ACCEPTES-TU DE CHANGER DE CONDUITE? David Wilkerson

Qu’est-il arrivé à la repentance ? Nous n’entendons plus beaucoup ce mot dans la plupart des églises, ces derniers temps. Les pasteurs appellent rarement leurs assemblées à pleurer sur les souffrances que nous infligeons à Christ à cause de notre méchanceté.

Le message que nous entendons majoritairement aujourd’hui est plutôt : “Crois seulement. Accepte Christ et tu seras sauvé.”

Le texte utilisé pour justifier ce message se trouve dans Actes 16:30-31 : “Seigneur, que faut-il que je fasse pour être sauvé ?… Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé”

Le premier message que Jésus a délivré après avoir été tenté dans le désert était un message de repentance : “Dès ce moment Jésus commença à prêcher, et à dire : Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche” (Matthieu 4:17).

Jésus disait de Sa mission : “car je ne suis pas venu appeler ceux qui s’estiment justes, mais ceux qui se savent pécheurs” (Matthieu 9:13 BFC). La version anglaise ajoute qu’Il est venu appeler des pécheurs à la repentance. Il a dit aux Galiléens : “Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également” (Luc 13:3).

La Bonne Nouvelle prêchée par Jésus parlait principalement de repentance !

Jean Baptiste prêchait lui-aussi la repentance. Son message pour les juifs était simple et direct : “En ce temps-là parut Jean Baptiste, prêchant dans le désert de Judée. Il disait : Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche” (Matthieu 3:1-2).

Les gens venaient de partout pour entendre Jean prêcher et il leur disait en termes très clairs : “Le Messie va bientôt paraître au milieu de vous, alors vous avez intérêt à être prêts à le rencontrer ! Vous êtes peut-être excités à l’idée de Sa venue, mais je vous le dis : vos cœurs ne sont pas prêts, parce que vous vous accrochez encore à vos péchés !”

Jean avertissait les gens de ce qu’ils devaient régler le problème de leur péché avant de pouvoir suivre le Sauveur. Le sens littéral du mot “repentance” dans le Nouveau Testament est : “éprouver du remord et se reprocher un péché contre Dieu, être contrit, vouloir changer de conduite.”

“La tristesse selon Dieu produit une repentance à salut” (2 Corinthiens 7:10).

La véritable tristesse conduit à la repentance – et cela t’amènera à vouloir changer !

Laisser un commentaire