Les Tsiganes et les Juifs: Un lien profond? Samuel Abucaya

On évoque souvent les 10 tribus perdues et nombreux sont ceux qui s’attachent à les retrouver.

Samuel Abucaya, francophone vivant à Kohav Yaacov, en fait partie. Il pense avoir trouvé les descendants de la tribu de Chimon: ce seraient les Tsiganes. Il en fait son cheval de bataille et a organisé au mois de novembre plusieurs rencontres à Jérusalem avec des représentants de la communauté tsigane, créant ainsi le premier forum judéo-tsigane.

 

 

Le P’tit Hebdo: Pourquoi vous êtes-vous intéressé aux Tsiganes?

Samuel Abucaya: J’ai fait techouva à l’âge de 35 ans et lorsque j’ai commencé à étudier, je me suis posé beaucoup de questions auxquelles j’attendais des réponses d’adultes. J’ai donc étudié le Tana’h en profondeur. J’ai découvert le sujet des Tsiganes, par hasard. Ils sont évoqués dans nos textes et ne sont autres que des descendants de la tribu de Chimon, une des tribus les plus importantes et les plus obscures de notre histoire.

 

Lph: Comment cet intérêt s’est-il traduit dans vos actes?

S.A.: J’ai pris contact avec des représentants de la communauté tsigane, il y a quatre ans maintenant. En fait, en France, j’ai grandi avec eux et j’avais déjà pu constater qu’ils avaient des coutumes semblables aux nôtres, comme celle de ne pas manger de viande en période de deuil ou de ne pas s’assimiler. Par ailleurs, les Juifs et les Tsiganes sont les deux seuls peuples qu’Hitler a voulu exterminer en tant que tels.

 

Lph: Cherchez-vous à dire que les Tsiganes sont Juifs?

S.A.: Tout porte à croire qu’ils l’étaient à l’origine. Avec les années, ils ont perdu la pratique et certains éléments étrangers à Israël se sont greffés. Il ressort des discussions que j’ai avec eux, qu’ils savent de génération en génération qu’ils sont liés au peuple juif. Ils sont d’ailleurs très heureux que je sois entré en contact avec eux à ce sujet.

Lph: Les Juifs sont souvent réticents à ce genre de théorie que vous évoquez. Etes-vous conscient que vous posez une question au potentiel « explosif »?

S.A.: Il ne s’agit pas non plus de faire rentrer n’importe qui dans notre peuple. Si j’en suis à nouer des contacts sérieux avec les communautés tsiganes c’est que j’ai des éléments concrets.

 

Lph: Etes-vous suivi dans vos démarches par des autorités rabbiniques?

S.A.: Je mène mes recherches et je consulte parfois des érudits en Torah. Pour le moment aucune autorité rabbinique, au sens strict du terme, ne me suit. Mais c’est tout le but de ma démarche aujourd’hui avec le forum judéo-tsigane: expliquer, démontrer, apporter le maximum de preuves de la filiation entre le peuple tsigane et le peuple juif. Ensuite nous irons voir les autorités rabbiniques et hala’hiques.

 

Lph: Quel est le bilan de ces premières rencontres?

S.A.: Très positif. C’est une véritable onde de choc. Mon projet suscite beaucoup d’intérêt et le monde tsigane se mobilise. Je sais que cela peut paraitre absurde pour beaucoup aujourd’hui, mais je suis convaincu de ce que j’avance. Et la vérité finit toujours par éclater, en tout cas j’y travaille.

 

Propos recueillis par Guitel Ben-Ishay

Source: https://leve-toi.com/tsiganes-juifs-lien-profond-on-evoque-souvent-10-tribus-perdues-nombreux-sattachent-a-retrouver-samuel-abucaya-francophone-vivant-a-kohav-yaacov/#comment-4458

Transmis par Valérie

 

Note Michelle. Il y a de quoi se poser des questions en effet, surtout quand on entend ceci

Et le fait qu’Hitler ait voulu tous les éliminer, tout comme les Juifs, c’est assez parlant

Et puis, j’écoute cela

Et je pense l’hypothèse bien plausible.

Juste pour se faire plaisir:

  9Comments

  1. Stigmamax   •  

    Je n’avais jamais entendu parler de la tribu de Chimon. Un 13éme fils de Jacob ?

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      C’est Siméon, prononciation hébreu !

  2. Pat37   •  

    Un vieux pasteur Tzigane me disait que pendant la deuxième guerre mondiale beaucoup d’entre eux changeaient de nom à cause de leurs origine Juives.

    J’avais même trouvé à une époque un musée des roulottes tzigane dont certaines avaient des inscriptions hébraïques, existent-elles encore vu que la commune où elles étaient exposées voulaient qu’elles disparaissent du paysage ?

    Pas étonnant qu’ils périrent aussi en grand nombre pendant cette guerre !

    Étrangement ils subissent des persécutions de la part des nations parce qu’ils paraissent différents comme les Juifs.

    Oui cette différence est spirituelle et l’ennemi des âmes n’apprécie pas.

    Shabbat Shalom

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Mais il y a une réelle malédiction sur eux. Les « gens du voyage » sont errants et vagabonds sur terre, selon la malédiction tombée sur Caïn. Ce qui conduit beaucoup d’entre eux à vivre de mendicité ou de rapines (c’est un fait reconnu). Valérie a retrouvé une des causes possibles de cette malédiction. Car c’est juste après la déportation à Babylone que le bouddhisme est apparu en Orient. Beaucoup de Juifs n’ont pas dû revenir de cette déportation et ont pu être contaminés par cette religion polythéiste qui colporte beaucoup de malédictions.

      C’est une hypothèse….

  3. Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

    Juif ou tsigane ? Bon, celle-là, on la connaît, surtout que c’est bien marqué dessus

  4. Pat37   •  

    J’ai retrouvé l’image avec les inscriptions en Hébreux, il s’agit en fait d’une vidéo :

    Regardez bien l’inscription sur la porte de la roulotte, c’est bien de l’Hébreu

  5. dany   •  

    J’ai un livre « les juifs en Allemagne » de l’époque romaine à la république de Weimar de Nachum T.Gidal et d’après mes souvenirs de lecture à certaines époques les juifs pauvres y ont vécu comme des gitans: dans les bois, en marginaux …

    • Pat37   •  

      Oui Dany, encore aujourd’hui on voit des sans familles, sdf, et autres malheureux qui s’attachent à ce peuple.

      Nous voyons à de nombreuses reprises dans l’histoire des exodes de Juifs comme de Tziganes que quand il y a fuite pour persécutions et autres les peuples nomades représentent un refuge.

      L’histoire du peuple Juif est rempli de vie d’errance et de « nomadisme » la plus grande étant la sortie d’Égypte et cela est encore l’ombre des choses à venir:

      1 Pierre 2:11 Biens-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre , à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l’âme.

Laisser un commentaire