NOTRE GRANDE PROTECTION David Wilkerson

Quand tu es au milieu d’une bataille, Satan va lancer des accusations contre toi. Il va te rappeler chaque péché passé, chaque moment difficile, chaque pensée stupide que tu as pu avoir un jour.

Il n’est pas étonnant d’entendre Paul appeler de telles accusations des flèches de feu ou “des traits enflammés” (voir Éphésiens 6:16).

La traduction littérale est “colère enflammée.”

De nombreux saints connaissent la souffrance due à des mots mesquins et blessants, venant de ceux qui les entourent. De telles accusations irréfléchies sont de véritables flèches de colère enflammée.

Par moment, tu peux penser que tu es le seul à subir une attaque aussi sévère. Dans de tels moments, tu te sens seul, isolé dans ta souffrance. Même ceux qui se soucient le plus de toi semblent ne pas pouvoir comprendre tout ce que tu traverses.

L’apôtre Pierre nous rappelle : “Bien-aimés, ne soyez pas surpris, comme d’une chose étrange qui vous arrive, de la fournaise qui est au milieu de vous pour vous éprouver. Réjouissez-vous, au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l’allégresse lorsque sa gloire apparaîtra” (1 Pierre 4:12-13).

Enfin, Paul nous enseigne : “prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin” (Éphésiens 6:16).

Qu’est-ce que le bouclier de la foi, exactement ? Il s’agit d’une armure impénétrable construite sur les promesses de Dieu et polie par notre foi.

Ce bouclier est notre plus grande protection contre tous les mots diaboliques et blessants prononcés contre nous. Le tenir levé devant un assaut de l’adversaire, c’est éteindre toutes les voix d’incrédulité et de peur. C’est une défense qui affirme avec confiance : “Satan, je ne suis pas sans connaître tes stratagèmes. Rien – que ce soit une souffrance aveuglante, des finances chancelantes, ou le monde en plein chaos – ne peux me séparer de l’amour de Dieu.”

 

Laisser un commentaire