Le cri d’un père, témoignage des ravages d’un PNM… et de la complicité aveugle de certains chrétiens

MAV: Un père m’a envoyé ce témoignage en demandant de garder l’anonymat. Puissent beaucoup entendre ! Car ce récit recoupe, hélas ! des dizaines de témoignages similaires que j’ai reçus et dont certains sont cachés par un code sur ce blog. Car, malheureusement, les victimes ont non seulement la peur de leur bourreau, mais doivent souvent en sus affronter le regard méchant de leurs frères en Christ qui les jugent sans savoir ! Voici ce qu’un père m’envoie:

En tant que père et chrétien, j’ai envie d’hurler à plein gosier pour que l’église (s’il est possible) entende et agisse. voici la lettre que j’ai envoyée à mon assemblée.

Frères et sœurs,

C’est en tant que chrétien et en tant que père que je vous écris. Car en effet, je ne vous écris pas pour moi mais pour ma fille qui a subi les « affres » d’un pervers narcissique doublé d’une violence inouïe, son mari, « chrétien » s’il en est aux yeux de tous, et présent dans votre église !

Je ne m’attarderai donc pas sur les menaces de mort et les violences physiques et verbales subies par toute ma famille. Non, je souhaite vous informer de ce que vit ma fille depuis tant d’années.
Par respect  pour ma fille et, à sa demande, je tairai son nom pour lui éviter tout problème supplémentaire.

Pendant plus de 13 années, nous avons tous mis en pratique, et ma fille en premier les versets qui nous disent :

1 Pierre 4.8« ….L’amour couvre une multitude de péchés » 

1 Corinthiens 6.7« …Pourquoi ne supportez-vous pas quelque injustice. Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt dépouiller »

Matthieu 5.44« …Bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent et priez pour ceux qui vous maltraitent et vous persécutent »

Et bien d’autres encore !

Notre fille, par amour pour Dieu et en espérant que son conjoint finisse par changer et se repentir, a souffert en silence cette agression permanente. Elle a passé son temps à pardonner, pardonner et couvrir le mal qui lui était fait.

Même quand cela devenait dangereux pour sa propre vie et que nous avions envisagé de porter plainte, notre fille nous a retenu ! C’est fou à quel point la crainte et l’amour sans discernement peuvent  nous conduire à des excès !

Pourquoi toute cette violence ? Simplement parce que ce monsieur ne supporte pas la saine doctrine. Ce monsieur ne supporte pas l’honnêteté mais préfère pratiquer le mensonge. Ce monsieur ne supporte pas l’idée d’aimer un pauvre mais préfère servir Mammon. Son seul sujet : c’est l’argent et la haine des arabes !

Voilà les seules raisons de cette violence car ma fille et toute ma famille, nous sommes à l’opposé de ces idées-là.

Ce genre d’individus se fondent très bien dans la société. Ils s’y trouvent parfaitement à l’aise car ils fonctionnent de la même manière. Au yeux de tous, et c’est le cas de cet homme, ce sont de gentils maris, de gentils papas et des gens très fréquentables. Vu de l’extérieur,  ils sont déguisés en vêtement de brebis, mais au-dedans, ce sont des loups ravisseurs.

Le changement

Mais Dieu qui est fidèle veille sur ses enfants et il s’est produit un changement magistral dans le comportement de notre fille.

Notre fille, n’en pouvant plus, a craqué complètement. Ce qui s’apparente à quelque chose de négatif a été en fait le début de sa reconstruction. Elle a commencé à nous parler à moi son père, à sa mère, à ses frères et à quelques amis.

Bien qu’envahie par la culpabilité, elle est sortie de son silence.

En face la violence a redoublé car ce monsieur sentait que sa proie lui échappait mais, grâce à Dieu, notre fille a tenu bon.

Profitant de l’état de faiblesse absolu de notre fille, ce monsieur a demandé un divorce amiable qui a été accepté*… Il y aurait tellement à dire sur ce sujet…

Notre fille avait tellement peur de demander le divorce elle-même. Elle voulait que ça vienne de l’autre. Les milieux évangéliques ont tellement insisté sur l’abomination du divorce qu’il n’en fallait pas davantage pour, en plus, culpabiliser notre fille sur ce point**. Pourtant, la Bible ne dit-elle pas aussi dans 1 Corinthiens 7.15 « Si le non-croyant se sépare, qu’il se sépare ; le frère ou la sœur ne sont pas liés dans ces cas-là. Dieu nous a appelés à vivre en paix »

Or, il serait bon de considérer ces gens là comme des non-croyants ! Et cesser de les recevoir comme des frères. Ils ne sont que des loups ravisseurs, des religieux avec l’apparence de la piété mais ils font tellement de dégâts dans les églises.

« Crie à plein gosier » Esaïe 58.1

Alors OUI, comme père et comme chrétien, j’ai décidé de crier à plein gosier. Le silence a assez duré et l’Église doit savoir.

Car s’il est vrai que « l’amour couvre une multitude de péchés » la Parole de Dieu nous dit bien d’autres choses et nous appelle à la lumière.

Jean 3.20 « Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dévoilées »

Éphésiens 5.10 à 13 « Examinez ce qui est agréable au Seigneur et  ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez les. Car il est honteux de dire ce qu’il font en secret ; mais tout ce qui est condamné est manifesté par la lumière, car tout ce qui est manifesté est lumière. »

Voici en effet ce qui doit être dénoncé et mis en lumière.

Les violences verbales étaient permanentes. Les vulgarités sexuelles monnaie courante ! Tout ce qui pouvait la culpabiliser et la réduire à rien était mis en œuvre systématiquement.

Les violences d’actions étaient pratique courante. Ma fille n’avait le droit qu’à 40mn de liberté négociée de temps en temps. Ses visites pour venir nous voir se voyaient contrôlées et réduites. Nous voyions nos petits enfants 3 fois moins souvent que les beaux-parents !

Mais tout cela n’est rien à côté des faits extrêmement graves qui se sont produits.

Vous devez savoir qu’il y a dans votre église un monsieur capable de tabasser ma fille.

Vous devez savoir que dans votre église, il y a un monsieur capable de la menacer avec un couteau sous la gorge. Ce monsieur a traumatisé une enfant de Dieu, ma fille.

Vous devez savoir que dans votre église, un monsieur n’hésite pas à menacer de mort sa propre femme !

Vous devez savoir qu’il y a dans votre église un monsieur capable de terroriser ses propres enfants enfermés avec leur maman pour se protéger. 

Ce monsieur savait utiliser la Bible pour assouvir ses pulsions sexuelles. La Bible ne dit-elle pas « Votre corps ne vous appartient pas… » ! Selon la justice de ce monde, on appelle cela un viol.

Ce pervers narcissique qui est un parfait séducteur a osé nous adressé une lettre de pardon pendant que, en même temps, il continuait de détruire notre fille. Et il continue encore aujourd’hui.

Ce monsieur n’a pas hésité à faire écrire une lettre par ses enfants à leur maman pour lui dire qu’ils ne voulaient plus la voir !

Et sa famille n’est pas en reste…  A l’exception d’une personne, ils ont tous produit des lettres de faux témoignages disant que les enfants ne voulaient plus voir leur maman. Certains de ces faux témoins sont aussi des « chrétiens » qui viennent dans votre assemblée.

Il y a dans votre église des gens comme çà !

Les bruits de ses pas dans l’escalier terrorisaient ma fille.

Plusieurs fois, ma fille a dû s’enfuir et dormir sur un parking dans sa voiture… avec la présence de la police et de la gendarmerie pour la protéger. Merci Seigneur pour ta fidélité ! Même dans ces moment-là, jamais elle n’a voulu porter plainte.

Elle vient tout juste de sortir d’un logement d’urgence attribué à la hâte par les services sociaux.

Les cauchemars permanents font partie des nombreuses séquelles psychiques qui sont sur ma fille.

Ce Monsieur joue de la musique et à même conduit la louange dans une autre église dans le passé. Bref, vu de l’extérieur, on le perçoit comme un saint, comme forcément un bon père et bien sûr comme un mari parfait.

Ce monsieur a organisé un divorce « amiable » qui n’a d’amiable que le nom, tout en mettant en place une machine contentieuse en vue d’obtenir tous les avantages financiers d’un bon papa qui récupère la garde des enfants !

Selon les autorités sociales de ce monde, notre fille présente encore aujourd’hui tous les syndromes des femmes battues.

Selon les autorités judiciaires de ce monde, les attouchements pratiqués par cet homme sur ses enfants, les dessins et les mots utilisés pour définir des pratiques sexuelles auraient suffi à déclencher une enquête.

Selon les autorités de ce monde, la somme des agressions subies serait suffisante pour déclencher plusieurs procédures pénales.

Notre fille quant à elle est brisée. Elle s’est retrouvée sans rien et …ne voit plus ses enfants ! C’est la double et même la triple peine.

Que fait l’église ?

2 Timothée 3 : 1 et 5 « Sache que dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles…. (des gens)  ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là.… »

1 Corinthiens 5 : 2,3 « Et vous êtes enflés d’orgueil ! Et vous n’avez pas été plutôt dans l’affliction, afin que celui qui a commis cet acte fût ôté du milieu de vous ! Pour moi, absent de corps, mais présent d’esprit, j’ai déjà jugé, comme si j’étais présent, celui qui a commis un tel acte… »

1 Corinthiens 5 : 11,12, 13 « Maintenant, ce que je vous ai écrit, c’est de ne pas avoir des relations avec quelqu’un qui, se nommant frère, est impudique, ou cupide, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, de ne pas même manger avec un tel homme. Qu’ai-je, en effet, à juger ceux du dehors? N’est-ce pas ceux du dedans que vous avez à juger? Pour ceux du dehors, Dieu les juge. Ôtez le méchant du milieu de vous. »

Alors chers frères et sœurs, aujourd’hui je vous interpelle et croyez bien que ce n’est pas une condamnation de ma part. Mais c’est un cri du fond du cœur.

Ce qui se passe dans votre église se passe malheureusement dans tellement d’autres églises. N’est-il pas le temps d’ôter le méchants du milieu de vous ?

Le mensonge d’Ananias et Saphira n’a pas résisté à l’onction de la première église. Qu’en est-il de nos jours ? Le méchant peut-il circuler à l’intérieur de l’église sans que rien ne se passe ?

À raison, vous recherchez les manifestations de l’Esprit. Comment se fait-il que personne ne discerne ce qui se passe ? Comment le Saint-Esprit peut-il se manifester au milieu d’une assemblée polluée par quelques faux frères ?

Comment les perdus pourront-ils être touchés en venant dans une assemblée s’il n’y a aucun discernement ?

Est-il possible encore de laisser le méchant à l’intérieur ? La Bible n’est-elle pas suffisamment claire ?
Chers frères et sœurs, aurez-vous le courage de dénoncer ces faits ? Aurez-vous le courage de lire tout ou partie de cette lettre devant l’assemblée ?

Je ne suis qu’un simple frère et je n’oserai pas toucher à l’oint de l’Éternel, mais j’ai aussi reçu le Saint-Esprit et je pense qu’il y a quelque chose de grave à traiter dans les églises aujourd’hui : « Ôtez le méchant du milieu de vous ».

L’apôtre Paul n’hésitait pas à nommer les méchants. Doit-on les cacher au moment où Jésus est sur le point de revenir ?

Un simple frère

*Note MAV : Quand un PNM est démasqué, il peut en effet faire le choix de se séparer avant que le conjoint ne demande lui-même le divorce. De tels manipulateurs, dans un divorce à l’amiable, vont faire céder le conjoint – déjà cassé et prêts à tout pour enfin avoir la paix – sur tous les points (qu’il s’agisse des biens, des pensions alimentaires, ou pire, de la garde des enfants, ce qui est le cas ici). Ils savent manipuler tous les intervenants, faire passer leur épouse pour dangereuse, malade ou folle, et ils paraissent si sincères que cela marche ! Il n’y a pas de « bon » « divorce à l’amiable » dans de tels cas: il faut accumuler preuves et témoignages et aller en justice, selon Roms 13. Et comme le rappelle ce père, il est aberrant de traiter en frère de tels prédateurs, menteurs, hypocrites et manipulateurs. Les loups, à côté, sont des agneaux !!!!

** Rappelons que même si Dieu a en horreur le divorce (c’est écrit !), Lui même a divorcé (!) face à une situation insupportable (Jé 3:8). Dieu ne pèche pas, donc le divorce n’est pas en soi un péché. Pau ne condamne pas ceux qui sont séparés. Paul non plus:

1 Corinthiens 7:11
Au cas où elle en serait séparée, qu’elle reste sans se remarier ou qu’elle se réconcilie avec son mari. Le mari, de son côté, ne doit pas quitter sa femme.
Juste avant, Paul a écrit: 
10 Quant aux couples chrétiens, voici ce que j’ordonne, ou plutôt ce que le Seigneur lui-même leur commande : Que la femme ne se sépare pas de son mari.
Notons bien le terme: « COUPLE CHRÉTIEN ». Un PNM n’est pas un chrétien (= disciple du Christ). Il n’aime ni sa femme ni ses enfantss, puisqu’il les détruit et les piétine, et parfois les tue (je connais des cas de ces soit-disant chrétiens qui sont des assassins froids et calculateurs). C’est un  un complice du destructeur et il est guidé par le diable pour tuer son prochain, surtout les enfants de lumière ! Donc on n’est pas dans un « couple chrétien ». L’expérience démontre, hélas, que ces prédateurs ne changent pratiquement jamais. Au contraire, jubilant de la facilité avec laquelle ils parviennent à leurrer les chrétiens, ils deviennent de plus en plus mauvais. Le conjoint n’a qu’une alternative: se sauver (avec ses enfants !) ou mourir. 

C’est le remariage qui est prohibé, sauf dans certains cas: je renvoie le lecteur aux nombreux articles mis sur le sujet sur ce blog (voir FAQ)

  35Comments

  1. dany   •  

    dans la plupart des dénominations la course aux dons spirituels a remplacé la consécration à Dieu….
    On a perdu la crainte de Dieu et un esprit d’égarement a remplacé le Saint Esprit ….

    en 42 ans de vie chrétienne j’ai vu , entendu ,subi beaucoup de choses de la part de personnes dites spirituelles… mais dans le cadre du foyer c’est pire ..

    S’il n’y a pas de dévoilement de péchés cachés dans l’église c’est que le Saint Esprit s’en éloigne..
    Bon courage à cette famille. On peut battre et tuer son conjoint avec la langue !!!
    Ces enfants en contact avec un pervers narcissique »chrétien » auront du mal à trouver une vraie foi saine si le Seigneur ne faisait grâce ….mais Dieu est fidèle et il faut se tenir à genou car les combats se gagnent au pied de la croix….

  2. fleur22   •  

    Tellement d’âmes brisées et seules les victimes de ces PNM savent que c’est une brisure très profonde, tellement profonde qu’elle peut nous empêcher de communier pleinement avec le Seigneur.

    J ai écouté un enseignement sur comment se comporter avec le mal. Et je peux vous assurer que ça m’a renforcé.

    Car, même en moi, je me dis que pardonner et aimer ne veut pas dire devenir la serpillière du coin. Dieu aimerait-Il nous voir nous contenter d’être des serpillières ? Je m’étais posé cette question. Pardon, oui mais quel pardon ? Et notre intégrité dans tout cela ?

    Bref, voici l’enseignement en question ; que le Seigneur protège nos âmes et nos esprits du mal.

    https://m.youtube.com/watch?v=Aon7WRS4kAY

    • helene   •  

      Merci à Fleur22 pour cette vidéo qui m’a éclairée sur plusieurs points.

      Je pense que si je deviens la « victime » de vol ou autres, je permets à ceux qui font du mal de s’enfoncer dans le péché, donc je réagis d’abord par la prière.
      C’est un devoir de mettre des limites aux maltraitances et déposer une plainte aux autorités si nécessaire, ne serait-ce que pour préserver ceux qui font du mal.
      Je ne pourrais jamais tendre la joue gauche car je suis une créature de Dieu et le temple du Saint-Esprit.

      Que le Seigneur vous bénisse !

      • fleur22   •  

        Merci Helene,

        On se préserve aussi soi-même, justement puisque nous sommes le temple du Saint Esprit, nous devons à tous prix nous empêcher de tomber dans le cercle vicieux : victime- rejet- esprit de vengeance- soumission- amertume. Un cercle vicieux ! Ça peut sembler anodin pour certain, peut-être, mais c’est un poison toxique pour l’âme humaine ;
        Comment l’esprit peut-il communiquer à l’âme les « choses » de l’Esprit Saint ?
        Car en donnant ce qui a été volé et en pardonnant mais en mettant de la rigueur et de la fermeté, on se préserve d’entrer en enfer sur terre. On peut mettre facilement 10 ans pour se reconstruire !

        Sois bénie aussi ma soeur !

  3. helene   •  

    Dix ans après avoir quitté une église pentecôtiste, j’ai rencontré une femme qui l’avait fréquentée aussi.

    Voici son témoignage, sa fille a épousé une chrétien et très vite, après le mariage, il l’a réduite en esclavage à coup de versets bibliques, heureusement elle a été soutenue par sa famille et a divorcé rapidement.
    Dans cette église les hommes étaient très dominateurs, méchants et ils prenaient plaisir à humilier. Si il y avait un conflit la femme avait systématiquement tort même si elle avait raison, je pensais « Ils sont inversés »

    J’étais mieux traitée dans le monde que dans cette église, heureusement le Seigneur m’en a fait sortir. A fuir.

  4. patrickf   •  

    J’ai suivi un tel homme en relation d’aide. Quand j’ai compris ce qui se passait, et que je l’aidais à se construire une image parfaite de la victime de sa femme (tellement horrible, c’est évident!) j’ai arrêté tout de suite. Et j’étais bon pour quitter l’église car je « jugeais » et j’avais l’outrecuidance de dire que je n’ai vu aucun comportement chrétien en lui. Cet homme continue de sévir et son pasteur continue de proclamer qu’il va changer. Pauvre église…

    Il faut comprendre le fonctionnement de base d’un pervers narcissique: c’est une personne, homme ou femme, qui a une souffrance intérieure très profonde. (C’est ce qui lui permet d’être pris en pitié par le 99% de l’église). La seule méthode efficace pour diminuer cette souffrance est de faire du mal aux autres, de préférences des proches, car c’est plus efficace. Cela permet le sadisme quotidien en toute impunité. Comment reconnaitre son propre péché dans ce cas? Impossible, un homme ne peut faire autant de mal…

    Il faut aussi une dureté de cœur particulière pour agir ainsi. La conscience est déviée par la justification que faire souffrir fait du bien à soi-même. Il est juste de prendre soin de soi, n’est-ce pas? Inutile de dire que la paix intérieure est inconnue, mais la jouissance de faire souffrir permet d’apaiser les hurlements intérieurs. Il vaut mieux faire hurler les autres, c’est évident que c’est très efficace.

    Désolé d’être aussi noir, mais c’est la réalité du cœur humain pervers narcissique. Et toutes les variantes, toutes les intensités sont possibles, pourvu qu’elles diminuent la souffrance intérieure.

    Dans le cas ci-dessus, le Seigneur a clairement montré à cette femme qu’elle devait quitter son mari, ce qu’elle a fait. Depuis elle avance à pas de géants.

  5. remi25   •  

    Oui cette notion de « hurlements intérieurs » me semble très juste et m’est familière. C’est comme si cette grande souffrance intérieure avait un besoin vital (impérieux sous peine de mort) de se nourrir de méchanceté verbale, physique, psychologique à l’encontre du proche. Nul besoin de se cacher la face : il s’agit bien d’une question de dureté de coeur comme l’a dit Jésus, une maladie de l’âme avec un seul remède = une profonde repentance.

    Ces gens là ne sont pas des aliénés mentaux et sont souvent d’ailleurs très appréciés en société, mais exercent leurs « tourments » dans le secret du foyer familial pour la plus grande détresse du proche (souvent le conjoint). Une double peine peut également apparaître sous la forme d’un défaut de tendresse, comme si l’expression d’un quelconque sentiment humain « positif » constituait une « faiblesse » en rappel de cette immense souffrance intérieure.

    Même si la fuite constitue souvent la solution et c’est bien clair (surtout pour des épouses en danger physique), Dieu peut aussi dans certains cas, permettre à ses enfants victimes de rester, avec ses promesses et son soutien de chaque jour (1 Corinthiens 10 :13 Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter).

  6. Guillaume   •  

    Pour ma part, je n’ai jamais eu directement à faire avec des PNM. Mais peut-être que j’en ai rencontré sans le savoir. Il m’est pourtant clair qu’un tel homme (ou une telle femme) ne peuvent pas être vraiment né(e)s de nouveau s’ils ne cherchent pas à se sortir de ce problème. Même le pire des païen qui a du bon sens sera aussi d’accord avec l’idée que quelqu’un qui a une telle attitude a de sérieux problèmes et qu’il devrait se faire soigner… Je crois que c’est quelque chose d’évident pour la plupart des gens qui viennent sur ce blog.

    Mais ce qui m’attire l’attention dans cette lettre, c’est la volonté et la persévérance dans les églises d’étouffer ce genre d’affaires afin de sauver l’image de marque et certainement de garder des grosses dîmes dont l’assemblée est dépendante. Dans 2 Co. 5: 10, il est écrit: « Car il nous faudra tous comparer en pleine lumière devant le tribunal de Christ, pour que chacun recueille selon ce qu’il aura pratiqué dans son corps; soit du bien, soit du mal. » Pour ce qui concerne le PNM, je ne ferai même pas de commentaire mais par contre, du côté des responsables d’églises qui étouffent ces affaires, il y en aurait un bon nombre.

    Si on écoute les enseignements du Rav Dynovisz, et qu’on les exprime dans notre langage, on comprend que pour de vrais responsables spirituels, dans une situation donnée, le souci et l’enseignement de l’obéissance à Dieu à la priorité sur les intérêts matériels dont on peut en tirer. L’attitude des responsables d’église est donc tout à fait répréhensible devant Dieu et un jour ou l’autre, ils devront en rendre compte devant Dieu et là, il n’y aura plus de mensonge possible pour se cacher.

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Ils ne sont pas soignables, car ce ne sont pas des malades. Ce sont des méchants et des sadiques: c’est de la justice qu’ils relèvent… ou d’une vraie repentance (très rare: ils aiment le mensonge et la manipulation)

  7. remi25   •  

    Oui en effet ce n’est pas d’une pathologie psychiatrique qu’il s’agit mais tout simplement d’un péché.

    Le mot « méchanceté » résume le mieux ce type de comportement. D’ailleurs, 2 Timothée 3 résume cela de manière éclatante…… » 3. insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, 4.traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu,… ».
    Certaines traductions disent « implacables » au lieu de déloyaux », ce qu’on pourrait traduire par « impitoyables » (sans pitié, sans miséricorde et fait aggravant, pouvant récidiver de surcroît plusieurs fois en une seule journée sans regret).

    Il faut impérativement avoir reçu une direction précise du Saint-Esprit pour vivre cela, le combat spirituel revêtant une importance cruciale…. jusqu’à la victoire.

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Dans les cas que j’ai connu, 5, 10, 20 , parfois 40 ans de prières, jeûnes, combats spirituels, n’ont rien pu faire. Regarde ce que dit Paul

      Éloigne-toi de ces hommes-là.

      Dommage que les Églises disent souvent: « Tu n’as pas assez prié » et de rajouter une couche de culpabilité sur la victime !

      • remi25   •  

        Je ne sais si en l’espèce j’entrerai en terre promise. Peu m’importe, car le Seigneur est mon lot. Je n’ai aucune illusion ni espérance béate (… »sais-tu si tu sauveras ta femme ou femme ton mari ? »).
        Je marche dans le chemin qu’il a tracé pour moi portant mes regards sur Lui seul et ses promesses !
        Le Seigneur m’a montré (à maintes reprises) que j’avais fait le bon choix, à défaut d’avoir « ma part du gâteau ».
        Il me forme jour après jour à lui être agréable, moi qui ne suis qu’un pécheur, et c’est bien là l’essentiel.
        Chacun son chemin Michelle…

        • Rondoudou   •  

          Je rebondis là dessus…sommes-nous des pécheurs ? Mmmm, personnellement je crois qu’avec le temps Dieu m’a convaincu que non. Je ne dis pas être bon, ne commentant aucun péché, mais puisque je suis né de nouveau, que j’aime mon Dieu de tout mon être, que l’ai donc accepté en Christ confessant mon état, cette nouvelle nature en moi est Sainte, et nous devenons donc les Saints de Dieu, et en Christ nous ne sommes plus pécheur mais sanctifiés.

          Ne devrait-on pas donc nous voir dans cette nouvelle naissance comme les enfants de Dieu que nous sommes, adoptés, sans cesse renouvelé en Christ, sans cesse sous la grâce de Dieu ? N’est-il pas écrit :
          Romain 8
          Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.
          _________
          Puisque les pécheurs ne peuvent hériter du Royaume de Dieu, à plus forte raison ne le sommes-nous pas, pécheur. Dieu nous voit sans tâche, parce que nous acceptons le sacrifice de Christ, et l’accepter veut dire reconnaitre ce que nous étions…des pécheurs, il est venu pour sauver des pécheurs et non des justes.
          Je dirai que, surtout que l’on m’arrête si je ne m’abuse, c’est là un combat journalier : la Foi ! Et puisque La Parole nous affirme que la Foi est un Don de Dieu, à plus forte raison devrions-nous chérir cette fois pour qu’elle grandisse !!

          Je finirai en disant que MaV a raison (comme souvent ^^ ) en citant ce passage qui dit de s’éloigner de ces hommes là (valable pour les femmes bien entendu).
          Si tu fréquentes une églises qui en remet une couche en disant que tu manques de foi, tu pourrais leur rétorqué que eux manquent d’humilité & d’Amour, car nous manquons tous de foi, nous n’avons jamais assez de Dieu en nous, nous voulons plus de son Esprit, les mots de Jésus sont puissants, quand il dit que si nous avions une foi aussi grande qu’un grain de moutarde nous pourrions déplacer des montagnes ! Et c’est minuscule comme graine.
          ______
          Alors si nous aimons vraiment, ne faisons rien pour enfoncer un frère ou une soeur qui souffre, soyons compatissant de l’Amour de Dieu et non pas d’une manière humaniste, nous reposant surtout sur nous même, l’humilité se travaille chaque jour, c’est d’ailleurs un concept que bien des dirigeants d’églises devraient appliquer, j’ai l’impression que moult pasteurs & Cie n’écoutent que leurs pensées, on ne peut jamais remettre en question ce qu’ils disent, ils ont toujours une belle parade à sortir, en gros ils sont parfait et ont toujours raison -___-

          Courage à tous & à toutes, Dieu a vaincu ce monde.

          • remi25   •  

            Eh bien Rondoudou, sur la question de « pécheurs ou non pécheurs » relis ceci : 1 Timothée 1: 15C’est une parole certaine et entièrement digne d’être reçue, que Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier.
            La Parole est claire : nous sommes des pécheurs ayant obtenu miséricorde. Les satisfécits en matière de vie chrétienne ont une odeur de souffre..

            • Rondoudou   •  

              Tu le dis toi même, il est écrit pour sauver des pécheurs, c’est ce que nous étions et non ce que nous sommes devenu, donc c’est la vieille nature, pas la nouvelle. Nous ne sommes donc plus des pécheurs.

  8. Guillaume   •  

    Bonjour,

    Lorsque je parle de malade, je parle comme un Suisse francophone. On utilise aussi le mot « malade » pour parler d’un fou ou comme on le dit en argot d’un taré, d’un fêlé ou encore d’un badadia. D’autres diraient aussi qu’il est dévoré par les mites à béton. C’est ainsi qu’à mon avis un non chrétien perçoit avec un peu de bon sens un PNM.

    Quant à l’idée de se faire soigner c’est vrai que tant que le PNM ou autre fou reste persuadé que chez lui tout va bien, il est humainement impossible de faire pour lui quoi que ce soit pour l’aider. Il est aussi vrai que dans la majorité des cas, il n’y a que l’esprit du Seigneur qui peut lui ouvrir les yeux et le pousser à la repentance.

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Oh, des PNM cherchent parfois la « guérison ». Mais les psy n’en veulent pas car ils se savent en face de manipulateurs et de menteurs dont ils savent par avance qu’il ne pourront strictement rien en faire. Mais pourquoi appeler « malades » ceux que la Bible appelle « méchants », « hommes de sang », « pécheurs » etc. Ce sont des gens cruels, sadiques, et qui mentent à tout le monde. Si un jour tu étais confronté directement à un tel être (je ne le souhaite à personne !), tu verrais ce que sont les « profondeurs de Satan ». Ils sont de la même nature. C’est parce qu’ils se mentent à eux-mêmes et qu’ils jouissent du pouvoir qu’ils ont sur leur victime et de la « candeur » de ceux qu’ils dupent qu’il y a très peu de chance de les conduire à la repentance pour qu’ils reçoivent une nouvelle nature.

      En fait, ce sont souvent des gens (voire toujours) qui ont une peur panique que l’on sache qui ils sont dans le privé. C’est pour cela qu’ils font tout pour isoler leurs victimes, y compris de leur propre famille, par la terreur s’il le faut. Ce père a tout fait pour aider, mais même sa fille « protégeait » son tortionnaire, en grande partie parce que les églises les culpabilisent tellement qu’elle préfèrent se tairent et subir, en pensant que c’est cela, être une « bonne chrétienne » puisque leur pasteur et les membres de leurs églises le leur disent… Beaucoup en meurent, ou si elles arrivent enfin à s’enfuir quand elles comprennent que c’est une question de vie oou de mort, elles sont souvent confrontées, non seulement à la destruction de eurs enfants, mais à l’opprobre de tous les « bons chrétiens ». Comme le dit ce père, c’est la triple peine.

      Oui « l’amour du plus grand nombre refroidit » et les jugements à partir de versets mal compris et sortis de leurs contexte, sans les mettre à la lumière d’autres passages très clairs, permet surtout à beaucoup de se donner bonne conscience, avec un bel égoïsme, en mettant le haro sur des malheureuses qui trouvent bien plus d’amour et de compassion hors des églises que dedans. C’est triste, mais c’est la vérité, et c’est ce qu’on retrouve dans tous les témoignages.

      Et ce père a raison: personne n’a le discernement nécessaire. Un, parce qu’il y a tant de compromis, d’absence de sainte crainte de Dieu dans la majorité des assemblées, que les responsables n’entendent plus les avertissements du Saint Esprit. Mais aussi parce que, meme si une épouse de PNM tente de parler, personne ne se donne la peine d’aller voir ce qui se passe chez elle dans le privé (notamment les enfants, qui démontrent souvent de la peur et de la honte, et qui souvent ne jouent pas avec les autres. Pourtant un peu de temps avec eux, et on a vite fait de voir qu’il se passe des choses anormales dans ces familles. Les enfants entendent leur mère sans cesse rabaissée et humiliée, voire battue, et ils en sont moralement disloqués ! Quant aux femmes, leur détresse est facile à voir pour qui veut vraiment voir !)

      Une de mes amies, avocate spécialisée dans les PNM et qui fait partie d’une association de victimes m’a raconté que les femmes les plus difficiles à aider et à sauver de leur bourreau, c’était les chrétiennes, car elles étaient horriblement culpabilisées dans leurs églises et qu’elles ne veulent donc pas se faire protéger par la justice qui ne peut les protéger que si elles choisissent de se séparer ou divorcer (pas de moyens pour les proteger dans un lieu caché, il y en très peu de places disponibles). Cela fait beaucoup de martyres camouflées, réduites au silence, et qui souvent ont honte en pensant que tout est de leur faute parce que non seulement leur bourreau le leur répète sans cesse, mais qu’il peut faire confiance dans les chrétiens qu’il a su se mettre dans sa poche pour en dire autant autant à la victime !

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Ce matin, j’ai recu le passage suivant (Es 26, le Semeur)

      10 Fait-on grâce au méchant, il n’apprendra jamais à être juste. Sur la terre du bien, il commettra le mal et il ne verra pas la majesté de l’Eternel.
      11 Quand tu lèves ta main pour juger, Eternel, eux, ils ne le voient pas. Mais ils verront comment tu prends à coeur la cause de ton peuple et ils seront confus, consumés par le feu préparé pour tes ennemis.

      Voilà bien le problème de bien des églises: ils ne comprennent pas qu’en faisant grâce au méchant, sous prétexte que Dieu va sûrement le changer, ils l’endurcissent et ce sont femmes et enfants qui trinquent. Ce n’est pas de l’amour, c’est de la complicité avec le méchant, de la bêtise, de l’aveuglement et un grand manque de discernement…. et surtout une absence d’amour pour les victimess.

      Oui, Dieu les punira (ils ne le voient même pas, dans leur orgueil insensé), mais nous nous avons une mission: mettre dehors le méchant pour qu’il comprenne qu’on n’est pas dupe, que femmes et enfants comprennent que l’on compatit avec eux (et on les aide au mieux) et faire au mieux pour aider ces victimes à échapper à leur bourreau quand il est clair qu’épouse et enfants sont en danger. C’est le mari ? Et alors, il n’en reste pas moins un meurtrier en puissance et nous avons le DEVOIR de porter assistance aux gens en danger.

      L’absence de discernement est devenu tel qu’on voit des pasteurs sorciers qui mettent des assemblées sous leur coupe, et personne ne prend garde au fait que soudain les divorces, les maladies, les morts se multiplient.

      Il y a aussi quantité de sorciers qui entrent dans les assemblées et qui embarque une partie du troupeau, partie subjuguée (ce sont des menteurs et manipulateurs hors pair ! Et par sorcellerie ils mettent les gens sous « charme ».. ce sont des séducteurs), un troupeau qui n’écoute pas les alertes des chrétiens matures qui, EUX, consultent Dieu et entendent sa voix pour savoir où est la vérité… ET QU NE VEUT PAS DE LA VÉRITÉ.

      J’en ai vu bien des cas autour de moi, ou eu des témoignages, depuis que je suis dans le ministère. L’affolant est de voir combien les gens ne veulent rien entendre, et ne prennent même pas la peine d’écouter Dieu EN VOULANT SA VÉRITÉ À LUI, et non une confirmation de leur conviction personnelle dont ils ne veulent pas démordre. Cela se termine souvent de manière dramatique pour beaucoup, qui peuvent même en perdre la foi !

      Hélas que de dégâts, car nous sommes dans le temps prophétisé par Jean pour les Eglises, TOUTES LES EGLISES:

      « 11 Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux Eglises. »

      Apparemment ceux qui ont des oreilles sont devenus une denrée rare, ce n’est pas moi qui le dis, mais Dieu… et Paul (2Tim 4: 3-4)

      • remi25   •  

        Oui et je remarque que le verset 5 de 2 Tim 4 ajoute: « Mais toi, sois sobre en tout, supporte les souffrances, fais l’oeuvre d’un évangéliste, remplis bien ton service ».
        C’est toujours pour moi une grande sidération de voir l’état de délabrement des assemblées que tu décris, moi qui n’y suis plus depuis plusieurs décennies…et sans regret donc.

      • sarah77   •  

        Le fait d’avoir rencontré un pervers narcissique dans une église chrétienne réveillée et avec qui je me suis mariée et ai eu un enfant ne m’identifie pas. Mais je crois qu’aujourd’hui cela fait partie de ma vie.

        Quelques temps avant de le rencontrer, j’avais rêvé que j’étais Sous un chapiteau où des tables étaient dressées et beaucoup de chrétiens de mon église étaient présents. Un homme s’est assis en face de moi. Il avait un charme que je n’avais jamais vu. Je lui ai proposé de boire dans une coupe et il a refusé. J’ai réalisé que c’était l’adversaire.
        Quand j’ai essayé de prévenir les autres ils étaient soit trop occupés, soit ils ne me croyaient pas!
        Aujourd’hui je sais pourquoi j’ai rêvé cela.
        Je suis tout à fait d’accord avec ton commentaire Michelle, tu as bien cerné le’ problème.

        Que le Seigneur te bénisse!

  9. Jean-Marie C   •  

    Dans 2 corinthiens 11 l’apôtre Paul nous montre comment se comporter en face des loups déguisés en « apôtres par excellence »:
    « Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ.
    Car, si quelqu’un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien….
    Car vous supportez volontiers les insensés, vous qui êtes sages.
    Si quelqu’un vous asservit, si quelqu’un vous dévore, si quelqu’un s’empare de vous, si quelqu’un est arrogant, si quelqu’un vous frappe au visage, vous le supportez.
    J’ai honte de le dire, nous avons montré de la faiblesse…. »
    C’est un reproche que Paul fait aux corinthiens.
    Sous entendu il ne leur demande pas de tendre l’autre joue, c’est clair!

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      On ne peut tendre l’autre joue que si cela porte du fruit (par exemple, faire comprendre à la personne son injustice et sa méchanceté, pour qu’elle se repente). Mais il vaut mieux y être poussé par le Saint-Esprit, sinon on conforte la personne dans sa méchanceté.

      C’est ce que l’on fait dans toutes les assemblées où on n’applique pas (par lâcheté, certes pas par amour.. pour les autres):

      1 Corinthiens 5:13
      Ceux du dehors, Dieu les jugera. Mais vous, chassez le méchant du milieu de vous.

      Au contraire, on intime à leur épouse, meurtrie, vivant dans la peur, de se taire, de se soumettre à leur tortionnaire en « bonne épouse chrétienne », et de partager le lit de ces tueurs (par les coups ou par les mots).

      J’entends tant de témoignage qui vont dans le même sens que cela me fait bouillir. Quel témoignage pour des païens que de voir que les églises dites chrétiennes sont les lieux de tous les dangers pour les femmes humiliées et battues. On les y achève par d’ontueux versets bibliques en rien adaptés à ces situations.

      S’il faut sortir les méchants du milieu de nous (c’est un ORDRE !), leurs épouses n’ont-elles pas le droit de les sortir de chez elles ? Malheureusement, physiquement, et bien sûr pour les enfants c’est encore pire, elles ne peuvent y parvenir et eux, ils ne veulent jamais partir. Soit ce pourra être fait par la justice, soit elles devront se sauver ! Mais quelle galère: elles n’ont généralement nulle part où aller (j’en ai connu qui ont dû se cacher des mois dans une cave !) et ce n’est certes pas leurs assemblées qui vont les aider. Elle diront: « rentre chez ton mari et supporte cette injustice. Tu t’amasses des trésors dans le ciel »…. « et continue à vivre l’enfer sur terre, avec tes enfants… ! »

      Et ils vont aller chercher:

      1 P 3:1 Femmes, soyez de même soumises à vos maris, afin que, si quelques-uns n’obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes, 2 en voyant votre manière de vivre chaste et réservée.

      Les PNM ne sont jamais « gagnés sans parole ». Ils ne craignent que la justice et la prison, rien d’autre. Pour eux, une épouse terrifiée, c’est une victoire !

      Car je lis plus loin le corollaire ordonné par Pierre:

      7 Maris, montrez à votre tour de la sagesse dans vos rapports avec vos femmes, comme avec un sexe plus faible; honorez-les, comme devant aussi hériter avec vous de la grâce de la vie. Qu’il en soit ainsi, afin que rien ne vienne faire obstacle à vos prières.

      En fait de les honorer, ils ne cessent de les humilier et de savourer le plaisir de les démolir. Mais dans leurs églises, comme ils paraissent si gentils et si généreux, on leur explique que Dieu va forcément exaucer leurs prières. Pouah ! Que de lâcheté et d’hypocrisie !

      • remi25   •  

        La Parole de Dieu est très claire de ce point de vue : celui qui n’aime pas son épouse ni ne l’honore, ni n’en prend soin, n’a pas le caractère de Christ en lui :
        Ephésiens 5: 25 Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle.. ».

        Ce n’est pas une option mais un ordre car cela touche au sacré (l’amour de Christ pour son Église).
        Que les PNM qui pourraient se reconnaître ici ou ailleurs, tremblent devant le Dieu vivant à qui ils auront à rendre compte, se repentent et changent de voie !

  10. helene   •  

    Oui, il y a une quantité de sorciers qui sévit dans les églises et personne ne semble voir leurs actions.
    Cela est très dur moralement car tout le monde prétend avoir le Saint-Esprit et le parler en langue mais sans les fruits. J’en ai conclu qu’il existe de faux saint-esprit.
    Cela a été un sujet de tourment dans ma foi, heureusement le Seigneur m’a donné Ezéckiel 34 -7 à 16.
    Je fuis les églises, les assemblées…

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Oh oui, il y a des faux Saint-Esprit, de fait des démons qui donnent de faux parler en langues. J’en ai chassé plusieurs !

  11. helene   •  

    Esaie 26/10
    Si l’on fait grâce au méchant, il n’apprend point la justice, il se livre au mal dans le pays de la droiture, et il n’a point égard à la majesté de Dieu.
    La bible « Le Semeur » semble moins claire que la Esaïe 55.

    avec Romain 6/23 c’est super efficace contre les méchants.

  12. Guillaume   •  

    Merci pour vos précisions sur ce qu’est un PNM. Pour être franc et direct, je dois dire que ça entre exactement dans les critères de type de personne que je ne supporte pas. Autrement dit, ce serait même le genre de personne avec lesquels il n’est pas possible de discuter et avec lesquelles il faudrait se servir d’un fusil pour se faire comprendre.

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Comme ils inversent tout (= pervers), ils s’en serviraient immédiatement pour dire qu’ils sont persécutés !

      • Rondoudou   •  

        C’est ce que je vis avec un de mes cousins justement, il ment, il est hypocrite et comme si ça ne suffisait pas, il retourne son comportement en disant que c’est le mien (oui il n’a pas aimé que je dise de lui qu’il était hypocrite & orgueilleux) poussant le vice jusque dire de lui, je cite : « je suis connu & reconnu pour être quelqu’un de souriant et tolérant »… alors qu’il est l’exact opposé, comme si c’est moi qui le persécutais !!
        _______

        Pour résumer, et c’est lui qui est venu me chercher : calomnies, mensonges, insultes, blasphèmes, menace de me frapper, de me tuer… il a même poussé le bouchon jusqu’à me dire vouloir porter plainte contre moi pour atteinte à son honneur, ce à quoi j’ai répondu qu’il fallait déjà en avoir un pour prétendre en être blessé et que surtout toutes ses insultes & menaces ont été proférées via le forum public de Facebook et que j’en avais gardé la trace et que donc devant un tribunal il serait grillé sans oublier que ma famille proche pourrait témoigner de ses actes,
        et bien tu sais quoi ?
        Il m’a contacté rapidement et a changé de ton, sans le dire il voulait clairement apaiser la situation et que je n’aille pas moi, porter plainte. J’en ai profité pour lui signifier que je n’en avais pas l’intention et que bien qu’ayant pitié de lui, je n’avais pas de haine. Je lui ai porté témoignage en tant que chrétien, il croit que le Christ se trouve dans l’église catholique et que c’est l’origine d’ailleurs, mais il m’a asséné sa croyance islamique en restant vent debout quand bien même je lui montrais la vérité, il est fier d’être né musulman (comme si c’était dans l’ADN à la naissance…) et que tout le monde serait enfant de Dieu en Allah, que les méchants juifs ont manipulé l’Histoire et que le Coran c’est la Bible 2.0 !
        J’avais envie d’en pleurer, devant autant d’absurdité, j’ai compris que même en lui montrant les hérésies Coran en main, il ne voulait pas le voir !

        J’ai prié pour lui tu sais… et toutes ses attaques contre moi, ça m’a fait quelque chose, après tout j’ai grandi avec lui, je l’ai aimé depuis tout jeune et malgré tout je n’ai pas de haine contre lui.
        Et bien tu sais quoi ?
        Dieu m’a répondu, sans chercher de réponse directe à cela, je suis tombé par « hasard » sur ce verset juste après la conversation avec mon cher cousin :
        ◄ Apocalypse 22:11 ►
        Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore.

        avec le message de Hélène qui correspond aussi, faire grâce à ce cousin ne lui a pas appris la justice bien au contraire il va encore plus loin dans son délire… je crois pouvoir dire que Dieu me dit par là de laisser tomber cette personne, qu’elle est foncièrement mauvaise et que son chemin est tout tracé, qu’il est l’artisan de son propre malheur.

        Merci à tous pour vos interventions d’ailleurs, je suis heureux d’avoir une si belle famille en Christ, cela préfigure bien ce que nous allons vivre dans l’Amour du Père au bout de ce voyage.
        Je vous embrasse tous ^__^

        • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

          Bon, on n’est pas dans le même cas de figure. Là tu as juste affaire à un menteur méchant, mais tu peux vite le remettre en place. Rien à voir à des femmes ayant un mari PNM, car c’est dans le huis clos du foyer que l’horreur se passe au quotidien, en sus avec des gens se faisant passer pour des super chrétiens alors que ce sont des monstres.

          Et le drame absolu, c’est que les églises concernées, non seulement ne font rien, mais accablent souvent les victimes avec des bombardements de versets, en les culpabilisant, et en les paralysant pour que, justement, elles n’agissent pas de manière efficace. Dans le cas de ce témoignage, jamais elle n’aurait fait un « divorce à l’amiable » qui l’a privée de ses enfants (et beaucoup de femmes se font aussi totalement dépouiller), s’il n’y avait pas eu cette horrible culpabilisation ecclésiale. Elle aurait pris un bon avocat, car contre ces PNM, une seule chose les rends moins nocifs: la justice, qui connaît le problème, prescrit des mesure d’éloignement et pousse à une rupture définitive (ils sont quasiment irrécupérables), et ne va pas laisser les enfants à a garde du loup. Du moins, si elle fait son travail …

          La Bible nous exhorte à traiter différemment le païen du faux frère. Le premier, avec un bon témoignage, et même s’il faut employer la force, peut être convaincu de péché. Le deuxième a entendu l’évangile, souvent depuis des années, mais son coeur est irrémédiablement endurci, car il aime tromper les gens !

          • Rondoudou   •  

            je comprends, c’est une souffrance différente que de vivre cela au sein d’un foyer, je ne comparais pas ces deux situations, ce que je voulais mettre en lumière c’est que ce type de comportement ne se retrouve pas uniquement au sein d’un couple.

            Mais tu as raison en disant que bien des églises enfoncent les personnes qui subissent ces dures épreuves. Au nom de Dieu en plus, car il est facile de sortir des phrases de la Bible pour pointer du doigt, mais Jésus ne nous a jamais anéantis ainsi, et nous devrions imiter notre Seigneur en priant pour qu’il vive en nous, nous devrions être capable de voir un PNM et à plus forte raison dans l’église, afin de ne pas laisser ces gens se promener tranquillement au milieu de l’église et surtout pas à des postes à responsabilité.

            On a tendance à oublier que bien que ce genre de personne sévisse avant tout dans leur foyer, ils sont toujours les mêmes quand bien même ils seraient assidus dans leur église locale…

            Ne rien dire à ces personnes, les laisser agir, se serait comme confier le poulailler à un renard…

  13. helenejacob   •  

    Bonjour Michelle,

    Je reviens de ton séminaire qui était un grand moment de purification et d’édification…
    Magnifique ! Nous revenons régénérés…
    je continue à recevoir aujourd’hui.. je me demande même si mon mari qui était à la maison n’a pas reçu lui aussi des grâces de ce séminaire.
    J’ai rencontré justement une chrétienne ( que je ne nommerai pas ) mais qui est en grande souffrance et qui était ce week-end dans ton séminaire et qui se demande si son mari est PN. Selon tout ce qu’elle m’a raconté cela semble évident. Elle n’est d’ailleurs pas la seule de se poser ces questions sur son mari…
    je viens de lui envoyer un message pour qu’elle lise ce lien et les commentaires qui pourront l’aider. Je pense qu’elle a vraiment besoin d’être soutenue et guidée.

    sois bénie,
    Hélène

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Oui, j’ai reçu son mail et je lui ai répondu.

      En tout cas, merci pour le témoignage. On a tous beaucoup reçu, je crois !

    • Rondoudou   •  

      c’est ça qui est magnifique avec le séminaire de Michelle, on en redemande ! Mais on repart ressourcé en tout cas, et pour y être allé l’année dernière, on peut dire qu’on sent bien la Présence de l’Esprit Saint, c’est bouillant !!

      Bénédictions pour tout le monde,
      que Dieu nous fortifie tous parce qu’on a beau prier pour que Michelle reste encore longtemps (n’abusons pas de trop, 30 ans ça devrait suffire ^___^), il va bien falloir que nous aussi nous fassions les œuvres que Dieu a prévu pour nous.

  14. Jean-Marie C   •  

    https://www.youtube.com/watch?v=z-17eyEjFec
    Cette sœur a vécu l’épreuve d’avoir subi les agissement d’un PN appartenant à une assemblée connue…
    Dans son témoignage elle montre le chemin de sanctification qui lui a permis d’avoir la victoire sur les méchants. Sa souffrance l’amène-t’elle a être excessive dans ses jugements? Je ne le pense pas.

Laisser un commentaire