Une pierre pour s’asseoir, par Paul Calzada

« Les mains de Moïse étant fatiguées, Aaron et Hur prirent une pierre qu’ils placèrent sous lui, et il s’assit dessus. » (Exode 17.12)

Qui n’a jamais éprouvé un moment de fatigue ? Si nous sommes sincères, il nous faut bien admettre que nous avons tous connu ce sentiment de lassitude, de découragement, peut-être même de dépression. La Bible dit que même ceux qui sont dans la force de l’âge se fatiguent et se lassent (Esaïe 40.30).


Moïse, cet homme de Dieu remarquable, a ressenti la fatigue. Il n’en pouvait plus de garder ses bras vers le ciel. Alors ses deux compagnons ont eu l’idée de le faire asseoir sur une pierre pour pouvoir l’aider à maintenir ses mains levées.

Cette pierre, sur laquelle Moïse s’est assis, fut une bénédiction pour ce serviteur du Seigneur, mais aussi pour tout le peuple qui combattait dans la plaine. Si elle pouvait parler, elle pourrait nous dire deux choses :

La première, ce serait de nous rappeler que si nous sommes lassés, fatigués, épuisés, il nous est possible de nous reposer sur la pierre principale, c’est-à-dire sur Christ. Lui-même nous a invités à trouver le repos en venant à lui : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. » (Matthieu 11.28)

La deuxième chose, ce serait de nous rappeler notre propre responsabilité en ces mots : « Toi qui es une pierre vivante, sois un soutien pour ceux qui livrent un combat spirituel, sois à leur côté, partage leur fardeau, apporte-leur le soutien spirituel et matériel dont ils ont besoin. Qu’ils puissent continuer à remplir leur service sans s’écrouler, sans faillir. Es-tu une pierre vivante sur laquelle ils peuvent compter ? Es-tu à leur côté à l’heure du combat ? Lorsqu’ils annoncent l’évangile penses-tu à prier en faveur de leur ministère afin que des vies soient sauvées ? Lorsque certains disciples combattent la maladie, dans la solitude de leur chambre d’hôpital, es-tu à leur côté dans la prière ? A l’heure où ils auraient besoin d’être aidés seras-tu cette pierre prête à les soutenir ?  »

Ma prière en ce jour :

Merci Seigneur, car à l’heure où je suis las et fatigué tu es la pierre inébranlable sur laquelle je puis me reposer. Tu me demandes aussi d’être une pierre vivante qui soit source de bénédiction et d’encouragement pour les frères et sœurs blessés par la vie, ou engagés dans un rude combat, aide-moi à être cet ami qui aime en tous temps et qui dans le malheur se montre être un frère (Proverbes 17.17). Amen !

Paul Calzada

Laisser un commentaire