LE BUISSON ARDENT – David Wilkerson 

 

Moïse était seul sur le Mont Horeb, en train de s’occuper du troupeau de son beau-père, quand une vision étrange a attiré son attention – un buisson était en feu. Quand il s’est approché pour mieux voir, Dieu l’a appelé depuis le buisson.

“Moïse dit : Je veux me détourner pour voir quelle est cette grande vision, et pourquoi le buisson ne se consume point. L’Éternel vit qu’il se détournait pour voir ; et Dieu l’appela du milieu du buisson” (Exode 3:3-4).

Dieu était présent dans le buisson et c’est pourquoi il brûlait sans être consumé.

C’était une représentation visuelle de la sainteté de Dieu.

 

Le Seigneur a dit à Moïse : “N’approche pas d’ici, ôte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte” (Exode 3:5). La plupart d’entre nous glissons sur ce verset sans comprendre la portée énorme de sa signification. Et cela concerne la façon dont nous pouvons être saint.

Tu vois, Moïse allait être appelé au but prévu de toute éternité par Dieu pour sa vie – délivrer Israël de l’esclavage. Mais d’abord, Dieu devait montrer à Moïse le terrain sur lequel Lui, le Seigneur, peut être approché. Ce terrain doit être saint. Pour résumer, Moïse était appelé à une communion face-à-face avec un Dieu saint, et il devait y être correctement préparé.

Moïse a été effrayé quand Dieu lui a parlé : “Moïse se cacha le visage, car il craignait de regarder Dieu” (Exode 3:6). Pourquoi avait-il peur ? Parce qu’il avait reçu une révélation du terrain incroyablement saint sur lequel Dieu doit être approché !

Le Nouveau Testament contient un verset correspondant : “afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu” (1 Corinthiens 1:29).

Ce verset de Paul n’est pas juste une vérité du Nouveau Testament. C’était aussi vrai à l’époque de Moïse. Moïse devait savoir par lui-même que l’œuvre de Dieu n’est pas accomplie grâce à des capacités humaines, mais par une confiance et une dépendance totale envers Dieu. La sainteté n’est pas une chose que nous pouvons atteindre ou travailler. C’est plutôt une chose que nous croyons par la foi et que nous pouvons atteindre par la foi et la confiance dans l’œuvre de Jésus.

Laisser un commentaire