SÉPARÉ DE L’AMOUR DE JÉSUS Gary Wilkerson

Les gens religieux ont tendance à se concentrer sur les ténèbres plutôt que sur la lumière. J’entends tant de chrétiens cracher des paroles amères : “La culture est en cause,” ou “c’est la faute du gouvernement,” ou “ce groupe d’intérêt a une influence négative.”

Si tu marches comme l’a fait Jésus, tu ne maudis pas les ténèbres parce que tu es concentré sur la lumière que tu apportes. Laisse-moi illustrer mes propos.

Imagine que tu assistes à une réunion à l’église quand, soudain, toutes les lumières s’éteignent et l’endroit est plongé dans une obscurité totale. Si un agent d’entretien allume ne serait-ce qu’une toute petite lumière dans cette pièce, elle sera immédiatement remarquée par toutes les personnes de l’assemblée, où qu’elles soient placées. Mon ami, c’est une image de toi dans un monde complètement enténébré. Peu importe à quel point l’endroit sombre peut être vaste, ta lumière peut être vue par tous ceux qui se trouvent dans les parages. Elle ne peut pas être cachée, alors laisse-la briller ! Alors, il n’est plus nécessaire d’être pris dans une conversation angoissée à propos de notre culture.

Cette façon de marcher, non seulement t’attire hors du mode de fonctionnement religieux, mais elle te transporte dans l’amour de Jésus. Cela n’arrive jamais en résultat à une performance religieuse. Comme Jean nous l’a rappelé : “Pour nous, nous l’aimons, parce qu’il nous a aimés le premier” (1 Jean 4:19).

Si nous essayons d’accomplir les œuvres de Dieu par nos propres forces, en étant séparé de son amour, il n’y aura aucune puissance derrière. Paul le souligne : “en effet, supposons que je parle les langues des hommes et même celles des anges: si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien de plus qu’une trompette claironnante ou une cymbale bruyante” (1 Corinthiens 13:1, version Semeur).

A l’opposé, l’amour de Christ nous donne un pupitre partout, avec derrière la puissance éternelle du Ciel : “L’amour n’aura pas de fin. les prophéties cesseront, les langues inconnues prendront fin, et la connaissance particulière cessera.. Notre connaissance est partielle, et partielles sont nos prophéties. Mais le jour où la perfection [l’amour parfait] apparaîtra, ce qui est partiel cessera” (13:8-10).

  1 Comment

  1. Guillaume   •  

    Je suis d’accord avec cette méditation. J’y ajouterais une devise du pasteur Bill Wilson, fondateur et laeder de Metro World Child: « On peut maudire les ténèbres ou y allumer une bougie. » Je ne sais pas si elle vient de lui ou s’il l’a trouvée ailleurs.

Laisser un commentaire