AFFAMÉ DE LA PAROLE DE DIEU – David Wilkerson

“La joie de l’Éternel sera votre force” (Néhémie 8:10).

À l’époque où ces mots ont été proclamés, les israélites venaient tout juste de rentrer de la captivité à Babylone. Sous la direction d’Esdras et de Néhémie, le peuple avait reconstruit les murailles en ruine de Jérusalem. Maintenant, ils tournaient le regard vers la restauration du temple et le rétablissement de la nation.

Néhémie a appelé à une réunion spéciale, à la porte des eaux, à l’intérieur de murs reconstruits de Jérusalem (voir Néhémie 8:1). La première chose qu’ils ont alors faite a été la prédication de la Parole de Dieu.

Une faim pour la Parole s’était développée parmi le peuple, aussi n’ont-ils pas eu besoin de se faire prier pour écouter. Et ils étaient pleinement préparés à se soumettre à l’autorité de la Parole, désireux de se laisser gouverner par elle et de se conformer à sa vérité.

De façon surprenante, Esdras a prêché à la foule pendant cinq ou six heures. Quelle scène incroyable. Je crois qu’il serait difficile de voir une telle chose dans l’église moderne. Pourtant, la véritable restauration ne peut jamais avoir lieu sans ce genre de faim dévorante pour la Parole de Dieu.

Ne t’y trompe pas : à la porte des eaux de Jérusalem, il n’y a pas eu de prédication éloquente. Esdras n’a pas délivré un sermon sensationnel. Il a tout simplement prêché l’Écriture, lisant pendant des heures d’affilé et expliquant le sens. Et, au fur et à mesure que les gens écoutaient, ils devenaient de plus en plus excités.

A un moment, Esdras a été tellement submergé par ce qu’il a lu qu’il s’est arrêté pour “béni[r] l’Éternel, le grand Dieu” (8:6). La gloire de Dieu est descendue puissamment et tout le monde a levé ses mains dans la louange. Dans la repentance et le brisement, “ils s’inclinèrent et se prosternèrent devant l’Éternel, le visage contre terre” (8:6). Et puis ils se sont relevés pour expérimenter encore davantage.

Il n’y avait aucune manipulation de la part de celui qui était sur l’estrade, aucun témoignage dramatique. Il n’y avait même aucune musique. Ces gens avaient tout simplement une oreille pour écouter tout ce que Dieu leur disait.

Bien-aimé, je crois que le Seigneur désire agir parmi son peuple de la même façon aujourd’hui. Si nous voulons voir ce genre de réveil et de restauration, nous devons avoir une faim et une excitation pour l’Écriture, comme c’était le cas pour Esdras !

 

Laisser un commentaire