« Soyez saints… et Un ! » par le Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ

De Jérusalem,

2018 : une génération depuis 1948

Cette année, Israël va fêter ses 70 ans d’existence, après la création de l’Etat hébreu le 14 mai 1948. Le psaume 90 précise qu’un homme vit en moyenne 70 ans… et Jésus a prédit qu’une génération ne passerait pas avant que « ces choses n’arrivent » – des événements en rapport à la venue du Messie, comportant en outre de grandes tribulations (Luc 21 :20-36). Soyons donc prêts à vivre ces choses ; qu’est-ce que la Parole nous demande alors ? – Etre qadosh ve’e’had – saints et UN à la fois.

« Séparez-vous ! »
Dans le premier chapitre de la Genèse, nous remarquons combien Dieu « sépare » les choses (5 fois avec le mot badal, séparer, distinguer) : Il sépare la lumière des ténèbres ; Il sépare les eaux d’en-haut des eaux d’en-bas (1) ; il sépare le jour de la nuit (2). Plus tard, Il distinguera la femme de l’homme – pas d’ambiguïté sur l’identité.
Israël est distinct des nations : « Je vous ai séparés des peuples » – Lév 20 :26. Israël est « ‘am qadosh », un peuple à part des nations. « Tu es un peuple saint (mis à part) pour l’Eternel ton Dieu » – Deut 7 :6. De la même façon, les chrétiens représentent un peuple choisi, mis à part, au service de l’Éternel, comme les Lévites. Aux chrétiens, le Seigneur demande une vraie séparation, celle d’avec le monde, même si le Seigneur nous a placés dans le monde (Jean 17:11-18).
Dieu est contre l’esprit Babel
On aurait pu penser que Babel était une bonne chose pour l’humanité : parler une seule langue est avantageux pour l’harmonie dans le monde. Dieu a fait tomber cette illusion humaniste ; celle-ci est dirigée contre la souveraineté divine. L’antichrist utilise cette stratégie consistant à vouloir passer par-dessus Dieu en glorifiant l’homme, son intelligence, sa technologie, sa sagesse toute humaine. Nimrod a été le premier dictateur en voulant régner sur le monde au travers de Babel ; sa tentative se renouvelle dans les temps que nous vivons. L’esprit de Babylone est un esprit d’assujettissement et de fonctionnement pyramidal, un esprit de contrôle et de manipulation.
L’Eglise peut facilement tomber dans ce piège avec à sa tête un esprit religieux. La Bible est claire, elle dit : « Sortez de Babylone ! » – Es 48 :20, ce qui signifie, dans la Nouvelle Alliance, de sortir de tout ce qui est religieux et assujettissant, de tout ce qui étouffe l’Esprit de vérité, supprimant toute liberté individuelle.
Avoir l’amour de la vérité
2Thes 2 :11 donne cette parole : « Tout celui qui n’a pas l’amour de la vérité tombera sous une puissance de confusion (d’égarement) ». Nous sommes à l’Heure du Menteur qui sème confusion, doute, et incrédulité. Dieu lui a laissé sa place dans les derniers temps, peut-être pour éprouver notre foi. Nous avons à rester « séparés » du monde, pour ne pas tomber sous sa puissance de séduction. Le contraire de la séparation, qui est une forme de sanctification, est l’amalgame, le syncrétisme, la demi-vérité. Les médias sont d’excellents vecteurs pour transformer le mensonge et la désinformation en « vérités ». L’ignorance et le manque d’information ne sont pas une excuse pour le chrétien qui est imprégné de la Parole de Dieu ; par l’Esprit, il discerne les signes de la fin des temps, il flaire les pièges du monde et sait les éviter ; il voit clair. Suivre une église sans faire marcher notre propre discernement ne fait pas de nous des disciples.
Jésus a dit : « Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos coeurs ne s’appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l’improviste; car il viendra comme un filet sur tous ceux qui habitent sur la face de toute la terre » – Luc 21 :34-36.

Dieu rassemble  –  

qadosh ve’ehad
Si Dieu sépare, c’est pour mieux nous rassembler dans l’esprit de l’Alliance et dans la sanctification. Adam et Eve sont distincts dans leur nature en tant qu’individus, mais comme couple et selon Dieu, ils sont UN – E’HAD en hébreu. Jésus est YA’HID car Fils unique de Dieu, de même Isaac (Gen 22 :2) – seul héritier devant l’Eternel.
Le Juif et le chrétien sont E’HAD. D’une certaine manière, Israël et l’Eglise sont faits à l’image du couple. Israël est le fils premier-né, l’homme, le projet divin pour la fin des temps, et l’Eglise (sioniste, à différencier de l’Eglise babylonienne) est la femme, la prophétie, à l’image du couple Abraham et Sarah (3).
Selon Paul, le chrétien est greffé sur l’olivier franc/Israël, et dépend de sa sève et des racines qui le portent. Des deux peuples, le Juif et le chrétien, dit Jésus en Ephésiens 2 :14, il n’en fera qu’un seul – E’had. Le Juif reste juif dans sa nature, et le chrétien demeure issu des nations, il reste un goy, racheté de l’Eternel, et ensemble ils forment le peuple de l’Alliance – une bénédiction pour le monde.
Parole pour 2018
« Cette parole est certaine : si nous sommes morts avec lui, 
nous vivrons aussi avec lui ; si nous persévérons, nous régnerons aussi avec lui » – 2Tim 2 :11

Laisser un commentaire