LES MUTANTS (cours donné à un public non juif)

Samira nous transmet cette vidéo. Beaucoup d’humour, des choses très profondes, mais aussi – attention !- des erreurs graves en laissant croire en l’idée de réincarnation de l’âme, alors que la Bible est formelle: « Il est réservé à l’homme de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement » (Héb 9:27). Jésus a dit aussi: Matthieu 10:28 Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne.

Oui, l’âme peut périr ou aller dans la géhenne, elle ne se promène pas de corps en corps …! De même, sa position sur la destinée et la prédestination n’est pas Biblique du tout. Dieu a donné la choix à l’homme. Deutéronome 30:19 J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité ». C’est même la seule créature de Dieu qui peut se rebiffer contre son Créateur et faire sa propre volonté, quitte à y perdre son âme pour l’Eternité.

Après ce rappel, qui démontre combien au final il manque encore au peuple juif (non messianique) la connaissance du Messie et du Nouveau Testament, et que ces RAV, aussi brillants soient-ils, peuvent faire de grandes erreurs, nous pouvons écouter et regarder. Car il y a matière à réflexion… et à beaucoup de sourires, même si ce Rav dérape dans le New Age et l’occultisme.

 

Je propose une toute autre conclusion, basée sur la Bible. Si tu veux vraiment accomplir ce à quoi Dieu te destinait – Ses plans sont parfaits – marche avec le Seigneur Jésus, sous la conduite du Saint-Esprit, et quand tu fermeras les yeux pour toujours, tu pourras dire comme Paul:

Actes 20:24
Mais je ne fais pour moi-même aucun cas de ma vie, comme si elle m’était précieuse, pourvu que j’accomplisse ma course avec joie, et le ministère que j’ai reçu du Seigneur Jésus, d’annoncer la bonne nouvelle de la grâce de Dieu.

 

Et là, tu connaîtras la véritable paix, pas celle que le monde donne, et encore moins la philosophie de brillants philosophes comme ce Rav qui croit avoir reçu la « recette » de la paix. La véritable paix vient de Christ et t’est donnée gratuitement, par la foi, non seulement sur terre, mais dans l’éternité avec le Roi des rois, Yeshouah.

 

Jean 14:27 – Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre coeur ne se trouble point, et ne s’alarme point. 

Matthieu 11 : 28
Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.

Psaume 25 11 C’est à cause de ton nom, ô Eternel ! Que tu pardonneras mon iniquité, car elle est grande.
12 Quel est l’homme qui craint l’Eternel ? L’Eternel lui montre la voie qu’il doit choisir. 13 Son âme reposera dans le bonheur, Et sa postérité possédera le pays. 14 L’amitié de l’Eternel est pour ceux qui le craignent, Et son alliance leur donne instruction.

Pourquoi je partage cette vidéo truffée d’occultisme ?

1- Pour faire sourire, car le Rav a beaucoup d’humour

2- Pour que nous exercions notre discernement afin de détecter « l’esprit de l’erreur »

3 – Pour rappeler que si nous ne vérifions pas tout ce qu’on entend dans les Ecritures, nous pouvons être embarqués dans des mensonges subtils. Ici, ils sont bien visibles pour ceux qui connaissent la Parole et Celui qui est la Vérité. Mais parfois le mensonge est insidieux et paraît plus vrai que la vérité !

4 – Pour être vigilants quant aux enseignements de certains Rav, si brillants qu’ils entraînent beaucoup dans une séduction si forte que certains y perdent la foi en Christ et se mettent à judaïser.

Prenons ce qui est bon, et jugeons ce qui ne l’est pas.

1 Cor 2: 15 L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n’est lui-même jugé par personne. 16 Car Qui a connu la pensée du Seigneur, pour l’instruire ? Or nous, nous avons la pensée de Christ.

  69Comments

  1. fleur22   •  

    C’est tellement dommage ! Ce n’est plus des enseignements de la Torah mais une soupe. Il y a un peu de tout et même des interprétations personnelles. Dommage !
    Ça manque de simplicité et c’est une mesure importante, la simplicité.
    Heureusement, il y a les enseignements de Jacques Colant. Un régal de Torah et une conscience du Messie Jésus.

    Je suis d’accord avec vous Michelle. C’est très subtil et mystique ! Bien qu’il y ait des choses si vraies. Une soupe !

    Ah ! L’esprit de douceur, de bonté et de simplicité de Jésus !

  2. fleur22   •  

    « Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux! »
    Mat. 5 : 3

    Je viens de comprendre ce verset !

  3. michele   •  

    J’ai eu l’occasion de découvrir des enseignements de Benchetrit.
    Ils sont toujours plein d’humour franc et direct.

    Dans le cas présent, on est en plein dans la pensée hébraïque pour la notion de l’âme.
    Il ne s’agit pas d’une situation de réincarnation pure et simple comme elle est présentée dans le bouddhisme ou autre.
    Cette idée, au final, aurait un effet réducteur sur la notion que le Rav veut apporter.

    Il répond dans son sujet à la demande du style « questions-réponses ».
    Il dit lui-même craindre d’aborder le sujet : comme indiqué jusque dans le titre de la vidéo ! Il est face à un public non-juif ! Sous-entendu peu au fait du mode de pensée juive….
    Il évoque l’orateur qui l’a précédé et qui parle de nouvelle naissance. Parfait pour lui ! Il aura, j’espère, bien entendu la notion du salut (qu’il connaît bien sûr) mais dans le Messie déjà venu !

    Nous sommes probablement au cœur d’un séminaire qui rassemble des chrétiens désireux de découvrir la pensée juive.

    En effet, pour le monde chrétien, et tout particulièrement dans le domaine de la délivrance, on parle de liens d’âme (les bons et les mauvais) et d’héritages ancestraux, de fractionnements de l’âme, de filaments d’esprit humain chez autrui. Cela reste le plus souvent sur le côté négatif de l’impact ou sur le plan humain personnel.

    Il tente de mettre l’accent sur des éléments tels que :
    – sur l’aspect « mesure pour mesure » dans le jugement par le Seigneur comme le nôtre sur les autres. On le sait mais un juif va être particulièrement sensible à cette notion jour après jour. Il a un sens aigü de la portée de ses actes: celui qui aime son Seigneur évidemment et encore plus celui qui a rencontré son Messie.
    Car un juif qui a rencontré son Messie reste imprégné de sa culture et des enseignements reçus.
    – sur la dimension universelle de l’âme: l’assemblée des saints est solidaire de ses membres. Le péché des uns affecte la vie des autres, membres de sa famille ou du corps du Messie. La remarque précédemment donnée est valable pour ceci aussi.
    – surtout la dimension divine de l’âme: nous sommes créés à l’image de Dieu.
    – ou encore la fragmentation de la  »personne » divine dans sa création. Le Seigneur désire qu’aucun ne se perde. Pourquoi ? parce que chacun vient de Lui.

    Il y a encore beaucoup à dire..
    Tout cela dépend de la recherche personnelle et de l’attente du Seigneur vis-à-vis de Ses enfants.
    A nous d’être à l’écoute et d’être désireux de Le connaître toujours davantage.
    J’ai aussi entendu que nous avions notre destinée en main. A nous de construire et l’Eternel aime ça, Lui qui crée chaque jour !

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      En tout cas, ta réflexion nous est très utile car elle émane d’une juive messianique. C’est vrai que les chrétiens ont été formatés à la pensée grecque, et non à la pensée biblique imprégnée de la pensée juive (circulaire et globale), mais qui est une forme de pensée que Dieu, justement, a voulu conférer à son peuple pour que Dieu puisse lui confier les Ecritures.

      Certaines réflexions ou positions du Rav interpellent. Mais bien sûr que l’on doit rejeter ce qui est contraire aux Ecritures, comme la réincarnation qu’il soutient.

      Même sans avoir la pensée juive, nous avons reçu un esprit de discernement, par les Ecritures et par l’Esprit saint qui nous a été donné…

      En bref, nous devons VÉRIFIER si ce qui nous est dit est conforme à la Bible.

  4. Torah vivante   •  

    Shalom,

    Juste une petite précision : le mot réincarnation est mauvais, et même beaucoup de ravs le disent (Dynovisz, Chaya, etc).

    Les Textes Saints d’Israël déclarent : « il est réservé à l’homme de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement » dans l’Alliance Renouvelée.

    Donc oui, un homme ne connaît qu’une vie sur cette Terre….mais encore faut-il définir ce qu’est une âme. Pour beaucoup, une âme = une personne. C’est vrai et faux en même temps. Certes, une sommes une âme dans un corps, mais selon les enseignements de la Torah, l’âme est composée de 5 parties :

    Nefesh
    Rouah
    Neshama
    Haya
    Yehida

    Si vous lisez la Bible en hébreu, ces 5 appelations apparaissent (mais non dans les traductions bien sûr). Par exemple dans le Téhilim/Psaume 22, il est dit : « sauve mon néfesh du glaive, protège ma yéhida des chiens » (22:21)

    Ou encore au début de Béréshit/Genèse : « L’homme devint une néfesh haya » (2:7)

    Etc, etc. L’âme possède donc en hébreu biblique 5 noms différents, qui désigne ses 5 parties. Maintenant qu’est-ce que l’homme ? Selon le Rav Chaya, c’est le rouah, le « je ». Cependant, les autres parties d’âmes ne sont pas véritablement « je ».

    Illustrons cela par une image : un randonneur avec un sac à dos, dans les montagnes. Le soir, il arrive à une auberge et passe ses affaires à un autre randonneur qui continuera le chemin le jour suivant.

    Le randonneur c’est le « je », la personne elle-même, donc la rouah.
    Le sac à dos qui l’accompagne sont les autres parties d’âmes. La radonnée est la vie de l’homme dans ce monde. Le soir, c’est sa mort. Lui a fini sa course (une seule dans ce monde) mais son sac à dos (lié à lui dans cette vie mais ans être « lui ») passe à un autre.

    Il faut donc voir ces autres parties d’âmes comme des « réservoirs énergétiques spirituels » qui se perfectionnent ou se dégradent selon les actions de l’homme, son degré de sanctification etc. Si leur plein potentiel arrive à maturité à la fin de la vie de l’homme, ces parties d’âmes réintègrent le Gan ‘Eden avec lui. Sinon, elles reviennent sur Terre chez quelqu’un d’autres.

    Voilà en très résumé ce que les Juifs nomment très improprement (selon leurs propres mots) la « réincarnation ». Donc un homme ne vit effectivement qu’une fois sur cette Terre, mais les autres parties d’âmes qui l’accompagnent sans être « lui » véritablement non.

    Et cela se retrouve d’ailleurs dans l’Alliance Renouvelée, avec Yohanan Hamatbil, Jean Baptiste qui marchait avec l’esprit d’Eliyahou.

    Et pour vous prouvez une dernière fois qu’il ne s’agit pas de réincarnation au sens bouddhiste du terme ou New age ou autre, voici que les Maîtres d’Israël enseignent sur le Roi Messie :

    Il possède :

    Le nefesh de David
    La Rouah d’Elie (pas Elie lui-même par contre ici mais la même dimension rouahique que ce prophète, ce qui est différent).
    La néshama de Moshé (Moïse)
    La Haya d’Adam

    Le Messie est-il skyzophrène ? A-t-il plusieurs personnalités en lui ? Bien sûr que non !
    Cela signifie simplement que Yéshou’a possède en lui des dimensions d’âmes spirituels qui ont appartenu à ces grands hommes. Pour reprendre l’image précédente, il a « pris » leurs sacs à dos à eux tous !

    Shavoua Tov
    Sa propre Yéhida.

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Intéressant, mais je trouve que c’est une interprétation très dangereuse. Car on comprend facilement en lisant bien la Bible que ce « passage » d’une personne à l’autre (Jean-Baptiste, Elie, Moïse), ne concerne que L’ESPRIT (qui est soufflé par Dieu dans l’homme et qui ainsi devient une « âme vivante » Gen 2). Il nous est dit dans la Bible que Dieu est le père des esprits, qui finiront (ceux qui sont purs) par retourner à Lui (Ec 12), mais qui peuvent sur terre sortir d’une personne, errer après sa mort, être manipulés et utilisés pour mettre une personne sous contrôle (par sorcellerie), ou être pris par Dieu pour être mis sur d’autres personnes

      2 Rois 2:9
      Lorsqu’ils eurent passé, Elie dit à Elisée : Demande ce que tu veux que je fasse pour toi, avant que je sois enlevé d’avec toi. Elisée répondit : Qu’il y ait sur moi, je te prie, une double portion de ton esprit !

      Nombres 11:25
      L’Eternel descendit dans la nuée, et parla à Moïse; il prit de l’esprit qui était sur lui, et le mit sur les soixante-dix anciens. Et dès que l’esprit reposa sur eux, ils prophétisèrent; mais ils ne continuèrent pas.

      Chaque fois, c’est le mot Rouah.

      Mais regardons ici

      Genèse 2 : 7 L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle (Neshamah) de vie et l’homme devint un être vivant.

      Job 27 : 3 Aussi longtemps que j’aurai ma respiration (Neshamah), Et que le souffle de Dieu sera dans mes narines,
      Job 32 : 8 Mais en réalité, dans l’homme, c’est l’esprit (Ruah), Le souffle (Neshamah= la respiration) du Tout-Puissant, qui donne l’intelligence;

      Et au verset 2, tu as le mot « nephesh », l’âme (= L’homme lui-même, la personne ou l’individu.. Le siège des émotions et passions)

      Le Semeur: 3 Que tout le temps qu’il y aura du souffle en moi, et que l’Esprit de Dieu sera dans mes narines,

      On ne nous parle pas de l’âme, mais du souffle que Dieu donne à chaque être HUMAIN et qui vient de Dieu

      Trois des mots que tu cites, mais un seul concerne l’âme.

      Lisons

      14 S’il (Dieu) ne pensait qu’à lui-même, S’il retirait à lui son esprit et son souffle, 15 Toute chair périrait soudain, Et l’homme rentrerait dans la poussière.

      Intéressant parce que le verset contient les deux mots: Ruwach et Neshamah, concernant deux formes d’esprit différentes, mais les deux viennent de Dieu.

      Nefesh, c’est vraiment l’âme. Elle touche tout être vivant, y compris les animaux. Trouvé 684 fois dans la Bible !

      Ezéchiel 18 : 4 Voici, toutes les âmes (Nephesh) sont à moi; l’âme (Nephesh) du fils comme l’âme (Nephesh) du père, l’une et l’autre sont à moi; l’âme (Nephesh) qui pèche, c’est celle qui mourra.

      Ezéchiel 18 : 27 Si le méchant revient de sa méchanceté et pratique la droiture et la justice, il fera vivre son âme (Nephesh).

      C’est le « neshama  » qui a été soufflé dans Adam (souffle de Dieu), et il devint un « être vivant » (Chay). là, c’est l’ensemble, et pour l’homme corps, âme, esprit (1 Th 5)

      Le problème de ce Rav, comme celui de la majorité des chrétiens et des Juifs religieux, c’est qu’ils ne connaissent absolument pas ce qui relève de l’esprit (de l’homme ou de Dieu, l’esprit de l’homme venant de l’esprit de Dieu, ou de son « souffle ». Et bien sûr que c’est quelque chose de très complexe et mystérieux, surtout quand on lit :

      Apocalypse 5:6
      Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre.

      Apocalypse 3:1
      Ecris à l’ange de l’Eglise de Sardes : Voici ce que dit celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles : Je connais tes oeuvres. Je sais que tu passes pour être vivant, et tu es mort.

      Apocalypse 4:5
      Du trône sortent des éclairs, des voix et des tonnerres. Devant le trône brûlent sept lampes ardentes, qui sont les sept esprits de Dieu.

      Oups, ce n’est pas un « petit Jésus », qui a sept yeux qui sont les sept « Esprits de Dieu »!…

      Donc l’interprétation du rav concernant une réincarnation de l’âme doit être considérée comme fausse et occulte. Il a à apprendre beaucoup sur les esprits (dont les démons qui sont des esprits, des souffles -rouah – déchus et méchants.). En nous aussi, car c’est vraiment pas à pas qu’on entre dans cette connaissance !

      Pour compliquer encore le tableau:

      Ezéchiel 1:20
      Ils allaient où l’esprit les poussait à aller; et les roues s’élevaient avec eux, car l’esprit (Ruah) des animaux était dans les roues…. (21) car l’esprit des animaux était dans les roues.

      Ezé 10 15 Et les chérubins s’élevèrent. C’étaient les animaux que j’avais vus près du fleuve du Kebar. 16 Quand les chérubins marchaient, les roues cheminaient à côté d’eux; et quand les chérubins déployaient leurs ailes pour s’élever de terre, les roues aussi ne se détournaient point d’eux. 17 Quand ils s’arrêtaient, elles s’arrêtaient, et quand ils s’élevaient, elles s’élevaient avec eux, car l’esprit des animaux était en elles.

      Bon, là on peut repartir de la Bible pour commencer à méditer et peut-être recevoir des révélations ! En tout cas, si ce Rav approche le sujet avec précaution, je le fais toujours avec encore bien plus de précautions. Mais je sais une chose: on ne peut contredire la Bible. Il n’y a qu’un mot pour âme (nephesh) et un mot pour « être vivant » (sur terre !) « Chay ».

      Tous les autres mots cités sont « esprits » ou « souffle ».

      L’âme ne se réincarne pas. C’est sans discussion possible. Mais l’Esprit donné par Dieu (l’Esprit saint), ou les esprits humains donné par Dieu à chaque homme, étant « esprit » et non « chair » – l’âme non régénérée fait partie de ce que le NT appelle « la chair »

      a une tout autre nature et une tout autre fonction.

      Za 12:1 Oracle, parole de l’Eternel sur Israël. Ainsi parle l’Eternel, qui a étendu les cieux et fondé la terre, Et qui a formé l’esprit de l’homme au dedans de lui:

      Les esprits humains de morts (spectres) ne disparaissent pas de la terre, sauf s’ils ont été « rendus à Dieu » par des hommes saints (Etienne, Jésus-homme), ou s’ils sont donnés sur terre à d’autres hommes (ex l’esprit d’ Elie, celui de Jean-Baptiste, pour une MISSION) ou s’ils attendent quelque part :

      1P 3=18 Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l’Esprit, 19 dans lequel aussi il est allé prêcher aux esprits en prison, 20 qui autrefois avaient été incrédules, lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé,

      Et là, qu’il s’agisse de l’Esprit de Jésus ou des esprits humains en prison depuis… 3000 ans terrestres !, c’est le mot grec « pneuma » qui rejoint le mot hébreu « rouah »

      Que cette petite étude aide ceux qui veulent vraiment chercher ….

      • fleur22   •  

        Merci Michelle pour ce rappel des textes. C’est clair en effet.

        D’après ce rav, ces âmes qui vont se reincarner car elles n’ont pas été justes et bonnes. Elles vont le faire pour se parfaire dans un autre corps (d’après le Rav, même dans une plante ou un mineral ! Ça m’a fait penser à l’alchimie un peu là). C’est exactement ce que dis, avec d’autres expressions, le boudhisme.
        Le même rav dit qu’il ya un héritage spirituel familial ! Allons donc ! Comment avec une âme qui erre ?

        Un autre rav (Ron Chaya) dis que le « Je » est l’esprit (cavalier) et qu’ il doit dompter
        l’ame (le cheval). Je trouve cela plus logique. Mais alors dans ce cas, pourquoi le « Je » doit-il être jugé puisqu’on lui a donné une âme « errante » ?
        Chacun y va avec son interprétation personnelle. Donc, rien n’est basé sur la Parole. Ce sont des interprétations humaines !

        Sincèrement, ce n’est pas pour condamner ; mais je trouve que les chrétiens doivent se pencher sur tout ceci car d’un côté les enseignements (bibliques) de la Torah hebraique est un trésor sans fin et d’un autre, il y a des « doctrines » chez les rav qu’il faut saisir et discerner. Par exemple, on trouve des enseignements sur le mauvais oeil. Dans la bible, il n’y a rien. Et franchement, j’ai du zapper l’enseignement du rav Chaya sur le sujet. Un peu bizarre. Mais celui du rav Benchetrit sur le sujet est plein de sagesse. Donc ce sont des doctrines humaines puisqu’ils ne disent pas tous la même chose.

        Voilà ! Une fois vous aviez partagé un article avec comme sujet « les étincelles » et certains qui auraient des âmes juives !
        Ne serai-ce pas lié à cet enseignement sur la réincarnation ? Une âme juive qui se ballade et hop elle tombe sur un païen.
        Pourquoi pas ? Mais si c’était dans la Parole de Dieu !

        • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

          Pour l’âme juive, ce n’est pas ça. Daniel Steen a bien parlé de racine juives cachées. L’âme est dans le sang, dit la Parole, donc si on a une goutte de sang juif dans nos ancêtre, on peut avoir une âme juive (on peut, ce n’est qu’une suposition et ce n’est pas parce qu’on a du sang juif qu’on a une âme juive). Il a bien montré la signalétique: un amour surnaturel pour le peuple juif, le besoin irrépréssible de partager la parole de Dieu, l’amour de la Thora (bien des chrétiens ne l’ont pas, hélas ), etc…

          • fleur22   •  

            Bonjour Michelle !

            Merci pour votre réponse. Et la compassion aussi d’après ce que j’ai lu. Magnifique !
            La Torah est un régal pour l’âme. Je cherche des enseignements et c’est pour cela que je tombe sur tout ce mélo mélo.
            Mais qui cherche trouve !

            • Stigmamax   •  

              fleur22, si la Torah te passionne, regarde les enseignements de Jacques Colant. C’est un régal et d’une profondeur !

  5. fleur22   •  

    Bonjour !

    C’est très intéressant. Merci pour vos commentaires !
    C’est que moi-même je me sens perdue car j’ai du mal à comprendre.
    Mais quelle est donc la différence avec la réincarnation hindoue ? Par exemple chez les hindous il est dit ceci :

    « Le mécanisme de la réincarnation dans l’hindouisme
    Pour les hindous, le corps n’est qu’une enveloppe matérielle temporaire. Lorsque survient le moment de quitter la vie, l’âme ou l’âtman, sort du corps et peut enfin atteindre la libération ou mokshâ. Cependant, si son karman a accumulé le fruit de trop d’actes négatifs (les mauvaises actions), l’âtman s’incarne dans un nouveau corps sur une planète comme la terre (ou inférieure qui compose l’enfer), afin d’y subir le poids de ses mauvaises actions. Si son karman est positif, il ira vivre comme un dieu ou deva, sur l’une des planètes célestes (supérieures à la terre, ou paradis).

    Une fois épuisé son karman, l’âme retournera sur terre dans un autre corps au sein d’une caste. Ce cycle est appelé samsâra. Pour briser ce cycle perpétuel, l’hindou doit vivre de manière à ce que son karman ne soit ni négatif, ni positif,…. »

    Source : http://www.buddhachannel.tv/portail/spip.php?article9442

    Je trouve la pensée hébraïque très très intelligente et même leur humour ! Mais c’est très perturbant sûr plusieurs points…Quand on comprend que ce que dit le rav c’est de la réincarnation et d’un autre côté on dit ce n’est pas la réincarnation comme chez les boudhistes… # perdue #

  6. fleur22   •  

    @stigmamax

    Oh mais c’est grâce à Jacques Colant que j’ai commencé à m’intéresser à la Torah. Il est vraiment excellent. Une autre lecture différente de certaines interprétations.
    Par exemple j’ai écouté Kain et Hevel de Colant et j’ai trouvé excellent par rapport à ce que j’ai écouté ailleurs. Il est prudent et a une limite qui est le Messie.
    Bonne journée !

  7. fleur22   •  

    Je vous reviens…bonjour !

    Par exemple, ce rav parle de l’astrologie et il dit qu’il en parle du point de vue de la Torah…mais la Torah est claire sur ça : c’est une abomination !
    Sincèrement, je n’ai pas pu finir la vidéo (je m’ennuyais trop) donc je ne sais c’est quoi sa conclusion.

    Astrologie, réincarnation d’un point « Torah » ça reste ce que c’est : de la réincarnation et de l’astrologie…en fait du new age comme l’a dit Michelle D’Astier.
    À moins que je passe à côté de la plaque et que je ne comprends pas des choses ; je voudrais bien qu’on m’eclaire dans ce cas ! Je vous assure, je ne juge las, je veux comprendre d’où viennent ces enseignements.

    Voilà le lien :

    https://m.youtube.com/watch?v=KuHHxLSYZ6o&t=1419s

    • Torah vivante   •  

      Shalom fleur,

      L’astrologie est réelle, sinon la Torah ne l’interdirait pas. Il est strictement défendu d’y avoir recours. Cependant, il faut savoir qu’au cours de l’histoire, des Maîtres d’Israël se sont tellement purifiés et sanctifiés qu’ils ont atteints des niveaux dans le bien phénoménal, et ils étaient capables de percevoir les influences astrales sur les hommes. Bien entendu, jamais ils n’ont utilisés ces choses défendues, par exemple pour « lire l’avenir », mais par ces influences ils arrivaient à voir certaines choses néanmoins.

      Certains livres ont été écrits sur ce sujet. Le Rav berros par exemple en a écrit un, mais fait une introduction de plusieurs pages où il rappelle les interdit de ces choses par la Torah. Ces connaissances ne sont utilisés que pour décrire certaines influences sur les caractères des personnes, et comment elles peuvent se corriger dans la sanctification.

      Pour la « réincarnation », j’en ai touché deux mots plus haut. Tout un livre écrit par le Ari Hakadosh existe sur le sujet, je l’ai lu en anglais, et c’est là que l’on voit qu’en réalité il ne s’agit pas de réincarnation au sens bouddhiste/new age. Mais trop long/compliqué pour en parler, et internet n’est pas le mieux de toute façon.

      Dommage simplement qu’un certains nombre de chrétiens tombent sur de telles choses et sans étudier/comprendre, en parlent comme si ils connaissaient (je ne parle pas de vous là, mais de façon générale). Bref, Shalom !

      • fleur22   •  

        Bonjour Torah vivante !

        Merci beaucoup pour ta réponse !

        Je l’ai dis, je ne juge pas car je sais que je ne suis ni de taille ni de profondeur pour juger des enseignants pareils. Mais c’est normal de se poser des questions vu que nous avons certains commandements bibliques qui interdisent des choses.

        Alors, je vois que c’est très complexe. Dans le fond, beaucoup de théorie sont issues de tout cela. Je donne un exemple, cela presque 20 ans, je lisais des livres de psychologie (pas Freud), sur la liberté, l’inconscient collectif etc. Et ça orientait sur Jacques Bergier dont j’ai lu qq paragraphes. Je me souviens j’étais très surprise du niveau de conscience de ces gens là….puis en écoutant ces RAV, je réalise que ça rejoint énormément ce que je lisais.
        Donc, c’est un peu la source de toutes ces théories même du new age. Je ne suis pas en train de dire que ce sont les rabbins qui ont fait cela mais c’est comme si il y avait des fuites et des personnes les ont utilisé pour « créer » toutes ces théories…comme Jung par exemple. Je ne me suis pas approfondie sur le sujet de la psychologie analytique mais j’ai lu et je me rappelle que ça m’ avait beaucoup interpellé à l’époque…ensuite, 20 ans plus tard Dieu m’a montré 2 colombes blanches dans le ciel et m’a dit de regarder vers le haut (un songe) et j’ai découvert Jésus !

        Donc ce que je veux dire, c’est peut être bien la source de tout ce qui existe de nos jours comme ésotérisme.

        J’insiste, je ne dis pas que ce sont les juifs mais des fuites…qui ont donné ces théories. Très intéressant !

        Je crois que je dois lire beaucoup !

        Merci encore !

      • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

        La terre est influencée par les astres (la lune, entre autres, qui règle les marées). Les animaux le sont aussi, c’est une évidence pour ceux qui travaillent dans l’agriculture ou tout ce qui touche les animaux. Mais ce n’est certes pas les astres qui donnent son caractère et sa personnalité à l’homme ni qui conduisent sa vie ! C’est Dieu qui le fait (ou des démons !!!).

        Ps 139:13 C’est toi qui as formé mes reins, Qui m’as tissé dans le sein de ma mère. 14 Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes oeuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien. 15 Mon corps n’était point caché devant toi, Lorsque j’ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre. 16 Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m’étaient destinés, Avant qu’aucun d’eux existât.
        17 Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables ! Que le nombre en est grand ! 18 Si je les compte, elles sont plus nombreuses que les grains de sable. Je m’éveille, et je suis encore avec toi.

        Cela cloue le bec à tous les discutailleurs: l’homme est une âme vivante parce que Dieu lui a donné son Souffle. Point final. Vénus ou Mars n’ont rien à voir dans le caractère de l’homme

        Jérémie 1:5
        Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais,

        Ephésiens 1:4
        En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui,

        Waouh ! Neptune et Saturne peuvent aller se rhabiller puisque les astres ont été formés APRÈS la terre: (Gen 9 à 19), et nous, spirituellement, avant ! En tout cas, Dieu nous connaissait déjà !

        L’homme est avant tout un être spirituel, ce qui le diffère du monde animal. Mais l’homme sans Dieu, a des caractéristiques qui relèvent de ce qui vient de l’esprit (son esprit humain formé en dedans de lui Za 12:1). Il peut parler, penser, créer, écrire, composer, etc

        Oui mais:

        Ecclésiaste 3:18
        J’ai dit en mon coeur, au sujet des fils de l’homme, que Dieu les éprouverait, et qu’eux-mêmes verraient qu’ils ne sont que des bêtes.

        Tant que tu restes un fils de l’homme, tu es comme une bête et tu peux effectivement être sous des influences astrales (avec BEAUCOUP de limites, et cela n’a rien à voir avec ta date de naissance). On sait que certains « lunatiques » sont influencés par les lunes et les sorciers travaillent avec les phases lunaires. Les tâches solaires ont une influence… La pluie et le beau temps aussi:-)

        Mais quand tu deviens enfant de Dieu, tout change, tu as changé (spirituellement !) de ciel ! Et quand par la maturation dans la foi et la sanctification tu es devenu fils ou fille de Dieu, une colonne dans Son temple, tout cela est sans effet sur toi.

        Juste pour sourire: depuis trois jours nous avons été sous des orages. Ma chienne berger allemand, d’habitude si hardie et intrépide, se scotchait à moi, terrorisée. Je ne pouvais même plus rien faire sans qu’elle soit dans mes pattes ou assise sur mes pieds, quand elle ne tentait pas de s’allonger sur mes oreillers (vu le gabarit, c’était moi qui devait me lever!). J’étais ahurie du changement. Je lui ai d’ailleurs dit, des fois qu’elle comprendrait : « d’habitude c’est toi qui monte la garde pour me protéger, maintenant c’est moi qui doit te protéger ! ») 🙂

        Beaucoup de gens sont nerveux avec les orages. Je l’étais aussi avant ma conversion. Et là, paix totale même si ça bombardait autour de nous (foudre, pluie violente, coups de vent tourbillonnant). Cette paix vient d’en haut, et même mon chien venait s’y réfugier ! Je ne suis plus d’un signe astrologique, je suis du signe de la croix!

        🙂

        • Torah vivante   •  

          Shalom Michelle,

          Une personne qui appartient à HaShem n’est pas soumise aux astres, c’est une évidence ! Mais une personne païenne, du monde, y est soumise, et tu trouves cela dans la Torah. Il est écrit :

          « Il le fit sortir en plein air, et dit: « Regarde le ciel et compte les étoiles: peux-tu en supputer le nombre? Ainsi reprit-il, sera ta descendance. » (Béréshit/Genèse 15:5)

          Voici le commentaire de Rachi dessus : Littéralement : « Il le fit sortir hors de sa tente pour voir les étoiles ». Selon le midrach (Beréchith raba 44, 10, Nedarim 32a), Il lui a dit : « Sors de ton horoscope tel que tu l’as vu inscrit dans les astres, à savoir que tu n’auras pas de fils ! “Avram” n’aura pas de fils, mais “Avraham” aura un fils ! “Saraï” n’engendrera pas, mais “Sara” engendrera ! Je vais vous donner un autre nom, et votre destinée va s’en trouver changée. ». Autre explication : Il le fit sortir du globe terrestre et s’élever au-dessus des étoiles. D’où l’emploi du mot habèt (« regarde »), qui exprime l’idée d’un regard jeté du haut vers le bas (Beréchith raba 44, 12)

          Le mot hébreu utilisé par HaShem dans la Torah dit bien que, littéralement, Avraham regarda les étoiles « de haut ». C’est pourquoi HaShem change leurs noms : ils les connectent à Lui directement.

          Les influences astrals, dans l’absolu, sont, évidemment, soumise à HaShem et tout Lui obéit. Qu’il se serve de ces influences sur les caractères des païens ou qu’il les influent Lui directement, il n’y a aucune différence, puisque tout vient de Lui. C’est semblable à un père qui confierai son enfant à une nounou. Avant de partir, il donne toutes ses consignes à la nounou concernant son enfant puis s’en va. Tout ce que fera cette nounou envers l’enfant ne sera que la résultante des directives du père.
          Il en est de même ici : les païens sont soumis aux « nounous » célestes, ces influences, mais elles-même viennent d’HaShem. Mais un croyant (un Juif de Torah, un croyant en Yéshou’a), comme le dit la Torah, est élevé au-dessus de toute influence et dépend directement d’HaShem Lui-même.

          Toda pour ton message ci-dessus et les rappels.

  8. fleur22   •  

    Torah vivante,

    J’ai lu le commentaire sur la réincarnation. Je n’arrêtais pas, depuis, de penser à ces 5 niveaux d’âme. Je n’ai pas encore résolu l’équation surtout qu’elle se complique avec l’esprit humain et le Saint Esprit ! J’y pense souvent mais c’est difficile.
    Il y a aussi le livre de Watchman Nee, l’homme spirituel. Mais j’ai l’impression que personne ne s’accorde avec la notion d’âme et d’esprit. Il ne m’a pas aidé à résoudre le problème. Bien que ce soit un excellent livre.
    Donc, je cherche encore.

    Shalom !

    • Stigmamax   •  

      fleur22, « l’homme spirituel » de Watchman Nee est la meilleure étude que j’ai jamais lue sur le sujet. D’ailleurs, tous ses livres sont du même acabit.

      • fleur22   •  

        Bonjour stigmamax

        J’ai dis que c’est un excellent livre. Mais la question de l’âme et de l’esprit personne ne répond de façon sûre. C’est toujours en recherche je crois.
        Puis je n’ai pas trop apprécié les chapitres où il parlait de la volonté. Faire la volonté de Dieu oui, mais j’avais l’impression qu’il fallait enlever toute volonté personnelle…on devient un peu un légume un peu je pense. On devient dépendant mais d’une mauvaise façon. On laisse faire Dieu et nous on attend Sa volonté.
        J’ai trouvé un peu limite cela. Mais ça reste ce que j’ai ressenti. Je peux m’être trompée.

  9. helene   •  

    Jean 1 verset 9 à 13.
    Cette lumière était la véritable lumière, qui éclaire tout homme venant dans le monde. Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue. Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue. Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni la volonté de l’homme, mais de Dieu.

  10. Torah vivante   •  

    Shalom fleur22,

    Ces 5 niveaux d’âmes sont véritables puisque ces 5 noms apparaissent dans la Bible hébraïque (mais pas dans les traductions). Si HaShem, qui a inspiré Sa Parole, utilise 5 mots différents pour décrire l’âme, ce n’est pas un hasard, D. ne parle jamais pour ne rien dire…;)

    Mais bon, les traductions sont passées par là…même si grâce à elle la délivrance en Yéshou’a a pu être répandue dans toutes les Nations, au point aujourd’hui que l’on peut voir, au fin fond d’une campagne chinoise, un asiatique louer et vivre sa vie pour le D. d’Israël, grâce à sa Bible traduite en chinois, il y a malheureusement un côté « obscur », en ce sens que toute la richesse hébraïque est perdue…

    Ca me rappelle une parole du Talmud où les Maîtres d’Israël disent que quand le Tanakh a été traduit en grec (la septante), ce jour a été aussi obscur spirituellement que lors de la faute du veau d’or. Pourquoi ? Car ils ont vu, malgré l’immense privilège qu’auraient les Nations d’accéder à la Torah d’Israël dans leur langue, qu’en sortiraient aussi beaucoup de religions, de sectes, d’incompréhensions, de distorsions. Et ça n’a pas loupé.

    Pour votre post plus haut, le satân singe HaShem et Israël. Donc oui, je peux vous l’affirmer : dans les New-Age, le paganisme et compagnie, vous retrouvez beaucoup de notions Juives, de Torah, etc.

    Maintenant, soit les personnes tombent dans le piège du « les Juifs veulent contrôler le monde, ils sont partout, ils font de la « magie kabbalistiques » et autre bêtises de ce genre sans queue ni tête » et deviennent des Alain Soral, Pierre Hillard, et autre « bons petits français » avides et adeptes des théories complotistes des « Juifs talmudiques » (note personnelle : lol). Soit l’on comprend assez rapidement que le satân fait tout pour discréditer Israël et sa Torah, et prend quantité de notions, sortis de leur contexte, pour leur faire dire des choses contraire à la Parole elle-même.

    Bref, pour terminer et revenir au sujet de l’âme, voici quelques notions, du « plus bas » au « plus haut » :

    1) Le Gouf : c’est le corps physique
    2) Le néfesh : la partie la plus basse de notre âme, qui est dans notre sang. Elle fait le « lien » entre notre corps physique et notre âme. Nous pouvons dire un « pont » entre le physique et le spirituel.
    3) La rouah : notre « moi », siège de notre libre-arbitre. Voilà pourquoi on a besoin de la « rouah hakodesh », le souffle Divin, car il nous aide (si on l’invite) à nous sanctifier, en nous aidant dans nos choix.
    4) La néshama : la partie divine de notre âme.
    5) La Haya : elle s’atteint qu’après une très grande sanctification et purification. Les grands justes l’ont, nous, ben on a du boulot ^^
    6) La Yehida : seul le Messie Yéshou’a la possède (et peut-être Moshé à son époque, à vérifier). Quand il reviendra, il hissera tout ceux qui lui appartiennent à ce niveau-là.

    Dans la vie de tous les jours, notre « moi » (la rouah) reçoit des pulsions de la chair (du néfesh) et des pulsions divines (la néshama). Prenons un exemple simple : vous êtes dans une situation ou vous avez la possibilité de mentir pour x raison. Votre nefesh, votre chair/yester hara, utilisée par le satân, vous souffle de mentir. Votre néshama, partie divine, vous souffle de dire la vérité, de vous sanctifier. Votre rouah va recevoir ces deux messages, et là s’exercera votre libre-arbitre : écouter le satân ou écouter HaShem ?

    Très gros résumé, mais l’essentiel y est.

    Par contre, je travaille encore a essayer de comprendre comment concilier tout ça avec le grec de la Brit Hadasha. Rabbi Shaoul parle souvent de « âme/corps/esprit ».

    Faut-il comprendre : corps = gouf, âme = résumé des 4 parties, esprit = rouah
    ou alors : corps = nefesh, âme = résumé des 3 parties, esprit = rouah

    Y’a plusieurs possibilité et c’est assez difficile de voir laquelle est la bonne….

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      C’est certes très intéressant. Mais cela ressemble à la hiérarchie des castes hindoues. Là, tu affirmes des choses qui ressortent du talmud et des enseignements rabbiniques, mais rien ne vient vraiment étayer ces affirmations dans le Bible.

      Je ne prends donc pas tout comme argent comptant, car je préfère les révélations qui me viennent directement du Saint-Esprit (qui nous enseigne Lui-même) que de Rav qui ne connaissent pas celui qui est la lumière venue dans le monde, la vérité, la parole de Dieu, etc…

      Jérémy, attention à la séduction hébraïque. Tu ne seras – je l’espère pas, – comme beaucoup de super-chrétiens, qui connaissaient Christ, et qui après s’être gavés des études rabbiniques pensent voler 300 coudées au-dessus des ignorants.

      Oui, fais vraiment très attention: la séduction est puissante et ne jamais croire qu’on saurait y résister facilement

      Alors, relis et médite un psaume, et je le donne aussi pour ceux qui sont sous cette séduction du savoir et des connaissances rabbiniques:

      131

      1 Cantique des degrés. De David. Eternel ! je n’ai ni un coeur qui s’enfle, ni des regards hautains; Je ne m’occupe pas de choses trop grandes et trop relevées pour moi.
      2 Loin de là, j’ai l’âme calme et tranquille, Comme un enfant sevré qui est auprès de sa mère; J’ai l’âme comme un enfant sevré.
      3 Israël, mets ton espoir en l’Eternel, Dès maintenant et à jamais !

      • Torah vivante   •  

        Shalom Michelle,

        Je ne m’y connais pas en religions extrême-orientale, donc je te fais confiance.

        Je comprends ce que tu veux dire, mais en tant que Juif il s’agit de mon héritage, héritage qui m’a été occulté par le christianisme. Oui il faut être prudent, c’est bien évident, et beaucoup de choses ne sont pas à ma portées, mais jusqu’à maintenant, en tout cas, tout ce que j’ai lu dans le Talmud, le Midrahs ou le Zohar, m’ont conforté dans ma émounah en Yéshou’a, et l’a renforcé.

    • fleur22   •  

      Merci de ta réponse Torah vivante

      D’accord pour l’âme. Justement, même les rabbins entre eux n’arrivent pas tous a dire la même chose concernant l’âme et l’esprit bien qu’il y ait les 5 niveaux écrits dans la Torah ; les interprétations changent. C’est ce que je remarque. Chacun y va à sa façon pour faire la Torah orale. Ce sont des interprétation selon le niveau de « spiritualité » du rabbin en question.

      Tu me dis que l’astrologie est interdite pour une certaine utilisation mais c’est permis pour connaître le caractère de quelqu’un.
      Alors regarde cet enseignement sur la magie de Chaya. Ok il dit il ne faut pas faire mais il donne la recette, je trouve ça un peu léger ; je ne sais comment dire !

      https://m.youtube.com/watch?v=AoluqaeKNLA

      Il y a du bon mais aussi du mauvais dans ce qu’ils disent ou font. Voilà, la preuve c’est qu’il dit que les rabbins ont fait de la téléportation ! Mais faut pas faire ! C’est bizarre ! Qui peut dire si certains rabbins n’ont pas dépasser les limites et que le nom de dieu qu’ils prononcent n’est pas celui du vrai Dieu, d’ailleurs il leur arrive des malheurs après, n’est ce pas Satan qui fait ça lorsque quelqu’un lui demande un service, faut payer !
      Ça me met très mal à l’aise.
      Dans ma tête, je me dis de plus en plus que la limite est le Messie Jésus.

      • Torah vivante   •  

        Shalom,

        Philippe a été « téléporté » dans l’Alliance Renouvelée, par la rouah hakodesh. Les très grands Maîtres (une petite minorité) arrivaient à le faire « d’eux-même », dans le sens que leur niveau spirituel leur permettait cela. Tout comme le niveau spirituel d’Elie l’a permis de ne pas connaître la mort, tout comme Hénock. Il y a beaucoup de choses qui nous échappent.

        Le Rav explique que ces choses existent, mais que pour nous, 99% des hommes, il est interdit de s’y attarder, car soit tu atteints ces niveaux par une immense purification et sanctification, soit tu prends des « raccourcis » en utilisant le « côté obscur » si je puis dire ainsi, soit l’astrologie, la projection astrale, et là tu rentres dans le New-Age et toutes les choses interdites par HaShem.

        Donc oui ces choses existent (Rabbi Shaoul a bien été au troisième ciel dans une sorte de projection astrale, mais non de son propre chef, c’est HaShem Lui-même qui lui a fait vivre cette expérience), mais nous ne devons pas les chercher.

        A notre niveau, si déjà on arrivait à être « clean » comme Pierre, Paul ou Jacques, ce serait déjà immense, quand on voit la génération dans laquelle nous vivons.

        Pour finir, on peut critiquer les Rabbins (ce que je trouve « facile » mais bon) sur tous leurs avis divergents dans le Talmud, mais quand tu lis attentivement l’Alliance Renouvelée, tu vois que Paul et Jacques se sont pris la tête, et pas qu’un peu…dans Galates, Paul fustige ceux du « parti de la circoncision » soit les disciples de Jacques. Dans sa lettre Jacques parle aussi des oeuvres et de la foi, en prenant le même exemple que Paul par rapport à Avraham et nous savons très bien qu’il prenait le contrepied de Paul….Actes 21 montre également que Paul n’était pas dans le coeur de beaucoup de Juifs Nazaréens, et même Jacques semble assez froid avec lui.

        Je peux t’assurer, toi et tous les chrétiens, que si on avait eu autant de Pierre, Paul et Jacques en Yéshou’a qu’il y a de Maîtres dans le Talmud, on aurait eu autant de discussions, d’interprétations, de divergences. Déjà regarde ce qu’à donné le Judaïsme Nazaréen : le catholicisme, le protestantisme, les multitudes de sectes créés en 2000 ans. Aujourd’hui tu as les évangéliques, baptistes, méthodistes, truc du septième jour, machin de la « trinité », chose du réveil, et j’en passe des tonnes.

        On peut au moins reconnaître aux Rabbins qu’au niveau strict de l’histoire, malgré un Talmud fait de multitude de discussions, ils ont le mérite d’avoir réussi à garder le peuple, de façon globale, au cours des 2000 ans d’exil. Même si tu as eu des dissensions (les Juifs libéraux, massorti, etc), de façon globale/générale, ils ont réussi ce que le christianisme n’a pas réussi à faire : l’unité du peuple. Et ça on ne peut pas leur enlever.

        • fleur22   •  

          Je te demande pardon si je t’ai blessé dans ma façon de m’exprimer…tu sais je suis en Afrique du Nord et je me souviens, j’étais enfant, ils disaient chez nous, que la sorcellerie juive était redoutable, qu’ils lisent la Torah à l’envers…et le mauvais fallait mettre un fil rouge…etc…
          Donc, tout ceci est tellement resté caché qu’il y a eu des siècles de doutes et de jalousie envers ce peuple.
          Donc, il se peut que, au fond, il y a quelque chose qui joue dans ma surprise.

          Sinon, oui c’est vrai que la Bible parle de ces personnes qui ont vécu des choses hors du commun comme tu le cité Enoch, Elie et même je dirai Jean de l’Apocalypse.

          Donc, ce sont des personne qui ont atteint une grande sainteté. Ils ont développé la Haya et la Yehida dont tu parlais plus haut.
          Difficile de comprendre, tu en conviendras, même pour quelqu’un qui connaît un peu la pensée orientale.

          Merci pour tes réponses et j’aurais tant voulu que tu nous dises comment tu as fortifié ta conviction en Jésus malgré tout ce qui se dit…ça peut aider pleins de personnes..
          Et oui, ils ont réussi à maintenir le peuple de Dieu uni durant des siècles, je te l’accorde.
          Vraiment intéressant…et merci Torah vivante.

        • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

          Rappelle-toi Jérémie que Jésus ne disait pas tout à tout le monde. Certains étaient surffisamment engagés pour pouvoir entendre certaines choses difficiles,

          MC 4 10 : 10 Lorsqu’il fut en particulier, ceux qui l’entouraient avec les douze l’interrogèrent sur les paraboles. 11 Il leur dit : C’est à vous qu’a été donné le mystère du royaume de Dieu; mais pour ceux qui sont dehors tout se passe en paraboles, 12 afin qu’en voyant ils voient et n’aperçoivent point, et qu’en entendant ils entendent et ne comprennent point, de peur qu’ils ne se convertissent, et que les péchés ne leur soient pardonnés.

          et Paul fait remarquer en parlant d’érudits juifs dans la Parole

          2Co 2:14 Mais ils sont devenus durs d’entendement. Car jusqu’à ce jour le même voile demeure quand, ils font la lecture de l’Ancien Testament, et il ne se lève pas, parce que c’est en Christ qu’il disparaît.

          et la lettre aux Hébreux dit:

          Hébreux 5:12
          Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu’on vous enseigne les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d’une nourriture solide.

          Il est des échanges qui ne devraient pas être sur la voie publique, tout simplement parce qu’ils peuvent amener une confusion dangereuses chez eux qui sont mal arrimés à la Parole de vérité…

          Donc, attention à la dérive judaïque. N’oublie pas que les Juifs non convertis à Christ sont « durs d’entendement », aussi brillants soient-ils. Ils compensent la vérité qu’ils ne voient pas par des vérités « spirituelles » très alambiquées, alors que si on devient comme des petits enfants (dans la foi: càd une confiance absolue dans la Parole de Dieu qu’est Christ), on verra le royaume.

          juste pour te dire que même si ce que tu partages est passionnant et fascinant, comme ce que dit le Rav, tu glisses aussi dans des conjectures qui sortent du Talmud (reflexions et interpétations d’hommes, qui se contredisent) et non de la parole de Dieu qui est la RÉVÉLATION par excellence. Je pense qu’il serait mieux que tu étayes tout ce que tu avances en cherchant uniquement dans la Bible… Le reste, interprétations humaines, marche sur des oeufs !

          J’ai le souci des brebis fragiles qui lisent et ne sont justement pas nettoyées de tous les mensonges sataniques du monde concernant la réincarnation, l’astrologie, etc. Tes paroles deviennent pour eux très dangereuses. Si vous souhaitez discuter entre vous, bible en main, je crois qu’il serait mieux de faire une page privée avec code que je donnerai à ceux qui le demandent.

          Je peux d’ailleurs mettre tout le fil de discussion en privé. D’accord ?

          En ce cas, envoyez moi votre mail (à michelle.dastier@orange.fr), je met ce fil en privé et je vous envoie le mot de passe.

  11. helene   •  

    La tête a raison. Jésus Christ est le Chemin, la Vérité et la Vie. Il n’y a point de salut hors de Lui. Il est le seul médiateur entre Dieu et les hommes.
    Il faut, dans le cas présent, lui demandait la sagesse plutôt que de se perdre dans de vains raisonnements.
    Que le Seigneur vous bénisse.

    • fleur22   •  

      Tu trouves que ce sont de vains raisonnements ?
      En dehors de se cacher dans la volonté de Dieu pour se déresponsabiliser de presque tout, on se cache derrière ce genre de versets pour être bien tranquille et comme ça on ne triture plus les méninges que Dieu a créé pour nous !
      Tout cela est dû au goût de la fainéantise que notre corps biologique aime.

      Je me bats, Helene, depuis des mois contre cet esprit qui nous apesantit nous les chrétiens…on se sent coupable même de réfléchir…on dort.

      Désolée ma chère mais ça m’a un peu bousculé….pardon !

      • Patrice   •  

        Tu peux effectivement te passer des directives de Dieu pour ta vie. Ce sera la première fois sur le blog que je verrais une personne le revendiquer. C’est téméraire mais possible…

        • fleur22   •  

          Bonjour

          Non, je ne me passe pas des directives de Dieu, mais c’est incroyable qu’on juge de « discussion vaine » le fait d’approfondir la réflexion sur le phénomène de judaisation des chretiens qui arrive…mais si vous vous sentez non concernés alors pardonnez moi de vous déranger !

      • helene   •  

        A celui qui est ferme dans ses sentiments, Tu assures la Paix, la Paix, parce qu’il se confie en Toi.
        Esaie 26/3
        Chère Fleur, ne prends pas mal mes paroles mais je suis passée par où tu es passée, cela est très dur moralement, physiquement.
        Le Saint-Esprit m’a guidé par sa Parole à travers des versets :
        Jérémie 17/5
        « Maudit l’homme qui se confie en l’homme et qui prend pour appui la chair et détourne son coeur de l’Eternel  »
        Je ne me pose plus de questions, surtout lorsque j’ai compris qu’il s’agissait vraiment de « vie ou de mort » et de mon éternité. Où veux-tu passé l’Eternité ?
        Avec le Seigneur ?
        Si oui, il faut avoir l’esprit et la volonté résolus à bien mener ses plans selon sa Volonté pour glorifier son Nom et se confier en Lui seul.
        Sinon, tu risques de te perdre à chercher toujours…. et l’ennemi gagne…..

        • fleur22   •  

          Bonjour Hélène

          Peux tu nous dire exactement par quoi tu es passée ? Quels étaient tes questionnements et à quel sujet ?
          Ça pourrait nous guider à comprendre un peu mieux ce que tu dis.

          Je ne cherche pas nécessairement. Il y a des « choses » autour de nous et on ne peut pas fermer les yeux ; surtout que ça a rapport à la Parole de Dieu dans l’ancien testament et en plus il y a pleins de choses qui arrivent pour nous faire comprendre que nous vivons les dernières temps !

          Quand on s’intéresse à la Parole, on tombe nécessairement sur les enseignements du peuple de Dieu. Donc, nous devons comprendre et discerner la Parole puisque nous sommes en Jésus.
          Justement c’est pour ne pas tomber dans les séductions des derniers temps. Ça ne sert à rien d’ignorer car c’est là et c’est lié.

          Bonne journée soeur !

          • helene   •  

            Ceci est mon témoignage mais il sera probablement coupé.
            Dans les années 70, j’ai rencontré, par hasard, un astrologue, qui m’a demandé ma date et lieu de naissance.
            Plusieurs mois après, j’ai reçu ses prévisions pour mon avenir, j’étais très en colère et j’ai déchiré sa lettre car cela annulait ma liberté, mon libre-arbitre.
            Cependant, plus de dix après cela est arrivé, j’ai été en contact avec des « satanistes » par le biais d’un médecin homéopathe qui me soignait. Depuis ma vie est un enfer, ce qu’ils m’avaient promis avec la mort, mais je suis toujours victorieuse avec le Seigneur. J’ai reçu une éducation catholique et chez les religieuses et je me suis souvenue des paroles du Seigneur.
            Il a toujours rempli ses promesses, pourvu à mes besoins car mes destinées sont dans sa main.
            J’ai beaucoup été attaqué par des chrétiens par de fausses accusations (Romains 8-28 à 34).
            J’ai prié selon sa demande : Mathieu 6-5 et 6. Mathieu 11-25 à 27 encore Mathieu 11-8 à 30 et aussi 12-18 à21. Le Seigneur m’a beaucoup parlé au travers Mathieu, collecteur d’impôts, je travaillais dans la banque. (Je suis en retraite à présent).
            Il m’a guérit d’hypertension (25), il m’a délivré de 50 ans de tabac. Il m’a montré mon ou plutôt son avenir pour moi selon la promesse des paroles Jérémie 29 -11 à 14.
            La semaine dernière, il y avait encore bien du monde chez moi bien que je suis seule, en ce moment des esprits anti-sémites mais au nom de Jésus ils sont partis.
            Il n’y a vraiment aucun autre Nom par lequel nous puissions être sauvés, car Il a effacé l’acte (les pactes)
            dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous et il l’a détruit en le clouant à la croix. Il a dépouillé les dominations et les autorités et les a livrées publiquement en spectacle en triomphant d’elles par la croix. Colossiens 2-14 et 15.
            Voir aussi éphésiens 6- 10 à 19.
            Que le Seigneur vous bénisse tous.

            • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

              Mais non, on ne va pas te couper; Les gens savent mal pourquoi des astrologues ou des devins peuvent vous dire des choses qui vont arriver. C’est pourtant tout simple: en allant les consulter et en croyant ce qu’ils disent, on livre littéralement notre vie à Satan. Même la « bonne aventure » ainsi entendue sera suivie de malédictions….

            • fleur22   •  

              Ma chère Hélène

              Nous avons tous commis des actes de ce genre. Et, depuis que j’ai connu Jésus, je vois cela comme si c’était il y a une éternité ou que on dirait qu’il s’agisait d’une autre personne. Dieu a pardonné et a oublié alors nous aussi pardonnons nous et oublions car on est nettoyés par Lui. Il est l’espérance de nos coeurs !

              Courage

  12. helene   •  

    2 Timothée 3 -7 « qui captivent des femmes d’un esprit faible et borné, chargées de péchés, agitées par des passions de toute espèce, apprenant toujours et ne pouvant jamais arriver à la connaissance de la Vérité ».

  13. Torah vivante   •  

    Shalom,

    @ Patrice : je ne vois pas spécialement le rapport entre votre phrase et les dires de fleur22. Pouvez-vous développer s’il vous plait ?

    Sinon je rejoins la soeur, il est clair que beaucoup, malheureusement, on un esprit de fainéantise spirituelle. Jésus fait tout pour moi, je suis gentil et pas méchant, sauvé et pas dans la géhenne, alléluia amen. Cela peut, certes, convenir pour des religieux évangéliques, mais les personnes ayant soif veulent toujours avancer plus dans la connaissance et l’intimité d’HaShem, dans la purification et la sanctification, pour toujours plus ressembler au Roi Messie. Cela sans se cacher derrière des versets sortis de leurs contexte pour dissimuler leur médiocrité spirituelle (je parle de façon générale et ne vise personne en particulier ici, puisque je ne connais personne).

    Ta soif d’avancer avec l’E.lohé d’Israël est tout à ton honneur fleur, et qu’HaShem te guide.

    Shabbat Shalom à tous.

    • fleur22   •  

      Amen Torah vivante ! C’est vrai ce que tu dis, cette soif de se rapprocher de Dieu, c’est aussi Sa volonté à Lui ! Et on a soif et en même temps on cultive le discernement ! En un mot, on avance et on ne reste pas sur place..
      Merci frère !

    • Patrice   •  

      Comment comprends-tu ses propos : « En dehors de se cacher dans la volonté de Dieu pour se déresponsabiliser de presque tout » ?
      Les mots peuvent déborder la pensée parfois !

      • fleur22   •  

        Il fallait juste poser la question directement dans passer par l’ironie (message du haut).
        Je parlais du livre de W. Nee. Je n’avais pas trouvé les premiers paragraphes sur la volonté pertinents (vers la fin du livre il se rattrape)..
        Parce que, oui nous devons faire la volonté de Dieu. Mais nous sommes aussi des etres humains et nous avons des responsabilités (et les responsabilités ça fait grandir ! ). Donc, oui bien sûr que je ne permet pas à la volonté de mon côté animal de prendre le dessus mais on a quand même une volonté et c’est par cette volonté que Dieu nous guide.
        Ça peut paraître anodin, mais c’est très important. Par exemple, plusieurs personnes délaissent leurs responsabilités en disant que la volonté de Dieu est ailleurs. Combien de mères et de pères se retrouvent à un certain âge avec des enfants sur lesquels ils n’ont pas « investi », déçus de leurs enfants qui ont choisi des voies autres que celle de Dieu.

        C’est un exemple. Nous avons une volonté, il faut juste demander à Dieu qu’elle soit conforme à Sa volonté et decider, Dieu ne décidera pas à notre place…le libre arbitre !

        J’ai passé un bon moment avec ce problème et je me suis retrouvée bloquée sans pour autant avoir reçu la Volonté de Dieu…en fait je me sentais presque coupable. Mais après, grâce à Dieu, j’ai comme compris et j’ai repris ma vie en main avec ma volonté et comme par hasard, Dieu m’a donné des choses que je ne soupçonnais pas, il m’a béni même en me montrant des côtés négatifs dans mon travail…mais j’avais cette volonté et je passais à l’action…
        Voilà. Il ya eu aussi un article sur ce site :

        https://www.michelledastier.com/ma-famille-et-leglise-par-paul-calzada-suivi-dune-note-de-michelle-dastier-de-la-vigerie/

        Et j’ai béni MAV de l’avoir posté ! Je suis une mère et ma 1ère volonté était de tout faire pour mon enfant…mais je vois des gens qui disent : non Dieu va s’occuper de mes enfants et moi de l’église. Ils pensent vraiment que c’est la volonté de Dieu. J’ai toujours pensé que, être maman en 1er, serait évidemment la volonté du Seigneur. D’être d’abord responsables !

        J’espère que je me suis exprimée clairement. Sinon, nous sommes tous des humains avec une vie spirituelle certes mais aussi terrestre. Nous devons faire un équilibre.
        Voilà, j’espère que je ne vous choque pas !

  14. helene   •  

    A Michelle d’Astier.
    Je n’ai jamais cru aux prédictions de l’astrologue, j’ai déchiré la lettre mais à l’époque je ne priais pas, juste en pensée.
    Quand j’ai eu mon ordinateur personnel, il y a quelques années, je lui ai envoyé une copie de Deutéronome 18
    Il ne m’a jamais répondu.

  15. fleur22   •  

    Bon ! Je tiens à partager cette vidéo, comme une conclusion à laquelle je suis moi même arrivée (sans pour autant être aussi instruite ! Mais une conclusion que tout mon être me disait être celle là ! ). J’ai cherché et j’ai trouvé cela.

    J’ai aussi lu un article sur Maimonide…

    Ça parle en hébreux et sous titré en anglais. J’aime beaucoup leur courage. Des enfants de Jésus de la Terre Promise.

    https://m.youtube.com/watch?v=4Hdl0qj3U78

    Bon visionnage !

    • Stigmamax   •  

      Dommage qu’il n’y ait pas de traduction. Mon anglais est un peu juste et quant à l’hébreu, je ne connais que l’alphabet !

      • Patrice   •  

        Quelques extraits :

        Et si l’on vous disait que l’enseignement porté par la tradition rabbinique n’est pas l’enseignement de Moïse ? Et si l’on vous disait qu’ils utilisent simplement l’expression « Torah de Moïse » mais qu’il s’agit en fait de quelque chose de complètement différent ?

        Première chose, ne vous laissez pas duper, il est impossible de nos jours de garder les commandements de la Torah donnés au Sinaï. Parce que les commandements tournaient autour du Temple : le tabernacle, la prêtrise, l’autel, et au cœur de tout cela, les sacrifices, qui couvrent les péchés. Cependant ils n’existent plus depuis 2 000 ans, or presque tous les commandements de Moïses sont étroitement liés au service dans le Temple. Essayer de vivre selon la loi mosaïque aujourd’hui, sans temple, sans tabernacle, sans autel et sans sacrifice, c’est comme rouler sur un vélo sans roue…

        Deuxième chose, quand le temple fut détruit, il y a 2 000 ans, les rabbins ont dû inventer un nouveau judaïsme qui puisse fonctionner sans temple, hors du Saint des Saints. Alors ils conservèrent les termes de Judaïsme et de Torah et changèrent la définition : plus de judaïsme biblique basé sur la Torah mais, désormais, sur la tradition rabbinique. Le temple, la prêtrise, l’autel, les sacrifices et le tabernacle furent remplacés par de nouvelles règles, la plupart provenant même de coutumes des peuplades parmi lesquelles notre peuple vivait. Talisman, hamsa, Lag baOmer, la kippa, les tefillin, la mezuzah, s’étendre sur la tombe des saints hommes, la kasherout, la bar mitzvah, jusqu’au bris du verre lors du mariage… Toutes ces traditions chéries ne sont pas mentionnées une seule fois dans la Torah !
        Mais, les tefillin et la mezuzah ne sont-ils pas mentionnés ? Non, pas vraiment, les sages tirent un ou deux mots d’un verset pris hors de son contexte pour lui en donner une nouvelle signification.
        Le NT est dans le prolongement naturel de l’AT, l’accomplissement des prophéties concernant le Messie. Entre le judaïsme rabbinique exprimé dans le Talmud, et l’AT, il n’y a quasiment aucune connexion…

        Ce que je trouve intéressant, c’est qu’il donne une explication à ce « retour à la Torah » dont on entend régulièrement parler, qui devrait en fait, si j’ai bien compris, concerner plus spécifiquement les Juifs rabbiniques, avant de se convertir…

        • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

          Il faut faire la différence entre les lois morales et les lois sacrificielles. Nous ne sommes plus sous le sacerdoce de Lévi (comme du temps de Moïse), mais sous le sacerdoce de Jésus-Melchisedec, par la chair de la tribu de Juda… Ce qui a changé bien des choses (relire à fond la lettre aux Hébreux !)

      • fleur22   •  

        Bonsoir Stigmamax!

        Je viens de faire une traduction écrite. J’ai inclus les paragraphes que Patrice a traduits. Par contre 30 min en paroles c’est long en écrit! Je ne connais pas l’alphabet en hébreu mais je comprends quelques mots vu que l’arabe ca ressemble un peu…une belle langue pleine de kh!

        Voilà la traduction. S’il y a des erreurs corrigez les!

        Talmud versus Nouveau Testament (NT)

        Les rabbins et leurs partisans souvent nous blâment, nous disciples du Messie Jésus, en disant que nous sommes des personnes qui méprisons (ou méconnaissons) la Torah, alors qu’eux vivent en accord avec elle. Ils prétendent que le NT est une « pauvre imitation », que la tradition rabbinique est l’originale et que quiconque ose lire le NT va tomber sur des citations de l’Ancien Testament.

        Que la vérité soit dite: malgré sa petite taille, 27 livres (260 chapitres), le NT contient près de 1000 citations de l’AT. Et très franchement, plus de 99% du temps que le NT cite des textes externes, les citations viennent de l’AT.

        Comme les prophètes enseignaient en se basant sur la Torah, le NT enseigne en se basant sur l’AT. Sans l’AT, il n’y aurait pas eu de prophéties sur le Messie. Sans les prophéties messianiques, messianisme de Jésus ne serait pas valide. Donc, la théologie du NT est exactement la théologie de l’AT.
        Jésus et ses disciples croyaient à la sainteté de l’AT dont le NT a tiré des citations. Ils considéraient l’AT comme la Parole de Dieu: un livre écrit sous la supervision et l’inspiration du Saint Esprit.

        Concernant la connexion entre la Loi Mosaïque et la nouvelle alliance, voir lien d’une vidéo à ce sujet.
        Et si l’on vous disait que l’enseignement porté par la tradition rabbinique n’est pas l’enseignement de Moïse ? Et si l’on vous disait qu’ils utilisent simplement l’expression « Torah de Moïse » mais qu’il s’agit en fait de quelque chose de complètement différent ?

        Première chose, ne vous laissez pas duper, il est impossible de nos jours de garder les commandements de la Torah donnés au Sinaï. Parce que les commandements tournaient autour du Temple : le tabernacle, la prêtrise, l’autel, et au cœur de tout cela, les sacrifices, qui couvrent les péchés. Cependant ils n’existent plus depuis 2 000 ans, or presque tous les commandements de Moïses sont étroitement liés au service dans le Temple. Essayer de vivre selon la loi mosaïque aujourd’hui, sans temple, sans tabernacle, sans autel et sans sacrifice, c’est comme rouler sur un vélo sans roue…

        Deuxième chose, quand le temple fut détruit, il y a 2 000 ans, les rabbins ont dû inventer un nouveau judaïsme qui puisse fonctionner sans temple, hors du Saint des Saints. Alors ils conservèrent les termes de Judaïsme et de Torah et changèrent la définition : plus de judaïsme biblique basé sur la Torah mais, désormais, sur la tradition rabbinique. Le temple, la prêtrise, l’autel, les sacrifices et le tabernacle furent remplacés par de nouvelles règles, la plupart provenant même de coutumes des peuplades parmi lesquelles notre peuple vivait. Talisman, hamsa, Lag baOmer, la kippa, les tefillin, la mezuzah, s’étendre sur la tombe des saints hommes, la kasherout, la bar mitzvah, jusqu’au bris du verre lors du mariage… Toutes ces traditions chéries ne sont pas mentionnées une seule fois dans la Torah !
        Mais, les tefillin et la mezuzah ne sont-ils pas mentionnés ? Non, pas vraiment, les sages tirent un ou deux mots d’un verset pris hors de son contexte pour lui en donner une nouvelle signification.
        Le NT est dans le prolongement naturel de l’AT, l’accomplissement des prophéties concernant le Messie. Entre le judaïsme rabbinique exprimé dans le Talmud, et l’AT, il n’y a quasiment aucune connexion…

        Notez que le NT en hébreu n’est pas appelé « Nouvelle Torah » mais le Nouveau Testament (Alliance). Ce terme tire sa racine dans une prophétie de Jérémie dans l’AT sur la réalisation d’une nouvelle alliance.
        « 31 Voici que les jours viennent, déclare l’Eternel, où je conclurai avec la communauté d’Israël et la communauté de Juda une alliance nouvelle. 32 Elle ne sera pas comme l’alliance que j’ai conclue avec leurs ancêtres le jour où je les ai pris par la main pour les faire sortir d’Egypte. Eux, ils ont violé mon alliance, alors que moi, j’étais leur maître, déclare l’Eternel. » Jérémie 31: 31-32.

        Alors que le NT est la continuation la plus naturelle de l’AT, à savoir l’accomplissement des prophéties de l’AT sur le Messie. Les historiens admettent qu’entre le judaïsme des rabbins, qui se reflète dans le Talmud, et l’AT, il n’y a aucune connexion.

        Examinez ce que le plus grand expert israélien de la littérature des Sages, Pr Avigdor Shinan, Hebrew University of Jerusalm, un homme qui porte la kippa lui-même; il dit:
        « Notre théologie n’est pas la théologie de l’AT. La tradition que nous suivons aujourd’hui n’est pas la tradition de l’AT, c’est la tradition des Sages. Les lois du Shabbat, la loi du kasher, ce n’est pas dans les écritures, pas dans l’AT. Dans l’AT, il n’y a pas de Synagogues, pas de kadish (prières des endeuillés), pas de Kol Nidré, pas de Bar Mitzva, pas de Talith (châle de prière). Toute chose que quelqu’un qui se définit comme juif et recherche ses racines. Ce n’est pas l’AT, c’est la littérature des Sages; c’est là que tout a commencé. Où est le judaïsme dans l’AT? Moise n’était pas appelé juif. Abraham n’était pas appelé juif. David non plus. Seulement Mordachai, ‘Mordachai le juif’, et c’est à la fin de l’AT, durant la période perse. » (Pr A. Shinan).

        Le célèbre écrivain juif orthodoxe, Chaim Schimmel, écrit dans son livre « La Torah Orale »:
         » les Juifs n’ont jamais vécu selon les mots réels écrits dans la Torah, mais selon la traditions des rabbis » Rabbi Chaim Schimmel.
        La grande ironie est que, alors que le NT a été écrit par des juifs et décrit la vie du Messie juif, la tradition rabbinique est basée sur un Gentil, un descendant de Sisera, qui s’était converti: Rabbi Akiva.

        Deux milles ans avant, les héros de la foi parmi Israël étaient Daniel, Noé, Déborah, Joseph, Salomon et tant d’autres! Mais aujourd’hui, ils ont été remplacés par Rabbi Schneerson, Rav Akiva, Rav Gamaliel, Rav Eliezer, Rav Yosef Mizrachi, Rav Ammon Yitzhak, Rav Pinto, Rav Eliezer Berland etc.

        Pour ceux qui insistent qu’ils observent les commandements de l’Alliance de Moïse, voici un petit questionnaire; il contient quelques commandements de base et vous pouvez tester si REELLEMENT ils observent la loi mosaïque:
        – Etes-vous sûr qu’il n’y ait pas de graisse animale dans votre diète? Comme écrit dans Lévitique 3:16
        – Jetez-vous des pierres à vos enfants s’ils pouvaient te provoquer une malédiction? (?). Comme écrit dans Lévitique 20:9
        – Evitez-vous de vous raser? Comme écrit dans Lévitique 19:27
        – Tuez-vous les homosexuels? Comme écrit dans Lévitique 20:13
        – Quand vous achetez des vêtements, êtes-vous sûr qu’ils ne sont pas un mélange de laine et de lin? Comme écrit dans Deutéronome 22:11
        – Etes-vous sûrs que vous allez à Jérusalem durant les trois fêtes de pèlerinage pour emmener votre offrande au prêtres? Comme écrit dans Exode 23:14.

        Ce n’étaient que des exemples parmi des centaines de commandements qui sont encore plus compliqués.
        C’est pourquoi, la réponse à la question: « pourquoi suivre une imitation si on a l’original? » est que: nous sommes d’accord! Le NT est la continuité naturelle à l’AT, l’accomplissement des prophéties de l’AT et la description de la vie du Messie.
        Mais c’est le Talmud qui a abandonné la Loi d’Israël et a fait lui-même une nouvelle voie. Le judaïsme de la tradition rabbinique qui vient du Talmud n’est pas juif du tout.

        Le judaïsme original, le premier et le vrai, est celui décrit dans les écrits de l’AT et du NT.
        Après la destruction du 2nd temple, Israël a eu 2 options principales, desquelles une seule peut être choisie:
        – Aller vers le judaïsme du NT, basé sur le Messie Yeshua, sur lequel les prophéties de l’AT parlent, ou
        – Aller vers la tradition des rabbins basée sur la secte des pharisiens…des rabbins.
        Même d’un point de vue chronologique, le judaïsme du NT précède le judaïsme du Talmud. L’écriture du NT était complétée au 1er siècle après J.C alors que les écritures rabbiniques du Talmud ont été réalisées des centaines d’années plus tard?

        Regardons les premiers écrits du NT et du Talmud et la vérité sera révélée plus clairement. Chronologiquement, le dernier livre de l’AT est Malachie, il clôt l’AT. Quelle est la meilleure continuité à l’AT? Le NT ou le Talmud?

        C’est intéressant: Malachie au chapitre 3 à 4 commence avec une espérance pour le Messie et termine avec une espérance pour le Messie:
        « 5 Voici, je vais vous envoyer Élie, le prophète, avant que le jour grand et redoutable de l’Éternel vienne. 6 Il ramènera le cœur des pères vers les enfants, et le cœur des enfants vers leurs pères, de peur que je ne vienne et que je ne frappe la terre d’interdit. » Malachie 4:5-6.

        Parmi les écrits du NT, il est connu que l’Evangile de Marc est le premier. Il commence comme ceci:
        « 1 Voici le commencement de l’Evangile de Jésus-Christ, Fils de Dieu, 2 conformément à ce qui est écrit dans les prophètes: Voici, j’envoie mon messager devant toi pour te préparer le chemin. 3 C’est la voix de celui qui crie dans le désert: ‘Préparez le chemin du Seigneur, rendez ses sentiers droits. » Marc 1:1-3.
        La transition entre l’AT et le NT est naturelle et lisse!
        Maintenant, regardons les écrits des Sages. Le Mishna commence avec Berakhot, Le Béni. Il est dit:
         » Depuis quand peut-on réciter la Shema le soir? Depuis l’heure où les prêtres partent manger leur Terumah jusqu’à la fin de la prmière heure dit le Rabbi Elieze. Et les Sages disent: jusqu’à minuit. Rabbi Gamaliel dit: jusqu’à la fin de l’aube » Barakhot 1:1.

        Jugez-en vous-même, lequel des deux écrits est la plus naturelle et la plus logique continuité de l’AT? Lequel des deux donne une réponse appropriée à l’espérance messianique avec laquelle l’AT se termine?

        Pour conclure, ne les laissez pas vous enseigner! Aucun n’observe réellement les commandements de l’Alliance du mont Sinaï.
        Pour nous, comme pour les rabbis, une nouvelle alliance a été donnée. L’alliance que les rabbins suivent est la tradition rabbinique qu’ils ont élaborée eux-mêmes.
        La nouvelle alliance que nous suivons est bien établie dans le Messie de Dieu!

  16. fleur22   •  

    Bonjour !

    Je voulais partager quelques articles si cela vous intéresse.

    « Division et pluralisme du judaïsme contemporain » (j’attire votre attention sur le judaïsme renewal à la fin de l’article, ce que nous trouvons aisément sur les vidéo YouTube)

    https://www.mikhtav.org/numero-1/divisions-et-pluralite-du-judaisme-contemporain/

    « Une mystique particulière » sur la relation entre le judaïsme et le soufisme musulman :

    https://journals.openedition.org/bcrfj/2282

    « Quand l’islam soufi influençant le judaïsme » (je pense que l’inverse est vrai) aussi :

    http://www.modernorthodox.fr/soufisme/

    C’est intéressant au plus haut point de chercher d’où vient quoi. Car, la séduction peut revêtir plusieurs manteaux. Donc, c’est bien de bien étudier avant d’adhérer à n’importe quelle doctrine qui serait contraire à l’esprit du Messie Jésus.

    Il y a beaucoup de rav qui disent que c’est une aberration que Dieu, que rien ne peut contenir, habite dans un beni-Adam…soit Jésus. Ils ont oublié que Dieu, que rien ne peut contenir, a bien voulu habiter dans le lieu Saint des Saint du tabernacle…soit dans une tente…..mais je pense que c’était l’ombre des choses à venir !

    Bonne lecture mes amis !

  17. Torah vivante   •  

    Shabbat Shalom,

    Il y a beaucoup d’imprécisions et de méconnaissances dans ce Texte, qui sont facilement démontable. L’auteur a vraisemblablement un parti pris anti-Torah et parle de choses qu’il ne maîtrise pas, cela se voit à des km.

    1) Le Zohar lui-même dit que depuis que le Temple est détruit, le Messie d’Israël prend sur lui les péchés des hommes. La réalité du sacrifice du Messie est connue dans la Torah orale. Les Juifs n’ont jamais prétendu vivre parfaitement la Torah sans Temple et autre, c’est un mensonge de cet auteur.

    2) Les Rabbis n’ont pas « inventé » un Judaïsme, ils ont dû l’adapter à l’exil, ce qui est totalement différent. Plus de Terre, plus de Temple, cela signifie plus de Yovèl (Jubilé) plus de Shémitah (repos de la terre tous les 7 ans) et donc toutes les lois qui en découlent, plus de montée à Yéroushalayim pour les Fêtes d’HaShem etc….forcément, quand on est un Juif en France au moyen-âge ou en Chine au XIX siècle, il est obligé de vivre une Torah différente de celle de la Terre d’Israël.
    Si un chrétien était coincé sur une île déserte, il ne pourrait pas faire grand chose non plus (réunion avec des frères, sainte cène et compagnie). L’accuserait-on de « créer » un nouveau christianisme alors ?

    3) Là c’est le PONPON, je cite l’auteur : « Talisman, hamsa, Lag baOmer, la kippa, les tefillin, la mezuzah, s’étendre sur la tombe des saints hommes, la kasherout, la bar mitzvah, jusqu’au bris du verre lors du mariage… Toutes ces traditions chéries ne sont pas mentionnées une seule fois dans la Torah ! »

    Les Téfilines c’est dans Shémot/Exode 13:9 et 13:16 notamment. Yéshou’a en parle dans Mathieu 23 (les « phylactères » en grec). C’est un commandement de la Torah. La mézouzah idem (voir Dévarim/Deutéronome 6:4-9). La kippa est une simple coutume. Et pour info la femme qui se couvre les cheveux dont Shaoul parle n’est pas un commandement de la Torah, on pourrait alors également accuser Paul d’avoir pioché dans les coutumes païennes, c’est exactement le même cas. La bar mitsvah est une coutume, rien de « païen là-dedans », on enseigne au garçon qu’il doit marcher dans les voies d’HaShem, en fêtant cela lors de son 13ième anniversaire. La kasherout, ce sont les aliments permis et interdit, que l’on trouve en Lévitique et Deutéronome. Personne ne s’étend sur une tombe, c’est un mensonge. Lag Baomer est une coutume 100% Juive. La Hamsa et talisman, c’est sépharade et non aschkénaze, et plus décoratifs qu’autre chose.

    4) Je cite l’auteur : « Mais, les tefillin et la mezuzah ne sont-ils pas mentionnés ? Non, pas vraiment, les sages tirent un ou deux mots d’un verset pris hors de son contexte pour lui en donner une nouvelle signification » : totalement faux, regardez les références citées ci-dessus. C’est un mensonge pur et simple, une déformation biblique de cet homme. Ou alors Yéshou’a lui-même déforme les Ecritures, puisqu’il ne « condamne » par les Téfilines dans Mathieu 23, juste l’usage impropre qu’en faisaient certains.

    5) L’auteur ignore qu’il y a une Torah écrite et une Torah orale. La Torah orale explique comment mettre en pratique la Torah écrite, et il y a des preuves dans l’Écriture elle-même. Il est par exemple dit de tuer un animal selon la façon dont a prescrit HaShem (Deutéronome 12:21). Or, nulle part cette prescription n’est écrite. Elle ne se trouve que dans le Talmud qui couche par écrit des Traditions orales. Shaoul dans sa lettre à Timothée parle de « Jannès et Jambrès » qui se sont opposés à Moshé. Ces noms apparaissent dans le Targoum Yonathân, la Torah orale donc. Jude parle d’Hénock et des anges enfermés plus bas que le shéol, cela c’est dans le Zohar.

    Donc oui Israël possède une Torah orale qui donne tous ces détails, et dans laquelle croyaient également les talmidim de Yéshou’a, comme le prouve leurs lettres. La méconnaissance et les mensonges de cet homme sont énormes.

    6) Je cite l’auteur : « Deux milles ans avant, les héros de la foi parmi Israël étaient Daniel, Noé, Déborah, Joseph, Salomon et tant d’autres! Mais aujourd’hui, ils ont été remplacés par Rabbi Schneerson, Rav Akiva, Rav Gamaliel, Rav Eliezer, Rav Yosef Mizrachi, Rav Ammon Yitzhak, Rav Pinto, Rav Eliezer Berland etc. » Totalement faux, une fois encore. Les personnages bibliques sont rappelés en long, en large et en travers jusqu’à nos jours. De plus, il est normal de parler aussi des Grands Rabbis de ces 2 derniers millénaires. Les chrétiens ne parlent-ils pas de Wilkerson, Nicky Cruz, Spurgeon etc ? L’on pourrait alors faire la même accusation : Spurgeon a remplacé Daniel et Noé. Bien entendu, c’est complètement idiot. C’est pareil ici.

    7) Si l’auteur connaissait mieux sa Bible et Israël, il saurait que pour tuer une personne il faut : le Temple, être en terre d’Israël, le Sanhédrin, au moins 2 témoins kasher de l’acte commis, un avertissement, etc.

    Le Talmud dit que le Tribunal qui condamnait à mort plus de 1 fois tous les 70 ans était appelé un Tribunal meurtrier (!). Ce qu’il dit est donc totalement hors contexte, et prouve sa méconnaissance totale.

    C’est hallucinant qu’un auteur « chrétien » aussi peu informé et débitant tant de mensonges à la ligne ait le toupet d’écrire sur des sujets qu’il ne maîtrise absolument pas. Même la Bible écrite il la tord pour affirmer ses dires et cracher sur Israël. Pitoyable. Vraiment.

    Shabbat Shalom.

    • fleur22   •  

      Bonjour Torah vivante !

      Vous parlez de l’auteur de la vidéo. Là, c est juste une traduction.
      L’auteur de la vidéo est juif d’Israël, disciple de Jésus ; ce serait un peu dur de le traiter d’antisémite.
      Je ne le suis pas non plus. Je recherche la vérité, c’est tout. Ça aurait été un russe, un africain, un musulman, un chrétien, ce serait pareil. Je prend même des pincettes de peur d’être taxée. Ce n’est qu’ un débat et une recherche.

    • Patrice   •  

      Si les Juifs n’ont jamais prétendu vivre parfaitement la Torah, il semblerait que beaucoup de rabbins éminents et de Juifs pieux enseignent que le fond de l’âme d’un Juif est bon. Est-ce en vertu de la loi orale ? Il est difficile alors d’accepter que le cœur soit mauvais.

      Par ailleurs, autour de la tombe des Tsadikim se développe souvent un culte d’adoration. Le culte associé aux tombes est mentionné dans la loi orale (Talmud de Babylone, Sota 34,b). Des couples qui ne peuvent avoir d’enfant se rendent sur la tombe de certains tsadikim réputés pour guérir de la stérilité.
      Prière à réciter sur la tombe sainte de Rabbi Na’hman : « Par le mérite de ce Tsadik qui repose ici, Tsadik pilier du monde, fleuve jaillissant et source de sagesse… Il nous a assuré de son vivant qu’il se tiendrait prêt à nous aider à chaque instant si nous venions sur son tombeau sacré. Que par le mérite de ce Juste, que je me suis sacrifié à visiter, lui qui a promis de m’aider : Voici, j’ai fait ma part… Fais la Tienne, oh mon D.ieu ! »

  18. Torah vivante   •  

    @ Patrice : les Juifs ne prie pas le mort lui-même, mais HaShem par le mérité du Tsadik. Sachez que dans la Torah, quand Moshé envoie les explorateurs, il est dit à un moment qu »il alla par Hévrôn (Hébron) » , au singulier. la Torah orale rapporte que le Texte fait allusion à Calev qui est allé seul à Hévron pour prier sur la tombe des pères afin de ne pas fautes avec les explorateurs. A-t-il prié les morts ? non hass véshalom, c’est un interdit de la Torah. Il a demandé à HaShem de l’exaucer par le mérité des pères.

    Quand Yéshou’a demande de prier en son nom, les talmidim n’ont pas été choqué de la requête, tout simplement car cette façon de faire remonte à plusieurs millénaires déjà.

    Dis comme ça, ce sujet soulève beaucoup de questions, mais le but n’est pas de partir dans un débat théologique ou de juger Israël sur ce qu’il fait depuis avant Moshé lui-même. j’ai parlé de cela simplement pour préciser.

    • Patrice   •  

      Les auteurs de la vidéo sont bien d’accord, il existe des dérives bien peu orthodoxes !

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Hé bien, cela parle de prier des morts (tsadikim), c’est une tradition talmudique, certes pas biblique, et c’est une abomination aux yeux de Dieu.

      Par contre demander au Tsadik d’intercéder, c’est bien fortement lié à l’ancienne alliance, puisque seuls les oints pouvaient recevoir et entendre les paroles de Dieu. Mais nous, nous avons un « Tsadik » parfait: Yeshoua ! Il est toujours vivant, donc on peut lui parler et le prier sans commetre d’abominations !

      • Torah vivante   •  

        @ Michelle : oui c’est bien ce que dit le Rav ici, il est interdit de prier le Tsadik, on prie HaShem dans le nom du Tsadik. Ca va peut être choquer les chrétiens, mais quand Yéshou’a dit à ses talmidim de prier le Père en son nom (et non de le prier lui-même), il parle à des Juifs qui sont habitués à ces choses, depuis toujours cette façon de faire existe au sein d’Israël. Yéshou’a n’a pas inventé quelque chose de nouveau, il a dit à ses talmidim de passer par lui pour demander dans la prière au Père.

        Je précise cela juste pour que vous (de façon générale) évitiez de juger le peuple Juif rapidement, comme beaucoup de chrétiens le font. Nous n’avons pas à juger ce qu’ils font, HaShem s’occupe de Son peuple qu’Il n’a jamais abandonné. N’arrivons pas trop vite avec notre petite connaissance en croyant tout connaître et juger directement en disant « ils sont idolâtres » ou « ils prient les morts ». Restons sages, et il vaut mieux éviter de parler de ces choses plutôt que de faire nos « juges spirituels » alors qu’on ne connaît même pas 1% des réalités spirituelles.

        Je parle ici en général, je ne vise personne en particulier. J’utilise ton message, Michelle, pour parler de manière générale.

        • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

          On ne juge certes pas le peuple juif, mais une certaine gêne sur le talmud …

    • Patrice   •  

      @ Torah vivante
      « Avant les élections du 17 mars, Yair Garbuz, un peintre et ancien kibboutznik adulé par l’intelligentsia de gauche, a fustigé, lors d’un rassemblement de la gauche, « les embrasseurs d’amulettes, les adorateurs d’idoles, ceux qui se prosternent devant – et s’allongent sur – les tombes des saints ». […] Il était clair, pour tous ceux qui ont entendu le discours, que l’expression « embrasseurs d’amulettes » visait les Israéliens d’origine séfarade dont une majorité votent à droite. »…
      Times of Israël, 31 mars 2015

  19. Torah vivante   •  

    Vous me citez un gaucho pour juger une pratique Juive de Torah. C’est comme si je présentais la bonne nouvelle du Messie Yéshou’a par un musulman antisémite….

    Moi je vous cite une halakha Juive pour parler d’un concept Juif. C’est plus à propos il me semble 😉

    « Adorateurs d’idoles », il va falloir savoir ce que Yair Garbuz entends par là, car une synagogue n’a rien à voir avec une catholique. Les Juifs de Torah n’adorent que, seulement que, et uniquement que HaShem, l’E.lohé d’Israël, le Créateur des Cieux et de la Terre.

    « Embrasseurs d’amulettes » : il est vrai que les Juifs d’origines Séfarades, donc provenant des pays du Magreb, possèdent des objets que l’on pourrait associer à des amulettes. La plus célèbre est la Hamsa, la main a cinq doigts. Beaucoup croient qu’il s’agit d’une figure musulmanes.
    En réalité, l’islam l’a prise au Judaïsme. A l’origine, cette mainte fait référence au verset suivant : « De David, Béni Soit HaShem, mon rocher qui instruit mes mains au combat » (Psaume 144:1). Cette main, pour un Juif symbolise la Force qu’à donné HaShem à Son serviteur David, et sert souvent à décoré les maisons. Après que certains en fasse un porte-bonheur, ce sont des égarements personnels, tout comme le christianisme est bourré de gens qui s’égarent à droite à gauche.

    Sinon, si une main qui représente un verset biblique pose problème, alors que chacun retire de sa maison les peintures, images de scènes bibliques, c’est exactement la même chose.

    Pour les tombent, cela a déjà été expliqué, je ne reviendrai pas dessus.

    Évitons dorénavant de prendre des explications des « ennemis » pour expliquer des choses de Torah. Sinon, autant prendre Alain Soral pour défendre Israël, tant qu’à faire.

    • Patrice   •  

      @ Torah vivante
      Plus simplement – et je vais en rester là – j’avais été d’autant plus surpris de l’agressivité de ton commentaire sur la vidéo d’évangélisation, que je connaissais depuis plusieurs années la coutume curieuse de certains de s’allonger sur des tombes. Hier, j’ai cherché rapidement et j’ai trouvé cette info qui confirme les faits. En toute honnêteté, qu’ils puissent être utilisés par la gauche ou par la droite m’est franchement égal, cela n’enlève rien à leur réalité.

      Tu parles d’ « égarements personnels », je parlais de « dérive », quand les deux évangélistes de la vidéo pointent des comportements problématiques… Ben, on est d’accord !

      J’en reste donc là.

    • Laurence   •  

      D’accord avec toi Torah vivante, si on cite des antisémites …
      Et merci d’avoir expliqué l’origine de la Hamsa, je ne connaissais pas.

      D’ailleurs, j’aimerais bien avoir ton avis sur le sujet des « judaïsants », toi qui est juif, te sens-tu spolié par Benjamin ou d’autres ? Si cela dérange Michelle que tu donnes une réponse sur son blog, elle peut te donner mon adresse mail, je ne cherche pas à semer la discorde, je ne suis même pas intervenue sur ce sujet et pourtant, je ne suis pas d’accord avec les commentaires sur la vidéo de Benjamin de Nétivot Olam.

  20. Torah vivante   •  

    @ Patrice : je ne suis pas agressif, je remets en place des personnes qui parlent de choses qu’ils ne connaissent pas. Exemple tout simple que je vois quasi chaque jour (pour t’illustrer, je ne dis pas que c’est le cas ici) : « oué le talmud c’est satanique, dedans y’a écrit que jésus est un bâtard et les non-juifs des esclaves ».

    Ma réponse type : « avez-vous déjà lu une Massékhèt du Talmud ? Quels sont vos références, que l’on puisse en discuter ? »

    La réponse lambda : « non mais jé lu sur internet »

    Ok.

    Donc oui, quand des gens parlent de choses qu’ils ne connaissent pas, c’est assez énervant, je l’admets. De même que je n’irai pas parler contre le bouddhisme que je ne connais absolument pas, de même les gens qui parlent sur la Torah d’Israël sans maîtriser leur sujet, est très risible, et il y a de quoi remettre en place.

    Bonne soirée à vous également.

    @ Laurence : Il existe des versets de la B’rit Hadasha tout simple, profonds, mais jamais prêché du haut des chairs. En voici un qui répondra, je pense, à ta question :

    « Depuis les âges anciens, Moshé est prêché chaque Shabbat dans les synagogues » (Actes 15:21).

    Il n’y a pas plusieurs explications à ce verset. En général, ça ne plaît pas aux chrétiens, mais qu’importent, il n’ont pas le monopole de la Bible, un Livre Juif. Ici, nous voyons Ya’aqov, le frère du Messie, envoyer tous les convertis à Yéshou’a dans les synagogues pour apprendre la Torah chaque Shabbat.

    Imagine, c’est comme si aujourd’hui un croyant en Yéshou’a vous envoyait tous dans les syna Shabbat. Ca ferait un tollé général, on lui dirait que « sous la grâce », ce n’est pas à faire, que les Juifs ne « croient pas en Jésus », etc etc. Pourtant, c’est exactement ce que le conseil des Anciens de Yéroushalayim à l’époque a décidé pour les nouveaux convertis.

    Je ne développerais pas cela ici pour ne pas attiser des discussions sans fins, mais je te laisse en tirer tes propres conclusions.

    Donc pour répondre précisément, non je ne me sens pas spolié dans mon héritage Juif, à partir du moment où la greffe prend bien, et où il ne cherche pas à me remplacer, simplement à m’accompagner =)

  21. fleur22   •  

    Je ne voulais pas réagir à tous ces commentaires.
    Je voulais juste préciser que je viens de l’islam d’Afrique du Nord ; j’ai rejeté cet ensemble que je ne supportais pas depuis mon jeune âge et cela m’a aidé à trouver une voie, aussi petite soit elle, vers la vérité. Mais en découvrant des choses dans ce qui semble être le judaïsme, j’ai remarqué d’énormes ressemblances avec les pratiques et les croyances en Afrique du Nord, d’où ma curiosité et peut être un certain scepticisme.

    Mais je vois que la dureté est là. Je sais que je suis ignorante, je n’ai jamais prétendu le contraire ! A moins que ce soit mes origines qui posent problèmes ! Qui sait ? Sans vouloir jouer aux victimes, j’ai horreur de cela et j’ai horreur de la dureté quelque soit la personne, je rappelle que je viens d’un milieu musulman…la dureté y est.

    Mais, subitement, je me suis souvenue de ce qui m’avait le plus frappée quand j’ai lu l’apôtre Paul (Rabbi Shaoul hein c’est lui ! ) :

    « 13 Si je parle les langues des hommes, et même celles des anges, mais que je n’ai pas l’amour, je suis un cuivre qui résonne ou une cymbale qui retentit.
    2 Si j’ai le don de prophétie, la compréhension de tous les mystères et toute la connaissance, si j’ai même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, mais que je n’ai pas l’amour, je ne suis rien.
    3 Et si je distribue tous mes biens aux pauvres, si même je livre mon corps aux flammes, mais que je n’ai pas l’amour, cela ne me sert à rien.
    4 L’amour est patient, il est plein de bonté; l’amour n’est pas envieux; l’amour ne se vante pas, il ne s’enfle pas d’orgueil, 5 il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche pas son intérêt, il ne s’irrite pas, il ne soupçonne pas le mal,
    6 il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité; 7 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout.
    8 L’amour ne meurt jamais. Les prophéties disparaîtront, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra.
    9 En effet, nous connaissons partiellement et nous prophétisons partiellement,
    10 mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra. 11 Lorsque j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu un homme, j’ai mis fin à ce qui était de l’enfant.
    12 Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, de manière peu claire, mais alors nous verrons face à face; aujourd’hui je connais partiellement, mais alors je connaîtrai complètement, tout comme j’ai été connu.
    13 Maintenant donc ces trois choses restent: la foi, l’espérance, l’amour; mais la plus grande des trois, c’est l’amour. »
    1 Corinthiens.

    Bonne soirée et vraiment j’étais très sincère et je me déchirais au fond de moi de peur de découvrir des choses qui fassent vasciller ma foi. Mais Dieu est vraiment bon, je tombe (ou je monte ! ) toujours sur cette confiance profonde que j’ai en Lui parce qu’Il a toujours été là.

    Sans rancune ! C’est mon dernier commentaire. Bonsoir !

  22. helene   •  

    @Fleur22
    Esaie 26/3
    A celui qui est ferme dans ses sentiments, tu assures la paix, la paix, car il se confie en Toi.
    Que le Seigneur vous bénisse.

Laisser un commentaire