueuse » est considéré, elle lui permet de prendre sereinement des responsabilités :

 

Prov 31/31 : Son mari est considéré aux portes, Lorsqu’il siège avec les anciens du pays.

 

La décision de Boaz de prendre Ruth pour épouse a été faite « à la porte » de la ville :

 

Ruth 4/1-10 : Boaz monta à la porte, et s’y arrêta. Or voici, celui qui avait droit de rachat, et dont Boaz avait parlé, vint à passer. Boaz lui dit: Approche, reste ici, toi un tel. Et il s’approcha, et s’arrêta. 2 Boaz prit alors dix hommes parmi les anciens de la ville, et il dit: Asseyez-vous ici. Et ils s’assirent…………..Celui qui avait le droit de rachat dit donc à Boaz: Acquiers pour ton compte! Et il ôta son soulier. 9 Alors Boaz dit aux anciens et à tout le peuple: Vous êtes témoins aujourd’hui que j’ai acquis de la main de Naomi tout ce qui appartenait à Elimélec, à Kiljon et à Machlon, 10 et que je me suis également acquis pour femme Ruth la Moabite, femme de Machlon, pour relever le nom du défunt dans son héritage, et afin que le nom du défunt ne soit point retranché d’entre ses frères et de la porte de son lieu. Vous en êtes témoins aujourd’hui! 11 Tout le peuple qui était à la porte et les anciens dirent : Nous en sommes témoins!

 

C’est un lieu de jugement, par exemple le sacrificateur Eli qui n’avait pas su élever ses fils, eux-mêmes sacrificateurs, mourut prés de la porte :

 

1 Sam 4/18 : A peine eut-il fait mention de l’arche de Dieu, qu’Eli tomba de son siège à la renverse, à côté de la porte; il se rompit la nuque et mourut, car c’était un homme vieux et pesant. Il avait été juge en Israël pendant quarante ans.

 

Le roi David, chassé par Absalom avait trouvé refuge à Mahanaïm. Quand l’armée d’Absalom a attaqué celle de David, celui-ci attendait « assis entre les deux portes » (2 Sam 18/24), c’est là qu’il apprit la mort de son fils. Ensuite il est écrit ceci :

 

2 Sam 19/8 : Alors le roi se leva, et il s’assit à la porte. On fit dire à tout le peuple: Voici, le roi est assis à la porte. Et tout le peuple vint devant le roi.

 

C’est donc à la porte, devant tout son peuple, que David pris la décision de retourner à Jérusalem.

 

4 – Les portiers sont des gens bénis parce que fidèles dans les petites choses :

 

Luc 16/10 : Celui qui est fidèle dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes.

 

C’est le cas d’Obed-Edom qui a su garder et protéger l’arche, d’abord dans sa propre maison, cet homme avait 8 fils qui furent des serviteurs de l’Eternel :

 

2 Sam 6/11-12 : L’arche de l’Eternel resta trois mois dans la maison d’Obed-Edom de Gath, et l’Eternel bénit Obed-Edom et toute sa maison. 12 On vint dire au roi David: L’Eternel a béni la maison d’Obed-Edom et tout ce qui est à lui, à cause de l’arche de Dieu. Et David se mit en route, et il fit monter l’arche de Dieu depuis la maison d’Obed-Edom jusqu’à la cité de David, au milieu des réjouissances.

 

1 Chron 26/4-8 : Fils d’Obed-Edom: Schemaeja, le premier-né, Jozabad le second, Joach le troisième, Sacar le quatrième, Nethaneel le cinquième, 5 Ammiel le sixième, Issacar le septième, Peulthaï le huitième; car Dieu l’avait béni……. Tous ceux-là étaient des fils d’Obed-Edom; eux, leurs fils et leurs frères, étaient des hommes pleins de vigueur et de force pour le service, soixante deux d’Obed-Edom.

 

Mais il y a des personnes qui ne songent qu’à « exercer un ministère », sans se soucier si c’est dans le plan de Dieu, ils estiment avoir un certain talent et pensent d’abord à leur gloire. C’est l’exemple d’un chrétien qui ne voulait pas balayer, parce que ça ne faisait pas partie de son « ministère ».

 

Prov 26/12 : Si tu vois un homme qui se croit sage, Il y a plus à espérer d’un insensé que de lui.

 

Prov 11/29 : Celui qui trouble sa maison héritera du vent, Et l’insensé sera l’esclave de l’homme sage.

 

La fidélité dans les petites choses doit être testée dans la durée. La bénédiction de Dieu n’est pas que matérielle, elle est d’abord spirituelle. Elle se voit avec le temps dans ta propre vie et dans celles de ceux que Dieu t’a confié. Le critère de choix d’un ancien est d’abord la tenue de sa propre famille, à l’image de celle d’Obed-Edom :

 

1 Tim 3/2-7 : Il faut donc que l’évêque soit irréprochable, mari d’une seule femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l’enseignement. 3 Il faut qu’il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé. 4 Il faut qu’il dirige bien sa propre maison, et qu’il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté; 5 car si quelqu’un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l’Eglise de Dieu? 6 Il ne faut pas qu’il soit un nouveau converti, de peur qu’enflé d’orgueil il ne tombe sous le jugement du diable. 7 Il faut aussi qu’il reçoive un bon témoignage de ceux du dehors, afin de ne pas tomber dans l’opprobre et dans les pièges du diable.

 

1 Tim 5/8 : Si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle.

 

Au temps de Néhémie, le choix des gardiens avait pour critère la fidélité :

Néh 13/13 : Je confiai la surveillance des magasins à Schélémia, le sacrificateur, à Tsadok, le scribe, et à Pedaja, l’un des Lévites, et je leur adjoignis Hanan, fils de Zaccur, fils de Matthania, car ils avaient la réputation d’être fidèles. Ils furent chargés de faire les distributions à leurs frères.

L’obéissance dans les petites choses est d’ailleurs un critère que Dieu prend en compte pour distribuer les responsabilités dans le millénium :

Luc 19/17 : Il lui dit: C’est bien, bon serviteur; parce que tu as été fidèle en peu de chose, reçois le gouvernement de dix villes.

 5 – De vaillants hommes : qui discernent le mal et n’ont pas peur de s’y opposer.

 

Jésus a chassé les vendeurs du temple parce qu’ils avaient détourné l’usage de la maison de Dieu.

 

Néhémie raconte, alors que lui même était absent, que le sacrificateur Eliaschib a donné une chambre du temple à un ennemi d’Israël, parce qu’il était de sa famille, Néhémie a dû le chasser :

 

Néh 13/3-9 : Lorsqu’on eut entendu la loi, on sépara d’Israël tous les étrangers. 4 Avant cela, le sacrificateur Eliaschib, établi dans les chambres de la maison de notre Dieu, et parent de Tobija, 5 avait disposé pour lui une grande chambre où l’on mettait auparavant les offrandes, l’encens, les ustensiles, la dîme du blé, du moût et de l’huile, ce qui était ordonné pour les Lévites, les chantres et les portiers, et ce qui était prélevé pour les sacrificateurs. 6 Je n’étais point à Jérusalem quand tout cela eut lieu, car j’étais retourné auprès du roi la trente-deuxième année d’Artaxerxès, roi de Babylone. A la fin de l’année, j’obtins du roi la permission 7 de revenir à Jérusalem, et je m’aperçus du mal qu’avait fait Eliaschib, en disposant une chambre pour Tobija dans les parvis de la maison de Dieu. 8 J’en éprouvai un vif déplaisir, et je jetai hors de la chambre tous les objets qui appartenaient à Tobija; 9 j’ordonnai qu’on purifiât les chambres, et j’y replaçai les ustensiles de la maison de Dieu, les offrandes et l’encens.

 

Dieu cherche des gardiens qui soient éveillés et courageux :

 

Mal 1/10 : Lequel de vous fermera les portes, Pour que vous n’allumiez pas en vain le feu sur mon autel ? Je ne prends aucun plaisir en vous, dit l’Eternel des armées, Et les offrandes de votre main ne me sont point agréables.

 

Mais il y a les mauvais gardiens, qui ne font pas leur travail, cela entraîne de graves conséquences :

 

Esaïe 56/10-11 : Ses gardiens sont tous aveugles, sans intelligence; Ils sont tous des chiens muets, incapables d’aboyer; Ils ont des rêveries, se tiennent couchés, Aiment à sommeiller. Et ce sont des chiens voraces, insatiables; Ce sont des bergers qui ne savent rien comprendre; Tous suivent leur propre voie, Chacun selon son intérêt, jusqu’au dernier:

 

Jean 10/12-13 : Mais le mercenaire, qui n’est pas le berger, et à qui n’appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite; et le loup les ravit et les disperse. Le mercenaire s’enfuit, parce qu’il est mercenaire, et qu’il ne se met point en peine des brebis.

 

  • Les portiers doivent veiller à ce qu’aucune charge « impure » et inutile n’entre dans la maison de Dieu :

 

Jér 17/27 : Mais si vous n’écoutez pas quand je vous ordonne de sanctifier le jour du sabbat, De ne porter aucun fardeau, De ne point en introduire par les portes de Jérusalem le jour du sabbat, Alors j’allumerai un feu aux portes de la ville, Et il dévorera les palais de Jérusalem et ne s’éteindra point.

 

C’est ainsi que Josué, par manque d’attention, a lié le peuple d’Israël aux gabaonites, ce qui a entrainé des « charges de guerre » inutiles et autres tracas tout au long de l’histoire d’Israël :

 

Jos 9/14 : Les hommes d’Israël prirent de leurs provisions, et ils ne consultèrent point l’Eternel.

Quelles sont les « provisions » des personnes qui simulent leur appartenance à l’épouse de Christ (gabaonites) ? C’est ce qu’elles apportent avec elles. Peut-être des « dons spirituels », de l’argent, des relations intéressantes ou encore des aides pratiques etc…

 

Jos 10/6 : Les gens de Gabaon envoyèrent dire à Josué, au camp de Guilgal: N’abandonne pas tes serviteurs, monte vers nous en hâte, délivre-nous, donne-nous du secours; car tous les rois des Amoréens, qui habitent la montagne, se sont réunis contre nous.

 

Ceci signifie que les portiers doivent discerner les simulateurs et les mercenaires.

 

Prov 26/24-25 : Par ses lèvres celui qui hait se déguise, Et il met au dedans de lui la tromperie. 25 Lorsqu’il prend une voix douce, ne le crois pas, Car il y a sept abominations dans son coeur. 26 S’il cache sa haine sous la dissimulation, Sa méchanceté se révélera dans l’assemblée.

 

  • Aucune « divinité » étrangère ne doit franchir le seuil :

 

Qu’est-ce qu’une « divinité étrangère » ? Ce peut-être un homme ou une femme de talent dont le but caché est de prendre le contrôle de la maison de Dieu ou encore la détruire. Un dieu veut toujours dominer et être honoré.

 

1 Sam 5/4 : Le lendemain encore, s’étant levés de bon matin, ils trouvèrent Dagon étendu la face contre terre, devant l’arche de l’Eternel; la tête de Dagon et ses deux mains étaient abattues sur le seuil, et il ne lui restait que le tronc.

 

2 Rois 23/4 : Le roi ordonna à Hilkija, le souverain sacrificateur, aux sacrificateurs du second ordre, et à ceux qui gardaient le seuil, de sortir du temple de l’Eternel tous les ustensiles qui avaient été faits pour Baal, pour Astarté, et pour toute l’armée des cieux; et il les brûla hors de Jérusalem, dans les champs du Cédron, et en fit porter la poussière à Béthel.

 

Apoc 22/15 : Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge!

 

  • Quand tout est pollué dans la maison de Dieu et qu’il n’y a pas de repentance, la bénédiction n’est plus là :

 

Ez 10/18 : La gloire de l’Eternel se retira du seuil de la maison, et se plaça sur les chérubins.

 

Ez 43/8 : Ils mettaient leur seuil près de mon seuil, leurs poteaux près de mes poteaux, et il n’y avait qu’un mur entre moi et eux; ils ont ainsi souillé mon saint nom par les abominations qu’ils ont commises; c’est pourquoi je les ai consumés dans ma colère.

 

Pourquoi Jésus est-il dehors de l’église de Laodicée ? :

 

Apoc 3/20 : Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.

 

Soph 1/9 : En ce jour-là, je châtierai tous ceux qui sautent par-dessus le seuil, Ceux qui remplissent de violence et de fraude la maison de leur maître.

 

Matt 22/11-12 : Le roi entra pour voir ceux qui étaient à table, et il aperçut là un homme qui n’avait pas revêtu un habit de noces. 12 Il lui dit: Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces? Cet homme eut la bouche fermée.

 

Lam 2/9 : Ses portes sont enfoncées dans la terre; Il en a détruit, rompu les barres. Son roi et ses chefs sont parmi les nations; il n’y a plus de loi. Même les prophètes ne reçoivent aucune vision de l’Eternel.

 

Soph 3/1-4 : Malheur à la ville rebelle et souillée, A la ville pleine d’oppresseurs! 2 Elle n’écoute aucune voix, Elle n’a point égard à la correction, Elle ne se confie pas en l’Eternel, Elle ne s’approche pas de son Dieu. 3 Ses chefs au milieu d’elle sont des lions rugissants; Ses juges sont des loups du soir qui ne gardent rien pour le matin. 4 Ses prophètes sont téméraires, infidèles; Ses sacrificateurs profanent les choses saintes, violent la loi.

 6 – Les portiers sont de sages conseillers : ayant l’intelligence, le discernement, un bon esprit et de l’écoute.

 

La Bible nous donne l’exemple de l’homme sage qui, ne cherchant pas sa gloire, sauva une ville :

 

Eccl 9/13-18 : J’ai aussi vu sous le soleil ce trait d’une sagesse qui m’a paru grande. 14 Il y avait une petite ville, avec peu d’hommes dans son sein; un roi puissant marcha sur elle, l’investit, et éleva contre elle de grands forts. 15 Il s’y trouvait un homme pauvre et sage, qui sauva la ville par sa sagesse. Et personne ne s’est souvenu de cet homme pauvre. 16 Et j’ai dit: La sagesse vaut mieux que la force. Cependant la sagesse du pauvre est méprisée, et ses paroles ne sont pas écoutées. 17 Les paroles des sages tranquillement écoutées valent mieux que les cris de celui qui domine parmi les insensés. 18 La sagesse vaut mieux que les instruments de guerre; mais un seul pécheur détruit beaucoup de bien.

 

La sagesse doit se trouver aux « portes » :

 

Prov 8/2-13 : C’est au sommet des hauteurs près de la route, C’est à la croisée des chemins qu’elle se place; 3 A côté des portes, à l’entrée de la ville, A l’intérieur des portes, elle fait entendre ses cris: 4 Hommes, c’est à vous que je crie, Et ma voix s’adresse aux fils de l’homme. 5 Stupides, apprenez le discernement; Insensés, apprenez l’intelligence. 6 Ecoutez, car j’ai de grandes choses à dire, Et mes lèvres s’ouvrent pour enseigner ce qui est droit. 7 Car ma bouche proclame la vérité, Et mes lèvres ont en horreur le mensonge; 8 Toutes les paroles de ma bouche sont justes, Elles n’ont rien de faux ni de détourné; 9 Toutes sont claires pour celui qui est intelligent, Et droites pour ceux qui ont trouvé la science. 10 Préférez mes instructions à l’argent, Et la science à l’or le plus précieux; 11 Car la sagesse vaut mieux que les perles, Elle a plus de valeur que tous les objets de prix. 12 Moi, la sagesse, j’ai pour demeure le discernement, Et je possède la science de la réflexion. 13 La crainte de l’Eternel, c’est la haine du mal; L’arrogance et l’orgueil, la voie du mal, Et la bouche perverse, voilà ce que je hais.

 

David avait choisi la famille d’Obed-Edom, car en plus de leur fidélité, ils étaient vaillants et « sages ».

 

1 Chron 26/8 : Tous ceux-là étaient des fils d’Obed-Edom; eux, leurs fils et leurs frères, étaient des hommes pleins de vigueur et de force pour le service,

 

1 Chron 26/14 : Zacharie, son fils, qui était un sage conseiller.

 

Lorsqu’Athalie, qui avait ravagé la maison de Dieu, fut mise à mort, le sacrificateur Jehojada qui avait caché le petit Joas menacé de mort par cette reine, fit placer des portiers et Joas fut assis sur le trône à l’âge de 7 ans :

 

2 Chron 23/19 : Il plaça les portiers aux portes de la maison de l’Eternel, afin qu’il n’entrât aucune personne souillée de quelque manière que ce fût.

 

A l’époque de Néhémie, il est écrit que ceux qui ont « contracté une alliance » avec Dieu ont apposé leur sceau. Les concernant, il est écrit ceci :

 

Néh 10/28-29 : Le reste du peuple, les sacrificateurs, les Lévites, les portiers, les chantres, les Néthiniens, et tous ceux qui s’étaient séparés des peuples étrangers pour suivre la loi de Dieu, leurs femmes, leurs fils et leurs filles, tous ceux qui étaient capables de connaissance et d’intelligence, 29 se joignirent à leurs frères les plus considérables d’entre eux. Ils promirent avec serment et jurèrent de marcher dans la loi de Dieu donnée par Moïse, serviteur de Dieu, d’observer et de mettre en pratique tous les commandements de l’Eternel, notre Seigneur, ses ordonnances et ses lois.

 7 – Des gens qui s’attachent à la parole et l’appliquent, sans la modifier.

 

David avait une bonne idée en voulant amener l’arche à Jérusalem, mais il ignorait certains points de l’écriture, alors il a voulu faire l’œuvre de Dieu par des moyens humains :

 

1 Chron 13 / 1-14 : David tint conseil avec les chefs de milliers et de centaines, avec tous les princes. 2 Et David dit à toute l’assemblée d’Israël: Si vous le trouvez bon, et si cela vient de l’Eternel, notre Dieu, envoyons de tous côtés vers nos frères qui restent dans toutes les contrées d’Israël, et aussi vers les sacrificateurs et les Lévites dans les villes où sont leurs banlieues, afin qu’ils se réunissent à nous, 3 et ramenons auprès de nous l’arche de notre Dieu, car nous ne nous en sommes pas occupés du temps de Saül. 4 Toute l’assemblée décida de faire ainsi, car la chose parut convenable à tout le peuple. 5 David assembla tout Israël, depuis le Schichor d’Egypte jusqu’à l’entrée de Hamath, pour faire venir de Kirjath-Jearim l’arche de Dieu. 6 Et David, avec tout Israël, monta à Baala, à Kirjath-Jearim, qui est à Juda, pour faire monter de là l’arche de Dieu, devant laquelle est invoqué le nom de l’Eternel qui réside entre les chérubins. 7 Ils mirent sur un char neuf l’arche de Dieu, qu’ils emportèrent de la maison d’Abinadab: Uzza et Achjo conduisaient le char. 8 David et tout Israël dansaient devant Dieu de toute leur force, en chantant, et en jouant des harpes, des luths, des tambourins, des cymbales et des trompettes.

9 Lorsqu’ils furent arrivés à l’aire de Kidon, Uzza étendit la main pour saisir l’arche, parce que les boeufs la faisaient pencher. 10 La colère de l’Eternel s’enflamma contre Uzza, et l’Eternel le frappa parce qu’il avait étendu la main sur l’arche. Uzza mourut là, devant Dieu. 11 David fut irrité de ce que l’Eternel avait frappé Uzza d’un tel châtiment. Et ce lieu a été appelé jusqu’à ce jour Pérets-Uzza. 12 David eut peur de Dieu en ce jour-là, et il dit: Comment ferais-je entrer chez moi l’arche de Dieu? 13 David ne retira pas l’arche chez lui dans la cité de David, et il la fit conduire dans la maison d’Obed-Edom de Gath. 14 L’arche de Dieu resta trois mois dans la maison d’Obed-Edom, dans sa maison. Et l’Eternel bénit la maison d’Obed-Edom et tout ce qui lui appartenait.

 

Quand il est dit que la « chose parut convenable à tout le peuple », c’est la loi de la majorité qui est appliquée. Encore fallait-il que ce fut la volonté de Dieu, ce qui était le cas, et que ce soit fait selon la manière de Dieu, ce qui ne fut pas le cas. Les bœufs et le chariot : œuvre purement humaine. Pourtant l’intention est bonne. Le nom du serviteur Uzza signifie : Force ! Or, il est écrit :

 

Za 4/6 : Alors il reprit et me dit: C’est ici la parole que l’Eternel adresse à Zorobabel: Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon esprit, dit l’Eternel des armées.

 

Matt 15/13 : Toute plante que n’a pas plantée mon Père céleste sera déracinée.

8-Des gens qui veillent au trésor du Temple et ne dévoilent pas les secrets.

 

C’est d’abord l’exemple des perles jetées aux pourceaux :

 

Matt 7/6 : Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent.

 

C’est aussi l’exemple d’Ezéchias qui, dans un moment de joie à cause de sa guérison miraculeuse, a montré le trésor du temple aux babyloniens, Il a fait cela par orgueil et fut ainsi dévoilé aux yeux de Dieu. Mais l’orgueil précède la ruine

2 Chron 32/31 : Cependant, lorsque les chefs de Babylone envoyèrent des messagers auprès de lui pour s’informer du prodige qui avait eu lieu dans le pays, Dieu l’abandonna pour l’éprouver, afin de connaître tout ce qui était dans son coeur.

2 R 20/12-19 : En ce même temps, Berodac-Baladan, fils de Baladan, roi de Babylone, envoya une lettre et un présent à Ezéchias, car il avait appris la maladie d’Ezéchias. 13 Ezéchias donna audience aux envoyés, et il leur montra le lieu où étaient ses choses de prix, l’argent et l’or, les aromates et l’huile précieuse, son arsenal, et tout ce qui se trouvait dans ses trésors: il n’y eut rien qu’Ezéchias ne leur fît voir dans sa maison et dans tous ses domaines. 14 Esaïe, le prophète, vint ensuite auprès du roi Ezéchias, et lui dit: Qu’ont dit ces gens-là, et d’où sont-ils venus vers toi? Ezéchias répondit: Ils sont venus d’un pays éloigné, de Babylone. 15 Esaïe dit encore: Qu’ont-ils vu dans ta maison? Ezéchias répondit: Ils ont vu tout ce qui est dans ma maison: il n’y a rien dans mes trésors que je ne leur aie fait voir. 16 Alors Esaïe dit à Ezéchias: Ecoute la parole de l’Eternel! 17 Voici, les temps viendront où l’on emportera à Babylone tout ce qui est dans ta maison et ce que tes pères ont amassé jusqu’à ce jour; il n’en restera rien, dit l’Eternel. 18 Et l’on prendra de tes fils, qui seront sortis de toi, que tu auras engendrés, pour en faire des eunuques dans le palais du roi de Babylone. 19 Ezéchias répondit à Esaïe: La parole de l’Eternel, que tu as prononcée, est bonne. Et il ajouta: N’y aura-t-il pas paix et sécurité pendant ma vie?

  • On ne doit jamais dévoiler les secrets d’une personne :

Prov 25/9 : Défends ta cause contre ton prochain, Mais ne révèle pas le secret d’un autre, 10 De peur qu’en l’apprenant il ne te couvre de honte, Et que ta mauvaise renommée ne s’efface pas.

 

Prov 20/19 : Celui qui répand la calomnie dévoile les secrets; Ne te mêle pas avec celui qui ouvre ses lèvres.

 

Prov 11/13 : Celui qui répand la calomnie dévoile les secrets, Mais celui qui a l’esprit fidèle les garde.

 9- Des gens qui « connaissent » les temps et les moments, des veilleurs.

 linteaux

Au temps d’Elisée et du roi de Syrie Ben-Hadad qui assiège Samarie :

2 Rois 7/10-11 : Ils partirent, et ils appelèrent les gardes de la porte de la ville, auxquels ils firent ce rapport : Nous sommes entrés dans le camp des Syriens, et voici, il n’y a personne, on n’y entend aucune voix d’homme; il n’y a que des chevaux attachés et des ânes attachés, et les tentes comme elles étaient. 11 Les gardes de la porte crièrent, et ils transmirent ce rapport à l’intérieur de la maison du roi.

 

  • Voici le rôle d’une sentinelle qui se tient à la porte :

 

Ez 32/2-6 : Fils de l’homme, parle aux enfants de ton peuple, et dis-leur: Lorsque je fais venir l’épée sur un pays, et que le peuple du pays prend dans son sein un homme et l’établit comme sentinelle, -3 si cet homme voit venir l’épée sur le pays, sonne de la trompette, et avertit le peuple; 4 et si celui qui entend le son de la trompette ne se laisse pas avertir, et que l’épée vienne le surprendre, son sang sera sur sa tête. 5 Il a entendu le son de la trompette, et il ne s’est pas laissé avertir, son sang sera sur lui; s’il se laisse avertir, il sauvera son âme. 6 Si la sentinelle voit venir l’épée, et ne sonne pas de la trompette; si le peuple n’est pas averti, et que l’épée vienne enlever à quelqu’un la vie, celui-ci périra à cause de son iniquité, mais je redemanderai son sang à la sentinelle.

 

Prov 29/24 : Celui qui partage avec un voleur est ennemi de son âme; Il entend la malédiction, et il ne déclare rien.

 

Mardochée était assis à la porte du roi, c’est ainsi qu’il pu « sauver le roi » :

Esther 2/21-23 : Dans ce même temps, comme Mardochée était assis à la porte du roi, Bigthan et Théresch, deux eunuques du roi, gardes du seuil, cédèrent à un mouvement d’irritation et voulurent porter la main sur le roi Assuérus. 22 Mardochée eut connaissance de la chose et en informa la reine Esther, qui la redit au roi de la part de Mardochée. 23 Le fait ayant été vérifié et trouvé exact, les deux eunuques furent pendus à un bois.

 

Lecture du psaume 75 !

 

Ps 24/7 : Portes, élevez vos linteaux; Elevez-vous, portes éternelles! Que le roi de gloire fasse son entrée!