Chercher premièrement la justice de Dieu – Paul Calzada

« Cherchez premièrement le royaume de Dieu et la justice de Dieu…  » (Matthieu 6.33).

Dans son sermon sur la montagne, Jésus nous invite à chercher en priorité le royaume de Dieu, et la justice de Dieu. Que faut-il entendre dans cette pressante invitation que nous adresse Christ ?


Ici, Jésus relie la recherche de la justice de Dieu, au royaume de Dieu. Les deux vont ensemble. Il ne saurait y avoir une justice parfaite hors du royaume de Dieu. C’est là où Dieu règne, que sa justice peut exister. Pour que le monde voie la justice de Dieu au travers de nos vies, il faut que dans nos vies, le Seigneur règne.


La recherche de sa justice commence par la recherche de son royaume. Or, la plupart des hommes, même lorsqu’ils se disent chrétiens, comme le souligne Jésus dans le contexte de ce verset, recherchent « la nourriture et le vêtement », c’est-à-dire les biens terrestres avant les intérêts de Dieu. Or, la recherche de nos propres intérêts peut nous conduire à bien des injustices. Ainsi, Pilate, en cherchant son intérêt en ne déplaisant pas aux juifs, va condamner un innocent.

Le royaume de Dieu, c’est celui de l’essentiel, de l’éternel ; or, le monde vit dans le royaume du futile, de l’accessoire, du temporel, du matériel, voilà pourquoi la justice est défaillante.


Mais qu’en est-il dans les églises ? N’est-il pas arrivé qu’un pasteur soit préoccupé en premier lieu par le salaire qu’il aura, ou le climat qu’il fait dans la région où on va lui proposer un poste ? N’a t-il pas cherché à savoir quelle est la taille de la communauté où on l’envoie, quelle est la voiture de fonction qu’il aura … ?
Si l’on faisait un quiz parmi les croyants, combien auraient plus de réponses justes dans les domaines du sport, du cinéma, des tubes, des vedettes, des stars… que dans la connaissance des textes de la Bible ?
La recherche du royaume de Dieu est le préalable pour que sa justice triomphe dans nos vies et dans l’Église.

Le royaume de Dieu n’est pas seulement une destination future, où nous irons après la mort, mais c’est une réalité présente, ici et maintenant, et nous sommes appelés à vivre dès à présent dans ce royaume. Or, pour entrer dans ce royaume, nous devons vivre dans sa justice ; pas dans notre propre justice, car la Bible nous rappelle qu’il n’y a pas un seul juste (Romains 3.10).


Chercher sa justice, c’est nous reconnaître injustes et pécheurs par la repentance, et c’est accepter par la foi la justice que Dieu nous donne en Christ.

Ma prière en ce jour :

Seigneur, garde-moi d’être un croyant imbu de sa propre justice ; c’est ta justice, celle que tu m’offres en Jésus que je veux rechercher, c’est elle qui me donne accès à ton royaume. Amen !

Paul Calzada

Laisser un commentaire