L’argent n’a pas d’odeur ! Par Paul Calzada

« Votre or et votre argent sont pourris. » (Bible de Jérusalem Jacques 5.3).

Dire que l’argent n’a pas d’odeur, cela tend à justifier que le faiRésultat d’images pour liasse d'argentt de s’en procurer, par n’importe quel moyen, honnête ou pas, n’a pas trop d’importance ! Dire que l’argent n’a pas d’odeur, c’est le rendre neutre. Il ne serait ni bon ni mauvais.

 

Dans un sens, cela est exact. Nous pouvons en faire un bon usage, comme un mauvais. Il peut être une bonne chose ; c’est le cas lorsqu’il permet d’assurer l’opération d’un enfant du tiers monde, de parrainer des orphelins dans divers pays pauvres, de scolariser des enfants, et leur permettre de sortir de l’analphabétisme… Il est utile à la réalisation de projets d’éducation, de santé communautaire, de développement.

Cependant nous savons également qu’il peut être source de corruption, de trafics en tous genres… Malheureusement l’actualité est là pour nous le rappeler jour après jour.

Parfois, il a l’odeur de la sueur des enfants travaillant dans des conditions affreuses. Il sent l’odeur du soufre dans les règlements de compte entre truands. Il empeste le trafic des proxénètes…, la liste serait interminable. Comme le dit Jacques, l’argent sent parfois la pourriture.

L’argent pourri sent mauvais, comme tout ce qui est pourri !

N’avez-vous jamais eu un oignon pourri dans votre réserve de légumes ? Oui, l’argent peut avoir cette odeur désagréable.

L’évangile nous rapporte l’histoire d’une femme pécheresse déversant sur les pieds de Jésus un parfum de grand prix. Les évangélistes soulignent le lien fort qui existait entre ce parfum et son prix. L’argent consacré à répandre ce parfum, n’a pas été un argent sans odeur. Il avait l’odeur de la reconnaissance, l’odeur de la repentance, l’odeur de la consécration, l’odeur de l’amour désintéressé. Alors que certains voient dans ce parfum de l’argent jeté, gaspillé, mal employé, Jésus y voit un geste prophétique :

«Elle a d’avance embaumé mon corps pour la sépulture» (Marc 14.8).

Ainsi l’argent, contrairement à ce qu’en disent certains, n’est pas neutre. Il affecte tout notre être. Il exprime aussi bien nos désirs destructeurs que nos élans de générosité. Il touche le fonctionnement de nos échanges sociaux, familiaux. Il devient une arme de destruction ou un baume de guérison. Dire qu’il n’a pas d’odeur, c’est couvrir le mal, ou occulter, par fausse modestie, le bien qu’il peut faire.

Un conseil pour ce jour :

Faites de votre argent un moyen de faire du bien, d’aider, de permettre de répandre une odeur d’amour, de réconfort. Gagnez-le honnêtement, et utilisez-le pour répandre la bonne odeur de l’amour de Christ.

Paul Calzada

Laisser un commentaire