« Présidentielle 2017: les médisances sur le président et le gouvernement nous détruiront ! », par Thomas

Note MAV: Depuis les élections, je me tais, sauf pour relayer quantité de prophéties convergentes qui se sont d’ailleurs succédées depuis des années, avant même que quiconque ait la moindre idée qu’un inconnu, en un an, s’emparerait de l’Elysée. Je ne reviendrai pas sur l’évidente machination financière, politique et médiatique qui a amené E. Macron au pouvoir suprême en quelques mois. Nous en avons suffisamment parlé.

Nous avons tant et tant de fois appelé les Chrétiens à intercéder, pressantant prophétiquement que l’heure était vraiment grave pour le pays, que beaucoup d’entre nous avons été accablés par l’élimination – soigneusement orchestrée – de François Fillon pour laisser au deuxième tour un quasi non-choix. Tous ceux qui soutenaient E.Macron en coulisses savaient fort bien  que les casseroles antisémites de Front National et les outrances du vieux papa fragiliseraient beaucoup Marine Le Pen et qu’Emmanuel Macron, avec l’appui forcené de tous les grands médias, et de toute l’oligarchie financière et politique, gagnerait bien plus facilement que devant un F. Fillon. D’où la machination démoniaque.

Ce non-choix, en sus de ce résultat, j’en suis convaincue, sont en eux-mêmes un jugement sur la France et encore plus sur l’Église de France, fondue dans le monde, apathique, qui se croit à l’abri en se taisant prudemment, alors que sa mission est de proclamer la vérité, sans crainte des hommes, quitte à y laisser sa vie. Oui, une petite partie a intercédé ! MAIS DANS QUEL SENS ? Sur des directives humaines ou sur des directives divines ? Pourtant Dieu a parlé, mais les chrétiens, pour beaucoup, n’écoutent plus et ne L’entendent plus :

Ils sont dans l’Eglise de Laodicée et ne voient pas que Jésus est DEHORS, DERRIÈRE LA PORTE FERMÉE DE L’INTÉRIEUR, ET PAS AU MILIEU D’ELLE   !

Nous le savons par les prophéties qui arrivent depuis des années pour nous faire prendre conscience de l’urgence des temps, des jugements divins vont pleuvoir. L’Église visible, avec ses clochers ou ses beaux bâtiments, va se fondre dans la grande prostituée qui se lève sous nos yeux, sous le contrôle et le déploiement de séduction du Vatican, parce qu’elle n’aura qu’un seul choix: disparaître ou se soumettre. Elle aussi sera devant un non-choix. En fait si, elle aura encore un autre choix: entrer dans la clandestinité et rejoindre l’Eglise souterraine et persécutée, la seule qui, souvent depuis des années dejà, se met à part.  Ne nous y trompons pas: ce ne sera qu’un faible reste !

Oui, je le crois, le pays va être brisé, parce que l’Église n’a pas su se lever vigoureusement contre toutes les lois infames qui ont été promulguées, gouvernement après gouvernement, depuis mai 68 (presque 70 ans*). Tous coupables. Oui, NOUS SOMMES TOUS COUPABLES, en particulier nous, l’Eglise, qui aurions dû chaque fois nous  lever pour dire NON, tout en intercédant dans les larmes et en nous repentant pour les abominations du pays, comme nous y sommes conviés dans la Bible en 2 Ch 7/14, Daniel 9, Esdras 9, Néhémie 9, Osée 1 et 2, et bien d’autres passages.

  • * Notons que l’histoire de vedettes de Cherbourg, triste épisode durant lequel la France a commencé à trahir Israël sous la pression des pays arabes, s’est déroulée de 1967 à 1969

IL N’EST PLUS TEMPS DE CRITIQUER.

Oui, nous l’avons fait, nous avons surtout tenté d’informer et d’alerter, puisque nous avions le privilège à la fois d’être bien informés par quantités de médias non soumis au Pouvoir, et en sus d’entendre dans la bouche de beaucoup de prophètes les avertissements divins;

MAIS MAINTENANT C’EST TROP TARD. LE TEMPS N’EST PLUS À LA CRITIQUE, MAIS AU TRISTE CONSTAT QUE NOUS, L’ÉGLISE, N’AVONS PAS REÇU L’EXAUCEMENT, PARCE QUE NOUS N’AVONS PAS PRIS SUFFISAMMENT AU SÉRIEUX LES AVERTISSEMENTS DIVINS. LE TEMPS EST À LA REPENTANCE ET À LA SUPPLICATION !

Il est temps de pleurer et d’intercéder ! Et même en faveur de ce Gouvernement pour qu’un esprit de sagesse le saisisse et le fasse revenir sur les lois porteuses de malédiction. Utopie ? Oui, si nous ne faisons rien ! Mais quand le jugement de Dieu arrive, certains de ceux qui étaient le plus dans les ténèbres savent ouvrir les yeux, s’avouer coupables, se repentir, et se tourner vers le Roi des rois. C’est à cela maintenant que nous devons tendre, de toutes nos entrailles. Je crains que l’année 2017 ne s’achève pas sans qu’il se soit produit des événements dramatiques majeurs. Je dis juste mon ressenti, je ne prophétise pas, mais les prévisions d’économistes lucides rejoignent ce que les prophètes ont reçu.

Alors, ayons la sagesse de tenir notre langue en bride, car sinon, nous risquons de rajouter sur ce pays encore plus de poids de malédiction.

Voici l’article de Thomas: j’en ai pris des extraits, mais vous pouvez le lire entièrement ICI


Présidentielle 2017: les médisances sur le président et le gouvernement nous détruiront !

Extraits:

« Rappelle-leur d’être soumis aux magistrats et aux autorités, d’obéir, d’être prêts à toute bonne oeuvre,de ne médire de personne, d’être pacifiques, modérés, pleins de douceur envers tous les hommes. » (Tite 3 : 1)

Ces élections présidentielles françaises de 2017 furent tout à fait particulières et symptomatiques d’une crise profonde. La majorité du peuple semblait mieux informée que lors de précédentes campagnes présidentielles, car puisant dans les informations alternatives présentes sur le réseau internet. Nous sommes arrivés à une époque où, via le web, de plus en plus de monde savent comment trouver quantité d’informations alternatives véritables, sourcées et vérifiables, non rapportées par les médias officiels, des informations qui semblent formellement attester que les dés du système sont pipés, oligarchie oblige. Ce n’est pas sans raison qu’un homme bien ancré dans le système, Jacques Attali, a déclaré :

“L’Internet représente une menace pour ceux qui savent et qui décident. Parce qu’il donne accès au savoir autrement que par le cursus hiérarchique.”

Ainsi, lors de ces élections, beaucoup se sont sentis comme pris dans le piège sordide d’un choix impossible : que cela soit le vote pour l’un des deux candidats, le vote nul, le vote blanc ou l’abstention, le système est conçu de telle sorte qu’aucun choix ne semblait réellement convenir à la majorité du peuple français. Preuve en est : une abstention record, un résultat inédit pour le front national, et un président élu avec en réalité, un score historiquement bas. Effectivement, près de la moitié des électeurs d’Emmanuel Macron, aurait voté non pas en sa faveur mais uniquement pour faire barrage à Marine Le Pen, ce qui donnerait au nouveau président élu, un score réel de 20% et quelque. Ceci témoigne d’une véritable crise politique et sociétale dans le pays. Il est important de se tenir éloigné de tout jugement public d’Emmanuel Macron et de ne pas tomber dans le piège mortel de la médisance comme trop l’on malheureusement déjà fait. Il s’agit seulement de relever les faits : nous avons un président élu avec quelques 20% des voix…

« c’est Lui qui change les temps et les circonstances, qui renverse et qui établit les rois » (Daniel 2 : 21).

Oui, le nouveau président, quel qu’il soit et comme ce fut le cas pour tous les rois et toutes les autorités élevés en dignité dans tous les âges, en tout lieu et dans tous les temps, a été placé président du pays selon la parfaite volonté de Dieu. Rappelez-vous ce que Yéshoua (Jésus) déclara face à Pilate, et comme Il aurait très bien pu le déclarer en face d’Emmanuel Macron : « Pilate lui dit : Est-ce à moi que tu ne parles pas ? Ne sais-tu pas que j’ai le pouvoir de te crucifier, et que j’ai le pouvoir de te relâcher ? Yéshoua (Jésus) répondit :

Tu n’aurais sur moi aucun pouvoir, s’il ne t’avait été donné d’en haut. »(Jean 19 : 10-11)

Ne l’oublions donc pas : le nouveau président, quel qu’il soit, a été établi par l’Eternel des armées, le Souverain Maître de toute chose. Et si quelqu’un conteste et a sujet de se plaindre, qu’il s’analyse plutôt et rentre en lui-même, qu’il se frappe la poitrine à cause de son péché, en cessant de balayer devant la porte de son prochain, du président et des membres du gouvernement, car finalement, comme le dirait André Comte-Sponville :

« On a les hommes politiques que l’on mérite »…

« Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent. » (Ephésiens 4 : 29)…

Car peu importe ce que nous pensons du nouveau président, Dieu peut lui accorder la repentance et le rendre Kadosh (saint) d’un claquement de doigt. Mais si Dieu permet de telles situations politiques, géopolitiques et de telles complications sociales et sociétales, c’est certainement aussi pour nous appeler à la repentance et non à la calomnie et à la médisance publique, ce qui en vérité, ne fera que resserrer les liens et la douleur des tribulations qui viennent sur ce monde et en France.

De même, n’oublions pas ce que dit l’Ecriture :

« Car le temps vient où le jugement doit commencer par la maison de Dieu » (1 Pierre 4 : 17).

Pierre semble ici rappeler à notre mémoire ce que jadis, Ezéchiel déclara :

« fais une marque sur le front des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui s’y commettent. Et, à mes oreilles, il dit aux autres : Passez après lui dans la ville, et frappez; que votre oeil soit sans pitié, et n’ayez point de miséricorde ! Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes; mais n’approchez pas de quiconque aura sur lui la marque;…

Face à une situation politique et sociale permise par Dieu et un président placé au pouvoir par le Très-Haut, la masse croyante et incroyante, glisse sur cette peau de banane géante et cosmique, placée devant tous, une peau de banane si immense, que nul ne la voit: la majorité, main dans la main, prête pour cette mauvaise danse, vient s’agglutiner allègrement sur cette peau de banane titanesque qui la fera chuter et sur laquelle est gravé « médisance et calomnie publique, moquerie et raillerie envers les autorités établies, humiliation et déshonneur envers les hommes de pouvoir élevés en dignité ».

C’est aussi en ce sens-là que Jude parla :

« Malgré cela, ces hommes aussi, entraînés par leurs rêveries, souillent pareillement leur chair, méprisent l’autorité et injurient les gloires. Or, l’archange Michel, lorsqu’il contestait avec le diable et lui disputait le corps de Moïse, n’osa pas porter contre lui un jugement injurieux, mais il dit : Que le Seigneur te réprime ! » (Jude 1 : 8-9).

« Ainsi a dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël, à tous les captifs que j’ai transportés de Jérusalem à Babylone: […] Cherchez la paix de la ville où je vous ai transportés, et priez l’Éternel pour elle; car dans sa paix vous aurez la paix. » (Jérémie 29 : 4-7)

Le Prophète [Jérémie] demande aux Juifs habitant Babel non seulement de travailler au bien-être de leur nouvelle patrie, mais aussi de prier Dieu pour elle, et c’est, par rapport à cela que rabbi ‘Hanina enseigne : « prie sans arrêt pour le bien du gouvernement ». Mais la phrase finale des paroles du prophète, le sage les exprime d’une façon frappante : “car s’il n’y avait pas de crainte de l’autorité, l’un dévorerait l’autre vivant”.

C’est précisément l’homme pieux, bon et noble, qui a besoin de la protection du gouvernement plus que tout autre. Il ne veut que ce qui est bien et juste. Il évite scrupuleusement de faire tort à quiconque, de léser les droits de son prochain ou de s’approprier ce qui lui appartient.

Il serait livré sans merci aux intrigues, aux violences, à la vilenie de ses mauvais prochains, si l’État n’empêchait pas toute violence. C’est pourquoi le sage ne dit pas: “prie”, mais: “prie sans arrêt pour le bien du gouvernement”. »

Prier oui, mais avec un coeur orienté vers le bien de ceux qui dirigent, peu importe leur apparent mauvais comportement et leurs intrigues, c’est entre eux et Dieu.

Si Dieu nous accorde un entretien avec eux, alors nous essaierons de leur parler et de leur communiquer quelques perles de la sagesse d’en Haut, et serions à même de mieux juger, mais sinon, prions pour leur repentance et leur bien et avec compassion. Prions non pas avec une langue souillée par la médisance et la calomnie, mais avec une langue pleine de grâce, assaisonnée de sel :

« Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce, et assaisonnée de sel, de manière que vous sachiez répondre à chacun comme il faut. » (Colossiens 4 : 6).

En dehors de cela, même si nous disons être un enfant de Dieu et un disciple du Messie, le rabaissement public ou privé de son prochain et des autorités établies, nous disqualifie du comportement attendu par notre Seigneur, salit notre être et alors, nous faisons en réalité monter une prière sale et souillée aux oreilles propres et pures du Roi de l’univers, comment nous écouterait-Il ?

Car ne l’oublions pas, peu importe qui est au pouvoir, notre part est de prier en faveur du gouvernement et de fuir toute médisance à ce sujet. Pour le reste, Dieu est au contrôle comme il est dit :

« Le coeur du roi est dans la main de l’Éternel comme une eau courante; il l’incline à tout ce qu’il veut. » (Proverbes 21:1)

Certainement, si nous agissons de la sorte, cette parole de l’Ecriture, rapportée providentiellement dans la paracha du shabbat prochain se réalisera :

« Si vous marchez dans mes statuts, si vous gardez mes commandements, et si vous les pratiquez […] vous mangerez votre pain à satiété, et vous habiterez en sécurité dans votre pays. Je mettrai la paix dans le pays; vous dormirez sans que personne vous épouvante; je ferai disparaître du pays les mauvaises bêtes, et l’épée ne passera point par votre pays. Mais vous poursuivrez vos ennemis, et ils tomberont devant vous par l’épée. Cinq d’entre vous en poursuivront cent, et cent d’entre vous en poursuivront dix mille, et vos ennemis tomberont devant vous par l’épée. Et je me tournerai vers vous, je vous ferai croître et multiplier, et j’établirai mon alliance avec vous. Vous mangerez aussi des anciennes récoltes, et vous sortirez les vieilles pour loger les nouvelles. Et je mettrai ma demeure au milieu de vous, et mon âme ne vous aura point en aversion. Et je marcherai au milieu de vous; je serai votre Dieu, et vous serez mon peuple. Je suis l’Éternel, votre Dieu qui vous ai fait sortir du pays d’Égypte, afin que vous n’y fussiez plus esclaves. J’ai brisé les barres de votre joug, et je vous ai fait marcher la tête levée. » (Lévitique 26).

Dieu n’est-Il pas puissant pour transformer tout mal en bien ? Cela dépend aussi de notre conduite comme la Torah nous le montre : Il a voulu que cela soit ainsi et c’est ici que se trouve notre vrai combat et c’est là que Dieu nous attend.

Voici un exemple de prière inspirée de celles faites dans les synagogues, chaque Shabbat, et qu’il serait bon que nous fassions régulièrement, tous ensemble. Que nous puissions faire cette prière avec zèle, force et conviction, régulièrement et que Dieu nous vienne en aide :

« Celui qui donne le salut aux monarques et le pouvoir aux princes et dont le règne est éternel;

Éternel, Maître du monde, Ta providence embrasse les cieux et la terre;

La force et la puissance T’appartiennent ; par Toi seul, tout s’élève et s’affermit.

De Ta demeure sainte, ô Seigneur, bénis et protège la République française et le peuple français. Amen.

Envoie Ta lumière, ton salut et ta vérité à ses dirigeants, ses ministres et ses conseillers et oriente-les dans le sens qui te paraît bon. Amen.

Fortifie les bras des défenseurs du pays,  accorde-leur ton secours et ta victoire et fais régner la paix dans le pays et une joie infinie chez ses habitants. Amen.

Que l’Éternel accorde sa protection et sa bénédiction pour nos soldats qui s’engagent partout dans le monde pour défendre la France et ses valeurs. Les forces morales, le courage et la ténacité qui les animent sont notre honneur. Amen.

Regarde avec bienveillance depuis Ta demeure sainte, notre pays, la République française et bénis le peuple français. Amen.

Accorde au peuple de France le salut et une belle et grande repentance, afin que tous ensemble, nous suivions tes voies, dans la paix. Amen.

Que la France vive heureuse et prospère. Qu’elle soit forte et grande par l’union et la concorde. Amen.

Que les rayons de Ta lumière éclairent ceux qui président aux destinées de l’État et font régner l’ordre et la justice. Amen.

Que la France jouisse d’une paix durable et conserve son rang glorieux au milieu des nations. Amen.

Accueille favorablement nos vœux et que les paroles de nos lèvres et les sentiments de notre cœur trouvent grâce devant Toi, ô Seigneur, notre créateur et notre libérateur. Amen. »

 

 

  4Comments

  1. helene   •  

    Amen, excellent article.
    Le Seigneur a permis que nous ayons ce président, cela est sa volonté, si nous disons des médisances et des calomnies, nous pêchons, nous sommes rebelles et le Seigneur ne peut pas nous exaucer.
    Si nous faisons du bien à ceux qui nous font du mal nous amassons des charbons ardents sur leurs têtes.
    (Je n’ai pas retrouvé la référence, excusez-moi)

    • Rondoudou   •  

      Oui c’est vrai…je confesse que moi même je médis sur Macron, tout en lui me montre un Antichrist et j’en oubli l’homme derrière. Je vais devoir prier le Seigneur de me pardonner et surtout, de changer mon état envers Macron afin que je puisse prier pour qu’il change, après tout et cet article me le rappelle fort bien, Jésus a réussi le tour de force de changer Saul de Tarse qui était réputé sans pitié contre les disciples, les traquant de tout temps de manière implacable, c’est bien le dernier qu’on aurait imaginé devenir lui aussi disciple du Christ et pourtant !

      Voici la référence de ce que tu cites l’ami helene !
      ◄ Proverbes 25:21-22 ►
      …21Si ton ennemi a faim, donne-lui du pain à manger; S’il a soif, donne-lui de l’eau à boire. 22Car ce sont des charbons ardents que tu amasses sur sa tête, Et l’Eternel te récompensera.

      Je connais la Bible par coeur…….non je rigole, je triche avec la Bible en ligne =)

  2. helene   •  

    Romains 12-20 en ce qui concerne les charbons ardents.
    Mais les versets romains 13 -1et2 sont tout à fait adaptés aux circonstances :
    « Que tout personne soit soumise aux autorités supérieures ; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu. C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-même. »
    J’ai été aussi très déçue mais j’ai remercié le Seigneur sachant que « toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein » (rom 8-28) et l’obéissance vaut mieux que les sacrifices.
    Que le Seigneur vous bénisse.

  3. David   •  

    Petite info, même si je pense que beaucoup sont déjà au courant :
    le 23 septembre 2017, alignement planétaire unique, à priori, dans toute
    l’histoire de l’humanité. La similitude avec Apocalypse 12 est à noter.
    L’auteur de la vidéo ci-dessous affirme que ce sera le commencement
    de la grande tribulation.

    Voici la vidéo :
    https://www.youtube.com/watch?v=KOFmKx_dj4M

    Je ne suis pas d’accord avec certaines choses comme :
    – l’étoile de David associé à Saturne, etc.

    Mais l’événement planétaire est assez intéressant quand même.
    C’est pourquoi je vous le partage ici, d’autant que si je ne me trompe,
    c’est dans la période de la fête des trompettes.

    Après, je pense que le mieux à faire est de prier, être prêt, retenir
    ce qui est bon, être prudent, car nous avons bien vu que lors des
    lunes de sang, les fameuses tétrades, rien ne s’est passé.

    Bien à vous,

    David

    P.S. Quelqu’un aurait-il (ce n’est apparemment pas encore disponible
    sur le site de l’église concernée) un enregistrement du séminaire
    de Pierre-Daniel Martin du 9 au 12 mai dernier ? Merci…

Laisser un commentaire