DU TEMPS DANS LA PRÉSENCE DE DIEU- Jim Cymbala

Nous voyons dans Actes 6 que les apôtres ont dû choisir ceux que l’on a appellé les premiers diacres. Il y avait des disputes entre les juifs grecs et les juifs hébreux à propos d’une injustice dans le système de distribution de nourriture.

Les apôtres ont décidé de nommer certains hommes pour gérer cette tâche, pour que la distribution de nourriture puisse recevoir l’attention nécessaire tout en laissant les apôtres continuer à s’appliquer “à la prière et au ministère de la parole” (v.4).

 

Les apôtres ont dit : “C’est pourquoi, frères, choisissez parmi vous sept hommes, de qui l’on rende un bon témoignage, qui soient pleins d’Esprit-Saint et de sagesse” (v. 3). Donner de la nourriture était une tâche simple et subalterne, pourtant les apôtres ont senti qu’être rempli du Saint-Esprit ou dirigé par Lui était une qualification nécessaire pour gérer ce travail simple avec sagesse.

Comparons cela avec certaines de nos pratiques de recrutement dans nos églises aujourd’hui. Lorsque nous sélectionnons des gens pour travailler en tant que professionnels dans un ministère, nous regardons souvent d’abord aux qualifications et à la formation. Des gens qui ont obtenu un diplôme de l’école pastorale deviennent des candidats de premier choix pour conduire le peuple de Dieu, souvent sans que personne n’ait d’abord discerné si ces responsables potentiels montrent une preuve quelconque qu’ils sont contrôlés par l’Esprit. Ensuite, les candidats peuvent subir toute une batterie de tests psychologiques pour voir s’ils sont aptes à un ministère, comme si la science était le facteur décisif concernant la sagesse. Mais dans l’Eglise du Nouveau Testament, même le travail consistant à distribuer de la nourriture aux veuves nécessitait des responsables contrôlés par le Saint-Esprit et remplis de sagesse.

Si tous les croyants étaient remplis du Saint-Esprit, si tous les membres de la congrégation étaient contrôlés par l’Esprit, les apôtres n’auraient pas spécifié une telle qualification. En fait, elle aurait été tout simplement ridicule. Imagine-les en train de dire : “Choisissez sept personnes qui respirent” ! Cependant, être chrétien ne garanti pas nécessairement que nous vivons une vie contrôlée par l’Esprit. Pour cela, nous devons passer du temps dans la présence de Dieu, jusqu’à ce que soyons “revêtus de la puissance d’en haut.” (Luc 24:49).

Jim Cymbala a commencé le Brooklyn Taberncale avec moins de vingt membres dans un petit bâtiment délabré, dans un quartier difficile de la ville. Né à Brooklyn, il est un ami de longue date à la fois de David et de Gary Wilkerson.

  4Comments

  1. jacqueline781   •  

    Très bonne réflexion, il est vrai que beaucoup de chrétiens s’approprient des ministères dans les églises et que portent-ils comme fruits?
    J’ai toujours commencé par des petites besognes, nettoyage du temple, visites des aînés et des malades et la vaisselle. Un jour quelqu’un m’a dit devant tous que mon ministère était la vaisselle, tout simplement parce que tout le monde partait quand il s’agissait de la faire, j’en ai donc conclu que je n’avait rien de spirituel en moi, mais le Seigneur, par la bouche d’un prophète m’a donné les directives du St Esprit, je savais déjà que c’était à cela que j’étais appelée, mais personne n’a voulu m’accompagner car pour aller vers les pauvres et les SDF il vaut mieux être à deux, du coup voyant cela je n’ai pu réaliser ce que le Seigneur avait en réserve pour moi.

    J’ai fini par quitter cette assemblée car j’avais faim et soif de Dieu, les messages étant sans consistance.
    Je ne pose pas içi un jugement, mais bien un constat. Si le St Esprit ne place pas lui-même, alors c’est voué à l’échec, c’est du vent. Aujourd’hui je suis clouée au lit sous oxygène 18h/jour, mais j’ai la certitude que Dieu m’utilisera dans son plan, j’attends avec confiance la guérison et j’ai la possibilité de me mettre en prières pour les plus démunis, je fais ce que je peux, j’aspire à pouvoir aller sur le terrain, le Seigneur me mettra quelqu’un sur ma route, quelqu’un qu’Il aura lui même choisi, je compte sur Lui.

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Sois guérie, amen !

      La Bible nous montre que pour les tâches les plus humbles dans le corps de Christ, il faut être oint.

      Actes 6: 2 Les douze convoquèrent la multitude des disciples, et dirent : Il n’est pas convenable que nous laissions la parole de Dieu pour servir aux tables. 3 C’est pourquoi, frères, choisissez parmi vous sept hommes, de qui l’on rende un bon témoignage, qui soient pleins d’Esprit-Saint et de sagesse, et que nous chargerons de cet emploi

      Voici, meme pour servir aux tables, il fallait être « pleins d’Esprit-Saint et de sagesse ». Ce fut le cas d’Etienne, qui en servant aux tables fasaient beaucoup de miraces. Dorcas cousait des vêtement. Dieu a jugé juste de la ressuciter car dans son service ‘rempli de Saint-Esprit et de sagesse », elle était précieuse. Sans doute touchait-elle beaucoup d’âmes. L’Eglise d’aujourd’hui prend pour « serviteurs de Dieu » presque exclusivement ceux qui se parent du titre de pasteur (pourtant pas toujours appelés et oints par Dieu) et qui prennent le micro. De la folie pure, d’autant que beaucoup ne recherchent que leur intéret personnel et n’ont aucun soin des brebis (Lire Ezechiel 34) ! En sus, ils se font vénérer, pour beaucoup ! Hé bien, le service de vaisselle et surtout s’occuper des pauvres est un ministère souvent beaucoup plus précieux aux yeux de Dieu (lire Jacques), car il se fait dans l’humilité et l’amour et qu’il peut toucher beaucoup de coeurs !.

      Sois bénie. Dieu t’a entendue, et je prie que le Seigneur te guérisse.

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Si quelqu’un n’est pas très loin de Dour, en Belgique, et est un fidèle disciple, peut-il se faire connaître ?

      • jacqueline781   •  

        excuses moi mais c’est Dour et non Bour. Merçi pour l’annonce.

Laisser un commentaire