En quête de liberté, par Paul Calzada

> « Si donc le fils vous affranchit vous serez réellement libre » (Jean 8.36).

Liberté ! Allant à sa recherche, de nombreuses personnes ont tout sacrifié pour essayer de la trouver. D’autres ont livré leur vie pour vouloir la défendre, ils ont affronté mille dangers pour qu’elle soit préservée.

C’est sous cet angle, que le président de la République en 2011, a voulu présenter le sacrifice des soldats français, morts en Afghanistan : « Vous n’êtes pas morts pour rien. Vous êtes morts pour la grande cause des peuples libres qui ont payé leur liberté avec le sang de leurs soldats. On ne devient esclave que lorsque l’on n’a plus la volonté de se défendre ».

Ces propos auraient pu être tenus par n’importe quel autre homme politique dans de nombreuses époques de l’histoire de l’humanité.

> La quête de la liberté n’est-elle pas consécutive à la perte de la liberté qui eut lieu lors de la chute en Eden ? La Bible nous dit que l’homme a perdu la liberté originelle en l’échangeant contre le mensonge du diable, lequel lui faisait miroiter une plus grande liberté : L’homme « a lâché la proie pour l’ombre ». La liberté dont il jouissait, s’est réduite à un rêve chargé de cauchemars !

Liberté ! Ayant été créés libres, Adam et Eve pouvaient choisir librement de lui être agréables, de faire ce qu’Il demandait. Mais un jour ils ont choisi de ne plus écouter la voix de Dieu, et en écoutant le père du mensonge, la notion de liberté a subi une terrible distorsion.

> Peut-être êtes-vous du nombre de ceux qui pensent que de chercher à plaire à Dieu c’est perdre sa liberté, c’est exactement ce mensonge qu’Adam et Eve ont choisi de croire.

> Bien que jouissant de la liberté, ils ont cru que Dieu les en privait. En se laissant aller à la tentation d’être comme des dieux, ils sont devenus esclaves de celui qui les a séduits. Aussitôt, les voilà envahis par la peur, la honte, la culpabilité et par un sentiment de rejet.

Dès lors l’humanité n’a eu de cesse que de rechercher cette liberté perdue. Cette quête a entraîné l’humanité à se lancer après toute sorte d’ersatz de la liberté tels que le libertinage, le libéralisme poussé à l’extrême et même l’anarchisme. Ce faisant, l’homme est devenu esclave de ses désirs, de ses passions, s’éloignant toujours plus de Dieu.

> Vous soupirez ardemment après la liberté ? Sachez que ce n’est pas la promulgation de lois de plus en plus libertaires, qui vous y conduira. Plus les lois sont libertaires, et plus elles détruisent l’humain, et exaltent les passions. Le seul qui puisse vous redonner cette liberté originelle, c’est Jésus-Christ. C’est pour cela qu’il est venu.

Ma prière en ce jour :

Merci Seigneur d’être venu dans ce monde pour me permettre de retrouver la liberté originelle. Règne en moi et délivre-moi de mes passions, de mes peurs, de tout ce qui entrave la liberté à laquelle tu m’appelles. Amen !

Paul Calzada

Laisser un commentaire