Le découragement- une étude de Daniel Steen

En PDF

Introduction

Il y a parfois dans nos vies des périodes de découragement. Il nous semble pourtant que nous menons une vie chrétienne saine, mais les difficultés de la vie, la fatigue, les relations parfois difficiles, les déceptions etc. sont autant d’éléments qui viennent favoriser le découragement.

Cette étude a pour objectif de nous aider à réfléchir sur la question du découragement, en nous servant d’exemples bibliques.

Servir le Seigneur

Le Seigneur, lorsqu’Il nous a sauvés, attend de nous que nous soyons ses disciples. Il nous demande des «œuvres» et celles-ci vont en grande partie conditionner notre vie sur la terre.

Dieu voit nos œuvres et Il les apprécie:

Act 10/1-4: Il y avait à Césarée un homme nommé Corneille, centenier dans la cohorte dite italienne. 2 Cet homme était pieux et craignait Dieu, avec toute sa maison; il faisait beaucoup d’aumônes au peuple, et priait Dieu continuellement. 3 Vers la neuvième heure du jour, il vit clairement dans une vision un ange de Dieu qui entra chez lui, et qui lui dit: Corneille! 4 Les regards fixés sur lui, et saisi d’effroi, il répondit: Qu’est-ce, Seigneur? Et l’ange lui dit: Tes prières et tes aumônes sont montées devant Dieu, et il s’en est souvenu.

Dieu nous explique dans sa Parole que c’est la pratique de la justice qu’Il préfère pour nous et non pas les discours et encore moins l’apparence chrétienne:

Prov 21/3 : La pratique de la justice et de l’équité, Voilà ce que l’Éternel préfère aux sacrifices.

Prov 22/9 : L’homme dont le regard est bienveillant sera béni, Parce qu’il donne de son pain au pauvre.

Dans la bible, les bénédictions sont souvent associées aux justes. Cependant il faut savoir que Dieu accorde beaucoup de bénédictions à tous les hommes, justes et injustes.

Matt 5/45 : …. car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.

Néanmoins, Dieu accorde aux justes une paix que ne reçoivent pas les injustes :

Jean 14/27 : Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point.

Le disciple est un être intègre, un «juste», sauvé par grâce, qui suit les voies de Dieu, qui fait la volonté de son Maître. Sa façon de vivre lui apporte le soutien de Dieu, il est d’ailleurs écrit:

Prov 10/9 : Celui qui marche dans l’intégrité marche avec assurance, Mais celui qui prend des voies tortueuses sera découvert.

Prov 11/5 : La justice de l’homme intègre aplanit sa voie, Mais le méchant tombe par sa méchanceté.

Prov 12/21 : Aucun malheur n’arrive au juste, Mais les méchants sont accablés de maux.

Prov 13/21 : Le malheur poursuit ceux qui pèchent, Mais le bonheur récompense les justes.

Prov 18/10 : Le nom de l’Éternel est une tour forte; Le juste s’y réfugie, et se trouve en sûreté.

Voir: Jacques 2/14-26, Apoc 2/1-7, Apoc 3/1-5, Apoc 3/15

Ainsi, ceux qui se contentent d’être «sauvés» et qui ne manifestent pas les œuvres de la foi, ne goûtent pas toutes les bénédictions de Dieu. Parfois même le Seigneur les réprime s’ils sont de mauvais témoins.
(1 Cor 5/1-5).

Ce qui compte dans la vie d’un chrétien, c’est de sentir l’approbation de Dieu, son accord qui donne la paix. Sans l’accord du Seigneur il ne peut pas y avoir de tranquillité intérieure, bien qu’extérieurement la bénédiction semble être présente. La Parole de Dieu nous dit qu’il est possible d’avoir la paix tranquille au milieu des pires circonstances.

Ps 84/6-8 : Heureux ceux qui placent en toi leur appui! Ils trouvent dans leur cœur des chemins tout tracés. Lorsqu’ils traversent la vallée de Baca, Ils la transforment en un lieu plein de sources, Et la pluie la couvre aussi de bénédictions. 7 Leur force augmente pendant la marche, Et ils se présentent devant Dieu à Sion.

Cette phrase inspirée du Saint Esprit nous invite à faire confiance a priori à Dieu, alors la force et l’instruction de Dieu viennent pendant la marche.

Comment faire? L’Écriture répond:

Prov 22/17-19 : Prête l’oreille, et écoute les paroles des sages; Applique ton cœur à ma science. 18 Car il est bon que tu les gardes au dedans de toi, Et qu’elles soient toutes présentes sur tes lèvres. 19 Afin que ta confiance repose sur l’Éternel, Je veux t’instruire aujourd’hui, oui, toi.

La confiance, la foi en Dieu s’acquiert avec la connaissance des instructions de Dieu, de sa volonté pour nous. N’est-il pas écrit:

Heb 11/6 : Or sans la foi il est impossible de lui être agréable;

Rom 10/17 : Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ. ?

Nous voyons très simplement que la bénédiction de Dieu s’obtient en pratiquant les œuvres de la foi (Ps 128). De nombreux textes nous instruisent afin que nous puissions attirer la bénédiction du Seigneur sur nous et notre famille, en voici quelques-uns:

Es 58/6-9 : Voici le jeûne auquel je prends plaisir: Détache les chaînes de la méchanceté, Dénoue les liens de la servitude, Renvoie libres les opprimés, Et que l’on rompe toute espèce de joug; 7 Partage ton pain avec celui qui a faim, Et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile; Si tu vois un homme nu, couvre-le, Et ne te détourne pas de ton semblable. 8 Alors ta lumière poindra comme l’aurore, Et ta guérison germera promptement; Ta justice marchera devant toi, Et la gloire de l’Éternel t’accompagnera. 9 Alors tu appelleras, et l’Éternel répondra; Tu crieras, et il dira: Me voici! Si tu éloignes du milieu de toi le joug, Les gestes menaçants et les discours injurieux,

Matt 6/33-34 : Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. 34 Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.

Ps 37/3-7, 18-19, 37 : Confie-toi en l’Éternel, et pratique le bien; Aie le pays pour demeure et la fidélité pour pâture. 4 Fais de l’Éternel tes délices, Et il te donnera ce que ton cœur désire. 5 Recommande ton sort à l’Éternel, Mets en lui ta confiance, et il agira. 6 Il fera paraître ta
justice comme la lumière, Et ton droit comme le soleil à son midi…..
18 L’Éternel connaît les jours des hommes intègres, Et leur héritage dure à jamais. 19 Ils ne sont pas confondus au temps du malheur, Et ils sont rassasiés aux jours de la famine…..
37 Observe celui qui est intègre, et regarde celui qui est droit; Car il y a une postérité pour l’homme de paix.

Cependant, bien qu’il nous semble marcher dans les voies du Seigneur, il arrive des périodes de découragement. Pourquoi et comment cela arrive-t-il? Il est bon de voir des exemples bibliques.

Le découragement des hommes de Dieu

Nombreux sont les hommes de Dieu qui ont commis des erreurs par découragement, ils ne voyaient pas d’issues à leurs situations. Certains ont pris les choses en main, d’autres ont pris la fuite, certains même voulaient mourir. Voyons quelques exemples bibliques:

 Moïse:

Moïse avait reçu de Dieu la charge de conduire le peuple d’Israël. Au milieu du désert ce peuple a réclamé de la viande en pleurant, ne supportant plus la manne. Ils ne voyaient pas qu’elle était une grande bénédiction. Dieu s’est alors mis en colère et a fini par céder à leur cris, Il a envoyé des cailles et une grande plaie parmi le peuple (Nb 11/10-15).

Mais il est écrit:

Nb 11/11-15 : Moïse fut attristé, 11 et il dit à l’Éternel: Pourquoi affliges-tu ton serviteur, et pourquoi n’ai-je pas trouvé grâce à tes yeux, que tu aies mis sur moi la charge de tout ce peuple?……. 15 Plutôt que de me traiter ainsi, tue-moi, je te prie, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, et que je ne voie pas mon malheur.

 Josué:

Lorsque Josué est entré en terre promise avec tout le peuple d’Israël, la première ville conquise fut Jéricho. Non loin de là il y avait une petite ville pour laquelle la conquête aurait du être facile: la ville d’Aï. Et là, Josué subit un échec cuisant avec la perte de 36 hommes. Quelle déception!

Jos 7/6-9 : Josué déchira ses vêtements, et se prosterna jusqu’au soir le visage contre terre devant l’arche de l’Éternel, lui et les anciens d’Israël, et ils se couvrirent la tête de poussière. 7 Josué dit: Ah! Seigneur Éternel, pourquoi as-tu fait passer le Jourdain à ce peuple, pour nous livrer entre les mains des Amoréens et nous faire périr? Oh! si nous eussions su rester de l’autre côté du Jourdain! 8 De grâce, Seigneur, que dirai-je, après qu’Israël a tourné le dos devant ses ennemis?

 Élie:

Quand le prophète Élie, après trois années de sécheresse, pense en avoir fini avec les prophètes de Baal et la prostitution spirituelle d’Israël, voilà que Jézabel se dresse contre lui et cherche à le mettre à mort. Élie n’a pas réussi à vaincre Jézabel et il prend la fuite.

1 Rois 19/1-4 : Achab rapporta à Jézabel tout ce qu’avait fait Élie, et comment il avait tué par l’épée tous les prophètes. 2 Jézabel envoya un messager à Élie, pour lui dire: Que les dieux me traitent dans toute leur rigueur, si demain, à cette heure, je ne fais de ta vie ce que tu as fait de la vie de chacun d’eux! 3 Élie, voyant cela, se leva et s’en alla, pour sauver sa vie. Il arriva à Beer-Schéba, qui appartient à Juda, et il y laissa son serviteur. 4 Pour lui, il alla dans le désert où, après une journée de marche, il s’assit sous un genêt, et demanda la mort, en disant: C’est assez! Maintenant, Éternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères.

 Job:

Il est vrai que Job a été soumis à Satan, indépendamment de sa volonté et d’une curieuse manière.

Job 1/8-12 : L’Éternel dit à Satan: as-tu remarqué mon serviteur Job? Il n’y a personne comme lui sur la terre; c’est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal. 9 Et Satan répondit à l’Éternel: Est-ce d’une manière désintéressée que Job craint Dieu? 10 Ne l’as-tu pas protégé, lui, sa maison, et tout ce qui est lui? Tu as béni l’œuvre de ses mains, et ses troupeaux couvrent le pays. 11 Mais étends ta main, touche à tout ce qui lui appartient, et je suis sûr qu’il te maudit en face. 12 L’Éternel dit à Satan: Voici, tout ce qui lui appartient, je te le livre; seulement, ne porte pas la main sur lui. Et Satan se retira de devant la face de l’Éternel.

Mais le pauvre homme fut dégoûté:

Job 1/10: Mon âme est dégoûtée de la vie! Je donnerai cours à ma plainte, Je parlerai dans l’amertume de mon âme.

 Jérémie:

Ce prophète fut choisi très jeune par Dieu pour prévenir Israël que, sans véritable repentance, le jugement divin allait tomber. Il était seul contre tous, notamment les religieux, les faux prophètes et le roi. Jérémie n’en pouvait plus d’annoncer ce message, voilà ce qu’il dit à Dieu:

Jér 20/7-18 :Tu m’as persuadé, Éternel, et je me suis laissé persuader; Tu m’as saisi, tu m’as vaincu. Et je suis chaque jour un objet de raillerie, Tout le monde se moque de moi……..
14 Maudit soit le jour où je suis né! Que le jour où ma mère m’a enfanté Ne soit pas béni! 15
Maudit soit l’homme qui porta cette nouvelle à mon père: Il t’est né un enfant mâle, Et qui le combla de joie! 16 Que cet homme soit comme les villes Que l’Éternel a détruites sans miséricorde! Qu’il entende des gémissements le matin, Et des cris de guerre à midi! 17 Que ne m’a-t-on fait mourir dans le sein de ma mère! Que ne m’a-t-elle servi de tombeau! Que n’est-elle restée éternellement enceinte!
18 Pourquoi suis-je sorti du sein maternel Pour voir la souffrance et la douleur, Et pour consumer mes jours dans la honte?

Analyse de ces découragements

Les 5 hommes que nous venons de citer se sont tous trouvés dans une situation qu’ils n’avaient pas imaginée et qui les a déstabilisés. Il y a cependant quelques points communs qui permettent d’analyser et par conséquent de tirer des enseignements pour nos vies.

Ces hommes ont tous fait la volonté de Dieu.

Aucun d’eux n’a choisi son ministère, c’est Dieu qui les a désignés. Pour Job, la situation lui fut imposée. Il en est de même pour chaque chrétien:

Jean 15/16 : Ce n’est pas vous qui m’avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne.

Ils étaient sans reproche dans leur conscience, ayant le sentiment d’avoir fait, jusque là, tout ce que Dieu demandait.

1 Pie 3/21: Cette eau était une figure du baptême, qui n’est pas la purification des souillures du corps, mais l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu…..

Ils ont souffert aux limites du supportable.

1 Cor 10/13: Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter.

Ils ne comprenaient pas la situation.

Puisque Dieu est «avec eux», ils ne comprennent pas pourquoi il y a un «raté» dans le déroulement de leur vie ou de leur ministère.

Es 55/8 : Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l’Éternel.

Ils ignorent la cause réelle du mal qui les atteint.

2 Thess 2/7 : Car le mystère de l’iniquité agit déjà;

Et ils se sentent désarmés face au problème.

Rom 7/24 : Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?…

Ils ont l’impression que Dieu ne réalise pas la gravité de la situation.

Héb 4/15 : Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché.

Ils se sentaient seuls.

Ces serviteurs se sentaient à la fois seuls, responsables et indispensables. En même temps ils constataient leur impuissance, ce qui est désespérant. Or, il nous est dit que nous devons fonctionner en complémentarité.

Eph 4/16 : C’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans la charité.

Ces hommes étaient tellement appliqués à suivre Dieu qu’ils étaient «entiers», alors en cas d’échec, ils remettent tout en cause, jusqu’à leur existence.

Matt 5/37 : Que votre parole soit oui, oui, non, non; ce qu’on y ajoute vient du malin.

Aucun d’eux n’a été abandonné par Dieu.

Ils ont tous appris quelque chose à l’école de Dieu et aucun d’eux ne s’est révolté quand Dieu a donné sa réponse à la situation.

Rom 5/3-4 : ….sachant que l’affliction produit la persévérance, 4 la persévérance la victoire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance.

Aucun d’eux n’est resté dans le désespoir!

Matt 28/20 : Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.

Qu’ont-ils appris?

 Moïse

Moïse était surchargé par sa tâche. Le chemin était trop dur, le peuple difficile: il a appris à partager les tâches, à vraiment déléguer.

Nb 11/16 : L’Éternel dit à Moïse: Assemble auprès de moi soixante-dix hommes des anciens d’Israël, de ceux que tu connais comme anciens du peuple et ayant autorité sur lui; amène-les à la tente d’assignation, et qu’ils s’y présentent avec toi.

 Josué

Bloqué par le péché d’un membre du peuple (Acan = serpent), il a appris l’importance de la sanctification, le discernement et le courage d’affronter le péché.

Jos 7/10-11 : L’Éternel dit à Josué: Lève-toi! Pourquoi restes-tu ainsi couché sur ton visage? 11 Israël a péché; ils ont transgressé mon alliance que je leur ai prescrite, ils ont pris des choses dévouées par interdit, ils les ont dérobées et ont dissimulé, et ils les ont cachées parmi leurs bagages.

Josué 7/25-26 : Josué dit (à Acan) : Pourquoi nous as-tu troublés? L’Éternel te troublera aujourd’hui. Et tout Israël le lapida. On les brûla au feu, on les lapida, 26 et l’on éleva sur Acan un grand monceau de pierres, qui subsiste encore aujourd’hui. Et l’Éternel revint de l’ardeur de sa colère. C’est à cause de cet événement qu’on a donné jusqu’à ce jour à ce lieu le nom de vallée d’Acor.

 Élie

Poursuivi par la méchanceté et la haine, Élie pensait que Dieu allait frapper Jézabel. Il découvre la grâce, l’amour et la douceur de Dieu. Une face de Dieu qu’il ignorait.

1 Rois 19/11-13 : Et voici, l’Éternel passa. Et devant l’Éternel, il y eut un vent fort et violent qui déchirait les montagnes et brisait les rochers: l’Éternel n’était pas dans le vent. Et après le vent, ce fut un tremblement de terre: l’Éternel n’était pas dans le tremblement de terre. 12 Et après le tremblement de terre, un feu: l’Éternel n’était pas dans le feu. Et après le feu, un murmure doux et léger. 13 Quand Élie l’entendit, il s’enveloppa le visage de son manteau, il sortit et se tint à l’entrée de la caverne. Et voici, une voix lui fit entendre ces paroles: Que fais-tu ici, Élie ?

 Job

Affligé par le malheur et la maladie incurable, Job va faire connaissance avec Dieu. Il découvre aussi la patience et l’amour de Dieu. Il sort de l’épreuve en ayant une vraie relation avec son Dieu.

Job 42/5 : Mon oreille avait entendu parler de toi; Mais maintenant mon œil t’a vu.

 Jérémie

Ce prophète va comprendre la souffrance de Dieu qui veut parler à son peuple pour le délivrer, mais celui-ci est sourd. Il ne veut pas recevoir la connaissance qui lui donnerait la délivrance.

Osée 4/6 : Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance.

2 Tim 4/3-4 : Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, 4 détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.

Quelques réflexions

Lorsqu’on étudie les situations qui ont découragé les hommes de Dieu à un moment de leur vie, on constate que ce découragement est le fruit de deux phénomènes qui se produisent simultanément:

—> Un événement contrariant (méchanceté, malheur, maladie, problème financier, problème de couple, dureté de la vie etc…). Cela peut être aussi que rien ne change dans une longue situation de souffrance.

—> Une pensée qui, prise de court, provoque un phénomène de rejet de la situation. La pensée humaine est si fortement choquée qu’elle n’envisage plus d’autres solutions que l’abandon: du service, de l’église, d’un travail, de son conjoint et même de sa vie.

Sur le premier point, il ne nous est pas toujours possible de prévenir une situation contrariante: la Parole nous dit que le juste peut être amené à traverser la «vallée de Baca», Job n’a pas provoqué son malheur. Mais il est aussi vrai que bien des situations contrariantes ne sont que le résultat d’un manque de sagesse, de bon sens. Quelle est notre part de responsabilité ? Peut-on éviter de retomber dans les mêmes travers?

Dieu nous a donné beaucoup. Un cœur pour aimer, une intelligence pour réfléchir, des mains pour agir etc… Il demande à chacun de s’en servir avec amour pour l’intérêt d’autrui, avec sagesse.

1 Cor 10/24 : Que personne ne cherche son propre intérêt, mais que chacun cherche celui d’autrui.

Gal 6/2-4 : Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ. 3 Si quelqu’un pense être quelque chose, quoiqu’il ne soit rien, il s’abuse lui-même. 4 Que chacun examine ses propres œuvres, et alors il aura sujet de se glorifier pour lui seul, et non par rapport à autrui;

1 Cor 13/2 : Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien.

2 Cor 8/12-13 : La bonne volonté, quand elle existe, est agréable en raison de ce qu’elle peut avoir à sa disposition, et non de ce qu’elle n’a pas. 13 Car il s’agit, non de vous exposer à la détresse pour soulager les autres…

Si je fais ce qui est en mon pouvoir pour obéir à la Parole de Dieu, il y aura dans ma vie beaucoup moins d’abattements!

Sur le second point: la pensée, nous pouvons agir en méditant la parole de façon à être renouvelés dans notre intelligence. Notre pensée doit rester simple.

Eph 4/21-23 : conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits 22 à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, 23 à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, 24 et à revêtir l’homme nouveau

2 Cor 11/3 : Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ.

Voici quelques conseils utiles:

⇒ Ne pas se comparer aux autres pour ne pas être complexé.
⇒ Ne pas attendre des autres ce qu’ils ne peuvent pas donner pour l’instant. C’est le Saint Esprit qui change les personnes.
⇒ Acceptez vos limites actuelles, ne faites pas ce que Dieu ne vous a pas demandé.
⇒ N’essayez pas de régler humainement un problème spirituel.
⇒ Ne vous sentez pas coupable de tout, vous n’êtes responsables que de votre environnement.
⇒ Occupez-vous de vos oignons! Ne soyez pas mêle-tout !
⇒ Humiliez-vous pour vos péchés, mais pas pour ceux des autres! sauf dans quelques cas, voir le prophète Daniel.
⇒ Ne pensez pas qu’à vous-même, préoccupez-vous des autres !
⇒ Acceptez vous tels que vous êtes! La pitié de soi est de l’enfantillage .

⇒Mettez Dieu en premier dans votre vie!
⇒Prenez sa Parole au sérieux!
⇒Confiez-lui votre vie!
⇒Gardez le silence, votre force!

  2Comments

  1. Fred.Y   •  

    merci à Jésus pour les docteurs, ces enseignements pratiques sont vraiment des bénédictions 🙂

Laisser un commentaire