Les Kukis, une tribu perdue d’Israël depuis 27 siècles,

Source: Dreuz Info

7000 d’entre eux ont déjà fait leur Alya ! Ces Juifs d’Asie auraient été forcés à l’exil aux confins de l’Inde, du Bangladesh et de la Birmanie, il y a près de 2 700 ans. Aujourd’hui, ils pratiquent un judaïsme archaïque et se présentent, un peu à l’image des Juifs éthiopiens, comme l’une des tribus […]

  1 Comment

  1. nivred92   •  

    Je me souviens de ma stupéfaction lors d’un voyage en Israël en 2005 avec des amis chrétiens suisses quand, descendant de notre minicar à l’entrée d’un kibboutz, nous avons été accueillis par une joyeuse bande de « kibboutznikim » (membres d’un kibboutz), kippa sur la tête et… aux yeux bridés !!!

    Avais-je la berlue ? Eh non ! C’est là que j’ai appris l’existence de ces tribus « oubliées » ou « perdues », jusqu’en Extrême-Orient ? Eh oui. D’ailleurs, une visite dans un musée exposant les différents styles architecturaux de synagogues dans la Diaspora et, en particulier, une dans le style… des temples dédiés au bouddhisme, genre pagode, a achevé de me convaincre de l’extension de la Diaspora aux extrémités de la Terre.

    Eh, bien, on peut bénir ces tribus « perdues » d’Israël (mais pas perdues pour Dieu), pour leur indéfectible fidélité à la Torah, en dépit des montagnes d’épreuves qu’elles ont dû endurer au fil des siècles et des… millénaires ! Quand on entend leur témoignage et l’incroyable sérénité dont ils font montre en dépit des dangers qui les entourent, on ne peut que rendre grâces au Seigneur pour Sa vigilance sur Son peuple, quel qu’en soit l’éloignement géographique de la Terre promise.

    Il a veillé, veille et veillera sur eux et tous ceux qui doivent « rentrer à la Maison » comme la prunelle de Ses yeux. On en a là une preuve éclatante…

    Et il leur restera le pas décisif, comme pour tout Israël : reconnaître Celui que leurs aïeux ont crucifié, leur Messie Yeshoua comme Sauveur et Seigneur. C’est pour bientôt !…

Laisser un commentaire