Qu’est-ce que rendre justice ?, par Paul Calzada

« Moïse s’assit pour juger le peuple, et le peuple se tint devant lui depuis le matin jusqu’au soir. » (Exode 18.13)

Lorsque Dieu donne la loi à Moïse pour le peuple d’Israël, il donne une base à partir de laquelle les affaires sociales, religieuses, politiques pourront être jugées. C’est à partir de cette base que Moïse lui-même rendait la justice comme nous l’indique le texte de ce jour.

Donc, Moïse rendait la justice en prononçant entre les plaignants une sentence d’après les lois de Dieu, c’est ce qu’il explique à son beau-père Jéthro :

« Ils viennent à moi ; je prononce entre eux, et je fais connaître les ordonnances de Dieu… » (Exode 18.16)


Bien sûr, cela lui prenait beaucoup de temps, c’est pourquoi son beau-père lui dit de s’adjoindre des hommes aux qualités reconnues pour qu’ils rendent la justice avec Moïse : »Choisis parmi tout le peuple des hommes capables, craignant Dieu, des hommes intègres, ennemis de la cupidité ; établis-les sur eux comme chefs de mille, chefs de cent, chefs de cinquante et chefs de dix. Qu’ils jugent le peuple en tout temps ; qu’ils portent devant toi toutes les affaires importantes, et qu’ils prononcent eux-mêmes sur les petites causes. Allège ta charge, et qu’ils la portent avec toi. » (Exode 18.21/22)

Rendre la justice n’est pas chose aisée. Celui qui rend la justice doit bien connaître la loi, voilà pourquoi il est parlé d’hommes capables. Il doit lui-même être impartial, honnête et désintéressé :

« Tu ne prononceras pas de sentence inique…tu ne recevras pas de présent… » (Exode 23.7/8)

Le juge devait établir si un homicide était volontaire ou involontaire. Il devait veiller à faire appliquer la loi du talion (Exode 21.24), afin que la punition reste dans des proportions identiques aux torts.

Après la mort de Moïse, puis celle de Josué, des juges furent établis sur le peuple pour rendre la justice. Le dernier Juge fut Samuel. Après le temps des juges, ce furent les rois qui rendirent la justice. Devant la difficulté de cette tâche Salomon demanda à Dieu de l’intelligence :

« accorde à ton serviteur un cœur intelligent pour juger ton peuple…Car qui pourrait juger ton peuple…si nombreux. » (1 Rois 3.9)

Cette capacité de rendre justice fut mise à l’épreuve par ces deux femmes qui revendiquaient le même bébé, et dont l’histoire nous est rapportée dans 1 Rois 3.16/28. Lorsqu’il rendit son jugement, le peuple vit que la sagesse de Dieu était en lui pour le diriger dans ses jugements (1 Rois 3.28).

Dans toute société, diverses situations conflictuelles peuvent surgir, des lois ont été érigées pour répondre à ces situations ; la justice a pour rôle d’apporter aux parties en conflit, des réponses conformes à la loi.

Ma prière en ce jour :

Rendre la justice n’est pas facile. Alors comme ta Parole nous y invite, je prie pour les magistrats de notre pays afin qu’ils soient sages et justes dans leurs décisions. Amen !

Paul Calzada

Laisser un commentaire