Le péché, le péché et encore le péché ; le péché, le péché, toujours le péché, par Frédéric

Note MAV: ceci est une réflexion, qui doit justement nous porter à réfléchir et peut-être intervenir, dans un sens ou dans l’autre

La cause de la ruine des Hommes…

Nous connaissons tous les expressions comme : « Mon péché mignon ». Ah bon ? « C’est un petit péché, si petit que ça n’en n’est pas un, « changeons les mots », c’est mon caractère, je suis comme ça, c’est mon identité, accepte-moi comme je suis, « come as You are, et repars comme tu es » … »

Définition de péché mignon : Péché sans gravité. Acte conscient par lequel on fait ce qui est interdit par la loi divine, par l’Eglise. Synonyme de faible dans le sens de léger défaut auquel on ne peut pas résister, comme la gourmandise. »

La désobéissance mijotée arrive même à convaincre l’individu de son innocence : « Je n’ai rien fait au final… » Satan insuffle donc ses pensées : « Dieu a-t-il réellement dit ? Tu es sûr que ? Mais non-regarde tout le monde le fait, même les responsables… Ne T’inquiète pas ! T’as mal compris… Sois un peu humble ! »

 

Or les conséquences du péché, c’est toujours la mort du jugement, la famine de la disette spirituelle, un Dieu semblant totalement inaccessible-invisible, être vivant mais mort.

Genèse 2v15 : Commandement donné par Yahweh à l’être humain (Adam)

Yahweh Dieu prit l’être humain et le plaça dans le jardin d’Eden pour le cultiver et pour le garder. 

Puis Yahweh Dieu donna cet ordre à l’être humain en disant : Tu mangeras, tu mangeras (la nourriture physique et celle spirituelle de sa présence- sa parole) de tout arbre du jardin (qui produit les fruits du caractère du Roi des Roi : Jésus). Mais quant à l’arbre de la connaissance de ce qui est bon ou mauvais, tu n’en mangeras pas, car le jour où tu en mangeras tu mourras, tu mourras.

 

 

Pourtant, Le Roi Jésus nous a donné un exemple d’un homme dans l’histoire, qui a déraciné le péché avant une prolifération incontrôlable. C’est l’humble Néhémie, si humble que presque personne ne parle de lui. Car de toute façon, en vérité, qui s’intéresse réellement aux Royaume des Cieux ?

 

Néhémie 13

Lévites, et les lévites les consacraient aux fils d’Aaron.

Lecture du livre de Moïse, séparation d’avec les étrangers (quand Le Créateur t’appelle, ne mélange pas ses pensées et ses ordres aux concepts, aux aspirations, à la volonté des hommes. Dieu est Dieu, et il est éternel, ses méthodes n’ont rien à faire des concepts de l’homme, tout cela crée un vase vide religieux ; ) 

En ce temps-là, on lut aux oreilles du peuple dans le livre de Moïse, et l’on y trouva écrit que les Ammonites et les Moabites ne devaient jamais entrer dans l’assemblée de Dieu, parce qu’ils n’étaient pas venus au-devant des enfants d’Israël avec du pain et de l’eau ; et qu’ils avaient loué Balaam contre eux pour les maudire ; mais notre Dieu avait changé la malédiction en bénédiction. C’est pourquoi il arriva que dès qu’on eut entendu la loi, on sépara d’Israël tout mélange.

 

Purification des chambres du temple (chaque recoin de nos vies, de nos aspirations, chaque parcelle des chambres de nos âmes doit être purifié au feu de l’épreuve s’il le faut, « virez le compromis de la maison et discernez les comportements compromis dans l’ombre », il n’y a pas 10 méthodes, c’est la seule).

Or, avant que ceci arrive, Eliaschib, prêtre établi sur les chambres de la maison de notre Dieu, s’était allié à Tobija ; et lui avait disposé une grande chambre, où on mettait auparavant les offrandes, l’encens, les ustensiles, les dîmes du blé, du vin et de l’huile, qui étaient ordonnées pour les lévites, pour les chantres et pour les portiers, avec les contributions pour les prêtres. 

Or je n’étais pas à Jérusalem pendant tout ce tempscar j’étais retourné vers le roi la trente-deuxième année d’Artaxerxès, roi de Babylone (Néhémie est allé s’équiper dans la présence de Yaweh, le fleuve de vie, avant d’aller en mission). Et à la fin de l’année, j’obtins du roi la permission, de revenir à Jérusalem, et je m’aperçus du mal qu’Eliaschib avait fait, en disposant une chambre pour Tobija dans le parvis de la maison de Dieu. 

Ce qui me déplut fort, et je jetai tous les meubles de Tobija hors de la chambre ; on nettoya les chambres selon l’ordre que j’avais donné, et j’y fis rapporter les ustensiles de la maison de Dieu, les offrandes et l’encens.

 

Sur les portions des lévites:  (Que chacun reçoive son positionnement, et soit à sa place afin de ne pas amener l’anarchie…)

J’appris aussi que les portions des lévites ne leur avaient pas été données ; et que les lévites et les chantres qui faisaient le service s’étaient enfuis chacun sur sa terre. Je fis des réprimandes aux magistrats, leur disant : Pourquoi a-t-on abandonné la maison de Dieu ? 

Je rassemblai les lévites et les chantres, et les rétablis à leur place. Alors tous ceux de Juda apportèrent dans le trésor les dîmes du blé, du vin et de l’huile. Je confiai la surveillance du trésor à Schélémia, le prêtre, et Tsadok, le scribe, et Pedaja, l’un des lévites ; et pour les aider, Hanan, fils de Zaccur, fils de Matthania, parce qu’ils étaient considérés comme très fidèles. Ils furent chargés de faire les distributions à leurs frères. Souviens-toi de moi, ô mon Dieu, à cause de cela et n’efface pas ce que j’ai fait avec fidélité pour la maison de mon Dieu, et pour ce qu’il est ordonné d’y faire !

 (Néhémie est donc l’exemple de l’homme dont Dieu se souvient, et sur lequel Dieu porte toute son attention. Lisez les premiers chapitres de son livre pour découvrir le cœur de cet homme).

 

V23 (que chacun sache se maîtriser dans le Seigneur, et garder sa maison pure de la souillure)

Condamnation des unions mixtes ; rétablissement des fonctions des prêtres et des lévites

En ces jours-là, je vis des Juifs qui avaient pris des femmes Asdodiennes, Ammonites et Moabites. La moitié de leurs fils parlaient en partie Asdodien et ne savaient pas parler l’hébreu ; mais ils parlaient la langue de divers peuples. (De même aujourd’hui l’Eglise a perdu son identité, ce qui explique sa déchéance).

Je leur fis des réprimandes et les maudis ; j’en frappai même quelques-uns, leur arrachai les cheveux et les fis jurer par Dieu, qu’ils ne donneraient pas leurs filles à leurs fils, et qu’ils ne prendraient pas leurs filles pour leurs fils, ou pour eux. Salomon, le roi d’Israël, n’avait-il pas péché par ce moyen ? Il n’y avait pas de roi semblable à lui parmi un grand nombre de nations, il était aimé de son Dieu, et Dieu l’avait établi pour roi sur tout Israël ; toutefois, les femmes étrangères l’amenèrent à pécher.  Faut-il donc apprendre que vous fassiez tout ce grand mal, de commettre ce péché contre notre Dieu, en prenant des femmes étrangères ? Or un des fils de Jojada, fils d’Eliaschib, grand-prêtre, était gendre de Sanballat, le Horonite. 

 

Je le chassai loin de moi. Souviens-toi d’eux, ô mon Dieu, car ils ont souillé la prêtrise et l’alliance contractée par les prêtres et les lévites. Ainsi je les nettoyai de tous les étrangers et je rétablis les fonctions des prêtres et des lévites, chacun selon ce qu’il avait à faire, et ce qui concernait l’offrande du bois aux temps fixés, de même que les prémices. Souviens-toi de moi en bien, ô mon Dieu !

Néhémie était-il trop violent, trop fou ? Quelle rencontre peut rendre un homme aussi ardent pour la Justice ? Yaweh est-il démocrate ou humaniste dans ses jugements ? Et pourtant, le mot aimer ou vivre est une émanation du souffle du Roi, y a-t-il un paradoxe ; ou bien est-ce que l’homme qui n’a rien compris à la vie et son sens ?

 Souffle vital, principe de vie. 

L’Esprit de vie souffle partout et dans les degrés où il veut ; c’est lui qui produit et entretient tous les mouvements de l’univers.

 

En tout cas, si Néhémie était là, de nos jours, surtout en occident, il serait considéré comme  un taré, comme quelqu’un sans amour (l’amour humaniste qui consiste à s’entraider et trouver à tout des excuses, pour périr ensemble), avec un esprit étriqué. On lui dirait qu’il alerte trop, qu’il frappe trop, qu’il est méchant, qu’il prend trop de place (alors que le corps converti initialement est totalement désordonné, ce qui crée des excroissances).

Bref, Néhémie serait seul avec Dieu, il serait sujet de railleries, et de débats philosophiques.

 

Cependant, peut être que Néhémie voyait plus loin, plus vite que les autres… Peut-être que Néhémie discernait l’invisible ?

Car, lorsque la gangrène physique comme spirituelle s’installe, et que le sang de la croix ne s’écoule plus parfaitement dans le corps ; il n’y a qu’une solution : Amputer. Séparer définitivement.

 

Définition : La gangrène se caractérise par un arrêt de la circulation sanguine au niveau de certaines parties du corps. Les conséquences peuvent être plus ou moins importantes, avec un risque d’amputation dans les cas les plus extrêmes. Chaque partie du corps peut être concernée par le développement d’une gangrène, néanmoins, les parties les plus souvent impactées sont : les orteils, les pieds, les doigts ou encore les mains.

Néhémie a su amputer ; Dieu qui l’inspirait, le fera aussi ; mais il a laissé l’homme choisir entre le péché et son Royaume. Bien sûr, les choix hypocrites vont par défaut dans la case : ‘’j’opte pour le péché’’.

Ainsi, pour participer à l’enlèvement, il faut choisir son camp, définitivementIl n’y a que la fermeté spirituelle, murie dans la présence quotidienne du Roi, qui soit valable contre le péché et ses formes multiples et variées.

 

Nahum 1v9

Que projetez-vous contre Yahweh ? C’est lui qui réduit à néant ; la détresse ne se lèvera pas deux fois ; car entrelacés comme des épines, et ivres de leur vin, ils seront consumés entièrement comme la paille sèche. De toi est sorti celui qui méditait du mal contre Yahweh, un conseiller de Bélial. Ainsi parle Yahweh : Bien qu’ils soient en paix et en grand nombre, ils seront certainement retranchés, et on passera outre. Or je t’ai affligé, mais je ne t’affligerai plus. Maintenant je briserai son joug de dessus toi et je détacherai tes liens. Voici ce qu’a ordonné Yahweh contre toi : Tu n’auras plus de semence qui porte ton nom ; je retrancherai de la maison de tes dieux les images taillées et celles en métal fondu ; j’en ferai ta tombe parce que tu es insignifiant.

Ce passage est pour tous les voleurs du temple, et les tièdes pour le Roi…

Maintenant que le jugement est imminent, réfléchissons bien à nos actes prochains…

 

Mathieu 11v26

Or depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu’à maintenant, le Royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent.

Il faudra te faire violence, si tu veux vivre…

Laisser un commentaire