L’Histoire Future De L’église Partie 1, par Jacob Prasch

Note MAV: j’avais publié cette série d’article en 2010. Ce sont des enseignements profonds et essentiels pour la compréhension des prophéties bibliques, dont ils démontrent qu’elles ont toujours connu des réalisations partielles avant leur pleine réalisation finale. C’est passionnant …

Tout le monde veut connaître l’avenir. C’est pourquoi plusieurs consultent des diseuses de bonne aventure, l’occultisme et toutes sortes de sources afin de le découvrir. Toutefois, Jésus nous a prédit l’avenir.

Avant que je devienne chrétien, j’allais rencontrer une sorcière qui voyait mon avenir dans des cartes de tarot. Elle était très habile. Un jour, elle a vu que je suivrais Jésus et elle m’a dit : « Ne reviens pas me voir pour me brûler lorsque cela arrivera. »

L’occultisme peut être assez précis dans ses prédictions de l’avenir. Cependant, Deutéronome 18 dit que « assez précis » n’est pas assez bon;

un vrai prophète doit être exact à chaque fois.

Aujourd’hui, je vois plusieurs personnes prétendre qu’elles sont des prophètes; elles bâtissent des ministères centrés sur elles-mêmes. Pourtant, elles font des prédictions bizarres qui ne se concrétisent pas. Devant ce fait, les gens défendent le faux prophète en disant qu’il est « habituellement précis ». Peut‐être est‐ce vrai, mais la sorcière dans le New Jersey qui lisait mon avenir dans le tarot était aussi habituellement précise.

Deutéronome 18 est très clair : Si vous prononcez une parole au nom du Seigneur, elle est mieux d’arriver sinon, vous êtes un faux prophète. Ceci est dangereux; les gens font mieux de garder ces « prophéties » dans leur bouche plutôt que de les dire si elles ne sont pas de Dieu. Nous ne devrions jamais éteindre le Saint‐Esprit mais si une parole provient réellement du Saint‐Esprit, elle se réalisera.

Voici une occasion où j’ai été témoin d’un vrai prophète. Environ quarante personnes étaient dans une pièce au Mont Carmel en Israël, et un homme venant de l’Union Soviétique s’y trouvait. En ce temps‐là, il n’existait pas de relations diplomatiques ni de vol d’avion direct entre Israël et l’Union Soviétique; il a dû s’y rendre via l’Europe. Il s’est envolé vers Tel Aviv, où quelqu’un l’a ramassé à l’aéroport Ben Gourion pour ensuite l’emmener en Galilée. Il a commencé à parler et à prophétiser en anglais.

Lorsque je l’ai entendu, je me suis dit que cet homme était soit un vrai prophète de Dieu ou, non seulement un faux prophète mais un fou. Cet homme a écrit un livre dans lequel il parle de prendre le repas du Seigneur à Red Square. Il mentionne que le Seigneur lui a dit de verser la coupe de communion dans la rivière de Moscou, après quoi ils sont demeurés à Red Square et ont prophétisé que Dieu ferait à l’Union Soviétique ce qu’Il a fait à l’Égypte parce que leur gouvernement persécutait l’Église et qu’il refusait de permettre aux Juifs d’émigrer en Israël. Ils ont proclamé « Laissez partir Mon peuple » et « laissez prêcher Mon Évangile, ou Dieu détruira votre empire. Nous prononçons une malédiction sur votre pays – Dieu va maudire votre contrée. » Immédiatement après cela, le désastre de Tchernobyl a eu lieu et le pays a connu son pire temps de récolte.

Ces chrétiens ont également dit « Dieu va détruire la machine de guerre soviétique. »

Tout de suite après, les soviétiques se sont retirés de l’Afghanistan et le pacte de Varsovie s’est effondré. Ensuite, ces croyants se sont tournés face à la tombe de Lénine, dans laquelle Lénine était embaumé et ont dit : « Ceci est un esprit de mort; Dieu va détruire l’esprit d’adoration envers Lénine. »

Il y avait alors onze usines dans l’Union Soviétique qui fabriquaient exclusivement des statues et des bustes de Lénine. Toutes ont été fermées. Aux nouvelles télévisées, nous avons vu toutes ces statues avec leurs têtes coupées.

Les croyants se sont ensuite tournés vers le Kremlin en disant : « Dieu va détruire votre empire; l’Union Soviétique s’effondrera et tous seront étonnés avec quelle rapidité Il le jugera. » « Laissez Mon peuple partir; laissez prêcher Mon Évangile. »

Dire ces choses en 1984 ou 1985 était impensable. Vous deviez être totalement fou ou entendre clairement de Dieu. Ces paroles étaient outrageantes mais elles se sont toutes accomplies. Je n’ai jamais revu ce frère par la suite et je n’ai même jamais lu son livre, mais je sais ce qu’il a dit et je l’ai moi‐même vu arriver.

Après cela, je suis venu en Angleterre pour aller au collège biblique. J’y ai vu des personnes de Kansas City et de la Californie qui s’appelaient Kansas City Prophets et Vineyard. Ils étaient devant des milliers de gens et prédisaient un grand réveil ainsi qu’une grande pluie de l’arrière saison à venir au Royaume Uni en octobre 1990. Depuis ce « grand réveil », plus de mosquées ont été construites en Angleterre que d’églises.

Deutéronome 18 dit qu’un faux prophète est un neve sheqer; nous ne les lapidons plus à la mort mais le péché demeure aussi sérieux. Jérémie 5 et 28 décrit clairement ce que sont les faux prophètes et Jésus a dit qu’ils seraient en grand nombre dans les derniers jours.

Une des plus grandes erreurs commises par les chrétiens nés de nouveau est celle‐ci : lorsque nous lisons le Sermon sur la Montagne dans Matthieu 24 et Luc 21, où Jésus Se répète quatre fois en ce qui a trait aux faux docteurs et faux prophètes des derniers temps, la plupart d’entre nous pensons automatiquement :

« il s’agit des Témoins de Jéhovah, des Moonies, des Mormons, de Hare Krishna, de la Science Chrétienne, etc. » Sans aucun doute, ces gens sont de faux prophètes et de faux enseignants et que la prolifération de ces sectes depuis le siècle dernier est un signe des derniers temps, mais si vous lisez le contexte de Matthieu 24, Luc 21, Actes 20 et Matthieu 7, ce ne sont pas les faux prophètes et les faux enseignants dont Jésus et les apôtres faisaient allusion et contre lesquels ils nous mettaient en garde.

Il s’agissait de ceux qui séduisent les élus.

Les incroyants sont déjà séduits par l’ennemi. Ce dernier tente de séduire deux genres de personnes : la nation d’Israël et les croyants bibliques de l’Église. La nation d’Israël est sous des ténèbres spirituelles. Nous voyons leurs signes à maints endroits, incluant Jérusalem, Stamford Hill à Londres et Crown Heights à Brooklyn, disant « Nous voulons le Mashiach maintenant! »

Jésus a donné une double prédiction dans l’évangile de Jean : les Juifs croiront quelqu’un d’autre qui viendra en Son nom, bien qu’ils n’ont pas cru en Lui. Ceci s’est accompli au commencement de l’Église par Simon bar Kochba mais c’est certainement aussi un symbole de l’Antichrist qui séduira les Juifs, les amenant à croire qu’il est leur Messie. La préparation à cet événement est déjà en place.

Nous voyons donc que le diable a séduit le monde et les Juifs. Qui est‐il en train de séduire maintenant? Vous et moi. Lisez Matthieu 7, Actes 20, Matthieu 24 et Luc 21. Les faux enseignants et les faux prophètes contre qui nous sommes mis en garde dans ces passages sont ceux qui s’introduisent dans l’Église pour séduire les élus.

Je suis très concerné par les sectes telles que les Mormons et les Témoins de Jéhovah car si les chrétiens nés de nouveau étaient aussi zélés pour la vérité que les sectes le sont pour leurs mensonges, plus de personnes seraient sauvées au lieu de se joindre aux sectes. Le fait qu’ils sont si zélés pour le mensonge, pendant que l’Église croyante biblique demeure assise dans les caractéristiques de l’Église de Laodicée, démontre ce qu’est devenue l’Église en occident. Malgré tout, très peu de chrétiens se font prendre par les Mormons ou les Témoins de Jéhovah. Si vous en voyez un, il est soit né de nouveau très récemment ou il est un chrétien très faible. Mais ceux dont nous devons nous préoccuper sont ceux qui s’intègrent dans l’Église.

La séduction spirituelle augmente dans les derniers jours.

« LÉGER À LOURD »

Il existe un principe biblique, compris d’une perspective Juive appelé Qol veh Homer, qui veut dire en français « léger à lourd ». Il s’agit du premier principe Migdoth du Rabbin Hillel, qui était le grand‐père du Rabbin Gamaliel. Rabbin Gamaliel était le tuteur de l’apôtre Paul lorsque Paul est devenu rabbin. Rabbin Hillel avait sept Migdoth, ou principes, d’interpréter les Écritures. Le Nouveau Testament les utilise répétitivement. Qol veh Homer, ou léger à lourd, est encore le premier de ces principes. On peut prendre l’exemple de Hébreux 10 :25 : « ..ne négligeons pas de nous rassembler, comme c’est la coutume de quelques‐uns, mais exhortons‐nous les uns les autres et encore plus que nous voyons le Jour approcher. » Ce qui est vrai dans une situation « légère » devient particulièrement vrai dans une situation « lourde ». Dans ce passage, nous traitons spécifiquement de la communion fraternelle : elle est toujours importante, mais dans les derniers jours, elle devient particulièrement importante.

Si nous ne pouvons nous tenir ensemble, nous ne pourrons jamais nous tenir seul lorsque viendra la persécution.

Un autre exemple du principe « léger à lourd » concernant les derniers jours est celui des faux prophètes et des faux docteurs. Ils sont là depuis longtemps – c’est le côté « léger » mais, dans les derniers jours, ils se multiplient; c’est le côté « lourd ».

Les choses qui sont toujours dangereuses pour l’Église le sont davantage pendant les derniers jours.

Les Juifs du temps de Jésus n’interprétaient pas les Écritures comme nous le faisons. Jésus était un Rabbin qui enseignait de la même manière que les autres Rabbins : Il utilisait le Midrash. Il a également employé les formats mashal et nimshal. Le mashal est une description de quelque chose de la vie courante, de la nature, et le nimshal est la signification spirituelle qui s’y trouve. Le livre des Proverbes est appelé en Hébreu Mishla, le livre de mashals. Par exemple, Proverbes 11 :22 : « Un anneau d’or au nez d’un pourceau » ‐ ceci est le mashal – « c’est une femme belle et dépourvue de sens » ‐ ceci est le nimshal. Une parabole est simplement un mashal prolongé.

Nos concepts occidentaux d’allégorie et de typologie sont seulement du remballage occidental. Nous avons besoin de comprendre comment Jésus pensait au sujet de la Bible car dans Daniel 12 :9 il est écrit ceci :

« Il répondit : Va, Daniel, car ces paroles seront tenues secrètes et scellées jusqu’au temps de la fin. »

Lorsque vous voyez des gens écrire des livres au sujet de l’Apocalypse et qu’ils prétendent tout comprendre, soyez prudents. Nous sommes avisés dans Daniel que ces choses sont scellées.

Il n’y a pas de nouvelle vérité ou de nouvelle révélation; toutefois, dans les derniers jours, le Saint‐Esprit donnera au peuple de Dieu une compréhension plus profonde des Écritures.

Nous n’aurons pas une nouvelle doctrine mais une compréhension plus claire de ce qui est déjà écrit.

Les libéraux essaient d’interpréter la Bible hors de son Sitz im leben – contexte culturel. Les évangéliques font de même parce qu’ils utilisent des méthodes grecques d’herméneutique et d’exégèse pour tenter de comprendre un livre Juif.

Beaucoup peut être dit à ce sujet, mais en ce qui a trait aux derniers jours, je vous donnerai simplement l’aspect le plus important.

L’exégèse du protestantisme occidental interprète la prophétie de l’une des quatre façons suivantes : le prétérisme, l’historicisme, le polémisme ou le futurisme. Les libéraux aiment le prétérisme. Ils disent : « Il n’y a pas de Dieu et même s’il y en avait un, Il ne connaîtrait pas l’avenir, et même s’Il le connaissait, Il n’en parlerait sûrement pas à Ésaïe. » Donc, dans leur tête, lorsque Ésaïe prédit des événements concernant le roi Cyrus 200 ans avant leur accomplissement, cela prouve automatiquement qu’Ésaïe a écrit après les événements ou que le livre d’Ésaïe n’a pas été écrit par lui mais par quelqu’un d’autre après la captivité. La raison qu’ils donnent est que Ésaïe ne pouvait possiblement pas connaître le roi Cyrus 200 ans avant le temps. Les libéraux ne croient pas à une connaissance surnaturelle de l’avenir, alors ils embrassent le prétérisme.

L’historicisme est ce que préférent les partisans du  » Royaume Maintenant » . Les Réformateurs étaient également très enclins à cette perception. L’historicisme dit : « les prophéties eschatologiques du Nouveau Testament se sont pleinement accomplies au début de l’Église. » L’Église primitive identifiait Rome comme étant Babylone; lorsque Pierre termine sa première épître, il dit : « L’Église des élus qui est à Babylone vous salue, ainsi que Marc, mon fils. » (1 Pierre 5 :13) La fausse religion commence à Babylone avec Nimrod, se fraye un chemin à travers l’Asie Mineure (particulièrement dans la ville de Pergame) et, de là, dans la civilisation gréco‐romaine. Ensuite, elle se manifeste par le Catholicisme romain, la Franc‐Maçonnerie, etc.

Toutefois, la racine de tout ceci est dans Babylone : un système de fausse religion, du monde, en confédération avec le système politique corrompu.

Les Babyloniens ont détruit le premier Temple le 9 août du calendrier Hébreu. Sous quasiment les mêmes circonstances militaires, Rome a détruit le deuxième temple, à la même date (Tisha ba’v) Par conséquent, les premiers chrétiens ont commencé à identifier Rome avec Babylone; c’est la même fausse religion.

J’utilise habituellement l’exemple de Scotland Yard pour aider à comprendre. Scotland Yard est le nom d’une ruelle entre deux édifices, de Whitehall à Victoria Embankment à Londres. C’était là le bureau‐ chef de la police métropolitaine. Aujourd’hui, contrairement aux jours de Sherlock Holmes, la police métropolitaine est située un demi mille plus loin sur la rue Victoria. Toutefois, leur bureau‐chef s’appelle toujours Scotland Yard, bien qu’il ne soit plus localisé sur la petite rue attenante à Whitehall. En d’autres mots, le nom de l’institution a pris celui de sa demeure originelle. Il en est de même avec Babylone. Conséquemment, dans le livre d’Apocalypse, lorsque l’Église primitive a vu la femme sur sept collines – représentant le Capitole – puisque la femme est une ville, ce serait Rome à leurs yeux.

Par conséquent, lorsque Rome a brûlé sous le règne de Néron, cela était l’accomplissement des prophéties d’Ésaïe et de Jérémie qui avaient prédit la chute de Babylone. C’est ainsi que les premiers chrétiens pensaient. Lorsque le Vésuve a explosé, les cendres volcaniques se sont accumulées dans l’ionosphère et la stratosphère, empêchant ainsi la radiation solaire et lunaire de projeter leur lumière sur une grande partie de l’Empire Romain. Ce sont des choses qui arrivent vraiment. Je crois que cela s’est produit la dernière fois dans les années 1960. Ensuite, vers 70 A.D., le temple a été détruit et les Romains ont installé des images païennes et les ont adorées sur le mont du temple. Les chrétiens du temps ont cru que cela était l’abomination de la désolation, ha shikutz ha meshomen. Ainsi, ces choses se sont accomplies; voilà la perception historicienne. Les Réformateurs protestants aimaient l’historicisme parce qu’ils disaient que c’était l’Empire Romain, la Rome Impériale, qui empêchait l’accroissement de la papauté médiévale.

Après que Constantin eut déménagé sa capitale à Constantinople et que les Wisigoths sont entrés, Rome a prospéré. Lorsque l’Écriture dit : « ...il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. » (2 Thessaloniciens 2 :7), ils interprètent cela comme étant la Rome Impériale qui restreint la Rome papale et qui l’enlève du chemin. C’est pourquoi les partisans du Royaume Maintenant disent que les « derniers jours » réfèrent seulement aux événements qui ont amené à 70 A.D. et renient généralement toute signification future du livre de l’Apocalypse.

La troisième méthode d’interprétation de la prophétie est le polémisme. Le polémisme dit : « Le livre d’Apocalypse est seulement donné pour encourager les chrétiens durant les temps de persécution. Cela leur rappelle la gloire à venir et le jugement de leurs persécuteurs. Ce point est vrai : l’Apocalypse commence en déclarant heureux celui qui lit ce livre. C’est une partie de son but.

La quatrième méthode d’interpréter la prophétie est le futurisme, qui déclare que ces choses arriveront dans les derniers jours.

Parce que l’herméneutique protestante utilisée dans la pensée non‐juive occidentale est d’orientation hellénique, ils croient que l’une de ces quatre méthodes est donc la bonne. La question à se demander est laquelle : êtes‐vous prétériste, historiciste, polémiste ou futuriste?

Toutefois, un Juif du premier siècle était les quatre, en simultané, tout comme L’était Jésus.

Dans Matthieu 24 :15‐33 Jésus dit que lorsque vous verrez l’abomination de la désolation dont a parlé le prophète Daniel, alors vous saurez que la fin est proche. Le problème est que cette abomination de désolation dont Jésus parle dans Matthieu 24 et dans Luc 21, le Sermon sur la Montagne était déjà arrivé avant qu’Il en parle. Jésus a célébré Hanukah dans Jean 10, la Fête de la Dédicace. Il savait tout au sujet d’Antioche Épiphane élevant une image dans le Temple, les cochons qui étaient tués dans le Temple et le Temple se faire reconsacrer par les Maccabées. L’abomination de la désolation prophétisée par Daniel s’était déjà déroulée pendant la période inter-testamentaire mais Jésus a pris cet événement et a prophétisé que cela arriverait encore. Jésus a employé le prétérisme : Il a pris un événement passé et en a parlé au temps futur.

Ensuite, il y a l’historicisme. Encore une fois, regardez l’abomination de la désolation telle que prophétisée par Jésus dans le Sermon sur la Montagne. Lorsque vous lisez Joseph et découvrez comment les Romains ont détruit le Temple, le fait qu’ils ont établi des symboles païens sur le Mont du Temple et les ont adorés, vous voyez que cela était une abomination de désolation. Par la suite, au deuxième siècle, l’empereur Hadrien a bâti une ville nommée Aerolinas Capitolina, et a mis un temple de Jupiter sur le Mont du Temple. Une autre abomination de désolation. Le neveu de Constantin, Julien l’apostat, a essayé de refaire le monde païen de l’Empire Romain, a tenté de rebâtir le Temple et plusieurs feux mystérieux ont éclaté sur le Mont du Temple; une autre abomination de désolation. Sur le Mont du Temple, aujourd’hui, nous avons la Mosquée d’Omar, le Dôme du Rocher. On y retrouve, en périphérie à l’extérieur, une citation du Coran : « Dieu n’a pas de fils ». Ceci est encore une abomination de désolation.

Cependant, il reste encore une abomination de désolation à venir. Les précédents symbolisaient ce qui vient. Retenez ceci : Les idées occidentales de la prophétie impliquent la prédiction et l’accomplissement.

L’idée Hébraïque de la prophétie est un pattern qui revient, c’est‐à‐dire de multiples accomplissements avec un accomplissement ultime à la fin.

C’est ainsi que la prophétie Juive était comprise.

Chacun des nombreux accomplissements est un type et enseigne quelque chose concernant l’ultime à venir.

Laissez‐moi continuer avec un autre exemple : Lorsque Matthieu écrit son récit de la Nativité, il dit de Jésus : « J’ai appelé Mon fils hors d’Égypte. » (Matthieu 2 :15), en citant Osée chapître 11 :1. Le problème avec ceci est que lorsque vous lisez Osée chapître 11, vous vous rendez compte que Osée parlait de l’Exode, lorsque les enfants d’Israël sortirent d’Égypte sous le leadership de Moïse. Toutefois Matthieu prend cela, ont dirait hors du contexte, et l’applique à Jésus. Cependant, le problème n’est pas que Matthieu le prend hors du contexte mais que l’Église occidentale a pris un livre Juif et qu’elle a construit ses propres règles de contexte. Matthieu pensait Midrash; il voyait la prophétie comme un pattern.

Laissez‐moi vous expliquer :

Cela commence avec Abraham. Dieu a jugé Pharaon et Abraham est sorti d’Égypte avec ses descendants, dans Genèse. Abraham est un type, le père de tous les croyants. Ensuite, dans le livre d’Exode, Dieu juge encore Pharaon – le méchant roi est jugé – et encore une fois les descendants d’Abraham sortent d’Égypte. Ainsi le pattern commence; ce qui est arrivé à Israël est une reprise de ce qui est arrivé à Abraham. Tout comme Abraham a reçu de l’argent de Pharaon, les Israélites ont pillé les Égyptiens dans Exode. Ensuite, Jésus sort de l’Égypte après que le méchant roi – cette fois‐ci Hérode – est jugé. D’une façon Midrash, Israël réfère à Jésus. Lorsque vous lisez des choses telles que « Israël Ma gloire, Israël Mon fils premier‐né », c’est une allusion midrashique au Messie, comme le savent les Rabbins. Par conséquent Jésus, le type d’Israël, sort aussi de l’Égypte. Tout comme l’Église est le Corps de Christ, ainsi l’est Israël dans un sens. Alors, dans 1 Corinthiens 10, nous sortons aussi de l’Égypte! L’Égypte est une figure de ce monde; Pharaon est une figure de l’ennemi, qui est le dieu de ce monde. Tout comme Moïse va sur la montagne et fait une alliance par le sang au nom du peuple, ainsi le fait Jésus.

– Moïse a conduit les enfants d’Israël hors d’Égypte, à travers l’eau et à la Terre Promise.

– Jésus nous conduit hors du monde, à travers le baptême, jusqu’au ciel.

L’un est un type de l’autre.

 

Nous vivons tous une expérience d’Exode. Mais la signification ultime est la résurrection et l’enlèvement de l’Église. Les mêmes jugements qui arrivent dans le livre d’Exode sont répétés dans le livre de l’Apocalypse. De la même façon que les magiciens de Pharaon étaient capables d’imiter les miracles de Moïse et Aaron, l’Antichrist et son Faux Prophète seront capables d’imiter les miracles de Jésus et de Ses témoins. Pourquoi la chanson de Miriam (« Je chanterai au Seigneur car Il a triomphé de façon glorieuse – le cheval et son cavalier sont jetés dans la mer! ») est‐elle chantée dans l’Apocalypse? Le livre d’Exode démontre que la destruction de Pharaon était une typologie de celle du diable. Pourquoi les Israélites ont‐ils amené les os de Joseph avec eux hors d’Égypte? Tel que décrit dans 1 Thessaloniciens 4 :16‐17 « les morts en Christ ressusciteront les premiers » et nous nous joindrons à eux.

Encore une fois, l’idée Hébraïque de la prophétie est un pattern répétitif. Elle n’est pas une prédiction mais un modèle qui revient avec, en bout de ligne, un accomplissement ultime. Ceci est le concept Hébreu de la prophétie eschatologique. Afin de vraiment commencer à comprendre ce que la Bible enseigne au sujet des derniers jours, nous devons cesser de penser d’une façon occidentale, hellénique et commencer à voir les Écritures de la même manière que l’Église primitive. Rappelez‐vous que dans Apocalypse 2 et 3, l’église d’Éphèse avait un pied de lampe que les autres églises n’avaient pas : « Ta Parole est une lampe à mes pieds et une lumière sur mon sentier » (Psaume 119 :105). Les vierges avaient besoin d’huile dans leurs lampes afin de voir dans la nuit – nous reviendrons à cela plus tard.

Dans les derniers jours, la compréhension et la fidélité deviennent très importantes. Rappelez‐vous que les vierges sages de Matthieu 25 avaient de l’huile dans leurs lampes pour qu’elles puissent voir dans la nuit, ce qui représente l’illumination du Saint‐Esprit dans notre compréhension de l’Écriture. Laodicée avait besoin d’onguent pour oindre ses yeux afin de voir.

Comprendre les Écritures sera très étroitement relié à la fidélité dans les derniers jours. Il est écrit dans Daniel qu’aucun méchant ne comprendra. Il est très facile pour Dieu de prendre quelqu’un qui a un cœur pur et une tête vide et lui donner de la sagesse. Toutefois, il est beaucoup plus laborieux pour Lui de prendre quelqu’un qui a une grosse tête, un gros intellect et lui donner un cœur pur. Esprit et Vérité; Dieu veut que nous ayons les deux. Les gens simples sont plus enclins à être sauvés que ceux qui sont sophistiqués; mais après qu’ils sont sauvés, ces gens simples ne sont pas supposés demeurer ainsi.

Regardons maintenant Matthieu 10 :1‐4

« Puis, ayant appelé Ses douze disciples, Il leur donna le pouvoir de chasser les esprits impurs, et de guérir toute maladie et toute infirmité. Voici les noms des douze apôtres : Le premier, Simon appelé Pierre, et André, son frère; Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère; Philippe, et Barthélemy; Thomas, et Matthieu, le publicain, Jacques, fils d’Alphée, et Thaddée; Simon le Cananite, et Judas l’Iscariot, celui qui livra Jésus. »

Savez‐vous ce que veut dire « Judas Iscariot »? Jude le banlieusard. Continuons au verset 5 :

« Tels sont les douze que Jésus envoya, après leur avoir donné les instructions suivantes : N’allez pas vers les païens, et n’entrez pas dans les villes des Samaritains; allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël. Allez, prêchez, et dites : Le royaume des cieux est proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. Ne prenez ni or, ni argent, ni monnaie, dans vos ceintures; ni sac pour le voyage, ni deux tuniques, ni souliers, ni bâton, car l’ouvrier mérite sa nourriture. Dans quelque ville ou village que vous entriez, informez‐vous s’il s’y trouve quelque homme digne de vous recevoir, et demeurez chez lui jusqu’à ce que vous partiez. En entrant dans la maison, saluez‐la; et, si la maison en est digne, que votre paix vienne sur elle; mais si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne à vous. Lorsqu’on ne vous recevra pas et qu’on n’écoutera pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds. Je vous le dis en vérité : au jour du jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité moins rigoureusement que cette ville‐là. Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes. Mettez‐vous en garde contre les hommes; car ils vous livreront aux tribunaux, et ils vous battront de verges dans leurs synagogues; vous serez menés, à cause de Moi, devant des gouverneurs et devant des rois, pour servir de témoignage à eux et aux païens. Mais, quand on vous livrera, ne vous inquiétez ni de la manière dont vous parlerez ni de ce que vous direz; ce que vous aurez à dire vous sera donné à l’heure même; car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. Le frère livrera son frère à la mort, et le père son enfant; les enfants se soulèveront contre leurs parents, et les feront mourir. Vous serez haïs de tous, à cause de Mon nom; mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. Quand on vous persécutera dans une ville, fuyez dans une autre. Je vous le dis en vérité, vous n’aurez pas achevé de parcourir les villes d’Israël, que le Fils de l’homme sera venu. Le disciple n’est pas plus que le maître, ni le serviteur plus que son seigneur. »

Lorsque Jésus a envoyé les apôtres, ont‐ils été menés devant les gouverneurs et les rois à cause de Son nom? Non. Est‐ce que le Saint‐Esprit leur a donné ce qu’ils devaient dire pour leur défense dans Matthieu 10? Non. Est‐ce que le frère a livré son frère et est‐ce que les parents ont livré leurs enfants? Non. Ont‐ils été haïs par toutes les nations à cause de Son nom lorsqu’Il les a envoyés deux par deux? Non. Rien de cela n’est arrivé. Jésus les a enseignés et auparavant, ils étaient enseignés par Jean Baptiste; maintenant, Il les envoie pour leur première expérience et leur dit « Voici ce qui arrivera » mais rien n’est arrivé.

Qu’est‐ce qui se passe ici? Au verset 16, Jésus a complètement changé de période de temps.

Aujourd’hui, nous avons les Restaurationistes qui prétendent conquérir le monde entier pour Jésus‐ Christ et qu’ils établiront Son royaume avant Sa venue. Ils disent que ces prophéties ont été accomplies au début de l’Église, que nous serons « l’Église Triomphante », etc, etc. C’est de la vraie foutaise. Le Royaume est maintenant, mais pas encore. Il y a deux termes : Un est « l’eschatologie inaugurale » et l’autre est « l’eschatologie surréaliste ». L’eschatologie inaugurale veut dire que le Royaume a commencé, les puissances de Satan se font reculer, il ne peut possiblement pas gagner mais la victoire ultime ne vient pas avant le retour de Jésus. Lisez Daniel 7 :21‐22

« Je vis cette corne faire la guerre aux saints, et l’emporter sur eux, jusqu’au moment où l’ancien des jours vint donner droit aux saints du Très‐ Haut, et le temps arriva où les saints furent en possession du Royaume. »

Ceci répète l’histoire des Maccabées, alors les Retaurationistes diraient que ceci a été accompli avec les Maccabées ou lors de l’Église primitive, mais que nous sommes le Royaume Maintenant!!!! Ceci est de l’eschatologie surréaliste, et c’est totalement erroné.

Il y aura un abandon de la foi, de la persécution et un Antichrist. L’Église sera victorieuse mais la victoire ultime sera au retour de Jésus.

De plus, Matthieu 10 dit que nous serons menés devant les gouverneurs et les rois, persécutés pour le nom de Jésus‐Christ et que le serviteur n’est pas plus grand que son maître. J’ai un ami qui a été impliqué dans la Science Chrétienne pendant 20 ans avant d’être sauvé. E.W. KENYON a admis que Mary Baker Eddy, fondatrice de la Science Chrétienne, l’a influencé. La croyance de Kenyon « mon corps me ment » etc. vient de la Science Chrétienne, qui ne croit pas à la profession médicale. Plusieurs des choses enseignées par Kenneth Copeland et Kenneth Hagin viennent de Kenyon, qui a reçu ses doctrines de la Science Chrétienne.

Toute secte et toute distorsion de l’Évangile de Christ renie la Croix de Jésus d’une façon quelconque, sans exception.

Les Témoins de Jéhovah n’aiment même pas parler de la « croix »; ils l’appellent « le bâton de torture » et prétendent que le salut se trouve dans leur organisation selon la consécration d’un individu à leur organisation. Il en est de même avec le Catholicisme Romain : A la croix, Jésus a dit « Tout est accompli ». Par contre, le Catholicisme Romain dit que la messe est le même sacrifice qu’au Calvaire; qu’il se répète encore et encore. Cette religion est un déni fondamental de la Croix de Jésus; elle est une fausse religion. Il peut s’y trouver de vrais croyants, mais s’ils sont vrais, ils ont besoin de sortir de cette religion. Vous ne pouvez pas croire ou participer à ces doctrines et être dans la volonté de Dieu.

Ensuite, nous avons l’enseignement de la Foi/Prospérité des prédicateurs qui disent que Jésus est mort spirituellement. Kenneth Copeland, Kenneth Hagin, E.W. Kenyon et tous ceux qui les suivent, disent que Jésus a obtenu la victoire non pas à la Croix, mais en allant en enfer et en devenant un être satanique d’une même nature que Satan. C’est ce qu’ils enseignent et cela est un déni fondamental de la Croix.

Alors qu’arrive‐t‐il comme résultat? Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. » Parce que la Croix de Jésus n’est pas importante dans son ministère, vivre la vie crucifiée perd également son importance. Au lieu de cela, nous entendons : « Dieu veut que vous soyez riches, jamais malades; Dieu veut que vous ayez ceci ou cela. » etc.

La Croix est mise de côté.

Encore une fois, toute distorsion de la chrétienté dans le monde rejettera la Croix de Jésus d’une certaine manière. Contrairement à tout ceci, Paul dit : « Je me glorifie dans la Croix. » Tout comme l’ancien cantique : « Cette croix me sera toujours chère; elle est gloire et victoire pour moi; et par elle, dans la maison du Père, la couronne est offerte à ma foi. » Nous obtenons la couronne dans la maison du Père et non ici. Le « Royaume Maintenant » (Kingdom Now) renie ce fait et dit que nous l’obtenons maintenant. La Bible déclare que le Royaume est maintenant, mais pas encore (pleinement). Les partisans du Royaume Maintenant disent que « tout » est maintenant.

Quand même, retournons au problème de base. Dans Matthieu 10 Jésus envoie les apôtres, les avertit des choses qui arriveront mais elles n’arrivent pas. Regardez Matthieu 24 : Jésus commence en parlant du Temple aux versets 1 à 4. Il parle des prophéties de Daniel 9, que le Messie devait venir et mourir avant que le deuxième Temple soit détruit. Toutefois, Il parle ensuite d’événements qui arriveront dans la vie de certains apôtres et de la destruction du Temple. Jésus répète ici ce qu’Il a fait dans Matthieu 10 : Il change la période de temps en plein milieu d’une conversation. Même chose pour Matthieu 24 – Il commence à parler de la période 70 A.D. pour ensuite changer la période de temps et parler sur le sujet de la fin du monde.

On voit la même chose dans Actes chapitre 2 lorsque le Saint‐Esprit est déversé et que Pierre explique ce qui se passe. Il cite Joël chapitre 2 dans Actes 2 :15 « Ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez, car c’est la troisième heure du jour. Mais c’est ici ce qui a été dit par le prophète Joël : Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de Mon Esprit sur toute chair; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions et vos vieillards auront des songes. Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, dans ces jours‐là, je répandrai de mon Esprit; et ils prophétiseront. Je ferai paraître des prodiges en haut dans le ciel et des miracles en bas sur la terre, du sang, du feu, et une vapeur de fumée. Le soleil se changera en ténèbres, et la lune en sang, avant l’arrivée du jour du Seigneur, de ce jour grand et glorieux. »

Y a‐t‐il eu un grand signe dans le ciel ou sur la terre; du sang, du feu ou de la fumée au jour de la Pentecôte? Non. Est‐ce que le soleil est devenu ténèbres ou la lune s’est‐elle changée en sang? Non.

Souvenez‐vous que le soleil est un type de Jésus, qui est le Fils, tel que décrit dans Ésaïe : « Lève‐toi, sois éclairée, car ta lumière arrive et la gloire du Seigneur ressuscité est plus grande que celle du soleil. »

Les quatre évangiles nous disent que la résurrection de Jésus a eu lieu au lever du soleil. Le lever du soleil est une métaphore pour le lever du Fils. D’un autre côté, la lune ne donne aucune lumière d’elle‐ même; elle reflète seulement celle du soleil, tout comme l’Église n’a aucune lumière par elle‐même mais elle reflète celle de Jésus. Je ne nie pas que ces phénomènes arriveront; je dis simplement que s’ils arrivent et lorsqu’ils arriveront, ils ne seront qu’un reflet de quelque chose de plus profond. La lumière de Jésus ne sera plus reflétée par l’Église sur la terre et l’Église aura du sang sur elle – elle sera persécutée. Donc, je ne dis pas que les événements n’arriveront pas de façon littérale mais simplement que nous devons comprendre la signification des métaphores.

Verset 21 : « Alors quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. » Ceci s’appelle le « kerygma » dont la traduction littérale en grec est « Il en sera ainsi . »

Alors, dans Matthieu 10, Jésus envoie les apôtres deux par deux, leur dit que des choses vont arriver et elles ne leur arrivent pas. Dans Matthieu 24, Il dit à l’Église que quelque chose va arriver, qui ne leur arrive pas pleinement mais seulement en partie. Ensuite, dans Actes 2, Pierre décrit ce qui arrive mais rien n’arrive au moment même.

Mais regardons encore Matthieu 10. A qui ces choses arrivent‐elles? Jésus envoie les apôtres deux par deux, leur dit qu’ils seront amenés devant des gouverneurs et des rois, qu’ils seront persécutés, que le Saint‐Esprit parlera à leur place, qu’ils seront trahis par leurs familles mais de persévérer jusqu’à la fin et qu’ils seront sauvés. Ces choses ne sont pas arrivées aux apôtres dans Matthieu 10. Mais à qui sont‐elles arrivées? Toutes ces choses sont arrivées à Jésus.

Ce qui est arrivé à Jésus dans Ses derniers jours arriveront aussi à l’Église dans les derniers jours. Mais ceux qui persévéreront jusqu’à la fin seront sauvés.

Il y a autre chose. Dans les premiers chapitres des Actes, ces choses arrivent aux apôtres. Par exemple, lisons Actes 4 :18‐23

« Et, les ayant appelés, ils leur défendirent absolument de parler et d’enseigner au nom de Jésus. Pierre et Jean leur répondirent : Jugez s’il est juste, devant Dieu, de vous obéir plutôt qu’à Dieu; car nous ne pouvons pas ne pas parler de ce que nous avons vu et entendu. Ils leur firent de nouvelles menaces, et les relâchèrent, ne sachant comment les punir, à cause du peuple, parce que tous glorifiaient Dieu de ce qui était arrivé. Car l’homme qui avait été l’objet de cette guérison miraculeuse était âgé de plus de quarante ans. Après avoir été relachés, ils allèrent vers les leurs, et racontèrent tout ce que les principaux sacrificateurs et les anciens leur avaient dit. »

Alors nous voyons les apôtres être menés devant les gouverneurs et les rois, châtiés dans la synagogue, parler sous l’inspiration du Saint‐ Esprit. Par la suite, ils citent Psaume 2 dans Actes 4 :25‐26

« ..Pourquoi ce tumulte parmi les nations, et ces vaines pensées parmi les peuples? Les rois de la terre se sont soulevés, et les princes se sont ligués contre le Seigneur et contre Son Oint. »

La Bible illustre souvent la tribulation de l’Église aux mains du monde dans les derniers temps par une mer furieuse.

Jésus a vécu le Psaume 2. Les Gentils se sont réunis contre le Seigneur et contre Son Oint. Dans Actes, ils commencent à le faire aussi à l’Église. Cependant, le pattern prend de l’expansion. Regardez Actes 5 :19‐ 25

« Mais un ange du Seigneur, ayant ouvert pendant la nuit les portes de la prison, les fit sortir, et leur dit : Allez, tenez‐vous dans le temple, et annoncez au peuple toutes les paroles de cette vie. Ayant entendu cela, ils entrèrent dès le matin dans le temple, et se mirent à enseigner. Le souverain sacrificateur et ceux qui étaient avec lui étant survenus, ils convoquèrent le sanhédrin et tous les anciens des fils d’Israël, et ils envoyèrent chercher les apôtres à la prison. Les huissiers, à leur arrivée, ne les trouvèrent point dans la prison. Ils s’en retournèrent, et firent leur rapport, en disant : Nous avons trouvé la prison soigneusement fermée, et les gardes qui étaient devant les portes; mais, après avoir ouvert, nous n’avons trouvé personne dedans. Lorsqu’ils eurent entendu ces paroles, le commandant du temple et les principaux sacrificateurs ne savaient que penser des apôtres et des suites de cette affaire. Quelqu’un vint leur dire : Voici, les hommes que vous avez mis en prison sont dans le temple, et ils enseignent le peuple. »

Ce que nous avons ici est très évident. Regardons Matthieu 27 :65 « Pilate leur dit : Vous avez une garde; allez, gardez‐le comme vous l’entendrez. » Ils ont donc essayé de sécuriser le sépulcre en scellant la pierre et en établissant une garde. Maintenant Matthieu 28 :11‐14

« Pendant qu’ils étaient en chemin, quelques hommes de la garde entrèrent dans la ville, et annoncèrent aux principaux sacrificateurs tout ce qui était arrivé. Ceux‐ci, après s’être assemblés avec les anciens et avoir tenu conseil, donnèrent aux soldats une forte somme d’argent, en disant : Dites : Ses disciples sont venus de nuit le dérober, pendant que nous dormions. Et si le gouverneur l’apprend, nous l’apaiserons, et nous vous tirerons de peine. »

Tout comme nous voyons un ange ouvrir le chemin pour Jésus afin qu’Il sorte du tombeau, un ange aussi a conduit les apôtres hors de prison. Par la suite, les principaux sacrificateurs ont craint le peuple dans Actes 5 :26, comme cela est aussi écrit dans Luc 22 :22

Encore une fois, dans Matthieu 10, nous voyons Jésus envoyer les apôtres deux par deux et leur dire ce qui arrivera. Cela n’arrive pas au temps qu’Il leur en parle mais cela arrive à Jésus pour ensuite arriver aux apôtres et ensuite à l’Église.

Alors nous savons que ce qui arrive à Jésus et à l’Église primitive arrivera encore à nous.

Comment pouvons‐nous le savoir? Regardez Matthieu 10 :17‐22

« Mettez‐vous en garde contre les hommes; car ils vous livreront aux tribunaux, et ils vous battront de verges dans leurs synagogues; vous serez mené, à cause de Moi, devant des gouverneurs et devant des rois, pour servir de témoignage à eux et aux païens. Mais, quand on vous livrera, ne vous inquiétez ni de la manière dont vous parlerez ni de ce que vous direz; ce que vous aurez à dire vous sera donné à l’heure même; car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. Le frère livrera son frère à la mort, et le père son enfant; les enfants se soulèveront contre leurs parents, et les feront mourir. Vous serez haïs à cause de Mon nom; mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. »

Ceci n’arrive pas au temps de Matthieu 10, mais lisez Luc 21 :12

« Mais avant tout cela, on mettra la main sur vous, et l’on vous persécutera; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous mènera devant des rois et devant des gouverneurs, à cause de Mon nom. »

Notez qu’Il dit « avant tout cela »; l’Église sera persécutée avant la fin. Continuez aux versets 13‐19

« Cela vous arrivera pour que vous serviez de témoignage. Mettez‐vous donc dans l’esprit de ne pas préméditer votre défense; car Je vous donnerai une bouche et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront résister ou contredire. Vous serez livrés même par vos parents, par vos frères, par vos proches et par vos amis, et ils feront mourir plusieurs d’entre vous. Vous serez haïs de tous, à cause de Mon nom. Mais il ne se perdra pas un cheveu de votre tête; par votre persévérance vous sauverez vos âmes. »

La période de temps change encore à 70 A.D. Ce que Matthieu 10 prédit n’est pas arrivé dans le temps de Matthieu 10 mais cela est arrivé à Jésus, aux apôtres, à l’Église primitive et arrivera encore à l’Église dans les derniers jours. Il utilise les mêmes mots et j’ai lu intentionnellement dans Luc pour montrer que ce n’est pas l’idée de Matthieu mais que le Saint‐Esprit a inspiré la même chose à Luc.

Par conséquent, cela devient très évident. Nous devons réaliser que lorsque nous lisons le livre des Actes, nous ne lisons pas simplement l’histoire de l’Église au premier siècle mais aussi l’histoire de l’Église au dernier siècle.

Dans Jean 9 :4 et 6, les Rabbins émettent de fausses accusations contre Jésus aux autorités romaines. Dans Jean 19 :4‐6, toutefois, Ponce Pilate ne veut pas avoir affaire avec le jugement de Jésus. C’est le commencement. Le ministère de Paul et ses derniers jours était une répétition de ce qui est arrivé à Jésus dans Ses derniers jours. De fausses accusations ont été faites par les Rabbins contre Paul, par les autorités romaines mais le gouverneur romain ne voulait pas prendre part au jugement de Paul, tel que nous le voyons dans Actes 18 :12‐18. Ce qui est arrivé à Jésus est également arrivé à Paul. Dans Marc 14 :12‐15, avant Son arrestation, Jésus a rencontré Ses disciples à la Pâque, dans une chambre haute, pour partager le pain. Dans Actes 20 :6‐8, Paul rencontre ses disciples dans une chambre haute pour partager le pain avant son arrestation. Dans Jean 10 :15 et Marc 10 :32‐34, Jésus prédit Sa mort à Ses disciples, et l’accepte comme étant la volonté de Dieu pour Sa vie. Dans Actes 20 :24‐25, nous voyons Paul faire exactement les mêmes choses. Dans Jean 18 :11, les disciples de Jésus ont essayé de Le convaincre d’éviter Sa mort en ne Se rendant pas en Judée. Dans Actes 21 :11‐13, les disciples de Paul essaient aussi de persuader Paul de ne pas se rendre à Jérusalem, afin d’éviter la mort. Matthieu 7 :15, 24 :11, Marc 13 :6 et Luc 21 :8 contiennent des avertissements de la part de Jésus sur les loups qui viendraient pour dévorer après Son départ, et Il a fait cela à la fin de Sa relation de trois années avec eux. Actes 20 :29, 30 nous montre Paul, à la fin de trois années, avertir ses disciples au sujet des faux prophètes qui viendraient parmi eux. Marc 15 :12‐15, Jean 19 :15, Luc 23 :21 et 27 :21‐23 notent que les multitudes criaient en faveur de la mort de Jésus, après avoir été incitées par les Rabbins.

Dans Actes 21 :36 et 22 :22, nous voyons la foule demander la mort de Paul, après avoir ainsi été incitée par les Rabbins. Matthieu 26 :59‐61 montre les Rabbins essayant d’obtenir un faux témoignage contre Jésus; Il a été faussement accusé d’enseigner contre la Torah et le Temple. Actes 21 :28 note que la même chose est arrivée à Paul. Les Rabbins l’ont faussement accusé d’enseigner contre la Torah et le Temple. Dans Luc 23 :8, nous voyons comment Jésus provoquait la curiosité, l’intrigue, chez le gouvernement civil romain. Dans Actes 22 :30, nous trouvons que Paul aussi éveillait la curiosité et l’intrigue chez le gouvernement civil romain. Nous verrons également ceci arriver dans les derniers jours : les gouvernements deviendront engoués par les Chrétiens tout comme aux jours de l’Église primitive, se demandant ce qui nous rend différents. Dans Jean 19 et Matthieu 27, le gouvernement romain a essayé de libérer Jésus mais ont fini par remettre la situation entre les mains des autorités Rabbiniques, sachant qu’Il était innocent. Dans Actes 22 :30 et 18 :15, cela est arrivé aussi à Paul. Matthieu 27 :24 révèle que les autorités romaines ont été obligées de réintervenir dans le cas de Jésus afin de prévenir une émeute. Dans Matthieu 26 :4, le gouverneur romain vient de Césarée à Jérusalem pour juger Jésus lorsque les Rabbins forment leur conspiration de Le tuer. Dans Actes 23 :12, 21, le proconsul romain vient de Césarée à Jérusalem pour juger Paul, dans les mêmes circonstances. Dans Luc 23 :1, Matthieu 27 :2 et Luc 18 :32, Jésus est livré par Ses frères Juifs entre les mains des Gentils et du gouverneur, en accomplissement à une prophétie spécifique. Dans Actes 10 :18, Paul vit les mêmes choses, en accomplissement lui aussi d’une prophétie. Jean 18 :22 dit que Jésus est giflé pour la façon dont Il parle au grand prêtre. Actes 23 :2 décrit que Paul vit la même chose, pour la même raison. Dans Matthieu 23 :27, Jésus appelle les religieux hypocrites des « sépulcres blanchis », faisant allusion au nettoyage des sépulcres pour le Pesach. Dans Actes 23 :3, Paul appelle le prêtre une « muraille blanchie ». Dans Luc 20 :26‐40, Jésus utilise la résurrection pour contre‐manipuler les Pharisiens et les Saducéens un contre l’autre, après que ces derniers se rassemblent pour venir contre Lui. Dans Actes 23 :9, Paul utilise la même stratégie.

Si jamais vous avez entendu une farce disant que si vous avez deux Juifs, vous avez trois opinions, ceci vient de quelque chose connu sous le nom de « pilpul ». Pilpul est une manière Rabbinique d’argumenter, qui permet de citer une variété d’autorités rabbiniques, qui ont commenté sur d’autres Rabbins, afin de justifier une opinion quelconque ou de condamner une position. Il s’agit d’argumenter pour argumenter et Jésus ne voulait pas s’engager dans ce genre de conversation. A la fin du Sermon sur la Montagne, lorsqu’il est écrit que le peuple était dans l’émerveillement parce que Jésus enseignait comme quelqu’un ayant autorité et non comme les scribes ou les Pharisiens, cela veut dire qu’Il ne S’engageait pas dans « pilpul ». Il disait simplement « C’est comme cela ». La seule exception est lorsque Jésus a employé « pilpul » dans le but d’amener les Pharisiens et les Saducéens à se débattre entre eux. Paul a fait la même chose.

Encore une fois, Matthieu 10 n’est pas arrivé au temps où Jésus en a parlé mais cela Lui est arrivé, ensuite aux apôtres, à Paul, dans des détails très précis. Dans Matthieu 24 et Luc 21 nous voyons que cela nous arrivera aussi. La prophétie Juive est un pattern, des accomplissements multiples dont chacun enseigne quelque chose concernant l’accomplissement ultime. Si vous voulez savoir ce que nous vivrons, regardez ce que Jésus a vécu. Si vous désirez savoir ce que vivra l’Église des derniers jours, regardez ce qu’Elle a vécu au premier siècle.

Lorsque vous lisez le livre des Actes, vous lisez non seulement sur l’histoire passée mais l’histoire future également. L’Église primitive a expérimenté un déversement puissant du Saint‐Esprit, qui correspondait à la pluie du printemps. Le terme Hébreu maim haim, ou « eau vive », est un terme pour le Saint‐Esprit. Les ondées de pluie sont une représentation des ondées du Saint‐Esprit. Nous traitons de ceci dans la typologie du calendrier Juif. Il y a une pluie du printemps et une pluie de l’automne.

Il y a eu un déversement puissant du Saint‐Esprit sur l’Église primitive et cela va se répéter sur l’Église des derniers jours.

C’est l’une des raisons pourquoi nous voyons une telle abondance des dons de l’Esprit dans l’Église primitive et pourquoi aussi ils se manifestent davantage durant les derniers jours; cela a rapport avec les saisons de pluie. C’est aussi pourquoi vous voyez des gens Juifs être sauvés, encore une fois, en grand nombre : la moisson.

Jésus a accompli les Fêtes du printemps d’Israël à Sa première venue. Il a accompli la Pâque puisqu’Il est l’Agneau immolé. Il a accompli les Prémices, comme Prémice de la Résurrection et Il a accompli la Pentecôte lorsqu’Il a donné le Saint‐Esprit. Ce sont les fêtes du printemps, lorsque les pluies du printemps arrivent et préparent la moisson. L’été chaud et long correspond à l’âge de l’Église des Gentils et Jésus accompli les Fêtes de l’automne à Son retour. La saison pluvieuse commence encore à l’automne et une autre moisson arrive. Actes 2 cite Joël 2 et dit directement que ce qui a été vu dans l’Église primitive reviendra dans les derniers jours. Ceci est un argument puissant contre l’erreur doctrinale de ceux qui disent que les dons ont cessé avec les apôtres. Le déversement du Saint‐Esprit était accompagné de signes et de prodiges. Actes 2 :16‐21 prédit que le déversement du Saint‐Esprit dans les derniers jours sera aussi accompagné par des signes et des prodiges.

Malheureusement, le déversement du Saint‐Esprit et ses signes a été suivi par des fausses doctrines, une théologie expérimentale, ce qui est charnel et une mauvaise utilisation des dons spirituels – lisez 1 Corinthiens.

Qu’est‐ce qui se passe aujourd’hui? Les dons du Saint‐Esprit sont suivis par une théologie expérimentale, le charnel, l’immoralité, les gens substituent les dons au Donneur, des doctrines stupides; exactement la même chose qui se passait dans l’Église primitive.

La pertinence de la loi de Moïse est devenue un sujet de division parmi les croyants Juifs du début, tel que nous le voyons dans Actes 15 et Galates 5. Encore une fois, parmi les Juifs messianiques, cela se répète. Des dizaines de milliers de Juifs ont été sauvés pendant les 15 dernières années, et nous nous retrouvons avec le même genre de problèmes qu’au commencement.

Le monde connu dans le temps de l’Église primitive était l’Empire Romain, le Bassin Méditéranéen, etc. pas beaucoup plus. Cependant nous lisons dans Actes 17 :6 que l’Évangile a tourné le monde à l’envers en ce temps‐là. Matthieu 24 :14 déclare que dans les derniers jours, Dieu ébranlera la terre encore une fois; l’Évangile ira jusqu’aux extrémités de la terre. Nous avons vu des nations bouddhistes telles que la Corée, venir à Christ au sein d’une même génération. En Indonésie, la plus grande nation musulmane, deux des trois millions de Musulmans ont donné leur vie à Christ, tournant le dos à Mohammed. Pendant que l’Évangile et la chrétienté sont en déclin dans l’occident, ils explosent dans le monde en voie de développement. Pendant que les Gentils se détournent de la vérité et de la grâce qui leur est offerte, les Juifs y reviennent.

Dans l’Église primitive, nous voyons dans Actes 1 :8 que Dieu a utilisé les Juifs pour amener l’Évangile aux Gentils. Nous voyons dans Apocalypse 7 possiblement, dans Romains 11 certainement, « que sera leur restauration, sinon la vie d’entre les morts? » sans l’ombre d’un doute. Dieu va bénir l’Église par les Juifs. Il va utiliser les Juifs pour évangéliser les Gentils également. Tout comme Dieu a utilisé les Juifs pour amener l’Évangile aux Gentils au premier siècle, Il utilise les Gentils pour ramener l’Évangile aux Juifs à la fin. Lorsque cela arrivera, Dieu utilisera ces croyants Juifs pour bénir l’Église.

Actes 19 :33, 34 montre qu’au temps de l’Église primitive il y avait de l’anti‐sémitisme. Nous verrons cela augmenter davantage dans les derniers jours. Il y a deux sortes de gens que la Bible appelle les élus de Dieu : les Juifs et les chrétiens nés de nouveau. Cela retourne à Genèse 3 où Dieu s’adresse au serpent en disant qu’Il mettra inimitié entre lui et la femme, entre sa semence et la sienne. L’anti‐sémitisme et la persécution de l’Église est comme une pièce de monnaie, tête et queue. Vous pouvez distinguer la différence mais vous ne pouvez pas les séparer. Qui les Musulmans détestent le plus? Les Juifs et les Chrétiens nés de nouveau. Sous les communistes, en arrière du Rideau de Fer, qui étaient les plus persécutés? Les Juifs et les chrétiens nés de nouveau. Qui l’église Catholique Romaine a‐t‐elle persécuté le plus pendant des siècles avec ses croisades et ses inquisitions? Les Juifs et les chrétiens nés de nouveau. Qui l’église Orthodoxe Russe a‐t‐elle persécuté le plus? Les Juifs et les chrétiens nés de nouveau.

Cela nous ramène à l’Église primitive : après que le gouvernement Romain s’est tourné contre l’Église, il s’est tourné contre les Juifs. C’est ce qui est arrivé en 70 A.D. et encore en 120‐132 A.D. avec la rébellion de Bar Kochba, et c’est exactement ce qui arrivera encore dans les derniers jours avec l’Antichrist. Il viendra premièrement contre nous, ensuite contre les Juifs. L’Anti‐sémitisme croîtra et, par certains Restaurationistes, cela vient même dans l’Église. Martin Luther, un exemple parmi d’autres, était un homme de Dieu, s’il y en a déjà eu un. Mais comment il s’est ramassé à la fin est une tragédie : il a dit que les paysans devraient être tués dans le dos, que les Juifs devraient être conduits dans des enclos et forcés à confesser Christ à la pointe d’un couteau et que les allemands étaient à blâmer de ne pas les avoir tués pour prouver qu’ils étaient chrétiens. C’est ce qui est en train de réintégrer l’Église maintenant.

Les dirigeants politiques corrompus qui ont essayé d’exterminer les Juifs l’ont toujours fait en essayant de le justifier d’une façon théologique en citant des gens tels que Chrysostome et Luther. Aujourd’hui, nous avons la même situation. Lisez simplement certains livres publiés de nos jours tels que La Terre Promise ou Frère de Sang – qui sont très biaisés contre Israël. Les gens essaient de trouvers des prédicateurs chrétiens qui justifieront leur haine contre Israël et qui renieront le plan de Dieu pour les Juifs dans les deniers jours. Ils réussissent à en trouver. Toutefois, le plan de Dieu pour la rédemption du monde dépendra ultimement sur la rédemption d’Israël. Son plan pour le salut du monde est prophétiquement relié avec Son plan pour celui d’Israël. Israël est l’horloge du temps de Dieu. Ceci ne veut pas dire que les Juifs sont plus élevés, mieux ou quoi que ce soit d’autre, mais ce fait demeure.

Daniel 7 :19, 20. Apocalypse 17 :9. Rome régnait sur le monde au temps de l’Église primitive. Je ne doute aucunement que la quatrième bête de Daniel doit être une forme de reconfédération de l’Empire Romain. Nous n’avons pas fini d’entendre parler Rome.

Le concile d’Europe a été fondé par le Traité de Rome. Nous devons nous rappeler ceci : l’empereur était la tête du Panthéon de Rome; vous pouviez avoir le dieu que vous vouliez, tant et aussi longtemps que vous fléchissiez le genou devant l’empereur de Rome.

Le mot Hébreu pour « adorer » et « se prosterner » est le même mot – hasta kovot. Lorsque vous voyez les Catholiques romains plier le genou devant une statue de Marie, c’est un acte d’idolâtrie. Tous les dieux passaient par le Panthéon, qui était dirigé par l’empereur, qui permettait au gens d’adorer le dieu qu’ils voulaient, pourvu qu’ils le reconnaissent comme étant le guide spirituel de toutes les religions aussi bien que leur tête politique. Il était appelé Pontificus Maximum, le Pontife. Après que Constantin a retiré son capitole de Constantinople, le Pape est devenu le Pontife. Cela est revenu au même – quelqu’un avait un dieu païen « qui aime donner », alors le Pontife a décidé qu’il s’appellerait Saint Nicolas; quelqu’un d’autre avait un dieu païen d’amour, et il a été appelé Saint Valentin. Artémis, Minerve et toutes ces autres déesses sont devenues Marie.

Essentiellement, il s’agit de la même fausse religion. C’est ce qui arrivera encore dans les derniers jours.

Les Romains avaient l’idée d’une religion légale et d’une religion illégale; une religion légale était permise, en autant qu’elle reconnaisse le Pontife comme son guide. Les religions illégales étaient celles qui refusaient de se prosterner devant l’empereur et ultimement, seulement une religion dépeint cette catégorie : la nôtre. Le Pontife la condamnait. Le Pape Jean Paul II a rencontré le Dalai Lama, un homme adoré comme Dieu par les Tibétains bouddhistes. Il a rencontré les prêtres Zoroastres, des docteurs‐sorciers, des imams musulmans, des Rabbins orthodoxes et l’archevêque de Canterbury. Il dit qu’il respecte toutes les religions et reçoit le Dalai Lama comme « un grand leader spirituel » ‐ un homme adoré comme Dieu! Ceci est Antichrist.

Il a seulement demandé que tous ces gens le reconnaissent comme le Pontife.

Toutefois, il y avait une religion que le Pontife, Jean Paul II, n’approuvait pas. Il y a de cela six ans en Bolivie et encore à Santo Domingo il y a moins d’un an, le Pape a appelé les chrétiens nés de nouveau « des loups ravisseurs ». La religion légale et la religion illégale. Toute religion est bonne, excepté la nôtre. C’est ce que le Pontife a fait voilà deux mille ans et c’est ce qu’il fait encore aujourd’hui. Lorsque nous regardons le mot Antichrist en grec, nous trouvons qu’il ne veut pas seulement dire « contre Christ » mais aussi « à la place de Christ ».

Le titre du pape est Vicarius Christus, le Vicaire de Christ. Traduit en grec, le Vicaire de Christ est Antichrist. C’est ce qui se passait dans le temps de l’Église primitive et c’est encore ce qui se passe de nos jours. Le Pape Jean Paul II a dit ouvertement qu’il veut voir une Europe avec une église. Il sait très bien qu’il a une seule chose en commun avec une Europe confédérée : le Catholicisme Romain. L’Église d’Angleterre se meurt et est en train de retourner sous Rome. George Cary, archevêque de Canterbury, a écrit un livre intitulé La Rencontre des Eaux, implorant l’église Anglicane de retourner sous la papauté.

A travers l’Europe, la seule chose qu’ont ces gens de langues différentes, de cultures différentes et d’héritages anthropologiques différents pour les unir est le Catholicisme Romain, et le pape sait cela. Il veut une Europe avec une église; en d’autres mots, il veut retourner à ce qui existait avant le 16e siècle et la Réforme. Le Pontife s’en est pris aux chrétiens du début et s’il réussit à avoir les choses à sa manière – ce qu’il réussira – il s’en prendra encore à nous.

Les Catholiques qui sont sauvés doivent sortir de Babylone.

Au temps de l’Église primitive, la Rome païenne était la capitale du faux système religieux mondial. Je ne doute aucunement, lorsque je vois des réunions de croyances interconfessionnelles, que Rome représentera d’une façon quelconque le centre du faux système religieux mondial en confédération avec son système politique dans les derniers jours. La fausse religion persécutait les croyants. Actes 19 :23 nous en montre un exemple, basé sur l’adoration d’Artémis. Aujourd’hui, nous avons la même chose à travers le monde avec l’adoration de Marie. Bien que Marie elle‐même a déclaré son besoin d’être sauvée, le Catholicisme romain renie ce fait et l’adore. †††

Suite:

Partie 2

Partie 3

Partie 4

  7Comments

  1. dany   •  

    Un serviteur de Dieu qui avait compris le piège de l’oeucumènisme …..Si tout cela a pu arriver dans l’église c’est la perte de notre premier amour ,et aussi le refus(parfois inconscient) de ce qu’implique la Croix…..on a des convertis mais pas de vrais disciples!!!Merci de remettre tous ces textes qui nous stimulent dans notre marche avec Dieu

  2. regine   •  

    Certains prophètes et parfois apôtres ont le mandat divin de prophétiser pour accomplir des jugements divins pour des pays, lier ou délier des choses et aussitôt cela s’accomplit.
    Cela est arrivé pour le printemps arabe et le jugement de l’islam, et pour le jugement de l’australie des feux terribles ect.. Ces prophètes là ne sont pas des prophètes de coussinet mais ils posent bien là des actes prophétiques qui changent le cours de l’histoire des hommes à l’opposé des prophètes faux du Kansas

  3. Stigmamax   •  

    Tout ce que je lis a droite et a gauche, aussi bien sur YouTube parle de la même chose : l’émergence de la fausse église ! LISEZ CETTE ETUDE !!!!!!!!!

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Je trouve cet article (le lien que tu as mis) dans une confusion spirituelle dingue !

    • Beatrice   •  

      Ce lien mène vers un site de catholiques. D’après le contenu du site, ces catholiques-là pensent que le catholicisme est bon (et donc que le protestantisme et faux), mais aussi que le catholicisme est devenu complice du nouvel ordre mondial depuis au moins le pape Jean 23…

      Ils ne peuvent pas se résoudre à lire enfin la Parole de Dieu telle qu’elle est écrite, sans rien ajouter de mystique, et sans rien retrancher (de tout ce qui condamne le catholicisme dans son entièreté, la papauté, le vatican). Que notre Dieu les aide à comprendre que La Bible est l’unique référence chrétienne et non pas le « protestantisme », encore moins les écrits catholiques (qui disent tout et n’importe quoi, tout en essayant de rendre la Bible secondaire).

      Certaines personnes ont trouvé la vérité et se sont converties juste en lisant la Bible (pour savoir ce qu’elle a vraiment à dire), l’Esprit de Jésus ayant fait le reste.

  4. Emanuelle   •  

    Maase avot simane la banim:
    Les œuvres du Pères sont un signe pour les fils.

    J’ai rarement vu un article aussi juste dans l’analyse des écritures.

    Merci à toute ton équipe Michelle, pour cet article, c’est tellement juste ce que dit cet auteur.

    Gloire à D’ieu, AMEN VE AMEN.

    C’est tellement juste quand il dit:

    « Il n’y a pas de nouvelle vérité ou de nouvelle révélation; , dans les derniers jours, le Ruah Ha Kodesh donnera au peuple de D’ieu une compréhension plus profonde des Écritures.

    Nous n’aurons pas une nouvelle doctrine mais une compréhension plus claire de ce qui est déjà écrit ».

    AMEN VE AMEN et je ne suis qu’à la 1ère partie, je vais tout imprimé, son analyse est trop juste!!!

    …. « Comme l’homme qui se couve de son bouclier ne craint ni lances ni javelots qui sont lancés contre lui, ainsi je te protégerai, toi et tes enfants, si ceux là se couvrent du bouclier formé par la Thora de Vérité, comme il est dit:

     » Toute la Parole est épurée; il est le bouclier pour ceux qui ont en lui leur refuge » »: Prov30, 5

    Gloire à toi ADONAÏ, tu es le Roi des Rois, Le Seigneur des Seigneurs, la Source d’Eau Vive, l’Etoile Brillante du Matin et Ta Parole est le EMETH veritable. Tu es l’ALEPH et le TAV, le commencement et la fin de toutes choses.

Laisser un commentaire