POURSUIVRE DIEU Gary Wilkerson

 lorsque tu poursuis les bénédictions de Dieu sans rechercher Dieu Lui-même, tu finis dans l’idolâtrie, parce que le centre de ton attention est une chose terrestre

(Note MAV: j’ai choisi à dessein cette image, car nous n’avons pas toujours conscience que tout ce qui est terrestre et dont nous ne saurions nous passer devient vite une idole. Ces gadgets prennent souvent toute notre pensée et nous font désobéir au premier commandement: « Tu aimeras ton Dieu…. de toute ta pensée » )

Même après que le Seigneur les ait puissamment bénis, les israélites se sont tournés vers des idoles. Pendant que Moïse était en train de communier avec Dieu sur la montagne, le peuple a fait fondre leurs bijoux et a fait un veau d’or. Nous ne ferions pas ce genre de chose de nos jours, mais ce qu’il faut en retenir c’est que, lorsque tu poursuis les bénédictions de Dieu sans rechercher Dieu Lui-même, tu finis dans l’idolâtrie – parce que le centre de ton attention est une chose terrestre. Comme Paul l’a dit :

“Eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur” (Romains 1:25).

 

QUELLES SONT NOS IDOLES ?

Heureusement, aujourd’hui, la majorité d’entre nous n’a pas a supplier pour obtenir de l’eau ou du pain. Il nous suffit de tourner le robinet ou d’aller à l’épicerie. Mais nous avons nos propres idoles, des choses que nous recherchons en dehors de Dieu : du succès dans notre travail, une sécurité financière, un confort matériel. Ce ne sont pas de mauvaises choses mais si nous les désirons plus que nous ne désirons Dieu – si elles deviennent le centre de notre vie – nous nous sommes construits une idole. Et Dieu va nous dire :

“Continue. Profites-en. Mais tu ne Me trouveras pas au milieu de ces choses.”

J’aime la réponse de Moïse :

“Seigneur, tue-moi dans le désert plutôt que de me conduire dans un lieu où Tu ne seras pas.”

Je pries pour que ce devienne le cri de l’église aussi : “Seigneur, ma vie a été tellement bénie que je me suis laissé égarer. Mes yeux ont été fixés sur Tes faveurs illimitées, les bénédictions que Tu donnes. Je veux autre chose. Que ma vie soit définie par Ta faveur ultime – Te connaître pour qui Tu es.”

DIEU EST-IL SUFFISANT ?

Je veux te demander : Dieu est-Il suffisant pour toi ? Est-ce que le fait de Le connaître te satisfait ? Est-ce que quelque chose te sépare de Lui, une idole que tu as placé avant Lui ?

 

Son premier commandement est :

 

“Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face” (Exode 20:3).

 

Laisser un commentaire