Selon un professeur syrien, les Arabes émigrent pour les « putes » occidentales et les prestations sociales, par Rosaly

Note MAV. Nous relayons ces informations que nos médias officiels nous cachent soigeusement. Pas pour pousser à condamner, encore moins à en avoir peur ou à haïr ces immigrés, même si parmi eu se cachent des milliers de terroristes. Mais on ne mène pas le bon combat en ayant les yeux bandés. Une seule chose peut renverser ce qui apparaît comme un cataclysme irréversible pour l’Occident. Que nos pays se repentent. Dieu fera s’écrouler l’Islam quand il le voudra: c’est le cheval vert d’Apocalypse 6 (traduction faussée: cheval pâle. La juste traduction est bien cheval vert), un jugement préparé de tout temps par le Seigneur qui savait à quel degré d’immoralité et de perversion parviendrait notre civilisation qui se rétend avancée. Accessoirement, et ce ne serait pas la moindre bénédiction, Dieu pourrait permettre des conversions en masse au milieu de ces terroristes que nous jugeons comme des monstres mais qui nous jugent comme… des pervers moralement sales et des « donneurs de leçons » qui feraient mieu de se taire. Car entre l’Inquisition très « catholique » (60 millions de morts sur cinq siècle, plus autant ou plus de torturés et mutilés), et la Shoah (six millions de juifs jetés froidement dans les crématoires), eux, en face, sont (encore !) des enfants de coeur !

Le Professeur syrien Bassam Tibi, universitaire, islamologue, issu de la dynastie Banu al-Tibi, appartenant à la noblesse damascène, vit en Allemagne.

En 2016, suite à la politique « portes ouvertes » de la Chancelière, qui allait bouleverser dramatiquement la vie des citoyens Allemands, Bassam Tibi déclara:

« Les migrants arabes voient les femmes allemandes comme des proies faciles à agresser. »

Depuis, rien n’a changé, bien au contraire, la situation s’est aggravée, non seulement en Allemagne, mais partout en Occident. Il est donc judicieux de rappeler les déclarations de cet homme lucide.

Le Prof. Tibi lança également un avertissement aux Allemands: « de grands conflits sociaux risquent d’embraser le pays, suite à la désastreuse politique de « frontières ouvertes » voulue par Angela Merkel et l’UE. »

Parmi les réfugiés de guerre se trouvent non seulement des victimes, mais aussi beaucoup d’auteurs de violences et même de nombreux islamistes. Ces hommes, essentiellement des jeunes, âgés de 14 à 30 ans, apportent avec eux en Allemagne la culture de la violence du Proche-Orient , y compris celle qui s’exerce sur les femmes. La nuit de la Saint-Sylvestre à Cologne n’était qu’un exemple et ce n’est pas un cas isolé, comme veulent nous le faire croire des politiciens pour minimiser l’importance de l’événement.

“Les agressions sexuelles de masse à Cologne reflétaient le système des valeurs des migrants, incompatible avec celui de l’Occident : furieux de ne pas avoir obtenu la vie luxueuse dont ils rêvaient, ils voulaient « humilier » les Allemands. Les Arabes, qui immigrent en Allemagne, s’attendent à recevoir de grands appartements, des prestations sociales et de jolies femmes blondes. »

« Or, selon le Prof. Tibi, les contribuables allemands offrent aux migrants beaucoup plus qu’ils ne pourraient espérer obtenir avec leurs salaires dans leurs pays d’origine, mais ils trouvent que l’hospitalité allemande ne correspond pas à la publicité des médias arabes. » Et cela est une source de frustration profonde, qui se transforme en colère. Etrange de la part de gens, supposés fuir la guerre, la misère, les tortures, d’exiger le luxe !

« Au Caire, dit-il, un appartement avec deux chambres à coucher est un luxe. Or il connaît deux migrants de 16 ans, disposant chacun d’un appartement à 2 chambres, payé par les contribuables allemands, qui ne sont pas satisfaits, car ils espéraient recevoir aussi une voiture. »

Interviewé par le “Basler Zeitung”, le Prof. Tibi déclara que « les migrants s’attendaient à recevoir un standing de vie luxueux, comparable à celui des riches Européens, montré dans les médias arabes ». Et d’ajouter : « la déception des migrants pourrait être à l’origine de nombreux problèmes à l’avenir. »

“Rappelez-vous de ces Syriens souriants et reconnaissants, qui prirent des selfies avec Merkel. L’un d’eux, lors d’une émission télévisée récente, déclara avoir été très déçu par Mutti Merkel. Il veut un travail, un revenu assuré et un appartement. Nous allons assister à de grands conflits sociaux» , a averti à nouveau le professeur.

Depuis quand , un « réfugié » de guerre, arrivé dans un pays hôte, veut, exige et menace, s’il n’obtient pas satisfaction ? Seuls les « réfugiés » musulmans font preuve d’une telle arrogance, mais cela ne semble pas révolter les dindons et les dindes, qui agitent les pancartes ornées de petits coeurs et de bisous « Welcome Refugees ! We love you » , encore moins les dirigeants coupables de l’invasion.

Eux aussi nous aiment à leur façon, selon les préceptes de la charia …

A la question, comment pouvez-vous affirmer cela, le Prof. Tibi répondit :

« Outre le fait que l ‘Etat ne peut satisfaire les attentes de luxe des migrants, ces derniers ont un système de valeurs incompatible avec la modernité. »

Le Professeur Tibi révéla que les Arabes se croient honorables, mais n’ont aucune considération ni respect pour les Allemands, car les femmes allemandes sont autorisées à dormir avec n’importe qui.

Il signala également un nombre de facteurs, qui selon lui conduisit aux agressions sexuelles de masse à Cologne. Les migrants savaient que leur comportement était criminel, mais ils pensaient et continuent à penser que les « femmes allemandes sont des putes » et qu’ils ne seraient pas poursuivis.

« La crainte de la police d’être accusée de racisme est plus grande que leur peur d’un déclin de l’ordre public. Cela conduit les migrants à voir la police allemande comme des chiffes molles, des dégonflés. »

A force d’être bridés, réprimés, muselés par le Politiquement correct, la police donne l’impression d’être impuissante, voire lâche et faible et cela suscite le mépris et la moquerie des migrants. Les autorités sont responsables de ce manque de respect puisqu’au lieu de soutenir les gardiens de l’ordre dans l’exercice de leur fonction, elles les sanctionnent et ne leur montrent qu’un profond dédain.

« Les agressions sexuelles à l’encontre des femmes allemandes sont menées par vengeance, à cause de la frustration de n’ avoir reçu de belles voitures et d’ appartements luxueux. La culture syrienne joue aussi un rôle dans cette attitude, qui nous révolte. »

« En Syrie, le viol des femmes est une arme de guerre. Les réfugiés, qui arrivent en Allemagne, viennent de cette culture et ne sont pas tous des victimes. »

« Si ces hommes n’obtiennent pas ce qu’ils veulent, ils sont en colère. Dans la culture, d’où je viens, vous devez humilier les gens qui vous fâchent. »

« En Orient, pour humilier un homme, on viole sa femme. Selon moi, les jeunes agresseurs musulmans de Cologne cherchaient avant tout à humilier les femmes, et derrière cette humiliation, l’homme allemand. La femme est l’instrument idéal pour perpétrer sa vengeance. »

Quand il se livre à des violences sexuelles, l’homme arabe ne répond pas seulement à « l’attraction sexuelle » de la femme européenne, mais il vise également l’homme européen, dont l’honneur doit être sali. C’est aussi ce qui est arrivé à Cologne et ce n’est qu’un début.

L’Allemagne a fait venir plus d’un million de musulmans et pour nombre d’entre eux, elle ne répond pas à leurs attentes. Par le biais de la publicité, ces musulmans s‘imaginent que chaque Européen possède une habitation luxueuse, une voiture et une « jolie blonde » Dès lors, quand, ils arrivent dans des centres d’hébergement d’urgence installés dans des gymnases ou des salles de sport, ils se sentent trompés, humiliés, voire discriminés.

Ainsi se développent des désirs de vengeance vis-à-vis de l’homme européen. Déçus et furieux, les hommes arabes se vengent, à Cologne et Hambourg, des hommes allemands par l’intermédiaire de leurs femmes. Ces dernières deviennent les « instruments » de leur vengeance.

Les migrants, notamment les mineurs, arrivent en Europe sans papier. En Allemagne, 80% des migrants sont entrés dans le pays sans avoir été identifiés, un grand nombre d’entre eux se prétendant mineurs.

Un journaliste sous couverture, Abdullah Khan, passa plusieurs mois dans les centres d’accueil et déclara :

« De nombreux migrants se font passer pour des mineurs non accompagnés, car l’information selon laquelle ils recevraient rapidement le statut de réfugiés et des prestations sociales plus généreuses s’est répandue au Moyen-Orient (et aussi en Afrique).

Mentir à propos de leur âge, être en possession de faux passeports, donner une fausse identité basée sur de faux papiers , rien n’est de trop pour duper les naïfs Occidentaux. »

« Les migrants sont une richesse pour l’Occident » clame à longueur de journée l’islamosphère, afin de nous en persuader. Nous le constatons jour après jour…

« Les migrants aujourd’hui sont l’élément humain, l’avant-garde de cette globalisation et ils nous offrent un style de vie qui bientôt sera le nôtre ». (Laura Boldrini, Présidente de la Chambre des Députés) !

Style de vie qui trouve son origine au VIIe siècle, chère Madame ! Il n’y a pas de quoi se réjouir de ce retour à la barbarie que veut nous imposer l’UE et ses sbires.

Et dire que de nombreux Européens se laissent encore manipuler par cette grande escroquerie du XXIe siècle qu’est le soi disant apport de l’immigration de masse majoritairement musulmane, soutenue et encouragée par tous les fossoyeurs des peuples européens, au nom du respect des valeurs européennes …

Source : « Syrian Prof. : Arabs migrate for « sluts » and welfare, attach when they don’t get it.” (Breitbart)

dreuz.info

  3Comments

  1. nivred92   •  

    Dans un raccourci vertigineux est résumé dans le titre de l’article la perception de nos contrées par les islamistes et… peut-être pas qu’eux : des pays de débauchés et d’assistés. Bons à être pillés, violés, dépecés, dévorés, détruits.

    Qu’avions-nous cru ? — Que permettre à des gamines de 15 ans de se procurer la pilule (remboursée) aux dépends de leurs parents; d’avoir, conséquence directe, de multiples partenaires sexuels avec le risque de grossesses « non désirées », avec en ultime recours l’avortement, — allaient les faire passer pour des oies blanches ?

    Le paradoxe est qu’on a des associations et ligues féministes, si susceptibles quant aux droits des femmes, avec la sempiternelle rengaine de la parité, de la liberté totalement débridée, par ailleurs si peu regardantes sur le caractère dégradant, voire dépravant pour elles des excès de cette liberté, qui les ravalent au rang de « putes », comme le dit le titre de l’article.

    Paul en 1 Corinthiens 6:16 nous rappelle une chose essentielle :
    « Ne savez-vous pas que celui qui s’attache à la prostituée est un seul corps avec elle ? Car, est-il dit, les deux deviendront une seul chair. »
    Que dire alors en cas de multiples partenaires… Le commun des prostituées !

    Au yeux du Seigneur, une femme qui se livre sexuellement à un ou plusieurs autres partenaires en dehors du seul partenaire censé qu’est son mari, est, sauf repentance et remise en ordre de sa vie, une prostituée. Euh, pareil dans l’autre sens… Choquant, eh oui, pour nous aujourd’hui !

    Toutes les civilisations qui se sont livrées à la permissivité la plus débridée ont toutes disparu. Et ce qui se passe de nos jours fait voler en éclats toutes les limites destructrices de ces civilisations. Que croyons-nous ? Que ça va durer des décennies sans que, tôt ou tard, un sévère retour de bâton nous arrive à la figure ? Le bâton, il est entre les mains des islamistes et ça faire très mal.

    L’Ancien Testament nous montre à maintes reprises que Dieu se sert toujours des ennemis de Son peuple pour lui infliger Ses jugements. Notre ennemi aujourd’hui, c’est l’islam. C’est une évidence pour peu qu’on ait la tête sortie du sable. Cette idéologie (et non une religion) est radicalement opposée en tous points à nos « valeurs » (ou ce qu’il en reste) et dispose donc de tout ce qu’il faut mettre un terme aux turpitudes de nos sociétés…

    … Sauf repentance et remise en ordre de nos vies ! Le seul moyen d’arrêter le bras de jugement de Dieu.

  2. remi25   •  

    D’ailleurs, un des retours sévères de bâton évoqué dans cet article se trouve inscrit dans Deutéronome 28-30 : « Tu auras une fiancée, et un autre homme la violera.. ».
    Dieu qui avertit ne ment pas, et tout est gravé dans le marbre.

Laisser un commentaire