Les utilisateurs de Twitter tournent les Palestiniens en dérision pour prétendre avoir des droits sur les manuscrits de la mer Morte Par Benjamin Weinthal

Source: Dreuz info. Note MAV: Jusqu’où l’acceptation de mensonges évidents et hideux va-t-il aller ? Quans les chrétiens vont-ils se lever aux côtés du peuple juif pour clamer: « C’est assez ! » 

L’Autorité des antiquités d’Israël refuse d’autoriser les manuscrits à quitter Israël en raison de la décision de l’Allemagne, ce qui a entraîné l’annulation d’une exposition du Musée biblique.

Uwe Becker, le maire adjoint de Francfort, a exprimé son indignation jeudi dernier au sujet de la décision du gouvernement allemand de ne pas reconnaître les manuscrits de la mer Morte en tant que propriété israélienne, provoquant l’annulation d’une exposition prévue en 2019 au Musée de la Bible à Francfort.

« Si l’Allemagne n’est pas disposée à exprimer clairement que les fragments de Qumrân sont un bien d’Israël dans le patrimoine mondial culturel, cela change radicalement les relations germano-israéliennes. Cela signifie aussi la construction [par l’Allemagne] d’un blocage concernant les lieux de naissance du christianisme sur cette Terre sainte, car il en est de même pour Bethléem, Jéricho, Jérusalem-Est et bien d’autres lieux de l’œuvre de Jésus », a déclaré Becker au Jerusalem Post jeudi dernier.

Becker précise : «Je critique les deux ministères pour avoir porté atteinte aux relations germano-israéliennes et j’ai écrit des lettres aux deux ministres pour leur exprimer ma profonde irritation et leur demander à la fois de changer leur nouvelle position et de soutenir le travail de l’exposition.»

Becker a envoyé sa lettre à Monika Grütters, ministre de la Culture et des médias, et au ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel, qui est actuellement à Washington pour promouvoir la préservation de l’accord controversé sur le nucléaire iranien.

Becker a ajouté: «En raison de la réticence des deux ministères à faire les déclarations nécessaires, car Qumran se trouve en Judée Samarie, l’Autorité israélienne des Antiquités ne permet pas la sortie du matériel, et le Musée de la Bible doit annuler ses projets.»

Les manuscrits de la mer Morte ont été découverts dans douze grottes autour du site connu sous le nom de Wadi Qumrân près de la mer Morte, sur le territoire contesté de Judée Samarie entre 1946 et 1956.

Dr. Jürgen Schefzyk, directeur de la Maison du musée biblique (Bible House Museum) à Francfort, a écrit au Post par e-mail vendredi dernier :

« Suite à un protocole d’accord avec l’Autorité des Antiquités d’Israël concernant la coopération avec le Musée biblique de Francfort, nous avons commencé à travailler sur une exposition sur les manuscrits de la mer Morte.

La condition préalable pour une telle exposition est un document d’«Immunité contre toute saisie» émis par les autorités allemandes. Pour des raisons qui ne dépendent pas de nous, nous sommes actuellement dans l’impossibilité de fournir un tel document malgré tous nos efforts, y compris les contacts avec toutes les institutions gouvernementales en Allemagne. »

Il a ajouté :

« Bien que des fragments de manuscrits de la mer Morte soient disponibles dans d’autres collections sécurisées de musées d’Allemagne, nous sommes d’accord avec l’expertise de nos collègues israéliens et allemands qu’une exposition sans échantillons de la collection de Jérusalem ne serait pas pertinente.

Afin de faire preuve de notre loyauté à l’égard d’Israël et de notre partenaire le plus important, l’Autorité des antiquités d’Israël, nous avons décidé hier de ne pas poursuivre ce projet et de reporter l’exposition jusqu’à ce que les fragments de manuscrits de la mer Morte de Jérusalem soient disponibles.

Cette décision n’a pas été facile à prendre pour nous car beaucoup de fonds ont déjà été investis et nous sommes convaincus qu’il est grand temps de montrer au public allemand ces objets importants du patrimoine culturel. »

Becker a déclaré que dans le passé, les Etats européens ont, dans des cas comparables, délivré des documents d’«Immunité contre toute saisie» à Israël pour les objets provenant de l’Etat juif qui étaient exposés dans l’UE. Il a cité l’Autriche et les Pays-Bas comme exemples. Becker, largement considéré comme l’un des plus fervents partisans d’Israël dans la République Fédérale, a mené un effort législatif pour interdire l’activité antisémite de BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) contre Israël à Francfort.

Becker a en outre indiqué que la décision du gouvernement allemand de ne pas garantir le retour des manuscrits de la mer Morte nuit également aux relations de l’Allemagne avec le christianisme au Moyen-Orient. Il a noté que, compte tenu des « sensibilités du monde palestinien, la relation particulière avec Israël pèse plus lourdement ».

Les manuscrits de la mer Morte ont une importance considérable pour le judaïsme et l’histoire biblique.

Les manuscrits sont une immense ressource d’écritures principalement hébraïques, de la période du Second Temple et des années qui l’ont immédiatement suivie. Les Palestiniens, avec l’aide des votes de l’UNESCO, nient toute présence juive sur les terres de Judée et de Samarie, nient l’existence des deux Temples détruits, nient les liens entre le peuple juif et Jérusalem, et cela avec la complicité de l’Europe, où se trouvent de nombreux antisémites déterminés à confisquer les manuscrits hébraïques afin d’aider les Arabes palestiniens à faire disparaître les preuves de la domination juive sur la région dans l’histoire.

Ces manuscrits comprennent de nombreux textes bibliques et sont supposés avoir été rédigés par des membres d’une secte juive connue sous le nom d’Esséniens.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Oksana Zvirynska pour Dreuz.info.

Source : http://www.jpost.com/Israel-News/Dead-Sea-Scrolls-do-not-belong-to-Israel-Germany-says-515758

Laisser un commentaire