NOUS CONNAISSONS LA JOIE GRACE A JÉSUS- David Wilkerson

Le psalmiste nous transmet un secret glorieux pour profiter d’une vie accomplie et joyeuse :

“bienheureux le peuple qui connaît le cri de joie! ils marchent, ô Éternel! à la lumière de ta face” (Psaumes 89:15 version Darby).

Le sens de ce verset en hébreux suggère : “Ceux qui ont une révélation du son joyeux marcheront tous les jours dans la paix, la force et le bonheur. Leur vie sera remplie de la joie du soleil levant.”

Pour résumer, le psalmiste nous dit : “Il y a un son joyeux qui a une signification tellement puissante qu’il est le fondement même d’une vie de victoire. Si tu le connais et le comprends, tu seras changé de gloire en gloire.

“Tous ceux qui connaissent la signification du son joyeux deviennent remplis d’assurance, sans peur. Ils marchent à travers la vie avec un sentiment de sécurité qui ne fait que croître. Ils sont capables de vaincre, même quand ils sont passés au crible par Satan. Leur cœur est inébranlable et au repos – parce que le Saint-Esprit leur a révélé le sens qui se cache derrière ce son joyeux !”

Alors, quel est ce son joyeux ? C’est le son du Jubilé ! Il serait trop long d’expliquer l’Histoire de la fête juive du Jubilé, mais on la trouve dans le chapitre 25 de Lévitique et c’est une étude excitante, libératrice, au sujet des promesses, de la provision et de la bénédiction de Dieu.

Le prophète Esaïe déclare que Jésus Christ est notre Jubilé. Il écrit :

“Car l’Éternel m’a oint pour… proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers la délivrance ; pour publier une année de grâce de l’Éternel” (Esaïe 61:1-2).

Esaïe utilise le langage du Jubilé ici : “Que la trompette sonne, pour annoncer l’année joyeuse de liberté que notre Sauveur nous a donnée.”

Voici le son joyeux – qui proclame à toute l’humanité : “J’ai des choses en réserve pour vous – être libéré de prison, être rendu à votre famille et avoir tout ce dont vous avez besoin pour une vie bien remplie. Vous êtes libres de vivre sans craindre aucun ennemi. Entrez maintenant dans ma joie !”

Laisser un commentaire