Dans la tempête, Aline Neuhauser

« Pourquoi dors-tu ? Lève-toi, invoque ton Dieu ! Peut-être voudra-t-il penser à nous, et nous ne périrons pas. » (Jonas 1Résultat d’images pour tempete.6)

Dans le livre de Jonas, tout obéit au doigt et à l’œil au Seigneur : la mer se déchaîne et se calme à son signal, les marins offrent un sacrifice à l’Éternel et font des vœux, le gros poisson avale Jonas et le vomit quand Dieu le lui ordonne, les Ninivites se couvrent de sacs et « crient à Dieu avec force », le ricin pousse, le ver pique le ricin…

Tout – hommes, animaux et éléments – à une exception près : le prophète de l’Éternel, quant à lui, n’en fait qu’à sa tête ! N’est-ce pas « le monde à l’envers » ?

Le voilà qui s’enfuit pour ne pas obéir à l’ordre de l’Éternel. Il monte dans un bateau. La tempête se déchaîne. Craignant le pire, les marins doivent venir le réveiller : il dort profondément dans la cale ! Finalement, on doit le jeter par-dessus bord pour que la tempête puisse se calmer et que les marins aient la vie sauve.

Depuis lors, quand une tempête se lève, certains marins superstitieux cherchent le « Jonas » qui porte malheur dans leur bateau. Ce prophète, censé être le porte-parole de Dieu, est donc devenu le symbole même du malheur et du péril.

Quelle différence radicale avec l’apôtre Paul ! Au sein d’une redoutable tempête, il garde son calme, prie son Dieu et obtient l’assurance qu’aucun des passagers ne périra, car un ange vient lui annoncer : « Dieu t’a donné tous ceux qui naviguent avec toi » (Actes 27.23). C’est un instrument de salut pour tous ses compagnons de voyage, qu’il exhorte à prendre courage.

Dans la tempête de la vie, nous ne sommes pas seuls. De nombreux passagers voyagent dans le même bateau que nous, à commencer par nos proches. Serons-nous des Jonas qui dorment pendant que les autres sont en grand danger ou des instruments de bénédiction comme l’apôtre Paul, dont tous les compagnons de voyage, jusqu’au dernier, ont eu la vie sauve ?

Ma prière de ce jour :

Seigneur, je te prie que tous ceux qui voyagent avec moi aient la vie sauve. Fais de moi ton instrument de salut et de bénédiction pour mes proches et aussi pour ceux que je ne connais pas, mais que tu cherches afin de les attirer à toi. Dans la tempête de ce monde, garde-moi de dormir profondément alors que ceux qui m’entourent sont en grand danger. Mes yeux sont sur toi. Amen !

Aline Neuhauser

Laisser un commentaire